Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

ma femme avec son collegue (1)
Histoire vraie
Erotique
Auteur :
Catégorie : Erotique
23
23pts
J'ai 38 ans, mon épouse, d'origine asiatique en a 28. Elle adore les tenues sexy et bien sur je ne fais que l'encourager à en porter, bien conscient du risque potentiel. Mais cela lui va si bien. De son origine chinoise, elle a toujours conservé un petit côté innocent qui me donne vraiment l'impression qu'elle ne se rend pas compte si un autre a tendance à lui faire des avances. Mais pour être honnête, ce coté là m'a toujours plus.
Actuellement, elle travaille dans une boite comme attachée commerciale. Il y a 6 mois, lors d'une réception dans sa boite, Sandra a bu quelques verres et en rentrant à la maison, gênée, m'a avoué qu'un de ses collègues avait essayé de la draguer. Elle m'a bien dit l'avoir repoussé mais, en toute "innocence" a accepté qu'il l'a raccompagne à la maison vu son état. Il l'a bien raccompagné. A même demandé si elle ne voulait pas lui offrir un dernier verre. Mais comme elle s'y refusait, il s'est penché vers elle pour lui faire la bise. Et, en fait de bise, il l'a plaqué contre la porte d'entrée et l'a embrassé à pleine bouche.
Surprise et peu en état, Sandra s'est laissée faire tout en lui disant non. Quand elle m'a raconté ça, je me suis imaginé, alors que j'étais dans l'appartement, ma femme et son collègue s'embrassant sur le pas de la porte, la langue de cet homme fouillant sa bouche, sa main caressant sa poitrine....
A vrai dire, quand elle m'a dit ça, je n'ai pas trouvé la raison de l'engueuler! Excité par ce qu'elle me disait, j'en étais presque bouche bée. Sandra a bien compris que ma réaction n'était pas très naturelle. Elle a eu beau s'excuser, me dire qu'elle ne le referait pas, me demander si j'étais fâché.... je ne lui demandais que des détails sans être fâché!
Le lendemain, on en a reparlé, et là, je lui ai avoué que son récit m'avait excité. Que je ne lui reprochais rien du tout et que.... si vraiment elle en avait envie, je n'avais pas le droit de le lui interdire. Bien sur, pour elle, il n'en était pas question, c'était juste un accident et il n'y aurait pas de suite.
Un bon mois est passé. Bien sur, son collègue a réessayé mais Sandra à chaque fois l'a remis à sa place et les choses se sont calmées. Mais quand on revenait sur le sujet, Sandra m'avouait quand même y avoir pris du plaisir.
Et puis, son patron lui a proposé une formation sur la région parisienne. Formation de 5 jours. L’autre personne dans le plan de formation était justement son collègue! Quand Sandra m'a annoncé cela, j'ai eu comme une bouffée de chaleur. 5 jours seule avec cet homme à Paris, sur qu'elle ne lui résisterait pas! Je ne voulais surtout pas l'influencer. ça devait être son choix. Je lui ai bien dit ça, quelle devait voir son intérêt professionnel, que je savais très bien qu'elle était capable de se tenir...
En quelques jours de discussion sur le sujet, j'avais fini par lui avouer que, si jamais elle faisait des choses avec l'autre, que je ne le lui reprocherais pas et que mieux, cette idée m'excitait! Elle a eu beau me dire que j'étais fou, je continuais à lui dire mon envie de l'imaginer avec l'autre. Du coup, elle a accepté cette formation.
Premier soir, après la formation, restaurant, et sortie dans un bar avec l'autre. Quand ils sont rentrés dans l'hôtel, il a essayé d'entrer dans la chambre de Sandra et elle l'a laissé faire. Dans cette situation, il ne pouvait que profiter de son avantage. il a essayer de l'embrasser, toujours pas de refus. Puis, un à un, lui a ôté ses vêtements. A son récit, j'imaginais ma femme nue dans cette chambre, entre les bras de cet homme, la caressant puis l'entraînant doucement vers le lit. Puis pendant que lui aussi se déshabillait, son regard sur le corps nue de ma femme, les jambes entrouverte, déjà offerte. Puis il s'allongeait sur elle. Son sexe tendu se glissait entre ses jambes, entrait en elle.... Cette situation était complètement folle et pourtant c'est bien ce que m'a raconter ma femme au téléphone le lendemain lors d'une pose à la formation. Au sujet du coup de téléphone que je lui avait passé la veille dans sa chambre d'hôtel, elle s'excusa de ne m'avoir rien dit car elle n'était pas seule. Mieux, le gars était allongé sur elle quand elle avait le téléphone!
5 jours, donc 4 nuits qu'ils ont passés ensemble. Elle était à lui, totalement à lui toute cette semaine!
Bon lui, s'appelle Cédric. Et Sandra ne lui a pas dit que j'étais au courant. Autant parce que je ne préférais pas, que parce qu’elle ne voulait pas le lui dire.
Mais 5 jours comme cela, c'est difficile de l'ignorer et d'y faire un trait au retour. Surtout que maintenant Sandra était pleinement consciente que j'approuvais et encourageais sa conduite!
Première conséquence, Sandra prit de plus en plus rarement sa voiture pour se rendre à son travail, Cédric se chargeant de la raccompagner. Bizarrement, elle ne rentrait pas plus tôt, Cédric profitant de faire un petit détour dans un endroit discret pour profiter de ma femme.
Cette situation m'excitait de plus en plus. Sandra était des plus bavarde pour tout me raconter et je voyais bien que cette situation double l'excitait aussi. Pour accentuer les choses, j'ai même proposé à Sandra d'inviter un soir son copain à manger à la maison. Situation très étrange, ma femme, son amant et moi autour d'une même table. Et lui qui ne savait toujours pas que j'étais à la fois au courant de tout et complice de ma femme. Dans cette situation là, on peut voir un tas de petite chose qu'un cocu ignorant ne verra ou ne voudra jamais voir. Et moi, on s'arrange pour provoquer des situations, comme se charger de préparer à la cuisine pendant que madame reste seule avec lui et même aller chercher à la cave une bonne bouteille et les laisser seuls de longues minutes. Bilan de la soirée, je me suis retrouvé après le départ de Cedric avec une épouse on ne peut plus chaude et dépourvue de culotte, Cédric lui aillant demandé de l'ôter au cours de la soirée.
Depuis Cédric continu d'être l'amant de ma femme. Il est déjà venu manger 3 ou 4 fois. Lorsqu'ils savent que je rentre plus tard, Sandra le fait même monté à la maison pour se donner à lui dans notre chambre. J'ai même pu y assister indirectement! Rentré plus tôt que prévu, en entendant la clé tournée dans la porte, je me suis caché dans la pièce me servant de bureau. Je ne l'ai pas dit à Sandra, mais cela m'a permit de voir comment Cédric agissait avec ma femme bien que je m'en doutais déjà. Effectivement, il voyait en Sandra une bonne salope qui aimait tromper son mari et beaucoup la queue. Je l'ai à plusieurs fois entendu lui dire quelques gros mots pour vanter sa fellation.
Je ne sais pas combien de temps cela va encore continuer mais j'apprécie beaucoup l'évolution que cela engendre sur mon épouse. Cédric est arrivé à lui faire abandonner le port de petite culotte. Il a aussi tendance à me prendre vraiment pour le cocu, on ne peux pas dire qu’il ait tort. Profitant de mes déplacements, il a même passé quelques nuits à la maison. Et, depuis quelques temps, il n'arrête pas de dire à ma femme qu'il a envie de la présenter à un de ses copains. J'aimerais beaucoup qu'il réalise ça!




Catégories
Top Recherches
Forum