Le site de l'histoire érotique

Agréable surprise

Chapitre 1

78
5

Une histoire érotique écrite par Anonyme

Fantasme
Histoire lue 5 898 fois

78

0

Je m’appelle Alice, j’avais 19 ans quand cela s’est passé. Je n’avais pas de petit ami à ce moment là et coté vie sexuelle c’était un peu le désert. C’était les grandes vacances d’été, mes parents m’avais conduit chez mes grands parents dans le nord. Ils possédaient une grande maison assez isoler dans la campagne avec un immense jardin. Mes parents devaient initialement rester avec moi mais ils ont du rentrer pour une urgence à leur travail. Je me retrouvais donc seule avec mes grands parents pour une semaine. (Ah oui j’ai oublier de vous raconter un détail qui aura son importance par la suite: mes grands parents ont un berger allemand de 4 ans qui s’appelle Meo).


Je dormais dans la seul chambre du rez de chaussée: la première journée s’est passée d’une façon tout à fait banale. J’avais emportée dans mes bagages un gode que j’avais achetée une semaine plus tôt sur internet et que je n’avais pas encore essayer. Le soir en regardant une de mes séries préférés, je commençais à jouer avec mon gode sans la crainte d’être surprise, car mes grands parents se couchais tôt: l’orgasme ne se fit pas attendre puis je m’endormis vêtu d’une simple petite nuisette.


Le matin suivant je me réveillais vers 10h, mes grands parents m’avaient prévenues la veille qu’ils partaient la journée rendre visite à des amis à eux. Je pris mon petit déjeuner sur la table du salon. Pendant que je prenais mon petit déjeuner Meo le chien de mes grands parents passa sous la table et se frotta contre mes jambes; je sursautai et fis tomber la tasse que j’avais dans les mains. Je le disputais et me mis a quatre pattes pour ramasser les dégâts: quand tout à coup je sentis une pression sur mes épaule, je tournais la tête et vit Meo qui s’appuyait sur mes épaules avec ses pattes. Ne pensant pas qu’il voulais réellement "s’accoupler" je le repoussai; mais pas assez fort pour qu’il s’en aille: puis je sentis une pression sur mon sexe et quelque chose qui entrait en moi; je compris immédiatement et je repoussai Meo de toute mes forces. Furieuse je le mis dehors et je me suis dit que le fait de ne pas avoir mis de culotte était une erreur. Je partis immédiatement prendre une douche pour oublier ce qui s’était passer avec Meo,mais je n’y arrivais pas: je ressentais encore cet énorme chose qui entrait en moi et un frisson parcourra tous mon corps.


Mes grands parents revinrent à temps pour le diner. Ils me demandèrent comment ma journée s’était passée: je leur répondit qu’elle avait était banal et que je m’excusait pour la tasse que j’avais casser. Ils remarquèrent que Meo était dans le jardin, ne comprennent pas pourquoi il était enfermer dehors: je leur expliquait que c’était à cause de lui que j’avais casser la tasse et que pour le punir je l’avais mit dehors. Ca m’était sortit de la tête. Avant d’aller se coucher ma grand mère voulu me parler :

- Demain ton grand père et moi allons faire une ballade, est ce que tu veux venir avec nous?

- Non désolée je n’ai pas trop envie de sortir. (Je ne vous cache pas que j’avais une tout autre idée en tête).


Le soir je surfait sur le net pour en savoir plus sur les relations entre femme et chien. je tombais sur plusieurs vidéos mettant en scène des femmes en train de baiser avec un chien, elle avait l’air de prendre beaucoup de plaisir: j’avais une petite envie d’essayer.


Le lendemain au petit déjeuner je remarquas un petit papier sur la table du salon mais je n’y prêta pas plus d’attention. Je voulais recréée la scène de la veille, je cherchais Meo qui était dans la cuisine, je le caressait pendant quelque temps pour qu’il soit un peu exciter: quand il se leva j’enlevai ma culotte et me mit a quatre patte. Il ne mit pas longtemps avant de s’appuyer sur mes épaules puis il me pénétra d’un seul, je poussai un cri tellement fort que même les voisins aurait pu entendre. Il entama un vas et vient qui me fit gémir de plaisir et me fit atteindre l’orgasme, c’est alors qu’il éjacula en moi. Il se retira et me laissa là, étendue sur le sol, du sperme dégoulinant de mon vagin. Soudain j’entendis quelqu’un qui me parlait :


- Alors Alice tu prend ton pied ?

- Euh... (Oh mon dieu c’était ma cousine Audrey plus vieille que moi de deux ans, je ne l’avait pas entendue entrer)

- Tu a l’air surprise de me voir, on ne t’a pas dit que j’arrivais aujourd’hui.

( C’était donc ca le papier sur la table, ma grand mère l’avait laisser là pour me prévenir )

- Tu doit te demander ce que je fait à moitié nue sur le sol de la cuisine.

- Non pas tant que ca, tu n’a pas du le voir mais je regardai depuis un petit bout de temps et j’ai vue la scène.

- Alors tu doit me prendre pour une folle.

- Non pas du tout.

- Ah bon ?

- Non. C’est la première fois que tu fait ça avec un animal?

- Euh, ouai.

- Et bien moi je peut te dire que je suis aller plus loin. ( Elle me fit un clin d’il )

- Comment ca ?

- Je l’ai déjà fait avec quelque chose de plus gros.

- Je vais me doucher et tu me racontera tout ca. Et au fait pas un mot de tout ca.

- Ne t’en fait pas

- Merci.