Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

initiation à l'échangisme (2)
Histoire vraie
Orgie / Partouze
Auteur :
Catégorie : Orgie / Partouze
12
12pts
INITIATION A L’ECHANGISME

Cette histoire s’est passée il y a quelques années.
Nous sommes un couple, moi Eric 1m65 brun 36 ans, ma femme Bernadette 1m55 blonde assez fine , taille 36 elle vient d’avoir 33 ans.
Il y a quelques années nous avons dû déménager pour habiter dans le sud de la France.
Après s’être installé dans notre nouvelle demeure nous avons été invités par nos proches voisins pour faire connaissance, c’est un couple ordinaire : elle Isabelle petite blonde de 36 ans, lui Franck grand brun, bien baraqué de 45 ans.
Nous avons sympathisé et nous nous sommes revus plusieurs fois jusqu’à devenir amis.
Au cours d’une de nos soirées passablement arrosées nos amis nous ont révélé qu’ils étaient échangistes et participaient à des soirées organisées dans un château prés de Bordeaux, ma femme parut intéressée et demanda des précisions, Franck lui répondit que si nous étions intéressés, présenté par eux, il serait possible d’assister à l’une de ces soirées, sans être obligé de participer, nous avons répondu que nous réfléchirions.
Au cours de la semaine Bernadette m’en reparla et me demanda ce que j’en pensais, moi j’avais complètement oublié cette histoire et lui répondis qu’il fallait en discuter pour ne pas le regretter par la suite.
Il faut dire que nous sommes un couple assez libéré sexuellement.
Je sais que Bernadette m’a trompé avec son patron ainsi qu’avec un de ses collègues de travail.
Sous la pression de mon épouse encouragée par Isabelle nous décidons d’aller à une de ces soirées sans participer.

Le jour convenu arrive, c’est un samedi soir nos amis nous ont proposé de nous amener dans leur voiture.
Pour cette soirée ma femme s’est habillée très sexy : petite jupe noire qui lui arrive bien au dessus des genoux, petit haut échancré en velours noir qui laisse entrevoir une petite mais très accueillante et très jolie paire de seins 85 B dans un merveilleux soutien gorge rouge en dentelle assorti avec un string ficelle et des dim-up noir en dentelle.
Pour l’occasion mon épouse s’est entièrement rasée la minette sur les conseils de Isabelle, il est vrai qu’avec le string et la mini jupe qu’elle a choisie de mettre ce soir là !
Elle s’est coiffée avec une queue de cheval ce qui lui donne au vu de sa petite taille et de sa corpulence assez fine un aspect très juvénile.
Mon épouse est très excitée d’aller à cette soirée, d’après nos amis, lors de ces sauteries il y a toujours une quinzaine de couples se sont des couples qui sont selon nos amis sont très bien, sélectionnés et très souvent cooptés par des membres.

Nous arrivons devant un imposant portail, à l’interphone Franck s’annonce et le portail s’ouvre, nous suivons une allée en partie illuminée pendant cinq cent mètres et arrivons devant une imposante bâtisse bien éclairée en façade.
Nous nous garons, il y a une dizaine de voitures d’arrivées.
Un jeune homme habillé de noir nous fait entrer et nous conduit dans une grande salle.
Un homme brun d’une quarantaine d’année assez grand ainsi qu’une jeune femme blonde assez petite et mince nous accueille, Franck fait les présentations en précisant que ce monsieur se prénomme Yves et son épouse Alice qu’ils sont les propriétaires des lieux et les organisateurs de ces soirées.
Cette pièce est remarquablement décorée, il y a un bar, une grande table a été dressée, elle est remplie de toutes sorte de victuailles, tout autour de la salle de grands canapés rouges sont disposés, il y a de la musique douce, deux couples sont entrain de danser.
Un serveur nous offre une coupe de champagne.
Nous nous asseyons au bar et discutons tout en buvant et en grignotant de délicieux canapés au foie gras.

Tous les invités sont maintenant arrivés, il y a effectivement une quinzaine de couples plus nous, Yves prend la parole, il nous présente en précisant que c’est la première fois que nous venons et que nous sommes ses invités et nous souhaite à tous une bonne soirée.
La soirée est bien entamée, nous dansons avec nos amis, certains couples s’éclipsent et reviennent.
Isabelle me dit qu’il y a de nombreuses chambres à la disposition des couples qui le désirent.
Yves invite mon épouse à danser, moi je continue de me restaurer tout en discutant avec Alice et Isabelle.
La lumière de la salle est tamisée et assez faible, il est assez difficile de distinguer les personnes qui dansent.
Mon épouse alterne les danses avec Yves et Franck, ils se sont installé sur un canapé à l’opposé d’où nous sommes, elle vide plusieurs coupes de champagne offertes par ses cavaliers.

Je m’aperçois que le regard d’Alice est tourné vers la piste de danse, je suis son regard qui est dirigé vers Yves et mon épouse leurs corps sont étroitement enlacés et je peux distinguer que tout en se frottant l’un à l’autre Yves lui remonte carrément sa jupette tout en lui caressant les fesses sans opposition de sa part, ils s’embrassent activement et se tortillent, la jupe de ma femme est remonté maintenant jusqu’à la taille ce qui laisse voir ses fines mais très jolies cuisses et ses petites fesses rebondies .
Alice et Isabelle qui se sont appercues que j’épiais ma femme me proposent de me faire visiter les lieux.
Les chambres sont presque toutes occupées, nous pouvons mater les occupant et ce qu’ils font car chaque chambre est munie d’un judas.
Tout en regardant j’en profite pour caresser les fesses dénudées de mes accompagnatrices qui apprécient tout en se collant à moi ce qui me fait oublier mon épouse.

Au bout d’un moment nous revenons dans la salle principale, ils ne reste plus qu’un couple en partie dénudé qui se trémousse sur la piste, mon épouse et ses cavaliers ne sont plus là.
J’interroge le barman assez jeune, taillé comme un pilier de rugby qui en me regardant avec un sourire me répond qu’elle va revenir.
Nous continuons de boire tout en discutant.
J’interroge Isabelle sur l’absence prolongée de ma femme, elle me regarde dans les yeux et me demande de la suivre avec Alice.
Nous pénétrons dans une chambre, elle ouvre un rideau, je suis en face d’un miroir au fond duquel je peux apercevoir l’idée que je m’étais faite sans toutefois l’accepter pleinement.

Dans un fauteuil ma femme est assise ou plutôt étendue, ses petits seins sont libérés et fièrement dressés, sa jupe est relevée jusqu’à la taille, ses cuisses sont grandes ouvertes et son string écarté.
Yves est entrain de se faire sucé la queue qui coulisse dans la petite bouche de mon épouse, il a un sexe assez fin mais long, il tente de le faire pénétrer plus profondément, il a pris la tête de Bernadette et essaie d’investir sa bouche avec la totalité de son sexe, à force d’effort il y parvient.
Franck lui est entrain de lécher et de pénétrer avec sa langue le petit sexe imberbe de mon épouse qui pousse quelques petits cris aigus tout en se tortillant..
A force de coulisser aussi profondément dans sa gorge, Bernadette manque de s’étouffer et de vomir.
Alice et Isabelle se sont dénudées et font descendre mon pentalon et mon slip et me prodigue à tour de rôle une merveilleuse fellation.
Je suis très excité et ne peux quitter des yeux le spectacle de ma femme et de ses deux amants.
Ils ont maintenant changé de position : c’est Franck qui se fait sucer il a un sexe un peu plus gros que la normale mais pas très long, Yves léche et pénètre le sexe de Bernadette avec un puis deux doigts, ils coulissent librement dans la minette toute luisante de mouille, elle apprécie le traitement car elle gémit et se tortille en tout sens.
Lorsqu’il la sent prête il approche lentement son sexe de l’intimité de ma femme, son sexe écarte délicatement ses lèvres vaginale et pénètre au plus profond de son intimité.
Son petit et étroit minou refuse d’engloutir la totalité de sa pine, il la tient fermement par les hanches et progressivement l’investit entièrement non sans quelques réprobations de Bernadette qui doit sentir ce pieu buté au plus profond de son intimité.

Mes deux partenaires se sont positionnées à quatre pattes devant l’écran pour que je les pénètre tout regardant l’excitant spectacle qui s’offre à nous.
Apres l’avoir copieusement ramoné ils font mettre mon épouse à quatre pattes sur le lit.
Franck est couche devant elle le sexe bien dressé il l’attire fermement par la nuque pour lui faire ingurgiter entièrement sa queue.
Yves lui la prend fermement par les hanches et la pistonne énergiquement ‘il entreprend maintenant d’investir son anus avec son doigt qui coulisse aisément car mon épouse est une adepte de la sodomie.
Il approche son sexe du petit trou de Bernadette et s’enfonce au plus profond de son fondement qui refuse d’engloutir la totalité de ce sexe aussi long.
Ne se décourageant nullement, avec ses mains il écarte sans douceur les fesses de Bernadette et entreprend de la pilonner fermement, à chaque va et vient, il pousse son sexe un peu plus en avant, il progresse lentement au plus profond du petit cul de mon épouse qui tenue assez fermement ne peut que subir mais apprécie l’intrusion car à chaque fois elle projette ses fesses au devant de cette queue qui la pilonne fermement.

A ma grande surprise le barman à l’allure de rugbyman vient de pénétrer dans la chambre, il se dirige vers mon épouse, prend la place de Yves et lèche le minou de mon épouse, il entreprend de lui écarter sa minette avec ses gros doigts et de les faire coulisser dans cette petite moule toute dégoulinante de mouille vaginale.
Il est en slip et je peux deviner qu’il doit avoir un sexe assez imposant.
Yves s’est positionné sous mon épouse pour lui téter ses adorables petits nichons, Franck se fait toujours sucer tout en attirant sa tête pour qu’elle l’engloutisse plus profondément, Jérôme le barman la sentant prête fait descendre son slip et stupeur, je reste ébahis devant la grosseur et la longueur de son imposante queue.
Je n’ai jamais vu d’aussi gros sexe, il ne pourra jamais la pénétrer dis je à mes partenaires que je continu de limer à tour de rôle pendant qu’elles se sucent.
Jérôme approche lentement sa queue de la fente bien ouverte et dilatée de Bernadette, son gland écarte les lèvres et butte sur l’entrée, il pousse mais ne peut rentrer, ma femme qui a sentit l’intrus essaie de se dégager .
Jérôme s’est reculé légèrement, il écarte avec ses doigts la chatte de Bernadette et plonge sa queue dans l’entre cuisse toute luisante qui sous la pression accepte la pénétration.
Le gland est passé, il s’enfonce lentement pour venir buter au plus profond de mon épouse,
Son sexe est déformé par cet envahisseur qui la remplit entièrement.
Apres quelques va et vient les parois de son vagin se sont distendus et la queue de Jérôme coulisse plus librement et s’enfonce encore plus profondément.
Bernadette semble apprécier le dard qui la laboure, elle halète fortement et projette son petit cul au devant du pénis qui est maintenant tout luisant de mouille.
Apres avoir assez longuement ramoné mon épouse Jérôme pistonne le petit cul de ma femme avec ses gros doigts, il positionne son sexe à l’entrée de son étroit canal et tente de la sodomiser, mais là impossible de pénétrer, de plus Bernadette sentant venir le sort qui lui étais réservée s’est détachée de ses amants en leur signifiant qu’il n’en n’était pas question.
Jérôme s’est alors couché sur le dos, mon épouse est venue empaler sa minette sur son pieu assez aisément, Yves et Franck la font se cabrer , de façon à ce qu’elle présente son petit cul bien ouvert pour la sodomiser tandis que l’autre se fait sucer à tour de rôle.
Je suis très excité de voir ces petites fesses se lever très haut pour faciliter une pénétration maximum par ces trois sexes qui la font se tortiller, gémir et transpirer sous les assauts répétés de ses amants.
Ne pouvant plus me retenir je joui au plus profond de la délicieuse chatte d’Alice.

Nous quittons la chambre et rejoignons la salle pour nous désaltérer avec du champagne.
Au bout d’un assez long moment mon épouse et ses trois amants nous ont rejoint pour se désaltérer à leur tour.
Ma femme a le visage rosi et assez fatigué elle a les yeux cernés et me dit à l’oreille qu’elle a passé une soirée merveilleuse et inoubliable.
Elle ne sait pas que j’ai assisté à ses ébats.
Par la suite nous avons adhéré à ce club où nous passons une fois par mois des soirées très mouvementées, surtout Bernadette qui est toujours très courtisée.




Catégories
Top Recherches
Forum