Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Avec mon cousin
Histoire vraie
Inceste
Auteur :
Catégorie : Inceste
3
3pts
je m'appelle Laurent, cette aventure réelle c'est passée il y a maintenant quelques années...
J'avais 16 ans et mon cousin Thierry avait aussi le même âge. C'est un cousin que je voyais que très rarement. J'habitais Marseille et lui Lyon. Un jour alors que nous passions des vacances dans la famille, nous sommes venus à parler de choses et d'autres.... Ils me disaient qu'il n'avait pas de petite copine.. Pourtant à cet âge on sait bien que c'est là où on est le plus en émoi devant le sexe opposé.
Mais rien...
D'une chose à une autre arriva le soir.
N'ayant pas beaucoup de place dans l'appartement dans lequel notre famille nous hébergeait, nous avons du nous coucher dans le même lit. On était tous les deux en pyjama, les pieds nus.
Nous n'arrivions pas à dormir, et parlions de nos fantasmes... Je sentais qu'il avait très envie de connaître les plaisirs du sexe malgré son jeune âge.
Mon cousin était mince, un beau garçon.. mais quelque chose me faisait sentir qu'il était attiré par les garçons.. Il avait une attitude pas très masculine et j'avoue que je trouvais ça étrange mais l'intéressait.
C'est alors que j'ai voulu en savoir plus..
Je mis mon pied nu contre le sien en prétextant une erreur et m'excusais.
Il me dit que ce n'était rien, qu'il avait trouvé mon pied assez froid quand même. Il me dit si tu as les pieds froids tu peux les mettre contre moi ça ne me dérange pas.
Je sautais sur l'occasion pour lui mettre mes deux pieds nus sur son pyjama à hauteur de ses jambes.
Puis on continuaient à parler. Je sentais sa respiration s'accélérer et je devinais le battement de son coeur battre de plus en plus fort.
Il me demanda si j'avais toujours froid aux pieds, je lui répondis que oui pour savoir ou il voulait en venir.
Nous avions une lumière tamisé dans la chambre et je le vis se glisser sous la couette comme un poisson et le sentis descendre à mes pieds puis il posa ses mains dessus pour les réchauffer.
Je n'avais jamais été touché par quelqu'un d'autres avant lui à part mes parents.
Je trouvais la sensation agréable que de se faire caresser les pieds et de plus par un garçon, et de plus mon cousin.
Il me demanda si j'aimais bien.
Je lui répondis que c'était vraiment sensationnel et que je me sentais bizarre.
Il me demanda pourquoi? Et je lui dis que c'est la première fois que quelqu'un me touchait.
Il me répondit que si je ne le disais à personne il pourrait me réchauffer complètement.
Intéressé par sa proposition je lui dis que j'étais d'accord.
Tout doucement, il approcha sa bouche de mes pieds et je sentis qu'il y déposait des baisers. Il englobait avec sa bouche un, puis deux doigts de pieds et je sentais la chaleur de sa bouche.
J'en avais des frissons..
Petits à petits il me suçait les orteils.
Quelle sensation magnifique.
Puis je sentis qu'il tirait sur mon bas de pyjama. Je le retins avec ma main pour lui dire que ce n'était pas bien, mais sentant ce plaisir, je me laissais faire, et il s'aperçut que j'avais une érection.
Je n'avais pas le sexe complètement développé à l'époque mais j'avais une belle tige pour mon âge. Il remonta lentement ver mes parties intimes et se mit à lécher mes couilles, et puis ma bite.
Je sentis sa langue se poser sur mon gland et me le lecher après qu'il eut pris délicatement le soin de me décalotter.
il faisait des va et vient incessant et j'aimais ça, mon cousin me suçait.
rapidement il me mit nu entièrement et se serra contre moi tout en malaxant les couilles et ma tige.
Il me dit à toi de me faire pareil.
Je m'exécutais sans rechigner, je le mis nu sans forcer.
Je me mis à le sucer d'une force qu'un tremblement de terre n'aurait pas pu m'empêcher de continuer.
Il avait une plus petite verge mais elle était très bonne, je goûtais au jus de mouille qu'il produisait et je trouvais d 'un goût génial. je savais le plaisir qu'il avait éprouvé en me suçant.
je descendis à ses pieds, et je commençais à les lui lécher. il avait des pieds pas très poilus car il était imberbe. On aurait dit des pieds de filles, tout fin et doux.
je lui lechais maintenant les pieds et englobais ses orteils, je bandais comme un fou et lui aussi.
après s'être bien excité, nous nous sommes allongés à coté et avons décidé de nous empoignés chacun la bite de l'autre pour se branler jusqu'à ce que nous giclions notre jus chacun.
Je ne l'ai plus jamais refait avec lui.
Je ne le vois toujours que très rarement. Et nous n'avons jamais reparlé de cette aventure que nous avons vécu ensemble. Il est toujours célibataire et moi aussi. J'ai eu des expériences bisexuelles mais lui je ne sais pas. Cela restera un très bon moment et un excellent souvenir.




Catégories
Top Recherches
Forum