Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Bourgeoises soldées (2)
Fantasme
Avec plusieurs hommes
Auteur :
Catégorie : Avec plusieurs hommes
46
46pts
[ Chapitre : 1 - 2 - 3 - 4 - 6 - 7 - 8 - 9 ]
Dans la voiture qui nous amène ma mère et moi dans la citée de Mohamed et ses ignobles complices, c’est l’enfer…On nous a contraints à remettre nos bâillons-boules dans la bouche, nous empêchant d’émettre le moindre son. Nous sommes à l’arrière et pendant le trajet, maman et moi nous subissons des attouchements de plus en plus pervers…Maman, dont les seins à l’air sont malaxés sans vergogne par un black et un autre jeune. On lui suce les tétons, on les pince, on farfouille sous sa micro robe de soubrette et des doigts s’infiltrent dans sa chatte ; Elle gémit à travers son bâillon. Pour ma part, je suis dans la deuxième voiture, et l’on m’enfonce dans la chatte toutes sortes de godes, me branlant avec tout le long du trajet…


Nous arrivons dans la citée, cela se reconnait sans mal à voir les carcasses de voitures calcinées qui jonchent le trottoir souvenir de la dernière nuit d’émeutes…Les voitures stoppent devant l’entrée d’un immeuble où traînent 5 à 6 jeunes, je suis éjectée de la voiture et maman aussi. Nous nous regardons, maman le regard rempli de terreur me dévisage…Au pied de l’immeuble, les jeunes nous regardent étonnés de voir deux belles femmes en tenues sexys mais bâillonnées accompagnées leurs potes…
- Putain ! Vas y…Mohamed, c’est qui c’est deux salopes ?
- 2 bourgeoises en chaleur, on va à la cave, tu surveilles et tu pourras en profiter après…
Nous sommes entraînées dans un escalier malgré nos protestations étouffées…Nos talons claquent sur le sol. Dans la cave, nous sommes dirigées vers un local où se trouvent quelques jeunes. Ils fument du cannabis et boivent de l’alcool tout en écoutant du rap…Ils s’arrêtent net de discuter en nous voyant…
Mohamed leur explique qui nous sommes, notamment que je suis leur prof et que nous devons subir en entraînement intensif, un dressage avant d’être mises au tapin…
J’entends maman qui émet un son indistinct à travers son bâillon en entendant ces mots…


Les jeunes se lèvent et se dirigent vers nous. Nous sommes empoignées et emmenées au milieu du local. On me malaxe les seins et des doigts inquisiteurs farfouillent mon intimité. Maman est courbée en avant, campée sur ses talons aiguilles, et elle subit une fouille en règle de sa chatte par plusieurs mains. Tout le monde rigole, je sens les doigts qui me fouillent. On me branle, on pince mon clitoris. Des doigts s’enfoncent dans mon cul. On me retire mon bâillon et une bite se présente devant ma bouche.
- Suce salope, suce-moi !
Je m’empare de la bite et l’avale, soumise…
Maman à genoux, pompe une bite noire qui l’étouffe à moitié. On lui agrippe les cheveux et la force à l’avaler entièrement jusqu’aux couilles…Elle a des hauts le cœur.
Beaucoup de nos agresseurs sont des élèves de ma classe…Ils font des photos et des films.

Maman, toujours en soubrette, à quatre pattes, est filmée en train de sucer un gode pendant qu’un des jeunes, un type au crane rasé lui enfonce un autre gode dans le cul…
Moi, on me prend en photo en train de sucer une bite d’un calibre impressionnant…
Je suis horrifiée d’entendre Mohamed dire qu’ils vont créer un site internet pour y mettre les photos. Le site pourrait être payant pour mater les films. Un des jeunes objecte qu’il ne faudrait pas qu’on nous identifie et Mohamed lui dit qu’il n’y a pas de problème car on peut flouter les visages…


Tirée par la laisse, je suis contrainte de m’agenouiller sur le sol crasseux de la cave. Mohamed poussa ma tête jusqu'à ce qu’elle touche le sol, cambrant mon cul. Je sentis le gland de son sexe forcé mon anus et je poussais un cri. Je reçu une volée de claques sur les fesses !
- Tais-toi, salope !
Sa bite força mon cul et il commença à me pilonner. Mes seins secoués par ses coups de boutoirs gigotent dans tous les sens…
Maman fut amenée devant moi et courbée en avant, elle dut accepter toutes les bites qui se présentaient devant elle…Il y a au moins une quinzaine de jeunes dans la cave… J’entends leurs cris et leurs rires…A l’entrée, un colosse donne les tarifs et encaisse…Maman suce une queue noire, s’étouffe, hoquète, recrache la bite pour reprendre sa respiration…Un seconde bite investit sa bouche, forçant ses lèvres rouges. On la contraint à branler une queue de ses mains manucurées…


Mohamed continue de me perforer et je sens une douce chaleur envahir mon bas-ventre…Je gémis…
- Tu prends ton pied ma salope ! On va faire de toi et ta mère de bonnes petite putes soumises…
Ma mère tente de protester mais ses cris sont étouffés par la bite qu’elle suce…De la bave coule sur son menton…On ne lui laisse aucun répit…A peine un des jeunes a-t-il éjaculé libérant son sperme dans la bouche de cette bourgeoise b.c.b.g., qu’un autre le remplace…On la force à avaler le foutre et elle s’étouffe…

Mohamed se retire et me lime la chatte maintenant, les mains crochées dans mes hanches, il me bourre sauvagement, j’halète, c’est plus fort que moi, je sens l’orgasme arriver….Je pousse un cri et je m’affale sur le sol…Un autre jeune se précipite et me retournant comme une crêpe me soulève les jambes et me pénètre violemment m’arrachant un cri. Maman, les seins recouverts de spermes, se retrouve à quatre pattes, une bite qui lui ramone le cul. La bouche ouverte sur un cri muet…
Ses gros seins sont malaxés par des centaines de mains…On s’amuse à lui tirer les tétons…Pendant que le jeune lui déchire le cul, elle doit accepter de sucer d’autres bites…Sous les commentaires ignobles…
- Bourre la cette pute, éclate lui son cul de bourgeoise…Défonce lui le cul à cette chienne !
- Je vais jouir dans ton cul, salope !!

On nous releva et, en fragile équilibre sur nos talons aiguilles, plusieurs mains relèvent une de nos jambes. Nous sommes, maman et moi, masturbées un long moment jusqu'à ce qu’un orgasme nous fasse crier. Je suis pénétrée par la queue d’un petit jeune pendant qu’un gros, presque obèse, enfile maman. Prises debout, nos seins ballotent…Leurs coups de bites nous font gémir…On force maman à sucer un gode.
Je me rends compte que maman à perdu un de ses escarpins et que ses bas sont déchirés…
Le gros défonce maman à grand coups de reins. Les yeux exorbitées, elle me regarde…Elle poussa soudain un cri bref et faillit tomber sous la violence de l’orgasme. Je subis les va et-vient de mon tourmenteur. Je sens la cyprine qui coule sur son membre…


On nous positionna à genoux pour le final…Tous les jeunes se présentent devant nous, et bouche ouverte, langue pendante, nous attendons…Les jets de spermes giclèrent allant s’écraser sur nos visages…J’en reçois sur le front, les yeux…Maman en a plein les cheveux et sur ses seins…On la contraint une dernière fois à piper une queue, celle de Mohamed, qui éjacula dans sa bouche l’étouffant avec son foutre…


Nous sortons de la cave, titubantes sur nos talons hauts...Maman se tord la cheville…Nous passons devant le jeune que Mohamed avait chargé de surveiller l’entrée. Il proteste en nous voyant partir…
Nous sommes livrées gracieusement à ce jeune. Son visage dissimulé par une capuche rabattue sur sa tête. Il s’empare de nous, nous pousse vers la voiture et nous cambre dessus, nos seins écrasés sur la tôle…Il me pénètre en premier et me donne de furieux coups de reins me faisant couiner…Il se retire et enfile maman qui, passive, accepte la bite de ce jeune qui pourrait être son fils voire son petit-fils tellement il parait jeune... Il défonce ma mère en l’insultant et en la traitant de grosse bourgeoise salope, de traînée…Il éjacula rapidement aspergeant le cul de maman de son sperme poisseux…


Nous sommes coincées maman et moi à l’arrière de la voiture entre Mohamed et Rachid, un de ses complices. Brahim conduit. Ils nous ramènent chez nous. Nous avons été contraintes de donner nos adresses personnelles. Mohamed fouille dans nos sacs à main qu’il a pris soin d’emmener après notre virée dans les sex-shops. Il découvre la photo de mon époux…
- C’est ton mari ? Il fait quoi ?
Je lui apprends qu’il est policier, à la BAC, et il ricane…
- Putain ! On vient de se taper une femme de flic, je connais plein de mecs qui seraient ravis de te défoncer ma belle…
Il se tourne vers ma mère :
- Et toi ? Tu bosses ?
Maman, tremblante lui avoue qu’elle est directrice d’une agence bancaire …
- Et ton mari ?
- Il travaille dans le BTP, il dirige une société…
Eclat de rire de Mohamed :
- Je pense que les ouvriers de ton mari rêvent de te déchirer le cul !!
Maman et moi nous baissons la tête, honteuse…
Mohamed donne ses instructions…
- Demain, dit il en s’adressant à moi, au lycée, tu seras habillée sexy, jupe courte , talons hauts et bas nylons.
Il se tourne vers ma mère…
- Toi, tu ne vas pas bosser demain, tu seras malade…Tu auras de la visite, habille toi sexy, pour appâter les clients !!!...Et t’inquiète pas pour ton boulot, à la banque on va contacter tes employés…Je suis sûr qu’ils seront ravis de pouvoir te sauter !!!!



Nous avons été ramenées chez nous...Maman m’a avoué le lendemain, que Rachid, Brahim et Mohamed l’avaient baisée une dernière fois sur le lit conjugal l’abandonnant recouverte de sperme…




Catégories
Top Recherches
Forum