Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Enculée par mon père (2)
Fantasme
Inceste
Auteur :
Catégorie : Inceste
55
55pts
Ce matin mon père m’a enculée. J’en ai joui comme rarement. Il en a une grosse, maman doit bien jouir avec cette queue. J’en ai tiré ce que j’en pouvais. Ce soir au dîner, je fais moins la faraude. Je me demande ce que papa va dite à maman, à moins qu’il attende d’être au lit la baisant pour parler de mes dons. Ma mère se lève de table pour porter les fruits. Il me fait un clin d’œil complice. Quand elle revient il lui raconte comment je l’ai excité, ce que je lui ai fait, comment il m’a enculée et combien j’ai joui.
Maman est étonnée, pourtant elle avoue qu’elle aussi était en avance pour baiser la première fois encore plus jeune avec un cousin quand elle n’avait que 13 ans: elle en avait joui.
Depuis elle aime baiser, surtout avec mon père qui possède une rareté avec sa bite. Elle aime quand il la lui met, n’importe où dans ses trous.
Elle me demande si j’aime les filles.
- Bien sur j’aime les filles, j’aime les sucer et me faire sucer par elles.
- Tu es comme moi, j’aime bien ça. Ton père n’aime pas trop que je baise avec les autres pourtant j’ai souvent envie d’un con à lécher.
- Si tu veux nous baiserons toutes les deux.
- Tu es un amour. Qui peux avoir une fille aussi dévergondée que nous ?
- Je ne sais pas maman, en tout cas compte sur moi. Laisse moi baiser avec papa.
- Tant que tu veux chérie.
Je peux maintenant baiser et mon père et ma mère. Qu’elle chance, je n’aurai pas à sortir pour me faire mettre et me faire une amante.
Mon père se lève de table: nous voyons de suite qu’il bande. Il sort sa bite d’abord pour la montrer et ensuite pour que nous nous en occupions. Maman n’a pas baisé ce matin, je lui laisse la place: ils vont dans leur chambre où je les suis. Maman de déshabille devant moi. J’admire son corps, on dirait une jeune fille. Son bas ventre est rasé. Il faudra qu’elle me rase. Avec papa ils commence la danse de l’amour.
C’est lui qui après être nu avec sa bite bien dressée la prend dans ses bras. Je vois cette bite entre eux deux. Papa caresse les fesses de maman largement, comme il m’a fait ce matin. Maman lui rend la caresse. Elle frotte son ventre sur la bite qui grossit encore. Elle écarte les fesses de papa pour lui mettre le doigts en entier dans le cul. Je ne pensais pas qu’ils aiment ce genre de geste.
Je mouille sans arrêt. Je sens que je ne vais pas rader à me branler, en attendant je suis nue devant mes parents. Je ne me souviens pas avoir été nue devant eux. Il faut un début à tout, comme de baiser avec mon père et sans doute avec ma mère. Je pensais qu’ils allaient baiser devant moi. Mon père se couche sur le dos, ma mère à ses cotés. Chacun se branle en regardant l’autre.
Ma mère a les jambes écartées: je peux voir toutes sa chatte: elle me donne envie d’y mettre ma langue. Elle se branle avec deux main, une dans son con, l’autre sur le clitoris. Je l’imite: que c’est bon de se donner ce genre de plaisir.
Mon père lui, prends sa bite à pleine main: il a mouillé sa main avec de la salive, beaucoup de salive: ça remplace la cyprine. Son prépuce est baissé, la main caresse directement le gland. S’il va doucement au début, il accélère de plus en plus jusqu’au moment où son sperme sort: il en a sur le ventre. Maman veut le lécher, aujourd’hui pas question, c’est à moi de faire. Je pense qu’il veut que je le lèche. Non il faut que j’étende tout le sperme sur le ventre et les couilles. Pour moi c’est du gâchis que de perdre du sperme ainsi. Je ne peux que sucer mes doigts et en donner un à maman.
Je ne suis pas encore repue, je n’ai pas joui. Maman s’est envoyée en l’air, papa aussi, je reste la seule affamée. Maman me demande de venir sur sa figure: je vais m’installer le mieux possible. Sa langue s’occupe de toute ma fente; Elle est drôlement agile pour me donner du plaisir. Tous mes recoins y passent: le clitoris, le vagin, le cul où elle met sa langue. Je suis assise sur sa bouche, le corps vers ses pieds. Quand je sens que je vais jouir, je reste avec mon sexe sur sa bouche, je me penche pour lui rendre ce qu’elle me fait.
Pour la première fois je fais un 69 avec ma mère. Je déguste son nectar. Je ne sais comment elle fait; nous jouissons ensemble. Nous ne nous séparons pas. Mon père bande à nouveau en nous regardant. J’espère qu’il va m’enculer ou enculer ma mère. Pas encore, il me veut pour me baiser. Pourquoi pas après tout. Je me détache de ma mère qui le guide vers mon con bien ouvert. Il entre facilement dans ma gaine. Je sens immédiatement le plaisir d’avoir la bite paternelle dans le con. Il baise super avec sa grosse bite. Je comprends que maman aime se faire mettre par lui. Je le tiens par les épaules alors que lui ne me tiens pas du tout: il est affairé à branler maman.
Cette nuit nous n’avons pas arrêter de baiser. Je suis heureuse de baiser avec ma mère et mon père.
Depuis nous vivons nus dans la maison, nous ne portons plus de sous vêtement, nous n’hésitons pas à branler, sucer ou baiser celui ou celle qui en a besoin ou simplement envie. L’ennui est qu’il faut nous habiller pour sortir.
Le plus amusant pour moi, c’est au moment des repas, j’aide ma mère, mon père souvent nous voyant ensemble bande. Nous devons nous aimer devant lui. Je suis la plus souple, je m’assois sur la table, ma maman m’écarte les cuisses, passe sa tête entre elles et vient me lécher. Quand nous finissons, quand je viens de jouir, maman le branle devant moi. J’aime voir la main de maman aller et venir sur le pieu de papa. Quelques fois soit maman soit moi allons nous asseoir sur cette énorme bite. Nous aimons nous faire baiser par papa.




Catégories
Top Recherches
Forum