Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

L’amie de ma fille (1)
Fantasme
Erotique
Correcteur : mic3826
Traduire cette histoire
Auteur :
Catégorie : Erotique
31
31pts
Depuis quelques semaines ma fille Judith 17 ans presque dix huit, a une nouvelle copine, Sandra, jolie brunette du même âge qu’elle.
J’ai 40 ans en pleine force de l’âge, je ne suis pas mal fait et plais aux dames mais je suis un peu perturbé par cette gamine, si j’avais 18 ans je dirais qu’elle me drague.
Ce n’est pas un effet de mon imagination, croyez-moi. Toujours en train de me faire des compliments, chaque fois qu’elle peut m’exposer ses belles jambes ou me faire voir sa culotte, elle ne s’en prive pas.
Encore hier, elle était dans les toilettes et n’avait pas fermé la porte, j’ai pu l’admirer une seconde, la culotte sur les chevilles, me faisant un grand sourire, la bouche entrouverte.
Bien entendu, je me suis excusé et j’ai vite refermé la porte, cinq minutes après elle est venue me rejoindre au salon, un grand sourire pervers sur les lèvres, les yeux pétillants de malice.
- Excuse-moi, je ne savais pas que tu étais aux toilettes!
Elle ne me répond pas, a juste un petit rire et se mord les lèvres, je deviens fou, j’ai envie de prendre cette gamine, de lui quitter sa culotte et de lui manger ce qui a dedans.
Il faut vraiment que je me calme.

Ma fille vient de rentrer de ses cours, elle est avec sa copine, elles viennent me dire toutes les deux, bonjour, ma fille pose une bise sur ma joue, et Sandra m’applique un baiser au coin de la bouche, je peux sentir sa petite langue toucher mes lèvres.
C’en est trop, à la première occasion, je tente ma chance, je ne m’expose qu’a un refus après tout!
Il est 18h00 Judith vient me demander si je peux raccompagner Sandra chez elle.
- Papa, ça ne te dérange pas de raccompagner Sandra, si elle prend le bus, elle en a pour une heure, toi en un quart d’heure tu es chez elle!
- Pas de problème ma chérie, tu diras à ta mère que je reviens de suite, quand elle rentrera!
Nous regagnons ma voiture garée dans la cour, je monte dans la voiture et ne peux que voir les cuisses et la culotte de ma passagère, qui a remonté sa jupe bien haut.
Alors là, pas d’hésitation, je démarre, tourne le coin de la rue et plonge ma main libre vers la culotte.
Elle ne bouge pas et me laisse caresser sa minette par-dessus le tissu, elle a même un petit gémissement.
- Quitte la!
La gamine s’exécute immédiatement, soulève ses fesses du fauteuil et quitte sa culotte. Elle me la tend.
- Tien je te la donne!
- Écarte tes jambes!
Ma main peut vite se rendre compte que la gamine mouille abondamment, je lui caresse le clitoris et entre un doigt discret dans sa fente, si elle est vierge autant ne pas la déflorer tout de suite.
Elle gémit de plus en plus.
- Tu as le temps?
- Oui!
Je me dirige vers un parking souterrain, que je connais bien, vais au dernier sous-sol, gare la voiture derrière un pilier.
- Passe derrière on sera mieux !
Elle monte à l’arrière avec moi.
- Tu es vierge?
- Non, tu peux y aller, rien à craindre, tu peux même me jouir dedans, je prends la pilule!
- C’est sur ça, j’ai trouvé ta minette bien étroite avec mon doigt!
- Ok, je suis vierge, mais je prends la pilule, depuis que j’ai mes règles!
- Tu peux me dire pourquoi tu tiens autant à faire l’amour avec moi?
- Parce que je veux que ce soit toi le premier, que tu me fasses l’amour comme à une femme, pas comme à une gamine, je veux être ta maîtresse, tu ne veux pas?
- Si! Bien sur mais tu sauras tenir ta langue?
- Je ne dirais rien à personne, je te le promets!
- Écoute! Je ne vais pas te faire l’amour à l’arrière d’une voiture pour ta première fois, je veux bien te faire jouir par contre, si tu veux! Mais pas faire l’amour, demain après midi je suis libre, tu viens me rejoindre à mon bureau, je t’attendrais vers midi, nous passerons l’après midi ensemble ça te va?
- D’accord j’y serais! Tu me promets qu’on passera l’après midi ensemble?
- Promis! Tu veux jouir?
- Oui!
- Allonge-toi sur le fauteuil, tu veux me sucer?
- Je ne sais pas le faire!
- Tu apprendras en le faisant ma chérie, prend le dans ta bouche et donne moi ta minette!
La gamine n’a pas froid aux yeux, en deux minutes, elle a compris la position du soixante neuf et s’active sur ma tige.
Sa minette sent bon la pucelle, sa mouille a un goût délicat presque un goût de miel, je la fouille de la langue, aspire son petit clitoris, lèche sa vulve et son anus, y enfonce la langue.
Elle me suce comme une experte, elle aime ça, elle me branle de haut en bas avec sa petite main, salive sur la hampe pour faire coulisser le mandrin entre ses lèvres.
- Tu veux goûter mon sperme?
- Oui!
- Alors je jouirais dans ta bouche, tu veux?
- Oui! C’est bon ce que tu me fais, ho oui, encore ton doigt, oui c’est bon ta langue! Mfffeuuue!
Elle vient de réengouffrer mon vit au plus profond de sa bouche, la cyprine coule de plus en plus, elle gémit et appuie sa vulve sur ma bouche, mon doigt lui fouille l’anus, elle a l’air d’aimer ça, elle se cambre et s’assoit carrément sur ma bouche pour jouir en criant.
Je ne sais pas si c’est de la cyprine ou un jet d’urine, quand elle a joui mais j’ai la figure toute mouillée de jus.
Je goutte, non, c’est bien de la cyprine, elle vient d’éjaculer un jet de mouille sur moi.
Elle reprend mon vit dans sa bouche et me pompe comme une dingue.
- Je vais jouir ma puce, tu me fais jouirrrrrrrrrrrr ! Ha que c’est bon!
Elle m’étonne, pas une goutte de sperme ne sort de sa bouche, elle a tout avalé et continue à me sucer pour lécher ce qu’il reste.
- Tu es merveilleuse ma chérie, tu suces comme une experte!
- Tu sais, je n’avais jamais joui comme ça avant, c’était super bon, ton sperme a bon goût, j’adore!
- Essuie toi avec ta culotte ou remet la, tu es pleine de mouille, tu veux qu’on passe au bureau prendre une douche, avant de rentrer?
- Oui! Dis! Tu ne veux vraiment pas me faire l’amour, j’en ai très envie!
- Demain après midi ma chérie! Tu peux attendre jusque là?
- J’aimerais tout de suite, tu ne veux vraiment pas, j’en ai mal au ventre tu sais!
- Tu vas avoir mal ma puce et pour rentrer chez toi ce ne sera pas l’idéal, demain tu auras le temps de jouir et de passer un bon après midi!
- Tu sais, j’ai téléphoné chez moi pour dire que je rentrerais tard, on a le temps si tu veux!
- Allons au bureau prendre une douche, on verra là bas tu es merveilleuse!
- D’accord ! Tu me feras encore ce que tu viens de faire?
- Oui! Chaque fois qu’on fera l’amour, si tu veux!
- Ho, oui !
- Tu verras, il y a plein de choses à faire, qui sont super bonnes quand on fait l’amour!
- Tu m’apprendras!
- On arrive au bureau, je vais me garer!
Nous sommes tous les deux dans la douche, c’est une très petite pièce où nous avons juste la place de nous déshabiller.
Elle est vraiment belle, de tous petits seins bien durs, avec des pointes noires et de petites aréoles, un ventre bien plat, quelques poils bruns sur le pubis, des petites fesses bien rondes et dures et des jambes aux galbes parfait.
- Tu es très belle!
- Toi aussi! Tu bandes encore, tu as envi toi aussi? Fais moi l’amour, je ne tiendrais pas jusqu'à demain!
Elle se colle à moi, je ne résiste plus, je la prends sous les fesses, elle ne pèse vraiment rien, elle passe ses jambes autour de mes hanches.
Elle dirige de la main ma verge dans sa vulve, et se laisse tomber dessus lentement, je sens l’hymen contre mon gland, un petit cri de surprise et je suis au fond de sa vulve.
- Ho! C’est rentré, tu es gros dedans!
- Tu as mal?
- Non! Pas trop, ça va, je te sens énorme dans mon ventre!
- Ton vagin n’est pas encore habitué, ça ira mieux dans quelques instant!
Depuis déjà quelques minutes, elle monte et descend le long de ma verge, elle est vraiment étroite.
J’ai quarante ans et c’est ma première pucelle, toutes les femmes avec qui j’ai couché n’étaient plus vierges, mon épouse moins que les autres, je savais qu’avant moi, elle avait eu des petits copains avec qui elle couchait.
Cette gamine qui se dandine sur mon vit me rend dingue, mon sexe est dur comme l’acier, je sens mon gland énorme, je crois bien, que c’est la première fois que je bande autant fort!
- C’est b..on, j..e, jo..u…i.eeeeEEEEEEEEEEEEEEeeeeee !
Incroyable, elle vient de se laissée tomber sur mon sexe, l’enfonçant au plus profond de son vagin, dans un hurlement de démence, les yeux révulsés, la bouche grand ouverte, je suis obligé de la soutenir pour ne pas qu’elle tombe à terre, mes mains sous ses fesses, je la soulève et la laisse s’empaler encore et encore, je sens l’orgasme monter en moi, le sperme qui gicle dans son ventre, elle hurle encore.
Pleure sur mon épaule, emportée par des convulsions, son vagin me trait la bite, comme une main trait un pis de vache.
Elle me mord, me bave dessus, mord ma bouche, y enfonce la langue, elle est comme folle.
Toujours fiché en elle, j’entre sous la douche et fais couler l’eau, elle me regarde dans les yeux, me mord la bouche.
- Je t’aime!
- Moi aussi ma puce!
Demi-heure plus tard nous sommes dans la voiture, je la dépose devant chez elle.
- A demain après-midi alors?
- Oui ma chérie!
- Je voulais te dire, tu n’as pas besoin d’avoir peur, je suis majeure depuis une semaine, même si on veut aller à l’hôtel on peut!
- Je le savais ma chérie, Judith m’a demandé de l’argent pour acheter ton cadeau!
- Tu m’aimes, c’est vrai?
- Oui, tu es adorable!
Demi-heure plus tard j’étais à la maison, me demandant si je devais en parler à ma femme ou attendre au moins quelques jours, pour voir, où allait me mener cette aventure.
J’aime cette gamine, où cela va-t-il conduire ma vie, si je n’en parle pas à ma femme, ce qui précipiterait mon divorce déjà prévu, il y a quelqu’un avec qui je veux en parler ou du moins avoir son opinion, c’est ma fille.
Elle, saura ce qu’elle pense d’un homme de quarante ans et d’une gamine de dix huit!
Je monte donc à sa chambre, apparemment ma femme n’est pas encore rentrée, elle rentre de plus en plus tard ces derniers temps.
La porte de la chambre est ouverte, j’entends la voix de ma fille, à en juger par la conversation elle est au téléphone.
- Raconte, quesqu’il a dit? Dans la voiture? Non il n’est pas encore rentré, je n’ai pas entendu la porte! A son bureau c’était comment? Ho punaise, tu as joui? Ça fait mal? Raconte! Pourquoi Tu ne veux pas? Je t’ai aidé moi, je n’en ai rien à fiche que tu sois amoureuse de lui, c’était mon idée, tu dois me raconter! Demain après midi! Où ça? Tu crois que ça marchera? Ma mère? Non pas encore! Elle est avec son mec! Oui le blond! Le lui dire? Ce n’est pas mes oignons s’il est cocu et ce n’est pas à moi à le lui dire! Tu le lui diras toi! Fais comme tu veux, il s’en doute remarque, enfin je crois! Tu es méchante de dire ça! Tu es une veinarde voilà tout, si je ne t’avais pas aidé, tu ne l’aurais pas séduit, je sais que tu es amoureuse ma chérie! Vivre avec lui? Ça se serait super cool!
Je commençais à en avoir assez entendu, je décidais de mettre fin à une conversation plus que douteuse, Sandra venait de raconter notre aventure à ma fille et celle ci en était l’instigatrice! pourquoi?
- Hum! Hum! Je peux te parler Judith?
- Je te laisse papa vient de rentrer!
- Tu étais avec qui au téléphone?
- Une copine, tu ne connais pas!
- Je pensais que c’était ta mère! Elle n’est toujours pas rentrée?
- Elle a appelé, elle rentrera tard, réunion de bureau!
- A l’hôtel beau séjour avec Bernard, je suppose?
- Tu sais?
- Ta mère n’est pas discrète ma chérie! Je reste avec elle uniquement pour toi!
- Pour moi? Tu veux que je t’aide à faire ta valise? Je ferais la mienne en même temps, et on va vivre tous les deux! On ira où?
- Dans notre maison de campagne ça te dirait?
- Super, on part quand?
- Quand j’aurais réglé deux ou trois problèmes ici?
- Tu vas faire comment pour ton travail?
- Je n’ai pas besoin de bureau tu sais, je peux très bien travailler de chez moi!
- Super en plus ce n’est pas loin de la fac ou je me suis inscrite à peine une demi-heure de route, mieux qu’ici ou il aurait fallu que je trouve un studio!
- Tu vois tout s’arrange ma beauté, il faut que je trouve quelqu’un pour me remplacer ici et une secrétaire la bas et on file!
- Ça va prendre du temps pour trouver un mec qui fait ce que tu fais?
- Non ma puce, un mois au plus et la bas, je trouverais rapidement une secrétaire! On va manger une pizza?
- Je suis prête!
Il est minuit quand nous rentrons, ma femme n’est toujours pas là, sa réunion de travail avec son amant a du se prolonger, en ce moment elle a des réunions de travail deux fois par semaine, qui se prolonge fort tard dans la nuit, je sais qu’elle me trompe mais comme je n’en ai rien à faire, je ne dis rien, je voulais préserver Judith.
Ce qui m’inquiète le plus c’est ma fille et sa conversation avec Sandra. Je réglerais ce problème plus tard, pour l’instant il faut que je règle celui de Sandra.
Il est midi quand je sors du bureau, elle est là, assise sur le trottoir à côté de ma voiture.
- Bonjours Sandra!
- Bonjour mon amour! On va où?
Elle me fait une bise sur la bouche, elle pose son sac dans la voiture que je viens d’ouvrir, et s’installe à l’avant.
- On va déjeuner, il faut que je te parle!
Elle me regarde en coin, l’air déçu, une moue déprimée sur les lèvres.
- Tu as changé d’avis? C’est ça!
- Non mais il faut que je te parle!
- Tu ne veux plus de moi?
- Si ma puce, ce n’est pas ça mais je vais partir d’ici, je ne veux pas t’engager dans une relation qui mène à rien, tu es jeune il faut que tu vives ta vie!
- Je t’aime, si tu pars, je viens avec toi!
- Ce n’est pas possible enfin, tu n’as que 18 ans, que vas-tu faire avec un mec comme moi?
- Je veux vivre avec toi, tu me feras des enfants si tu veux, ne me laisse pas je t’en supplie!
- Ce n’est pas possible Sandra, que dirons les gens? Tu sors à peine de l’adolescence et je suis un homme mur, j’ai 22 ans de plus que toi, ça ne marchera jamais entre nous, il y a trop de différence d’âge!
- Je te jure que si tu me laisses seule, je me suicide! Tu ne peux pas partir comme ça, je veux vivre avec toi, je n’aurais rien dit si tu étais resté avec ta femme mais du moment que tu la quittes, je veux vivre avec toi!
- C’est irraisonnable voyons, tu as l’âge de ma fille, que dirons les gens, et tes études, tes parents?
- Les gens? Quels gens! Les jaloux, on s’en moque! Mes études? Je peux continuer mes études, autant que je veux! Vivre avec toi ne veux pas dire arrêter ma vie! Mes parents? Je suis majeure, ils n’ont plus rien à dire!
- Tu seras malheureuse avec moi ma chérie, je ne suis pas un mec qui sort en boite, je n’aime pas le monde et les flonflons!
- Ça tombe bien, moi non plus! Tu as d’autres arguments à la con pour me laisser tomber?
- Tu m’aimes vraiment?
- Tu ne comprends pas le français, je peux te le dire en espagnol ou en anglais si tu veux mais ça ne changera rien, je t’aime et veux vivre avec toi mon amour, je veux des enfants et je t’ai menti, je ne prends pas la pilule, si ça se trouve, je suis déjà enceinte et si on fait l’amour cet après midi il y a une chance de plus!
- Tu es trop jeune mon amour pour avoir des enfants, finis tes études et nous en aurons autant que tu voudras!
- Tu acceptes alors, tu veux bien de moi?
- Oui, tu es bien trop casse pieds avec tes arguments, je ne sais plus quoi dire!
- Hier je ne prenais pas la pilule, je t’ai menti mais ce matin je suis allée à la pharmacie prendre la pilule du lendemain, nous aurons des enfants quand tu le voudras mais pas trop tard quand même, un an ou deux maxi!
- Ce n’est pas moi qui décide pour ça ma chérie mais toi, bon il faut que je divorce! Tu veux te marier?
- Non, je vivrais sous les ponts et toi dans un château et quand tu passeras, tu viendras me faire l’amour!
- Je vois que mademoiselle a de l’humour, nous nous connaissons depuis deux mois, nous avons fait l’amour une fois et déjà tu parles mariage!
- Vivre ensemble si tu veux, nous avons le temps pour le reste!
- J’aime mieux ça! Tu auras le temps de réfléchir!
- J’ai faim!
- Nous arrivons!

La suite tout de suite

Barbebleue




Catégories
Top Recherches
Forum