Le site de l'histoire érotique

Après-midi de vacances

Chapitre 1

15
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
publiée le
Histoire lue 3 346 fois

15

0

Durant l’été, mes parents sont parti en vacances me laissant seul à la maison pendant une semaine. Les deux premiers jours, je m’occupai en allant marcher en forêt ou en allant voir des amis. Mais le temps devint pluvieux et je dû me résigner à rester enfermé dans la maison.Je passa mon mercredi en alternant entre mes différents jeux vidéos, sur console ou ordinateur. Le soir, je passais un moment sur des sites de vidéos X et des chats pour discuter et essayer de ne pas m’ennuyer.



Le lendemain, je retournai à mes activités de la veille, mais je sentais monter en moi un désir sexuel de plus en plus fort. Je me connecte donc sur un chat de rencontre, en espérant trouver un homme ou une femme de mon âge. Cependant le seul message sérieux est venu d’un homme de 45 ans. On discutait, échangea nos prénoms, puis je lui proposa de venir passer un moment chez moi. 

Jérôme, tel est son nom, accepta et nous fixons l’heure de rendez-vous avant de nous échanger nos numéros en cas de problème. Le temps qu’il vienne, je me prépare. Je prend une douche et insiste sur ma rondelle et me fait un lavement pour ne pas avoir de mauvaise surprise.



Il m’appelle une heure après son départ, en me disant qu’il était sur le parking que je lui avait indiqué. Je sors donc pour le rejoindre et l’invite à vite rentrer car le temps ne se prête pas à s’éterniser dehors. 



On s’installe dans le salon et nous commençons à discuter de nos passions, de ce que nous faisons dans la vie. Pendant notre échange, je sens son regard se poser sur chaque partie de mon corps. Je suis intimidé par Jérôme. Il est grand, environ 1m90, mince, ses habits moulants laissant supposé une musculature imposante. Les traits de son visage sont fins et le seul élément qui peut donner des indications sur son âge, ce sont ses cheveux grisonnants. 

Il voit que je suis intimidé et me demande : 



"Tu as peur de moi ? "

"Non" lui dis-je, "je suis seulement impressionné"

"Par ma virilité ?"

"Oui, je ne suis pas aussi viril que toi"

"C’est vrai, tu es même plutôt féminin, mais  c’est ce qui me plait"



Je rougis. Il est vrai que je suis féminin, je suis très peu poilu, j’ai un visage aux traits féminin, les cheveux mi-longs et je met des vêtements qui vont aux hommes ou aux femmes.

Pour cette rencontre, je porte un jean moulant avec une petite chemise, qui pourrait faire penser à un chemisier. 



"Lève-toi" me dit-il



Je m’exécute. Je me tourne pour lui montrer mes fesses. Il me met une fessée et me dit : 



"Regarde l’effet que ton cul me fait"



Je vois effectivement une belle bosse se dessiner dans son short. J’attrape son engin et commence à le masser. Puis j’enlève son short et son caleçon. Sa verge se dresse fièrement devant moi. Elle est épaisse et longue, ce qui m’excite encore plus. Je commence à embrasser et lécher son gland avant de le mettre dans ma bouche. Je joue avec son gland et j’accompagne mes mouvements de langue par un massage sur ses couilles. 



"Tu es doué pour ça, suce-moi maintenant"



A genoux devant lui, je commence à sucer sa bite, tout en continuant de jouer avec ma langue et en massant ses couilles. J’impose le rythme pendant qu’il se déshabille entièrement. Il attrape ensuite ma tête et commence à me baiser la bouche. D’abord doucement, il accélère et tente une gorge profonde. J’ai du mal à respirer mais je tiens le choc. Après 10 minutes, il bloque sa queue au fond de ma gorge et déverse sa semence dans un râle de plaisir. 



"Tu es une bonne suceuse, montre moi ce que vaut ton cul maintenant"



L’emploi du féminin pour me désigner me met dans tous  mes états et je me dépêche de me mettre nu. Après avoir enlevé mon t-shirt, je retire mon pantalon et me retrouve en string.



"Tu en porte souvent ?" demande Jérôme

"Presque tous les jours quand je suis seul"

"Et qu’est-ce qui dépasse là ?"

"Euh... Mon plug..."

"Une vraie salope"



Il me met à quatre pattes sur la canapé, enlève mon string et mon plug, et commence à me lécher la rondelle. Il enchaîne en m’enfilant deux doigts dans le cul. Je suis aux anges. Il lubrifie sa bite et pose son gland sur ma rondelle. Il n’a pas besoin de forcer beaucoup pour rentrer, mais l’épaisseur de sa queue me fais pousser un petit cri de surprise. Une fois au fond, il commence ses va et vient et je sens ses couilles frapper mon cul en même temps que son gland tape au fond de moi. Il m’insulte, "salope, pute, chienne, bouffeuse de bite", puis me retourne pour me mettre sur le dos. 

Je jouis en même temps qu’il se vide en moi. Il me donne sa bite à nettoyer ce que je fais volontiers.



"Tu es une amatrice de bite, je suis ravi d’avoir pu te combler"

"Merci Jérôme"

"Tiens, remet ton plug pour garder ma semence en toi, et n’oublie pas de m’appeler si tu à encore besoin de te faire enculer"

"J’y penserai, ne t’en fais pas"



Depuis, nous nous sommes revus pour vivre des moments toujours plus intense et toujours plus long.