Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Ma femme et les routiers (4)
Histoire vraie
Avec plusieurs hommes
Auteur :
Catégorie : Avec plusieurs hommes
39
39pts
[ Chapitre : 1 - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 ]
J'essaie de discerner le visage de l'homme qui vient d'ouvrir la porte dans la pénombre. C'est Gilbert, le pote du gros! Il est aussi surpris de me voir, que moi de le voir. Nous sommes tous les deux décontenancés sur le moment.
-'' Mais qu'est ce que?..''. Je ne laisse pas poursuivre sa phrase, je lui fait signe de se taire et jette un œil entre les rideaux. Le gros n'a rien entendu. Il est toujours entrain de limer ma femme en lui bouffant un sein, tout en continuant de lui doigter l'anus. Je fais à nouveau signe à son pote, mais pour lui indiquer qu'il peut monter, en l'enjoignant encore une fois de ne pas faire de bruit. Il monte, méfiant, et referme la portière doucement. Il ne lui faut pas beaucoup de temps une fois monté pour percevoir les gémissements de ma femme, et les grognements de son pote. Je l'invite à regarder entre les rideaux. Il reste bouche bée devant la scène. Son pote entrain de baiser ma bombe de femme complètement consentante.
-''Mais... c'est ta nana!! Comment il..?'' me dit il à voix très basse, complètement ahuri et subjugué.
-''Ma femme.'' lui répond-je. ''Ta femme?''. Mais tu la laisse.., enfin.. tu le laisse la sauter sans rien dire?
-''Ton pote ne sais pas que je les mate''.
-''Ah bon il sait pas?''. Il n'arrive pas à détourner son regard de la scène qu'il a devant les yeux.
-''Elle est excitante ma femme! Hein?''. ''Ah, oui, oui, beaucoup!!.. On dirait une actrice de films pornos!'' me chuchote t'il.
-''De films pornos? Rien que çà?''. ''Ouais. Te vexes pas, mais.. comme elle est gaulée, et là entrain de se faire baiser devant mes yeux, c'est à çà qu'elle me fait penser.. Et c'est un compliment!!'' me lance t'il, de peur de m'avoir froissé.
-''Tu veux y aller?''. Il me regarde éberlué. ''Et toi t'y vas pas?'' me demande t'il. ''Non! Ton pote pense que je dors dans ma voiture.''
-''Ah! C'est ta bagnole, la noire plus loin? J'trouvais çà bizarre, justement une bagnole garée là. Je venais prévenir Michel. Il a le plus beau camion. Il a même installé une douche. Il est long, il a eu du mal à rouler avec chez nous... '' Je le coupe.
-''Ouais, ouais j'ai vu.''...et je lui lance: ''Allez,vas y et fais toi plaisir!''. Et je me pousse sur le côté. ''Vas-y!''.
Le mec n'en revient pas. Moi non plus je n'en reviens pas de m'entendre dire çà. Il hésite un peu, regarde entre les rideaux, me regarde à nouveau, puis il les écarte et se glisse dans la couchette. J'entends le gros bégayer un ''c'est qui..?'' Puis gueuler:
-'' Putain, c'est toi Gilbert! Tu m'as fait peur du con! Qu'est ce que tu fous là?''. Je me rapproche des rideaux, et les écarte à nouveau légèrement. Le gros est toujours dans la même position, sa queue enfoncée dans la chatte de ma femme, une main devant sa bouche et l'autre bras devant ses seins.
-''Ben et toi?'' lui réponds son pote.
-''Tu le vois pas, ce que je fais?''. Et il recommence à limer ma femme, qui n'a même pas levé les yeux sur son pote, en lui pétrissant les seins, tout fier de lui.
-''Moi j'ai vu une bagnole sur le parking. Alors, je venais te prévenir.''. ''T'as vu quelqu'un dedans?'' lui demande le gros. ''Ouais, ouais! Son mec! Il dort la bouche ouverte.''
-''Ha! Ha! T'entends çà ma jolie! Ton mec se contrefous que sa jolie petite femme se fasse baiser comme une petite traînée.'' Et il se met à lui balancer de grands et lents coups de queue dans la chatte. ''Tu vois Gilbert, je t'avais pas dit que c'était une petite salope?'', en lui malaxant les seins. ''Regarde comme elle est bonne, regarde ce corps.., ces nichons,.. et ces jambes lisses'', en lui caressant. ''Et cette chatte?'', en lui levant une jambe en l'air. ''Elle aime la queue cette chatte! Hein?''. ''Et regarde ce visage de poupée!'' en lui caressant. ''Une poupée salope!! Hein?!''. Ma femme ne dit mot. Elle se laisse limer et peloter la bouche ouverte, les yeux fermés en gémissant. Le gros passe sa main derrière sa tête, lui enfonce deux de ses gros doigts dans la bouche, et elle se met à les sucer. Gilbert sort sa bite et commence à se branler. Moi c'est déjà fait depuis un moment. Sa queue est moins longue et surtout moins épaisse que le gros. Il regarde, la langue légèrement pendante, son pote défoncer ma femme.
-''Tu vois comme tu excites mon pote petite chienne!'' souffle le gros. Il ralentit le rythme, et recommence à entrer et sortir sa bite doucement de la chatte de ma femme. Il sort ses doigts de sa bouche, lui caresse les seins et lui pince les tétons. Avec l'autre main il lui met une petite claque sur le cul. Son beau petit cul bombé et bronzé. ''Regarde comme il se branle! T'aimes çà exciter les mecs, hein petite salope! Regarde le!''. Ma femme ouvre les yeux, regarde la bite de Gilbert, puis ses yeux, à tour de rôle, toujours avec son regard alcoolisé et lubrique. Puis elle redescend son regard sur la bite du gros qui la lime, et regarde à nouveau la bite et les yeux de Gilbert. Est ce que cette bite lui fait envie? La bite de ce mec, aussi moche que son pote. La cinquantaine, blond comme l'autre est brun, trapu comme l'autre est grand, et gras comme son collègue. Tous les deux moches et juste bon à se payer des putes. Ma femme serait elle vraiment au fond d'elle ce que l'autre n'arrête pas de lui répéter. Une pute, une salope. Ou lui a t'il simplement retourné la tête, avec l'aide de l'alcool et sa force de persuasion. Toute ces questions me taraudent, alors que je la regarde se faire baiser, consentante et vicieuse. Je me surprend même à la traiter de petite salope en me branlant.
-''Regarde comme elle aime çà cette petite pute!'' mugit il en accélérant ses coups de bite. ''Hein? Dis le à Gilbert que t'aime ma grosse queue!''. Ma femme gémit ''Oui!''. ''Oui quoi?'' lui lance le gros. ''Oui!.. J'aime..çà!'' gémit elle en rouvrant les yeux pour regarder son pote se branler. Gilbert se masturbe de plus en plus vite. Il n'ose pas s'approcher.
-''Oh oui! Qu'est ce que t'es bonne! T'es la plus belle des putes! Sors ta langue!'' vocifère le gros. Une deuxième fois il ordonne: ''Sors ta langue!'' Elle tourne la tête et tend sa langue. Ils se lèchent, s'enroulent, s'aspirent mutuellement la langue, à tel point que de la bave coule le long du menton de ma femme. ''Ahh!!Oui!!.. T'es ma petite pute!! Hein?.. Dis le à Gilbert que t'es ma petite pute!''. Il la défonce littéralement, ses couilles claquent contre sa chatte. ''Dis lui!''. ''Oooohh!... Oui!!'' râle ma femme. ''Oui quoi ?''. ''..Suis..!..Ta.. pute...aaaaahhhh!!!''. Et elle jouit à nouveau. Mais pas seule. Le gros se bloque et lâche son foutre en elle dans un grand râle. Je ne tiens plus et éjacule aussi, silencieusement, sur le tapis de sol passager, et remballe ma queue dans mon slip, qui se macule légèrement de sperme. Je me tiens prêt à quitter le camion au cas où il viendrait dans ma direction.
Le gros se retire de la chatte de ma femme. Une importante quantité de sperme s'en écoule. Il prend un mouchoir sur une tablette au dessus de lui, et essuie le foutre qui coule, alors que ma femme reprend son souffle. Il voit alors Gilbert qui se masturbe toujours.
-'' Qu'est ce que tu branles? Viens la baiser! Je te la prêtes!'', en lui mettant une claque sur le cul, comme si elle était sa chose. L'autre n'en attendait pas plus. Il se débarrasse rapidement de ses fringues, et s'approche du lit. Il est un peu moins gras que son pote, mais tout aussi laid. Le gros se lève du lit, en fait le tour, et s'assied au niveau du visage de ma femme, qui le regarde, exténuée.
-''Nettoie moi la queue!'', lance t'il en approchant son gros gland de la bouche de ma femme. Elle qui n'aime pas le goût du sperme, j'attends sa réaction. Elle hésite, puis sort timidement sa langue, et lèche délicatement le gros gland avec la pointe.
-''Tu peux faire mieux que çà!'', fulmine le gros. Il lui prend l'arrière de la tête, lui enfonce le gland entre ses lèvres et se met à lui branler la bouche . Je vois la joue de ma femme se déformer à chaque fois qu'il entre sa bite. Elle respire bruyamment par le nez, et du sperme mélangé à sa salive coule le long de son menton.Je bande à nouveau. Je ressors ma queue et me remet à me branloter.
-''Voilàà! Comme çà c'est bien!'' beugle le gros, en faisant coulisser sa queue entre les lèvres de ma femme. Il la ressort et lui ordonne: ''Regarde moi! Et lèche là en me regardant!''. Ma femme, comme une marionnette s'exécute, et le fixe, le regard docile. ''De haut en bas!! Comme çà, c'est bien ma jolie!''.
Son pote en a profité pour grimper sur le lit, et s'allonger dans le dos de ma femme. Sans attendre, il soulève une jambe de ma femme, la faisant se retourner. Le gros, lui retourne la tête aussitôt, lui faisant reprendre sa ''sucette''. L'autre s'enfonce immédiatement dans la chatte de ma femme, et imprime un rythme soutenu, faisant reprendre les soupirs de ma femme, qui lèche tant bien que mal le sexe du gros. Cela dure quelques dizaines de secondes, puis Gilbert se met à maugréer:
-''Putain! Sa chatte est pleine de sperme! C'est dégueulasse!''.
-''T'as qu'à lui mettre dans le cul, elle aime çà!''. L'autre retire aussitôt sa queue, et la présente devant la petite rondelle.
-''Non..!..Pas.. là!..'', bafouille ma femme, en le repoussant avec son bras droit. ''Comment çà, pas là?'' rugit le gros. ''T'aimais çà tout à l'heure pourtant, petite salope!'', en la prenant par le menton, et fixant les yeux désolés de ma femme.
-''Pousse toi Gilbert!''. Et il s'assied derrière le cul de mon épouse. Il lui fourre deux doigts dans la chatte, les ressorts gluants de sperme, et les enfonce complètement dans l'anus de ma femme. Celle ci se cambre un peu, sous cette pénétration forcée, et ouvre grand sa bouche, sans sortir un son. Le gros effectue plusieurs fois ce traitement.
-''Alors? T'aime pas çà?!'' vocifère t'il. Il se met à lui branler l'anus avec ses deux doigts, et bientôt un troisième. Ma femme qui se cambrait sur chaque pénétration au début, à l'air de se détendre, et se laisse branler le cul les yeux clos et la bouche entre-ouverte.
-''Oohh, oui t'aimes çà ma salope!! souffle le gros. ''Hein petite pute?!...Regarde moi!''. Ma femme tourne la tête dans sa direction et le fixe. ''Ahhh! Oui ma petite pute!! Regarde comme ton cul aime se faire défoncer.''. Il entre profondément ses doigts et les ressort complètement, doucement, plusieurs fois. Ma femme soupire. Elle à de nouveau ce regard lubrique si excitant, et fixe ces gros doigts qui la fourrage en se léchant le coin des lèvres avec le bout la langue.
-''Allez vas y! Fourre lui le cul! Qu'est ce que tu attends?'' lance t'il à son pote qui se branlait en regardant. L'autre ne se fait pas prier. Il se glisse jusqu'au cul de ma femme, et présente son gland à l'entrée. Il pousse doucement, et après deux tentatives infructueuses, réussit à le rentrer. L'anus de ma femme se dilate, et le gobe. Elle regarde ce gland entrer dans son cul, la bouche ouverte, en haletant. L'autre s'enfonce doucement en elle, effectue quelques va et vient lents, puis se met à accélérer la cadence en malaxant un des nichons de ma femme, et en la fixant dans les yeux. Le gros lui maintient la jambe en l'air en la tenant par la cheville. Je n'en reviens pas de voir ma femme se faire sodomiser devant moi. De la voir, une jambe relevée, une bite s'enfonçant dans son petit trou, la chatte ouverte. Le gros se branle quelques dizaines de secondes, en matant son pote qui sodomise ma femme, puis il lui lâche la jambe et se relève.
-''Attend Gilbert!'' gueule t'il. ''A..Allonge toi sur le dos, je vais la mettre sur toi! Je veux l'enfiler pendant que tu l'encules.''. Il les fait se rapprocher du bord du lit, allongés dans la largeur. L'autre bougonne un peu, mais s'exécute. Le gros aide ma femme à s'allonger sur son pote, sur le dos. Elle se retrouve légèrement en appui sur les mains, les seins en l'air, les jambes écartées le cul posé sur le bas du ventre de Gilbert, qui cherche immédiatement à y entrer sa queue.
-''Voilà! Allonge toi complètement sur Gilbert.'' dit le gros en guidant ma femme, alors que son pote a rentré sa bite dans son anus et se remet à la sodomiser. Le gros lui écarte encore un peu plus les cuisses, et enfourne sa queue dans la chatte de ma femme, qui se retrouve avec une bite dans chaque trou. Dans cette position, je ne vois plus grand chose, à part les jambes écartées de ma femme. Le gros s'est penché sur elle et lui suce les seins. J'entends ma femme gémir de plaisir. Je me demande comment ma femme peut aimer se faire prendre en sandwich par ces deux porcs. Ils tiennent cette position pendant deux, trois minutes, puis Gilbert gueule:
-''Çà va pas comme çà, Michel! Tu m'écrases!
-''Ok, ok!'' Réponds, le gros en se relevant, ''finis de l'enculer tout seul, je m'en occuperai après''. L'autre remet ma femme sur le côté, relève une de ces jambe, et la sodomise comme un fou.
-''Ohh! Tu m'excites trop!'' souffle t'il en la pilonnant. Ma femme le fixe, les yeux mi-clos, en gémissant. Quelques dizaine de secondes après, il râle, et éjacule dans son cul.
-''Çà y est l'éjaculateur précoce'', glousse le gros, ''T'as déjà fini?''. ''Pousse toi je vais te montrer comment on encule une petite pute''. L'autre grogne un truc incompréhensible, et se lève du lit. Le gros passe derrière ma femme, qui le regarde béatement, et s'allonge, sa grosse queue à la main.
-''Branle là!'' lui lance t'il en prenant une de ses mains manucurés, la posant sur sa bite. Ma femme regarde ce gros mandrin et se met à le branler doucement.
-''Plus vite!'', ordonne le gros, ''et regarde moi!'', exige t'il alors qu'il lui rentre à nouveau ses gros doigts dans l'anus. ''Ouais!! C'est bien petite chienne!!.. Serre la bien!.. Ouais!''. Sa bite commence à suinter de sperme. ''Arrête maintenant! Écarte les fesses!''. Et il présente son gros gland devant la petite rondelle de ma femme, qui à obéit à son ordre et écarte une de ses fesses. Il pousse pour le faire entrer.
-''Ah! Nonn! C'est.... trop... gros!!..'' , gémit ma femme. Mais le gros continue à l'introduire, la faisant se cambrer. Il stoppe la pénétration, introduit quatre doigts dans sa chatte, et se met à la branler doucement, puis rapidement. Ma femme se met à gémir de plaisir. Puis tout en faisant cela, il commence à entamer de lents va et vient dans son anus, et enfonce petit à petit entièrement sa grosse et longue queue. ''Il sait s'y prendre, pour un gros porc !'' me dis-je intérieurement. Ma femme à maintenant l'air d'apprécier cette sodomie. Elle regarde cette grande bite, s'enfoncer et ressortir, gluante de sperme, de son rectum, en gémissant très fort, et en poussant des ''Ohh oui!!'' réguliers. Elle se met un doigt dans la bouche, le lèche, et le suce, en cadence des pénétrations. Le gros lui pilonne maintenant l'anus avec sa grande queue, aussi facilement que s'il le faisait dans sa chatte, aidé sans doute par le sperme que son pote avait déversé juste avant. Ce dernier s'est d'ailleurs remit à se branler en matant. Puis d'un coup, le gros s'arrête, et regardant ma femme lui dit:
-''Tu veux que j'arrête?''. Ma femme le regarde et n'a pas l'air de comprendre.
-''Hein??'', reprends t'il.
-''Non.'' réponds ma femme.
-''Tu aimes çà que je t'encule!'' lance le gros le ton enjoué. ''Hein ma petite pute?!'' en se remettant à la sodomiser tout doucement. ''Réponds!''.
-''Oui!'' souffle t'elle.
Et il s'arrête de nouveau, la laissant dubitative. Il la toise quelques secondes du regard.
-''Tu veux que je t'encule ma belle?''. Ma femme lui fait un timide signe positif de la tête.
-''Alors bouge ton cul sur ma queue!''. Ma femme n'hésite que deux ou trois secondes. Elle se met à onduler doucement du bassin, faisant rentrer et sortir de son cul la bite du gros.
-''C'est bien ma jolie!'' gémit le gros, ''et regarde moi dans les yeux petite salope.'' ajoute t'il en lui caressant la croupe. Elle le fait, et quel regard! Les actrices de films pornos ne feraient pas mieux. ''Accélère!'' mugit t'il. ''Ouais!.. Comme çà!!'', et il la prend par les hanches et se remet à la pilonner.
Moi je suis au comble de l'excitation, et je répand à nouveau mon foutre sur le tapis de sol passager. Je reprend mon observation. Je ne sais plus trop quoi penser de ma femme. Elle est bourrée, certes, mais elle a vraiment l'air de prendre du plaisir. Je la vois balancer ses fesses, pour aller à la rencontre de la si épaisse et longue bite du gros. Dans sa petite rondelle qu'elle me refuse depuis de nombreuses années. Ce gros routier si repoussant et vulgaire qui la traite comme une pute, lui imposant tout ce qu'il veut, l'a complètement désinhibée et obtient facilement tout ce qu'il veut d'elle.
Ses couilles claquent contre le cul de ma femme, et il la sodomise depuis plusieurs minutes déjà, lorsque je vois ma femme refermer ses yeux, qu'elle promenait entre ceux du gros et la queue la limant. Elle se crispe, serre le dessus de lit avec une de ses mains, et jouit plus fort encore que les deux précédentes fois.
-''Ahhh! Elle te fait jouir ma grosse queue, hein, ma petite chienne!'' beugle le gros en accélérant encore la cadence. Ma femme cramponne toujours le dessus de lit, mais se met à haleter et gémir encore plus vite et fort, alors qu'il lui défonce l'anus.
-''Hein?! T'aimes çà que je te défonce le cul, hein?!''. ''Oui!!'', expire ma femme. Et le gros décharge sa semence dans son cul en gueulant. Son pote s'approche du visage de ma femme la queue à la main et lui lance: ''Ouvre la bouche!''. Ma femme ne bronche pas. ''Allez! Ouvre la bouche!'' lui ordonne le gros en lui mettant une claque sur le cul. Ma femme s'exécute et ouvre la bouche. L'autre lui déverse son sperme dans la bouche, le gland contre ses lèvres. Elle recrache quasiment tout le long de son menton, en hoquetant et en grimaçant.
-''C'est bien ma jolie!! T'es une bonne petite pute!! Allez, viens!'' lui dit le gros, en la relevant du lit. ''Tu as du foutre partout! Tu vas prendre une douche!''. ''Tu vas voir, elle est pas très grande, mais j'suis sûr qu'on va tenir à deux!'' lui lance t'il en faisant glisser son petit haut en bas de ses chevilles. Elle est debout, devant moi, sans me voir. Si belle! Complètement nue, en talons hauts blancs ressortant avec sa peau hâlée, ses longues jambes fines et galbées, sa petite chatte épilée, ses mains manucurés, son ventre plat, sa cambrure faisant ressortir son superbe petit cul rebondi, ses magnifiques seins bien ronds fièrement dressés, son visage de poupée, ses yeux de biche maquillés, sa bouche pulpeuse, ses longs cheveux bruns. Magnifique!




Catégories
Top Recherches
Forum