Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Un bon Professeur. (1)
Fantasme
Hétéro
Auteur :
Catégorie : Hétéro
16
16pts
Je m'appelle Alexia, j'ai 18 ans. Un petit mètre 65, une bonne paire de fesses rebondies, une poitrine ronde et ferme (85B) ce qui compense sa petite taille.
Du genre ronde mais pas trop. Certains diront pulpeuse. Mes Origines Corse et Marocaine me donnent un teint halé tout au long de l'année, mes cheveux noirs,
très longs,tombent en cascade sur mes épaules et ma poitrine. Mes grands yeux caramels un peu en amandes ont une lueur coquine et rieuse en permanence.


Je suis en classe de terminale L dans un lycée dans le Sud.
J'ai toujours eu un parcours d'élève à peu près modèle, ayant toujours des résultats plus qu'acceptables, pas dans toutes les matières bien sur,
mais ce qui me vaut une bonne entente avec la plupart de mes profs.

Celui que je préfère est mon prof d'Histoire-Géo..
De la seconde à la terminale, j'ai toujours eu une certaine.. complicité avec lui.
Il n'est pas magnifiquement beau, mais il a un charme d'enfer. De beaux yeux bleus malicieux, les cheveux poivre et sel, dépassant de peu la cinquantaine
(mais il en fait 10 de moins). Le genre de type bien conservé. Sa voix claire est mélodieuse, je pourrai passer des heures à l'écouter. Si sensuelle..
Bref, depuis la seconde, je suis à fond dessus. Pas amoureuse non, juste pleine de désirs et tensions sexuels dès que je le vois.
Et je pense que c'est réciproque.. J'ai toujours les hommes que je voulais et il ne fait pas exception.
J'ai toujours préféré les hommes plus âgés que moi, plus murs. Je suis un bonne exemple du cliché de la petite minette qui préfère les "vieux".

Mardi 22 :

Cours d'histoire juste après la philo. Ca fait du bien, je vais voir Laurent. 'Tain ca me tarde vraiment.
Le cours se passe bien. On échange beaucoup de regards, une lueur d'envie dans ses yeux, un éclat de désir dans les miens.
J'adore quand il me sourit. J'ai potassé mon cours, exprès, j'interviens souvent. Je vois que ca lui fait plaisir que je m'intéresse à sa matière, à ses cours.
Un petit air fier se peint sur son visage.
La sonnerie retentit. Merde, c'est déjà finit..
Moment de sortir, je fais mon joli sourire enjôleur et lui dis au revoir poliment. Il m'interpelle avant que je franchisse la porte.

"Alexia, vient me voir s'il-te-plait.
- Oui Monsieur ?(J'adore l'appeler Monsieur.. Même si je le tutoie en dehors des heures de cours. Humm, ca fait petite élève bien sage et soumise j'adore.)
- Tu peux passer en salle des profs après 18h pour que je te rende ton livre ? Après je vais oublier.. Ca te dérange pas ou tu dois rentrer après ?
(Ah oui, "Nous les Dieux" de Werber, je l'avais zappé ce livre..)
- Non, non vous inquiétez pas, je ne suis pas pressée, ma mère n'est pas là en ce moment, je passerai.
- Ok. A tout à l'heure alors. Coquine."
Hein ?! Avais-je bien entendu ou était-ce mon imagination délurée qui me jouait des tours ? Je ne le priais pas de répéter... Je me ferai mon idée tout à l'heure.

Une heure de maths, super je supporte pas cette matière. En plus quel connard ce prof.. Du style "Je fais le méchant pour détourner ton attention,
mais j'en profite pour mater ton décolleter ni vu ni connu".
Patience... Bientôt 18 heures.

La sonnerie tant attendue se fait enfin entendre. Yes. Je passe aux toilettes pour me remaquiller vite fait. Je pousse la porte et entends des chuchotements.
Je reconnais les voix de Camille et Thomas.
" Oh oui, c'est bon là...Encore" chuchote-t-elle dans un soupir de plaisir.
Je me hisse sur la pointe des pieds sur la cuvette des toilettes à côté des leurs.
Quelle surprise ! Camille, elle qui parait si chaste au premier coup d'oeil se fait sauvagement prendre en levrette.
Elle étouffe ses cris d'une main, l'autre appuyant de toute sa force sur les fesses musclées de Thomas. Il pousse de discrets râles de plaisir.
Les cheveux blond de mon amie sont en bataille, elle se trémousse comme une folle.
La queue bien large de Thomas s'enfonce jusqu'à la garde, ressort violemment, trempé du miel de ma copine de classe.
Ses va-et-vient sont de plus en plus rapides, plus violents.
Je retiens mon souffle. Ca me plait de jouer la petite voyeuse, je sens ma liqueur qui commence à couler.
Les seuls bruits perceptibles sont les cris à moitié contenu de Camille, le souffle rauque de Thomas, et le son de ses magnifiques burnes tapant contre les petites fesses
rebondies de sa partenaire sexuelle.
Je dois quitter cet excitant spectacle à regret, car je dois rejoindre Laurent.
J'enlève vite fait bien fait mon doux miel avant de partir, le gouttant avidement. Je me lève les mains pour éviter d'exhiber mon odeur intime au nez de mon prof.
Je me regarde une dernière fois. C'est bon je suis présentable avec mes jolies escarpins noirs qui me grandissent de 9 cm, mon slim qui moule bien mon cul, et mon petit
top blanc décolleté. Je rajuste ma légère veste Jean Louis Scherrer bleu sombre à épaulettes.

Je frappe distraitement à la porte tant redoutée des secondes. Je rentre. Il est de dos en train de ranger ses affaires dans son casier. Hum il a vraiment des fesses à croquer.
J'ai tellement envie de les lui toucher. Je constate que tout les profs ont désertés aussitôt les heures de cours finies. Nous sommes donc seuls. Intéressant..
Je toussote. Il remarque ma présence et me sourit. Quel sourire ! A damner un saint.

"Ah ! Alexia. Dis donc tu as l'air toute gênée qu'est ce qui t'arrive ?"
Je me vois mal lui répondre : Oh rien Laurent , ton cul me donne tellement envie de te sauter dessus !
" Rien, rien ne vous (j'insiste sur le vous) inquiétez pas Monsieur.
- Depuis quand tu me vouvoies en dehors des cours toi ?
- Oups, non c'est rien , j'avais du mal à déconnecter , j'ai eu une heure de cours avec Luc et ca me perturbe tout le temps ! J'aime vraiment pas ses cours..
- Disons qu'il est spécial.. Je te comprends, il est pas très apprécié par ses collègues non plus. Bref, merci encore pour ton livre, c'est un super bouquin !
Très appréciable, sa description de la Mythologie est détaillée et respectée. Un grand enrichissement culturel.
- Je vous.. t'en prie, ca me fait plaisir."

Il me tend le bouquin. Je suis tellement absorbé par ses yeux que je ne regarde pas du tout ce que je fais et laisse tomber le livre.
Merde. Je me baisse pour le ramasser. Je me relève tout doucement. Je ne peux m'empêcher de m'arrêter devant sa queue. Je lève juste la tête et le vois respirer plus vite.

" Ah bon ca te fait plaisir ? Tu sais que là tu pourrais me faire très plaisir..." Super cliché, mais je vous répète mot pour mot ce qu'il a dit. J'adore, ca fait l'adulte qui veut
jouer à un jeu avec une jeune fille... Super pervers et super excitant !

Pas besoin de me le dire deux fois. Depuis le temps que j'attends ca ! Je baisse son pantalon. Son sexe est de bonne taille et déjà bien tendu.
J'ôte son boxer qui le moule et le libère de toute entrave. Elle sort d'un coup, délivrée. Je sens son parfum, si bon. ENFIN !
Je prends sa tige dans ma main et commence mes va-et-vient pour lui donner toute sa vigueur.
Satisfaite, je pose mes lèvres autours de son gland que je ressers comme si je ne voulais pas qu'il s'échappe de mon emprise.
Je commence pour le pomper goulument, son gout étant tellement bon. Je la mets jusqu'à la garde, débutant une gorge profonde.
Ses râles de plaisirs me prouvent qu'il aime ca. Je plonge mes yeux dans les siens.
Mon regard prend soudain l'expression d'une catin, jamais rassasié, dévorée par la faim.. Un vrai regard de chienne en somme. Vu son sourire il adore. Ca me plait.
Je sors sa queue de ma bouche et fais passer ma langue le long de sa hampe, ma main gauche faisant rouler doucement ses bijoux dans sa paume.
Ma langue titille le bout de son gland. Elle fait le tour de sa couronne et redescend le long de sa hampe jusqu'à ses couilles.
J'en gobe une doucement, l'autre toujours dans ma paume.
Je mouille comme c'est pas permis, mon slim commence à se tremper, je ne porte pas de sous vêtements.
Ses mains passent dans mes longs cheveux. Je remets sa bite dans ma bouche, je me fais presque bestiale.
Je sens qu'il part, des petits spasmes commencent à secouer son ventre. Son sexe vit dans ma bouche.
Ses mains se crispent dans mes cheveux. Il enfonce sa queue dans ma bouche en appuyant sur ma tête.
Elle est dans ma gorge, jusqu'à la garde. Il m'inonde de longues giclées chaudes de sa semence que je m'empresse de boire avec gourmandise.
Il gicle tellement que ca déborde un peu le long de la commissure de mes lèvres.
Il pousse un râle de plaisir. Je repasse ma langue pour tout nettoyer...

"Dis donc je pensais pas que tu savais aussi bien sucer...
J'ai attendu tes 18 ans avant d'entreprendre quelque chose mais ca valait le coup ! Ca fait tellement longtemps que j'ai envie de toi !"

Ses aveux me laissèrent pantoise...

(A suivre... Si vos commentaires sont encourageants ! ;) )
Alexia




Catégories
Top Recherches
Forum