Le site de l'histoire érotique

Emilia, la jeune étudiante anglaise

Chapitre 1

34
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
publiée le
Histoire lue 17 198 fois

34

1

Samedi soir, j’ai été invité à une soirée. On était une vingtaine dans une grand maison en Angleterre. 

Lors de cette soirée, beaucoup étaient venus pour boire et fumer. J’ai repéré Emilia, une fille dont je suis tombé amoureux il y a plusieurs mois, lorsque je suis arrivé aux dans le pays. En fait, je n’ai jamais vraiment eu l’occasion de lui parler, dû au manque de temps et à ma timidité surement. J’ai donc profité du cadre de la soirée pour accoster cette fille. On passait tous du bon temps, je discutais avec d’autre filles et des amis. 

Arrivé 23 : 15, j’ai décidé d’aller voir Emilia, elle semblait un peu ivre. Ses amies étaient surement parties aux toilettes. J’en ai donc profiter pour l’approché. Elle semblait souriante, elle avait un très beau sourire. Pendant plusieurs dizaines de minutes, on a discuté. Je me débrouille bien en anglais donc je n’ai pas de problème pour communiquer avec elle. En revanche, elle semblait amusée par mon petit accent français... les minutes passaient et j’essayais de m’approcher d’elle et lui faire des signes pour lui faire comprendre que je voulais aller plus loin avec elle. Je pense que j’ai fait le bon choix car seulement quelques minutes plus tard, elle m’embrassa, puis elle quitta la pièce. 


Je ne comprenais pas bien ce qu’il s’était passé mais j’étais aux anges. Je savais que la soirée ne faisait que commencer. Il y a seulement un détail qui me dérangeait, elle a quitté la salle sans raison. Je me retrouvais donc seul sur le canapé, les autres étaient soit ivre, soit sur le balcon à fumer quelques substances que je préfère éviter. Emilia était probablement partie retrouvée ses amies, je commençais à me poser des questions. Finalement, sa tête réapparue et elle me fit signe de venir, avec un petit sourire au coin des lèvres. Elle me dit avec son bel accent anglais « Follow me... ». Je m’exécutais rapidement et elle me conduit dans la maison jusque dans la salle de bain. Je savais exactement ce qui allais se passer derrière cette porte. Emilia m’attrapa la main et m’emmena dans la salle de bain. Elle me regardait avec ses beaux yeux, elle avait des jolies joues rouges. L’ambiance devenait très chaude quand elle recommença à m’embrasser. Cette fois ci, je pouvais sentir la langue se frayer un chemin dans ma bouche.


La situation m’excitait beaucoup. Elle fit couler l’eau de la douche et lorsqu’elle se retourna, je pris l’initiative d’enlever le haut qu’elle portait. J’ai réussi sans trop de difficulté à retirer son haut et son soutient gorge. Elle s’est naturellement laissée faire et m’a doucement demandé si ses seins me plaisaient. « Do they please you ? » Je répondis simplement qu’elle était magnifique. Lorsqu’elle entendit mon accent, elle me dit que j’étais très mignon comme français. J’ai donc posé mes lèvres sur les siennes pour lui montrer ma reconnaissance. J’ai à mon tour enlevé ma chemise, il commençait d’ailleurs à faire très chaud, entre cette fille magnifique et la douche qui coulait derrière elle. 

Voyant que la situation devenait de plus en plus chaude, Emilia fit descendre très sensuellement sa petite robe pour laisser place à sa culotte, qui semblait déjà bien mouillée. Lorsqu’elle s’en aperçut, elle sourit et j’en profitait alors pour me mettre totalement nu devant elle. Elle était encore en culotte, elle s’approcha de moi et on s’embrassa longuement. Mon pénis devenait dur, elle pouvait le sentir contre son bas ventre. Lorsque la douche semblait assez chaude pour nous accueillir, Emilia se tourna et enleva de manière très sexy sa culotte, en se baissant, me laissant apercevoir ses belles fesses et un bout de sa fente. Elle prit ma main et m’emmena sous la douche. J’étais enfin nu avec Emilia, sous une douche, et je savais enfin qu’elle et moi allions prendre notre pied. Elle semblait si excitée. 



Pendant de longues minutes, on s’embrassait sous la douche et je frottais mon sexe contre son clitoris. Dès lors, des premiers gémissements sortirent de sa bouche. Elle était tout à fait trempée, et cela ne venait pas que de la douche. Je lui demandais si elle était prête à aller plus loin, très sensuellement, elle me répondit « I’m fucking ready ». Alors que j’embrassais cette jeune fille ayant ses seins collés contre mon torse, une autre anglaise rentra dans la pièce. Cela ne nous a pas dérangé plus que ça, la situation était tellement chaude. Finalement, son amie sourit elle quitta rapidement la salle de bain. Emilia était enfin à moi. J’attrapa donc ses cuisses, juste en dessous de ses fesses pour la soulever. Elle mit naturellement ses mains autour de mon cou, et je frottais ma verge contre sa vulve. Elle me dit « Go on ». Sans plus attendre, je mis mon sexe dans son vagin et je commençais les va-et-vient. Les gémissements d’Emilia se faisaient de plus en plus fort. Nous étions tous les deux très excités par la situation. Son maquillage coulait le long de ses joues rouges à cause de l’eau de la douche. Cette fille était incroyablement belle, et je me sentais tellement chanceux d’être là, sous cette douche à la pénétrer. Elle eut rapidement un premier orgasme , des contractions se faisaient ressentir dans son bas ventre et autour de mon sexe, et par la même occasion, je sentais mon sperme arriver, j’ai alors ralenti la cadence. 



Elle continuait de gémir, c’était d’autant plus excitant. Toujours avec l’étudiante anglaise dans les bras, je me déplaçai contre une paroi de la douche. Son dos était maintenant appuyé contre le mur, j’en ai profité pour l’embrasser pendant de longues secondes, alors qu’elle caressait avec ses doigts son clitoris. Alors, toujours contre le mur, je remis mon sexe dans sa chatte et de nouveau, elle gémissait. Lorsque je décidai d’aller plus vite, elle eut un second orgasme et de plus en plus fort, j’effectuais des va-et-vient. Avant d’éjaculer, je retirai mon pénis, et les contractions commencèrent. Emilia était toujours plus excité et toute rouge, elle continuait de gémir et elle tremblait de plaisir. Voyant cette fille magnifique, elle avait de nouveau sa main entre ses jambes, j’éjacula sur sa vulve trempée, sur le bas de son ventre et sur les doigts qu’elle utilisait pour se masser le clito. Après cette folle partie sexe, elle reposa finalement ses pieds à terre et m’embrassa sensuellement, en me disant que ça avait été incroyable : « It was awesome ». 



Après être sortis de la douche et s’être douchés, on trouva la chambre la plus proche, et Emila s’endormi, toujours nue, la tête posée contre mon torse.