Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Devenu le jouet de ma femme de ménage (2)
Histoire vraie
Divers
Auteur :
Catégorie : Divers
11
11pts
[ Chapitre : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 ]
La semaine suivante comme tous les mercredis, jour où elle venait, j'attendais avec appréhension ma femme de ménage.
Plus s'approchait son heure habituelle d'arrivée, plus mon inquiétude grandissait.
Allait-elle stopper là sa prétendue vengeance concernant mon appréciation sur son travail en profitant de sa menace de raconter autour d'elle qu'elle m'avait surpris à sucer un gode ?
14h 00, elle ne devrait pas tarder.
Je vis sa voiture arriver, elle descendit et je vis qu'un homme sortait également de l'auto. Qui était-ce ?
Comme à son habitude, elle ne sonna pas et utilisa sa clef pour ouvrir la porte de mon domicile, le gars se tenant derrière elle, visiblement pas très à l'aise.
- Bonjour Madame Coquet, bonjour monsieur.
- Je vous présente mon mari, Robert ! J'ai pensé dit-elle qu'une vraie bite te serait plus agréable que le gode que tu possèdes !
- Pardon dis-je ? je ne comprends pas !
- Mais si tu comprends ! tu vas pouvoir faire une pipe à une belle grosse bite. Plus grosse que ton gode d'ailleurs avec des couilles bien pleines !
- C'est une plaisanterie rétorquais-je ? elle est de mauvais goût !
- La plaisanterie peut-être, mais la bite de mon homme, elle est très bonne, et tu vas en, redemander après !
- Allez Robert dit-elle montre-lui ton engin !
- Le gars n'étant pas vraiment à l'aise, c'est elle qui commença à lui déboutonner la braguette, et lui desserrer la ceinture.
- A toi me dit-elle, défait ton cadeau !
- Non mais vous délirez ?
- Tu préfères que je raconte tout à mon entourage qui ne manquera pas de répandre la bonne nouvelle qu'on a un PD dans le village ? Non ? alors à genoux et viens lui baisser son pantalon et son slip, tu vas te régaler et moi aussi !
Je m'apprêtais encore à discuter...
- Bon assez perdu de temps, il n'a pas que ça à faire Robert, alors tu viens ou tu connais la suite ?
Je me suis mis à genoux devant son mari, j'ai tiré le pantalon vers le bas découvrant un slip "bien plein" puis j'ai descendu son slip jusqu'aux pieds délivrant une bite imposante, décalottée et qui bandait un peu.
- Alors, heureux ? elle est pas belle la vie? allez, va-y embrasse-la et lèche-la de bas en haut pour la faire bander ! Après tu pourras enfin tailler une pipe pour de vrai ! une bonne bite bien baveuse !
J'ai commencé à lécher ses couilles poilues et à remonter jusqu'au gland et ça plusieurs fois en constatant qu'à chaque fois, elle se dressait de plus en plus, jusqu'à voir devant moi une bite énorme, longue et épaisse.
Le pire c'est que je commençais également à bander ! j'avais envie de l'avoir dans la bouche !
J'ai approché mes lèvres de ce gland imposant et même en ouvrant grand la bouche, j'ai pu difficilement l'engloutir.
Puis j'ai commencé des va-et-vient sur la bite de Robert qui prenait visiblement beaucoup de plaisir à mes caresses.
- Tu as raison dit-il à sa femme, il a l'air d'aimer ça de me sucer la bite !
- On peut même vérifier dit sa femme, je vais lui baisser le pantalon !
- Non, s'il vous plait madame Coquet ! pas ça !
- Tais-toi et suce !
Qui plus est, je n'avais qu'un jogging et elle n'eut pas de difficultés à tirer dessus, laissant apparaitre mon érection au travers de mon slip.
- Pour aimer, il aime ! regarde Robert il bande comme un dingue !
- Dit-le qu'elle est bonne la bite de Robert !
- Oui elle est bonne répétais-je
- Et que tu le suceras très souvent maintenant.
- Oui je le sucerai autant qu'il veut.
- Allez, va-y Robert vide toi les couilles, il aime le sperme ce petit PD.
- Non s'il vous plait monsieur Coquet, pas ça !
- Oh que si, il va te décharger dans la bouche mon homme, et tu vas tout avaler comme une salope que tu es !
Je constatai qu'il se contractait et brutalement j'ai senti d'énormes giclées de sperme chaud me couler dans la bouche. Le gars me tenait fermement la tête, et je ne pouvais que tout avaler.
- Avale bien tout et lèche lui bien le gland qu'il ne tache pas son slip, c'est moi qui lave après !
- Bon, à toi maintenant, relève-toi ! Regarde Robert comme il bande mon client ! Qu'il ne nous dise pas qu'il n'a pas aimé çà!
- Dis-le que tu as aimé la bite de mon homme
- Oui, c'est vrai, elle est bonne et j'ai aimé çà !
- La prochaine fois, il t'enculera ! Mais maintenant, tu vas te branler devant nous !
- Non, j'ai trop honte !
- Tu n'avais pas honte pour me critiquer avant, alors n'ai pas honte et branle-toi jusqu'au bout. Et puis tu lècheras par terre tout ton sperme, comme l'autre jour !
- Regarde cette petite bite dit-elle à son mari, obligé qu'il soit PD !
Etant si excité, je n'ai pas mis beaucoup de temps à éjaculer et je me suis baissé pour lécher tout mon sperme. Je crois que je n'avais jamais été aussi gêné de ma vie : me branler devant ma femme de ménage et son mari, puis tout lécher ainsi !
- Bon c'est pas tout ça dit Robert, mais il faut que j'y aille, j'ai des bêtes à soigner ; à tout à l'heure dit-il à sa femme. Je reviendrais quand tu veux ajouta t-il surtout pour t'enculer.
- Tu peux disposer me dit-elle, j'ai du travail, je viendrais te dire au revoir dans ton bureau me dit-elle avec un clin d'œil, j'aurais probablement le temps que tu me bouffes le trou du cul !
- Au revoir Chéri, à ce soir !
Son mari nous quitta, elle prit ses ustensiles de ménage comme si de rien n'était et s'éloigna dans la maison.
Mon calvaire ne faisait que commencer !!!!




Catégories
Top Recherches
Forum