Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

La cousine, Maryse
Hétéro
Auteur : anonyme
Catégorie : Hétéro
1
0pt
C?est une femme de caractère qui m?épie. - Tu ne trouve pas qu?il est un peu trop jeune pour moi dit-elle à Jocelyne. - Demande-le lui dit-elle ? - Ce n?est pas une marchandise dit-elle en me caressant la joue ! Dans mon fond intérieur elle me plait, mais je ne le fait pas apparaître. Jocelyne nous quitte et devant sa cousine m?embrasse en me caressant le sexe disant soit à la hauteur. Sa cousine silencieuse nous regardent. Seul avec elle, Maryse me dit. - Avec mon mari la monotonie c?est installé, n?étant pas une bête du sexe, j?ai donc eu plusieurs amants, mais jamais si jeune et lorsque Jocelyne m?as parler de toi me disant qu?elle était ta maîtresse depuis 3 ans, je lui est dit qu?elle avait de la chance et que j?aimerais moi aussi... enfin tu comprend mais des jeunes c?est moqueurs sauf cas exceptionnel. Avant de me répondre, elle se serre contre moi, m'embrasse profondément en jouant de la langue. - Hum ! C'est vrai tu es beau gosse. Je me colle contre-elle et lui dit. - Si tu me veut je suis d?accord. - Laisse-moi prendre les choses en mains. Un profond baiser en guise d'acquiescement selle notre pacte. - Viens dit-elle, en m?entraînant dans la chambre nous serons mieux ici. Débouclant ma ceinture et déboutonnant ma braguette. Maryse le descend ainsi que mon slip. Elle commence à me masturber doucement. Je l'arrête et la pousse sur le lit, s?asseyant sur le bord elle relève ses genoux en écartant ses cuisses. Une barrière de dentelle entoure ses cuisses, des jarretelles maintiennent ses bas, une superbe petite culotte de dentelles cache son sexe. Je plonge ma tête entre ses cuisses et embrasse sa minette au travers de sa petite culotte. Un parfum de qualité embaume sa toison, une merveille que je m?empresse de dévêtire. Retirant son chemisier je découvre sous sa combinaison un jolie soutien gorge qui emprisonne deux beaux seins bien rond que j?embrasse à pleine bouche. Alors que sa jupe est troussée jusqu?à la ceinture je dénoue et tire celle-ci. Elle m?apparaît dans une combinaison de rêve. Je couche ma tête sur son ventre et renifle son parfum, passant mes mains dessous je baisse et enlève sa petite culotte en dentelle que je porte à mon nez, Maryse me regarde amusée, puis relevant légèrement sa combinaison, je dégrafe les jarretelles qui maintiennent ses bas que je roule jusqu?au bas de ses pieds et les retires un à uns. J?embrasse ses jambes, ses cuisses et son minou, puis retire son porte jarretelles de dentelle, que je renifle également. Je remonte sa combinaison et arrive au soutiens gorge, elle s?assoie juste le temps que je le dégrafe et l?enlève, à poil Maryse s'allonge. Caressant ses siens, ses tétons se dressent sous le contact de la caresse, prenant ma bite en main elle émet un petit soupir. - Vas-y mon amour ! dit-elle en approchant et posant ma bite entre ses seins. A genoux assis sur son ventre elle emprisonne ma bite, pour me branler entre eux. L'extrémité de mon gland bute sous son menton à chaque mouvements. Maryse rapproche sa bouche et le prend au bord de ses lèvres. Ses mains empoignent mes fesses pour me faire pénétrer dans sa bouche, comprimant ses lèvres dessus j?accentue le va-et-vient, j?apprécie son coup de langue intensifiant nos mouvements. Remarquant mon éjaculation à venir, comprimant ses mains sur mes fesses Maryse me dit - Vas-y! Laisse toi aller. Tout le temps que dure mes décharges Maryse me maintien enfonce mon sexe dans sa gorge jusqu'à ce que son nez touche mes poils pubiens, me gardant jusqu?au débandage complet. Elle remet sa combinaison et s?allonge contre moi tirant sur les draps pour nous couvrirent. - Je n?aime pas être dévêtue complètement dit-elle en me caressant, tu m?as bien arroser les amygdales, ça ta plus ? - Oui ! beaucoup. - Avec Jocelyne c?était bien aussi ? - Oui ! c?est elle qui m?as tout apprit dit-je presque à regret ! - Ne t?en fait pas avec moi tu ne sera pas déçu. Je caresse sa minette n'étant pas du tout assouvi, Maryse non plus. Je lui demande de se retourner pour m?offrir la vue de son cul, elle s?exécute et à genoux encadre mon visage en agitant de façon obscène son bassin aux cuisses ouvertes, sa toison s?ouvre sur une fente rose et rapproche sa chatte pour se faire brouter, ma langue goûte ses lèvres roses sans honte elle écarte encore plus ses cuisses, je suce son bouton rose grand comme un petit sexe, puis son anus ridé et moite. A quatre pattes au dessus de moi elle me suce délicatement d?une langue agile. Pendant que la mienne lèche sa raie trempée et sa fente béante. - Mon chéri , viens que je te fasse une feuille de rose ! M?écartons allègrement mes fesses, elle mouille ma raie de sa langue des mes couilles jusqu?à mon anus, je replonge goulûment dans son sexe béant et trempé. Tête bêche elle alterne tantôt sur moi tantôt dessous elle attrape un coussin et le blottit sous mes fesses pour me donner la possibilité de sentir sa langue s'occuper de mon fondement, je savoure la situation, puis sa langue fut remplacée par un doigt. Je me sens investie fesses écartées haletant de plaisir. Maryse s?allonge près de moi - Aime-tu cette douceur ? - Oui c?est nouveau pour moi car d?habitude. Elle me coupe la parole est dit - D?habitude c?est toi qui encule ? - Oui dit-je. - Alors prépare mon cul si je tu veux m'enculer. Sans attendre, je me place derrière elle qui est à quatre pattes et pousse mon pénis sur son anus. Mon gland se fraye un passage dans son fourreau, Maryse pousse son cul en arrière pour s'empaler plus profondément, la tenant fermement par les hanches nous limons doucement mais profondément. Nous étions tellement chauds que la volonté de faire durer le plaisir ne dura pas longtemps j?éjacule mes saccades au fond de son cul qui se tord de plaisir sous l'orgasme. Reprenant sa respiration, le corps moite avec un sourire radieux aux lèvres et des yeux pétillants elle regarde mon sexe dégoulinant. Maryse se lève part aux toilettes et revient avec un gant. - Viens que je fasse ta toilette ! Une fois mon sexe nettoyer, elle lape mes couilles, les gobent en les massant de sa langue, puis les rentres dans sa bouche gourmande les tournant de droite à gauche dans un mouvements délicat faisant merveille sans me faire souffrir. Revenant près de moi sa bouche grande ouverte cherche à reprendre son souffle. Je la regarde et je pense (elle l'aime ça). C?est yeux grand ouvert attendent mon compliment - Tu sait tu peut tout me demander dit-elle. Une envie pressente me prend elle me dit - Laisse-moi te la tenir, j?aime faire pisser les hommes. Devant la cuvette je ne peut uriner alors elle s?agenouille reste la en attendant ma miction, je sens mon jus monter le long de ma hampe, un petit jet jaillit prenant mon sexe en main elle le dirige vers la cuvette, mais maladroitement je me tourne et comme espace est restreint le jet part dans sa direction, le jet arrive sur ses lèvres la bouche légèrement ouverte elle tente de canaliser le flot avec sa main dessus. Je continu de me déverser atteignant ses yeux, ses cheveux, la maculant de toute part. Une fois fini elle se lève et nettoie d'une serpillière le sol. Voyant ma mine déconfite, c?est en rigolant qu?elle me dit. - La prochaine fois nous irons sous la douche et tu pourra me pisser dessus, maintenant allons prendre une douche avant que je te raccompagne chez toi. Sur le parcours du retour mes yeux ne peuvent se détacher de sa dentelle qui dépasse de sa robe légèrement retroussée. Elle me regarde intriguée - Que regarde-tu comme ça ? - Ta dentelle me fait bander. - Oh mon coeur dit-elle, tu aime la lingerie ? - Oui ! j?adore ça. Elle ralentit, me regarde et remonte légèrement sa robe - Tu aurait du me le dire, puis elle s?arrête en bordure de la route. Retire-moi-la dit-elle! Je glisse ma main entre ses cuisses et fourche sur sa petite culotte que je tire doucement, elle m?aide en se soulevant un peu ses mains crispées sur le volant. Je porte sa petite culotte à mes narines. Son regard se pose sur ma braguette, arrêtant le moteur elle ouvre ma braguette - Jette un oeil sur la route dit-elle en se penchant sur ma bite qu?elle engloutie enfermant ses lèvres autour de mon sexe, jouant du bout de sa langue me branlant doucement quel délice. Pendant que je regarde la route, elle avale ma bite de plus en plus profond dans sa bouche experte et sortant sa langue lèche mes couilles comme j'avais, ma bite gonfle dans sa bouche une de ses main remplace sa langue qui me tient fermement mes couilles. Ma jouissance approche je maintien sa nuque sur ma bite pendant l?éjaculation de mon foutre. Ma bite nettoyé elle l?entoure de sa petite culotte et zippe ma braguette. - Pour penser à moi en attendant que je vienne te chercher le week-end prochain. Mercredi après midi en sortant du lycée j?attend à la station des bus pour rentrer chez moi lorsque je la vois. Discrètement elle me fait signe, je quitte mes copains et la rejoint. Il pleut et comme il fait froid Maryse met le chauffage à fond pour faire dissiper la buée, les essuie-glaces balayent le par brise. Comme elle est belle aujourd?hui, nous n?avions pas encore engagés la conversation depuis que j?étais monté dans sa voiture, arriver au feu rouge je passe ma main entre ses cuisses, Maryse surprise pousse un petit cri de surprise mais desserrent ses genoux. - Caresse-moi dit-elle en m?embrassant sur la joue. Elle porte une robe assez ample, je la remonte et regarde ses jolies jambes, puis ses cuisses, ma main arrive à la hauteur de ses jarretelles et caresse sa peau nue du haut de ses bas à sa petite culotte que je croche pour la retirer mais le feux est au vert, elle démarre la robe relevé ou j?aperçois une ravissante dentelle. Tout en conduisant Maryse m?épie du coin de l?oeil - Satisfait demande-t-elle ? - Tu est ravissante dit-je, un deuxième feu rouge, je tire sur sa culotte qui lui arrive à mi-cuisse lorsque le feu passe au vert, Maryse redémarre, je sent ma bite gonfler. Elle tourne dans une rue déserte s?arrête et retire sa culotte puis me la tend et redémarre. Je la renifle, ouvre ma braguette et enveloppe ma bite dedans. Nous arrivons chez elle, Maryse se débarrasse de son manteau et de sa robe, c?est un bijou! Maryse porte ce jour la une superbe combinette qui lui arrive au raz de ses bas. Elle s?approche et me déshabille lentement ne me laissant que mon tee-shirt. Sous une musique douce elle m?entraîne danser je suis un piètre danseur mais qu?importe elle se colle à moi me disant à l?oreille. - Descends tes mains sur mes fesses. Mon sexe contre son minou elle ondule des mouvements lancinants m'excite encore plus, ma queue caresse son ventre, collés l'un à l'autre elle plaque sa bouche sur mes lèvres et m'embrasse goulûment. - Viens dit-elle en me serrant contre-elle, soulevant quelques peu sa combinette ma bite se loge tout naturellement dans son vagin. - Enfonce-toi, mon chéri dit-elle en continuant de danser. Nos langues se mêlent dans un baiser fougueux. Descendant mes mains sur ses fesses, je l?empoigne contre moi au point de lui faire craquer son bassin. Elle ne bouge plus son bassin mais gémit me suppliant d'aller plus profond - Oh! Oui ! Prends-moi plus fort ! Tout en gardant une main sur ses fesses, d?un dernier coup de reins je m'enfonce le plus profond que je peut, puis éjacule en elle l?inondant de sperme. Elle reprend ses mouvements circulaires sur mon sexe jusqu?à son orgasme lui coupe les jambes, nous nous écroulons sur la moquette. Maryse les genoux relevés caresse mes cheveux - Reste avec moi cette nuit et demain matin je t?accompagnerai au lycée. - Il faut que je prévienne maman. - Téléphone-lui!. J?appelle Maman son service et l'averti que je ne rentre pas ce soir. Maman se doute que je suis chez une femme. - N?oublie pas tes devoirs dit-elle simplement. Maryse sa tête sur mon ventre à suivi la conversation - Ta mère est coule et même pas inquiète dit-elle ? - Non elle me fait confiance. Sur le lit Maryse ouvre ses jambes et d?une main douce me masse les couilles en avalant mon gland elle s'installe au-dessus de moi à genoux me présentant son minou. Elle se dandine dans tous les sens au-dessus de mon visage pendant que je lui lèche sa fente. Son doigt caresse mon anus et l'enfonce doucement dans mon petit trou - Tu aimes que je te fouille dit-elle ! - Oui ! Elle enfonce son doigt.... J'embrasse sa vulve du haut en bas, ma langue remonte jusqu'à son anus, elle s?affaisse sur moi offrant totalement son sexe à ma bouche son clitoris pointant entre mes lèvres et mon nez sur son oeillet, j'aspire son clitoris tendu entre mes lèvres, ma langue explore tous les recoins je me régale de son jus, je la sens sombrer dans un plaisir qui dure, je me retiens de lui offrir ma jouissance, de la sentir me sucer avec avidité tout en me branlant de plus en plus vite, ne pouvant plus me retenir elle m'aspire et j?inonde ses amygdales d?une série de giclées abondantes. Elle se délecte, ses mains caressent mes couilles et les malaxent comme pour les vider un peu plus. Nous restons ainsi de longues minutes à profiter de cette accalmie en nous serrant amoureusement l'un contre l'autre. Revenue contre moi nous nous embrassons à pleine bouche. Après le repas nous prenons une douche et m?engouffre dans le lit, sa main caresse ma bite - C?est bon dit-je. - Je sait dit-elle les hommes aimes bien que je les branles est toi ? - Continue dit-je. Constatant l'état de rigidité de ma queue. - Je veux sentir ta queue dans mon anus, mon chéri !. Elle prend deux oreiller et les places sous ses fesses cuisses largement écartées, devant mon air interrogateur. - Je veut te voir m?enculer et te regarder jouir. J?approche mon sexe devant son oeillet et m'enfonce sans difficultés dans son petit trou très dilaté. Ma queue enfoncée, est à la fois serrée et douce dans son étui. Allongé sur elle, Maryse me maintient par les fesses et nous nous embrassant. Dans nos lent mouvements elle me retient blottit dans ses bras et me stimule par les muscles de son rectum ses mains caresses mes fesses et son doigt court le long de mon sillon. Nous restons ainsi pendant un long moment jusqu?à l?instant ou je décharge. Elle se penche sur moi m'embrasse à pleine bouche et me gobe la langue qu?elle suce comme une folle en accélérant ses mouvements en hurlant de joie. J?active mes coups de queue dans son cul jusqu?à son orgasme. Quelques temps plus tard elle place une serviette entre ses cuisses et me demande de lui pisser sur son vagin. Tenant mon sexe en main elle me regarde attendant la miction, assis sur ses cuisses je pousse, quelques gouttes sortent difficilement, humidifiant son sexe qu'elle écarte les lèvres de ses doigts, la situation est irréelle une femme qui me demande de lui pisser dans son sexe! - Continu vas-y arrose-moi dit-elle laisse-toi aller, ne réfléchissant plus je ferme les yeux et pousse, j'urine péniblement je me redresse sur mes genoux et pousse, j'arrive à sortir quelques jets mais je bande et dans mon esprit ça me rebute un peu. - Viens dit-elle en m'entraînant sous la douche. A genoux devant ma queue posé sur son visage elle attend. Soudain je pisse une quantité d'urine incroyable qui se répond sur elle, prenant ma bite en main elle la dirige devant sa bouche ouverte, j'entend son palais se remplir qu'elle déglutie buvant une première gorgée, qui se remplit aussitôt ingurgitant la suivante puis avalant ce qui lui est possible d'absorber tout le temps que dura ma miction, lui remplissant plusieurs fois sa bouche. Une fois fini je suis presque dégoûté de ce que je vient de faire, mais Maryse happe mon sexe et le couvre de baisers. - Tu as aimé, demande-t-elle ? C'est la première fois que je boit la pisse d'un homme! Oh je pense que tu ne me crois pas mais c'est ainsi et sait-tu qui m'as donnée cette envie ?- Non! - Eh bien c'est toi qui l'autre fois dans les wc sans ton rendre compte ma pisser dans ma bouche entrouverte que j'ai en partie recracher. Aujourd'hui tu m'as mit la dose en recommencera mais tu te maîtrisera pour ne rien perdre hein mon doudou? Sur c'est mots je rebande une trique phénoménale que Maryse calme par une bonne pipe rompus nous nous endormant. Pendant quelques temps je suis rester son amant d'exception comme elle aime dire, puis un jours sa fille de 24 ans enceinte et en instance de divorce et revenue chez sa mère. D?autre conquêtes m?attendent.




Catégories
Top Recherches
Forum