Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Ca a commencé comme ça ! (9)
Histoire vraie
Zoophilie
Auteur :
Catégorie : Zoophilie
33
5
33pts
Lecture Zen
[ Chapitre : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 19 ]
LE CHIEN NOIR

Il fait beau et je vaque à mes occupations ménagères, comme toujours légèrement vêtue.
Ce soir, Lucie viendra me rejoindre avec Caramel, et j'imagine déjà notre soirée.
Hummm, je me sens toute chose, ma petite fente est déjà toute humide.
Je ne sais pas si je tiendrais jusqu'à sa venue sans me caresser.

Bobby est dans le jardin, je l'entends aboyer.
Je jette un coup d' oeil par la fenêtre : il est bien là, mais joue avec un chien noir, bien plus grand que lui.
Le poil ras, un torse épais, une taille fine, il dégage une impression de force et de puissance.
Il est vraiment superbe !
Sortie sur la terrasse, j'appelle Bobby qui arrive aussitôt, me fait la fête, sautillant autours de moi, réclamant des caresses.
Son nouvel ami l'a suivi, presque timidement.

Brusquement Bobby se fige, le museau en alerte.
Il lèche mes cuisses, enfoui sa tête entre mes jambes, me reniflant, puis sa langue s'active sur mes cuisses, puis plus haut, déclenchant des frissons dans tout mon corps.
Je ferme les yeux, goutant le plaisir qui m'envahit.
Un grognement ..
J'ouvre les yeux : Bobby gronde vers cet intrus qui s'est approché à son tour.
Son odorat subtil à détecté une odeur qu'il semble apprécier et l'attire irrésistiblement.
Et j'aperçois sous son ventre, son long fourreau velu qui s'agite nerveusement.

C'est donc un mâle, un vrai, qui a compris que les odeurs que je dégage sont celles d'une femelle en chaleur qui à besoin d'une bonne saillie pour apaiser ses sens ..

C'est vrai que j'ai envie, et ce beau mâle semble disposé à me contenter.
Oui, mais il y à Bobby.
Ils vont se battre, se déchirer, pour savoir qui sera la mâle dominant.
Le chien noir est plus grand, semble plus fort, il gagnera surement le droit de me prendre en premier.
Je l'imagine déjà en train de me fouiller le ventre .....
Cette envie folle me gagne, mes seins se gonflent de désir, je le veut, là, tout de suite ..
Comme une automate, je me dirige vers le garage ou j'enferme Bobby, puis revient vers le salon, le chien noir sur mes talons.

Il lèche mes fesses, puis mes cuisses, en grondant doucement, comme pour me signifier qu'il me veut, pour m'intimer l'ordre de m'offrir .
Je m'agenouille devant le canapé, tremblante de désir et de honte à la fois, comme le premier jour ou je me suis offerte à Bobby
.
D'un bond il est sur moi, pose ses pattes sur mon dos, mal placé, ne sachant pas comment prendre cette nouvelle femelle..

je lui parle doucement pour calmer son empressement, caresse son ventre ...
Ma main glisse sur son fourreau..
Sous la douceur des poils, je sens son membre déjà dur, énorme, tremblant d'excitation, laissant s'échapper quelques gouttes de ce précieux liquide que j'adore recevoir dans mon ventre .

Brusquement son sexe jailli, gros, bien plus gros que celui de Bobby et même de Caramel.
Brrr, je tremble d'envie de le sentir en moi .
Ma cyprine coule doucement sur mes cuisses.
Je suis prête, prête pour la saillie de ce mâle .

Je tapote doucement sur mes fesses en murmurant : viens, viens mon toutou .
Il a compris, se place derrière moi, me chevauche, pose ses pattes sur mon dos, m'emprisonne,me tire vers lui tout en me pistonnant fébrilement.
Il est impatient ...... J'essaie de le calmer : doucement, doucement, oui, tu vois bien que tu vas pouvoir me prendre ...
Ses coups de reins sont sont rapides, brusques, et soudain il trouve l'entrée de ma petite grotte, buttant sur mon bouton d'amour.
Ahhhhh, un râle de plaisir monte de ma gorge ..
Il continue de pousser de toutes ses forces, avant de recommencer à me pistonner violemment.
Mes lèvres fragiles s'ouvrent lentement, et à chaque poussée je le sens s'enfoncer doucement dans mon ventre .

Hummmm, c'est bon de sentir son pieu de chair m'écarteler, de sentir sa chair contre ma chair, de ne faire plus qu'un avec lui ...
J'aime çaaaaaa !!!
Je ferme les yeux pour gouter ce plaisir incomparable, en râlant doucement de bonheur .
Que c'est bon de n'être qu'une femelle soumise au désir forcené de ce mâle puissant.
J'aime ça, j'aime çaaaaa !

Il continue de s'agiter fébrilement, et, trempée comme je suis, il ne tarde pas à être tout en moi.
C'est bon, c'est boooonnnnn !
Il pousse, encore et encore, et le sens grossir, m'écarteler.
Je tremble de tout mon corps, gémissant sans arrêt.

Soudain, je sens ses crocs sur ma nuque, comme pour m'emprisonner, de peur que je ne m'échappe.
Son sexe frémit, et, enfin, un jet de sperme brulant s'écrase au fond de moi.
Ahhhh !
Puis les suivants, qui déclenchent une vague de plaisir dans toutes les fibres de mon corps.
Je jouis, je jouis, en salope qui adore sentir son ventre se remplir de sperme chaud.
C'est boonnnn !
Je crie, je tremble, je pleure .....
La pression sur ma nuque est plus forte tandis qu'il continue de se vider en longs jet chauds et abondants.
Oui mon toutou, continue, baise moi, baise moiiiiiii !
Mais soudain, il s'arrête, me relâche, haletant sur mon dos.

C'est fini : l'étalon a fini sa mission, il a déposé sa semence dans ce ventre accueillant.
Il se dresse sur mon dos, m'enjambe difficilement, et nous retrouvons fesses à fesses, ou plutôt cul à cul.
Son sexe prisonnier de mon ventre, tire sur mes chairs, me fait mal.
Jamais Bobby ni Caramel ne m'ont fait ça.
J'ai peur qu'il ne veuille s'échapper, qu'il me déchire ....
Je lui parle doucement, tentant de le calmer.
Il halète doucement..... son sexe frémit encore comme s'il cherchait a vider les dernières gouttes de sa précieuse liqueur .

Le temps passe, une éternité rythmée par les cris de Bobby prisonnier derrière la porte qu'il griffe nerveusement.
La pression dans mon ventre se fait moins forte.. et d'un coup sec, il se libère, me délaisse, sans un regard.
En mâle égoïste, il s'occupe aussitôt de son membre blanchâtre, qu'il lèche jusqu' à ce qu'il regagne sagement son fourreau protecteur .
Je sens mes cuisses poisseuses de son sperme qui s'échappe de mon ventre ..

Je suis frustrée, en colère ..
J'aurais voulu qu'il me lèche, sentir sa langue sur mes cuisses, sur ma chatte, sur mes fesses, qu'il me donne du plaisir, encore et encore..
Je me lève, puis le met dehors, refermant la baie derrière lui.
Bobby gratte toujours la porte.
Je le libère, il bondit contre moi en grondant, me tourne autours, le museau en alerte.
Il lèche mes fesses, sa langue suit mon sillon jusqu'à mon petit oeillet qui frémit de plaisir .
Puis c'est mes cuisses, il enfoui le museau sous mon doudou, sa langue s'active, trouve mon bouton d'amour Aahhhhh, revient sur mes cuisses, et fini par se dresser contre mon ventre .
Sa petite flèche rouge est là, bien visible, signal de son irrésistible envie ..
Je me dirige vers le canapé, m'agenouille, me présente à lui, en bonne petite femelle comme je sais le faire maintenant .
Il s'insinue entre mes jambes et sa langue habile s'active, sur mes fesses, sur mes cuisses....
Il enfoui son museau dans ma fourche, racle mon bouton d'amour, mes lèvres encore douloureuses, léchant le liquide poisseux dont elles sont imprégnées , comme pour effacer toutes traces du chien noir.
Le plaisir revient, me faisant frissonner.
Oui mon Bobby, tu sais me faire jouir, toi au moins. Tu ne fais pas que me baiser, tu me donnes du plaisir !
Je ferme les yeux, ondulant du bassin.
J'aime ça, sentir cette langue qui me fouille avec avidité.
C'est bon, ça me fait jouiiirrrrr !
J'aimerai qu'elle continue, encore , encore ...

Me trouvant préparée à son goût, lavée des souillures laissées par son rival, Bobby se dresse sur mon dos, s'activant aussitôt.
Instinctivement je me cambre un peu plus, pour mieux m'offrir, comme ces femelles en chaleur impatientes d'être prises..
Son sexe tape sur mes cuisses, sur mes fesses, m'arrachant des soupirs de déception.
Pourvu qu'il ne me fasse pas attendre, j'ai tellement envie ...
Je lui murmure des mots doux : prends moi, prends moi vite, mon toutou, fais moi jouir comme tu sais le faire ...
Ton copain m'a baisé comme une pute : il m'a prise, à déchargé et m'a laissé là, le salop !

Je sais ce que je dois faire : m'accroupir davantage, écarter les cuisses ..
Sa langue curieuse qui m'a fouillée profondément, le gros sexe du chien noir qui m'a écartelée, et ma liqueur d'amour qui s'échappe de ma fente lui facilitent la tâche.
En quelques coups de reins il est au fond de moi.
J'aime ça, c'est boonnnn !!
Je crois que Dany à raison quand il dit que je suis une salope qui adore qu'une belle bite coulisse dans ma chatte !!

C'est vrai que j'aime ça, qu'est ce que c'est bon !
Et si en plus, cette bite gicle des longs jets de sperme chaud tout au fond de mon ventre, comme Bobby en ce moment, c'est ...., je n'ai pas de mots pour le dire.
Ca me fait jouir, voilà !
Et je joui en ce moment : Bobby n'arrête pas de décharger, en longs jets chauds , puissants qui s'écrasent au fond de mon ventre .
C'est bon, c'est booonnnn !
J'aime ça, sentir son ventre sur mes fesses, son gros sexe qui me remplit, qui frémit, prémices à une giclée abondante...
Je deviens hystérique, je gémis, je feule comme une chatte en chaleur ....

Hummmm, c'est bon mon toutou, tu me fais jouir, continue, continuuueeee !!

Mais brusquement, il s'immobilise, haletant sur mon cou.
Il était pressé, ou très excité, mais moi j'en voudrais plus, je voudrais qu'il continue à me pistonner, à décharger ....

Comme à chaque fois dans ces moments là, je ne suis qu'une femelle qui s'offre à un mâle, mais aussi une salope qui ne pense qu'à jouir sous ses coups de reins violents et ses giclées brûlantes ..

Je passe ma main entre mes jambes, saisi ses petites couilles encore bien dure, les pétrit, les malaxes, les caresses, ....en vain

Il se retire, et fidèle à ses habitudes, s'allonge pour s'occuper de son membre.

Je suis frustrée une nouvelle fois : Il a fait vite lui aussi, trop vite !
Ah, si Caramel était là, il me prendrait à son tour, me fouillerait le ventre brutalement, me ferait jouir, longtemps, longtemps ...

Je reste là, la croupe offerte..... mon coeur se calme, mon souffle ralentit ...

J' attend qu'il revienne, de longues minutes qui semblent des années ...

Mais il revient, me sent, me goutte ...
Sa langue glisse sur mes cuisses, remonte imperceptiblement, atteint ma petite fente, racle mon bouton d'amour ....

Je me cambre un peu plus ..
Elle glisse doucement sur mes petites lèvres pour recueillir ce jus d'amour qu'il aime tant,.....
Il enfonce nerveusement son museau entre mes cuisses pour qu'elle puisse mieux fouiller ma petite fente, atteindre mon bouton si sensible .... me donner du plaisir ...
Puis revient sur mes fesses, trouve mon sillon qu'elle remonte jusqu'à mon petit oeillet .
AAhhh, dans un spasme, tout mon corps s'est tendu, repoussant Bobby .
Mais il revient, recommence son petit jeu, comme s'il savait que j'aimais ça .
Mon petit trou palpite sous sa caresse, se détend, s'ouvre, s'offre pour mon plus grand plaisir .
Que c'est bonnnn !!
Mes doigts trouvent mon bouton d'amour .....
Un éclair aveuglant éclate dans ma tête, mon corps se tends, vibre sous nos caresses...
Ma main qui s'active fébrilement, et cette langue qui me fouille ....

AAhhhh, je jouis, je jouiiiissss !!
Je m'affale sur le canapé, haletante, tremblante de ce plaisir sans égal que je viens de ressentir.
Non Bobby, arrête, arrête s'il te plait ..
Je le repousse, l'éloigne de moi .
Il me regarde etonné ..
Il me faut un moment pour reprendre mes esprits, pour que mon coeur se calme, que mon souffle revienne ....
Enfin je me lève, ouvre la baie ... Bobby s'échappe, rejoint son copain le chien noir qui l'attend et ils partent jouer dans le jardin.

Je retourne me blottir sur le canapé, les jambes pliées, cachées sous mon doudou, ma fente poissée de tout ce jus d'amour .
Et Lucie qui sera là ce soir avec Caramel à l'odorat si fin .
Est ce qu'il va deviner ??




Vous avez aimé cette histoire ? Partagez-la !
Quitter la Lecture Zen Options Lecture audio
a
A



OK
Version mobile
Catégories