Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

julie (3)
Fantasme
Hétéro
Auteur :
Catégorie : Hétéro
38
38pts
[ Chapitre : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 ]
J'avais à peine fini mon ménage que ma fille rentra du lycée, je n'eus pas le temps de me laver, je devais sentir le chien, et mon haleine son foutre.
J'en avais tellement bu.
Moi qui, jadis, reprochais à mon mari quand je le suçais de ne pas me donner assez de sperme, cette foi j'étais servie, du foutre, il en avait et de bonne qualité.
Elle m'embrassa, me reprochant ma tenue débraillée, il faut dire que ma fille soigne énormément sa tenue, surtout le jour où on lui signala sa ressemblance avec la jeune actrice Miley Cyrus, idole des ados, qui joue dans « Hannah Montana », depuis elle s'habille et se coiffe comme elle et cela lui va bien, je la trouve très jolie.
Elle me questionna sur les griffures que j'avais sur les cuisses, je lui répondis que c'était le chien sans autres explications, je prie une douche et prépara le souper.
A ce jour, je décidais que mon chien mangerait comme nous, fini les conserves, il était devenu mon homme, surtout espérant qu'en le soignant, son sperme en serait plus savoureux.
Comme vous l'aurez compris, malgré que je ne déteste pas une bonne pénétration vaginale, j'ai une addiction particulière pour le sperme.
Je décidais donc que désormais le chien sera avec moi dans la chambre et que chaque matin, à jeun pour que mon appréciation en soit meilleure, j'aurais l'immense bonheur de lui vider les couilles.
Pour le reste de l'histoire, je laisse ma fille vous la raconter.
La chambre de maman se trouvait à côté de la mienne et un matin très tôt, prise d'une envie présente, je dirigeais vers les toilettes, des bruits de succions et de gémissements venaient de sa chambre, par curiosité je regardais par le trou de la serrure et ce que je vis me glaça, je voyais ma mère sous le chien entrain de le sucer tout en lui caressant les couilles.
Je ne pus détourner le regard, la scène me paraissait irréelle, étais-je encore endormie !
Je la voyais se démener sur la bite comme une folle, l'aspirant, s'empalant sur cette tige qui, je dois dire, me paraissait fort belle, dommage quelle appartienne à un chien.
Puis je la vis recueillir dans le creux de sa main le jus qui en s'écoulait, qui doit sûrement être du sperme, approcher ses lèvres et aspirer avec gourmandise, elle avait l'air d'aimer beaucoup ça, décidément ne dit-on pas telle mère, telle fille, car pour moi aussi, le sperme est une chose que j'affectionne.
Ma première pipe remonte un an plutôt, à l'époque j'étais mal dans ma peau, mes parents se disputaient sans cesse, mes tenues d'époque étaient style gothique, jambières rayées blanches et noirs, jupe courte plissée et chemisier assortis.
Blonde naturelle, je m'étais teint les cheveux en noir, une frange sur le front, déjà à cette époque on me disait mignonne, mais mon esprit était ailleurs.
Un jour, près du lycée un homme d'une trentaine d'années m'aborda, sans être très beau, il me parla avec des mots tendres, ce qui me manquait en ce moment, j'avais besoin d'affection, puis la discussion tourna au sexe, il s'avait être persuasif, me montra un immeuble, à côté du lycée, dont il possédait la clef d'une cave, il me demanda de le suivre, mais pour des raisons de discrétion, je devais rester à quelques mètres derrière lui.
Une fois dans la cave, il commença par m'embrasser avec fougue, sa langue à l'intérieur de ma bouche, je ne savais pas trop comment mis prendre, mais j'aimais cela.
Il prit mes deux mains et les mit dans son pantalon ouvert, j'avais son sexe entre les mains, je m'appliquais à le caresser, son sexe était gros, ses couilles fournies, je lui dis que j'étais vierge et que ma jeune chatte ne pourra accepter un tel organe, il comprit et me proposa de le sucer.
N'ayant aucune référence sur la fellation, il m'expliqua comment faire, tout en appliquant sur lui tous ses conseils, il ajouta que j'étais douée et qu'une bonne suceuse se devait d'avaler le sperme, pour ne pas m'écourer, il me proposa d'éjaculer dans le creux de ma main, et de goûter ensuite.
Main tendue, j'attendais sa semence avec, quand même, une certaine excitation, le moment venu il déversa en grande quantité son sperme chaud dans le creux de la main.
Timidement, je plongeais le bout de ma langue dans ce breuvage et le ramenais dans ma bouche, le goût me plut tout de suite, il s'en était aperçu et m'encouragea à continuer, je recommençais l'opération plusieurs fois de suite, dégustant chaque lampée, regrettant plus tard que le creux de ma main soit déjà vide.
Il me fixa un rendez-vous pour le lendemain que j'approuvai avec une certaine joie, de pouvoir de nouveau boire son sperme.
Le lendemain, j'allais directement dans la cave, il m'attendait, juste un bonjour et il sortit sa bite et je me précipitais pour la sucer, je dois bien dire que j'avais fantasmé toute la journée en pensant à ce moment, comme une assoiffé je le pompais avec énergie, c'était seulement ma deuxième pipe, mais comme il le disait, j'était douée.
Il ne tarda pas à m'envoyer son jus au fond de la gorge, quel délice, je le regardais avec mes grands yeux bleus et avala avec satisfaction.
Après ces deux expériences avec moi, il comprit que j'adorais le sperme, et me proposa de m'en donner de plus grandes quantités, avec une certaine timidité, ne sachant pas où il voulait en venir, j'approuvais de la tête.
On prit donc de nouveau rendez-vous pour le lendemain, de plus, je n'avais pas cours, je pourrais donc rester plus longtemps avec lui.
A l'heure dite, je me retrouvais dans la cave, il était accompagné de trois autres mecs, un peu plus vieux que lui, très rapidement il m'expliqua qu'ils étaient là pour satisfaire mon appétit en sperme, l'idée ne me déplaisait pas.
Je me retrouvais de nouveau à genoux à ses pieds, plus excitée que jamais, en pensant aux autres mecs que je devais également boire.
Tous retirèrent leur pantalon, exhibant ainsi leur magnifique organe, un grand black me présenta sa bite à sucer, ma main avait du mal à en faire le tour, mais je me la rentrais de force dans la bouche et le pompais du mieux que je pouvais, les autres me caressaient les seins et les fesses, un mec, n'hésitant pas à me mettre son doigt dans mon petit trou.
Ma tenue gothique semblait les exciter, car ils ne voulaient pas que je me déshabille, mais je craignais des taches de sperme sur mes fringues, qui susciteraient des questions de la part de ma mère, pour cela je devrais faire attention qu'aucune goutte de sperme ne s'échappe de ma bouche.
Le black ne tarda pas à m'envoyer une bonne giclée de foutre, la bouche pleine de sperme, j'ingurgitais sous les regards ébahis des autres mecs, étonnés par mon appétit vorace, aussitôt vide ma bouche alla chercher une autre bite.
A portée de main une deuxième bite, que je dirigeais immédiatement vers me bouche, les deux bites étaient de dimension plus modeste, ce qui me permit de les sucer toutes les deux en même temps.
Mon ami excité par la scène se branlait, je tendis la main pour lui malaxer les couilles et de l'autre main, je branlais les deux bites qui étaient dans ma bouche, j'attendais qu'une chose, c'est qu'ils me balancent leur jus, en espérant qu'ils le feraient ensemble.
Quelques secondes plut tard, mon souhait était exaucé, de nouveau, je me retrouvais la bouche pleine de foutre, près à déborder, je plaçais ma main sous mon menton et recracha le sperme, qui m'a été donné, dans le creux de la main en faisant bien attention de ne pas en mettre sur mon chemisier et, sous l'étonnement général de mes donneurs, j'aspirais le contenu en me léchant les lèvres.
Il ne restait plus que mon ami à vider, ce qui arriva rapidement, tant la scène à laquelle il venait d'assister lui plut, je ne sais pas la quantité de sperme que j'ai pu boire ce jour là, mais c'était proche d'une tasse à café et si il y avait eu d'autres mecs, je crois que je les aurais bus également.
Il n'y a pas de doute, je suis encore vierge, mais tant que les mecs viendront s'épancher dans ma bouche, je le resterais.




Catégories
Top Recherches
Forum