Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

ma belle-soeur, sa copine...et ma femme (3)
Histoire vraie
Avec plusieurs femmes
Auteur :
Catégorie : Avec plusieurs femmes
30
30pts
[ Chapitre : 1 - 2 - 3 ]
Cette histoire est réelle et date de cet été, seuls les prénoms sont modifiés...
ma femme rentre dans la danse...?!

voilà une semaine que nous sommes chez mes beaux-parents et qu'à défaut de baiser ma femme, vraiment trop fainéante et coincée de le faire chez eux, je profite de toutes les occasions pour me faire vider par ma belle-soeur et sa meilleure amie Gisèle, balade dans les sentiers autour de la maison, course en ville, du coup je passe presque plus de temps avec elles qu'avec Emmanuelle qui d'ailleurs m'en fait le reproche, je dois être sur mes gardes....après avoir expliqué la situation aux filles je me fais plus présent au près de ma femme pendant deux jours mais elle se refuse toujours à le faire le soir dans l'intimité de notre chambre, de peur que l'on puisse nous entendre.
Au bout de deux jours je commence à regretter de ne pas profiter des deux bonnes salopes prêtent à tout, qui sont de l'autre côté du couloir.
Je me doute bien qu'elles ne se privent pas pour se soulager entre elles.
En guise de dernière chance, je demande à Emmanuelle d'au moins me soulager avec sa petite bouche, elle se récuse, me disant qu' elle n'aime pas me faire cela... frustré et déçu je me décide à m'endormir le barreau levé....
Vers deux ou trois heures du matin, je me suis réveillé brutalement ma vessie étant pleine, dormant nu et ne voulant pas me rhabiller juste pour faire quelques mètres dans le couloir, j'entreprends d'aller ainsi aux wc, je me soulage lave mes mains et remonte le couloir doucement pour ne réveiller personne.
Ma porte est tout au bout? quelques mètres avant se trouve la chambre des filles? je m'arrêtent devant, envieux de leurs jeux, rien qu'en y pensant ma queue se gonfle légèrement? je décide de les revoir dès le lendemain, je suis sur le point de repartir quand la porte s'ouvre, c'est Gisèle elle aussi toute nue "qu'est-ce que tu fais là?!" "rien, je me suis levé pour aller aux wc, et toi?!" "pareil...." elle s'avance me sourit passe ma main sur ma queue et traverse le couloir en balançant ses hanches, son magnifique petit cul réveille en moi une envie folle, sans le vouloir me voilà raide, elle s'assoie sur la cuvette laissant la porte grande ouverte, prend du papier et se nettoie doucement.
Je reste au milieu du couloir à poil la regardant mort de faim de sexe, elle revient vers moi se fige juste à ma hauteur me sourit à nouveau "tu sais elle me manque ta grosse queue...je l'aime tu sais...va falloir que de retour en France tu te fasses mal à un muscle ou ailleurs histoire que tu viennes te faire traiter" (elle est kiné et bosse dans un cabinet sur Paris) "moi aussi ton corps me manque et celui de ta copine aussi, ma chérie ne veut pas baiser ici à cause de vous et des parents..." "elle est trop bête ta femme mon chéri, comment pas vouloir de ce chibre" en disant cela elle attrape ma queue à deux mains et me branle doucement la bite, ma respiration s'emballe, "pas ici ma femme pourrait se lever aussi pour pisser" "m'en fous, j'aime trop ta queue je la veux" elle accélère le rythme de ces mains se met à genou et commence à me sucer comme une folle, je me laisse faire j'en ai trop envie aussi.
Elle me lèche les couilles "ohhh elles ont l'air vraiment pleines mon chéri" "oui rien depuis deux jours tu sais bien..." "oouiii, le sperme c'est le truc de ma copine mais j'ai trop envie de tout avaler aussi aujourd'hui" elle reprend ma queue en bouche.
Je tiens sa tête à deux mains comme si c'était son cul et je la lime, sa bouche est superbe, une vraie chatte, je me contiens pour ne pas gémir, elle me suce divinement bien et se branle le clito en même temps.
Une main sur sa tête pour le rythme et l'autre descend sur son petit sein, je le serre, ses gémissements sont étouffés par ma queue, je me mords la lèvre pour éviter de beugler dans le couloir, sa salive coule le long de mes couilles et j'entends de grosses gouttes tomber sur le sol, "hhha quelle suceuse hhaaaa, putain t'es trop douée haaaa".
Elle me regarde avec des yeux qui pétillent, elle aussi apprécie ce moment, d'un coup elle se fige "quoi j'ai pas juté encore..." ses yeux sont scotchés sur quelque chose derrière moi, avec ma main je la fais encore aller-venir sur ma queue mais elle y met bien moins d'entrain.
Intrigué j'esquisse un mouvement en arrière et quelle ne fut ma surprise, Emmanuelle était là, la porte de notre chambre ouverte, nue les tétons raidies une main sur sa chatte, je ne savais que faire.... La voyant ne piper mot et visiblement excitée par le spectacle mon côté "animal" et instinctif reprend le dessus, je me mets de profil et incite Gisèle à reprendre son limage de bouche. La belle ne se fait pas prier, elle prend toute ma queue en bouche sans broncher, moi je regarde ma femme à quelques mètres, elle me fixe du regard tout en se masturbant, chose que je ne l'avais jamais vu faire, elle qui refuse que je lui fasse des cunnis et difficilement me laisse lui toucher la chatte...
Gisèle elle ne perd pas le rythme je suis sur le point de juter et la préviens, elle hoche la tête prête à recevoir mon jus, trois gros jets,elle est moins habituée que son amie dans cet art n'arrive pas à tout garder en bouche, mon sperme déborde de sa bouche.
Je continue de gicler, du coup mes jets atterrissent sur son visage et ses seins, avec sa langue elle ramasse mon sperme autour de sa bouche "mon amie a raison il est bon ton sperme...", je souris... "fais voir?!" Emmanuelle est juste là concentré sur mon éjac je ne l'avais pas vu s'approcher avec son doigt elle ramasse une lampée de mon sperme sur la poitrine de Gisèle, se tourne vers moi et porte à sa bouche ma semence, elle "déguste" et après un silence "hmmm mais oui il a bon goût".
Toujours en me fixant elle se met à genou à côté de Gisèle et commence à me sucer ma queue pour la nettoyer, je n'en reviens pas!!! quelques heures avant elle m'a catégoriquement refusé ce qu'elle fait maintenant!.
Une fois le tout nettoyé elle se relève, m'embrasse à pleine bouche et toujours tenant mon membre me tira vers la chambre "viens vos ébats m'ont vraiment excité salaud tu vas me baiser, j'ai bien dis baisé comme tu as du baiser ma soeur et Giz ces derniers jours, hein salaud?
Je souris et bave par avance de la suite, juste avant d'entrer dans la chambre elle se retourne vers Giz "toi aussi vient ma belle".
Arrivés devant notre lit elle s'est assise au bord et a commencé à me branler doucement, Gisèle s'est positionnée à ses côtés, "embrasses là pendant que je te fais durcir" me lance Emmanuelle, je roule une grosse pelle à Gisèle et lui caresse sa belle petite chatte, elle est trempée.
Je lui mets deux doigts directement elle gémit, mon épouse léchouille mon gland et me masse les couilles, elle hésite à s'enfoncer mon gland dans sa bouche, mais ces lèches me permettent de regonfler mon chibre veineux.
Je sens une main me caresser les fesses "Attends Emma, je vais te montrer comment on fait", je reconnais la voix de ma belle soeur, elle se positionne près de ma femme, "n'ait pas peur elle ne va pas te mordre! regardes ma chérie", elle pose sa main par-dessus celle de ma femme et fermement commence à me branler en tirant bien, de l'autre main elle couvre celle d'Emmanuelle sur mes couilles .Comme ça n'hésites pas tu ne le blesses pas et il aime, regardes le, je souris et sens que ma bite aussi adore ce traitement, je reprends la bouche de Gisèle et lui mets un autre doigt, sa cyprine coule sur mes doigts. Sa soeur continue d'expliquer à ma femme l'art de la fellation, "je te montre et après tu fais comme moi, ok?!" ma chérie acquiesce, sa soeur me fixe et sourit en coin, avale doucement ma queue jusqu'à mi longueur fait quelques va-et-vient "hmmmm trop bonne, ton mari a une bite si bonne ma belle, à toi". Emmanuelle imite sa soeur avec moins d'assurance mais l'effet est là, pas aussi bien que Carine certes mais voir ma femme me sucer m'enchante, Carine assiste Emmanuelle de ses mains en la poussant contre moi pour qu'elle avale encore un peu plus ma bite revenue à son maximum. Ma belle soeur me masse les couilles, "tu aimes voir ta femme te pomper hein mon salaud, oui c'est bon hein", je gémis doucement comme réponse, au bout de quelques instants de pompe Emmanuelle se retire pour reprendre sa respiration le manque d'habitude, elle me regarde avec un regard que je méconnaissais plein de sauvagerie. Carine prend ma queue en bouche et accélère le rythme, comme elle le fait si bien, j'attrape un de ces seins et le serre je sais qu'elle adore ça, Gisèle se met à quatre pattes et se met devant sa copine pour lui lécher la chatte, elle écarte les cuisses et apprécie tout en motivant sa soeur "aller ma chérie avale cette bite et vas-y à fond comme moi". Emmanuelle me rejette un regard de braise et me suce à fond en me fixant au bout de quelques va-et-vient elle agrippe mes fesses et accélère encore "oui, oui ma chérie tu as tout compris, regarde comme ton homme adore" je gémis de plus en plus fort. Comme avec Carine plus tôt, j'attrape ses seins à pleine mains et les serre "haaaa chérie vas-y suce moi haaaa oui", alors qu'Emmanuelle semble prendre goût à la pipe, Carine toujours en la motivant plonge une main entre les cuisses de sa soeur. Emmanuelle s' inquiéte en la regardant du coin de l'oeil, "concentres toi sur sa queue, laisse moi faire" elle ferme les yeux et reprend son rythme. Carine elle, joue avec le clito de ma femme "hmmm elle mouille bien là David, ça la fait bien mouiller cette pipe",elle relève Gisèle l'embrasse alors qu'elle est pleine de cyprine de sa propre chatte "fais pareil à ma soeur ma chérie", Gisèle tel un chat ou plutôt une chatte toujours en levrette, se met entre les cuisses d'Emmanuelle et lape sa minette doucement. Je sens mon épouse frémir, mais cela la motive elle accélère encore, ça y est je lui lime la bouche, Carine se lève me prend la tête et la fourre sur ses seins, j'attrape ses fesses je trouve son trou humide et lui fourre un doigt. Elle gémit, me chuchote à l'oreille "putain tu es un veinard toi 9 trous rien que pour toi,il va falloir prendre des forces mon cochon" je sens ma sève prête à jaillir, ma femme jouit sous les coups de langue de Gisèle et lâche ma queue. Carine ne perd pas le nord et me branle bien fort en pointant ma verge sur mon épouse, mes jets sortent et atterrissent sur le visage de ma femme qui lèche ma semence. La soeur de ma femme se penche et mêle sa langue à celle de sa soeur pour récupérer mon jus sur le visage et nettoyer ma queue, je suis comblé par cette pipe conjugale inespérée. Carine: "Emma demain on dira aux parents que l'on va faire un tour à la cabane près de la rivière, on essaiera encore de nouvelles choses pour toi" Gisèle me caresse la queue et me roule une pelle "bonne nuit mon étalon demain tu me défonces le cul ok ça me manque", elles sortent et referment la porte.
Je me retourne vers Emmanuelle toujours avec ce regard de b(r)aise. "Alors?! tu as aimé ma pipe mon chéri?!" "oui beaucoup depuis le temps que je l'attendais!!" "Demain tu pourras m'enculer aussi??! Gisèle semble adorer..." "bien sûr!!! je rêve de ça depuis des années!!!" "viens on se couche et si j'ai du mal à m'endormir on pourra...baiser??!" qu'en penses tu?", elle se lève et m'embrasse.

à bientôt pour la suite!




Catégories
Top Recherches
Forum