Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Ma coloc -b
Lesbienne
Auteur : anonyme
Catégorie : Lesbienne
2
2pts
Boujour, je m'appelle Nancy. L'histoire que je vais vous raconter n'est pas un fantasme, elle s'est fraivement passer quoique je m'en rappelle comme un rêve.

?a s'est passer un vendredi, je revenait de veiller avec mon chum vers 1 heure du matin. Il m'a laisser devant mon appartement et il est parti. Lorsque je suis rentrée, j'ai surprise ma coloc en train de se masturber sur le divan du salon en écoutant un film de cul qui passait comme d'habitude a cette heure la.

En me voyant elle s'est rapidement cachée et elle a fait semblant de rien, mais le mal était fait. Je suis rentrée dans le salon et nous somme restées là sans rien dire a se regarder devant ce film de cul. Je doit avouée que je croit n'avoir jamais été aussi mouiller de ma vie, même quand mon chum m'exite au max.

Comme je regrettait d'avoir laissée partir mon chum. J'était tellement exitée, il faillait que je fasse l'amour. Alors mes yeux son tombés sur ma coloc. Je n'est jamais éprouvée de désire envers elle, mais je ne sais pas ce qui se passait, je n'avait jamais remarquer a quel point elle avait de belle cuisse, une bouche, et ses cheveux d'un blond...

Elle a vite comprit ce que je pensait, et elle s'est mit a sourire. Elle a ouvert sa robe de chambre qui m'a dévoillé deux magnifique seins j'en oubliait mon chum. Alors je me suis approcher, d'abord un peu hésitante, je n'avait jamais fait l'amour a une femme. Mais la gêne est vite tombée, surtout lorsqu'elle a écartée ses cuisses pour que j'y plonge la langue. Je n'aurait jamais cru que ce liquide pouvait être aussi bon. Je la lichait comme une vraie cochonne, en lui rentrant un doigt dans le derrière, et deux et même trois doigts dans sa fente. Ma langue jouait avec son bouton de plaisir, je le mordillait, je le faisait tournouyer dans ma bouche. Elle gémissait de plaisir. Moi je mouillait comme une fontaine, mes culottes était dégoutait presque. Lorsqu'elle a poussée son cris qui me fit savoir qu'elle avait jouie, je désidait de m'attaquée a ses seins. Le bout était dur et avait l'air de me narguer. Je n'hésitait pas et je commenca a les sucers. Ma coloc criait de ne pas arrêter qu'elle était aux anges.

Lorsque fut mon tour, j'enlevait mon chandail, et elle mit moins de temps a m'enlever ma jupe et mes culottes. J'était mouillée, et elle se mit a me boire. Je n'était jamais aussi éxitée, même pas avec un gars. Elle me rentra son pousse dans le cul et quatre doigt dans ma fente en jouant avec mon bouton de plaisir avec sa langue. Moi je me petrissait les seins avec une main, avec l'autre je poussait sa tête sur moi pour ne pas qu'elle arrête. Je n'est jamais eu un si gros orgasme de ma vie, je croit même que les voisins m'ont entendu criée.

Après nos ébat, nos sont restée colée l'une a l'autre devant la télé, et nous nous embrassions et nous jouions avec les seins. Jusqu'à ce que je tombe endormie.

Depuis se temps, je suis toujours avec mon chum, mais je comble mon manque sexuel avec ma coloc, et je doit dire que je suis la plus heureuse des femmes.




Catégories
Top Recherches
Forum