Le site de l'histoire érotique

Karine

Chapitre 1

122
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 54 580 fois

122

3

Karine s’est réveillée de mauvaise humeur ce matin. Cette jeune mère célibataire (elle n’a que 32 ans) élève difficilement son fils toute seule, le courageux père ayant décidé de prendre la fuite lorsqu’il apprit qu’il allait devoir assumer ses responsabilités.

Coté cœur, elle cherche encore l’homme qui saura trouver sa place dans la maison et ainsi apporter l’équilibre nécessaire à sa vie et à celle de son fils.

Malheureusement, elle a tendance à être attirée par les hommes plus jeune qu’elle (trop peut-être) et son physique de rêve lui permets d’assouvir son coté femme fatale. Son petit ami de la veille n’à que 19 ans, et certaines pratiques sexuelles ne l’ont pas du tout tentés notamment le cunnilingus que Karine affectionne tout particulièrement.

Ce matin, attablée devant son café dans la cuisine elle a le regard dans le vague et pense à la soirée d’hier qui aurait pu être merveilleuse si son amant lui avait procuré le plaisir qu’elle attendait.

Ses pensées les conduisent à l’époque où le père de son fils savait faire d’elle une femme comblée, aujourd’hui, il ne reste de cette époque que ce petit bonhomme de 5 ans et un labrador couleur chocolat nommé Filou en raison de son incroyable capacité à faire des bêtises…

- Filou!

Karine vient de se faire tirer de ses pensées par son chien qui a réussi à ouvrir le frigo et en faire tomber une bouteille d’eau.

- Tu as soif mon beau? Oh non! j’ai oublié de remplir ta gamelle hier!

Et c’est ainsi que la journée commence, tout le monde dort dans la maison, et c’est à elle d’ouvrir le bal en préparant le petit déjeuner et en faisant quelques taches ménagères.

Mais ce matin, sa frustration de la veille la fait traîner des pieds, aussi, en remplissant la gamelle d’eau de Filou, elle s’attarde à le regarder étancher sa soif. C’est alors qu’une image lui traverse l’esprit… Elle est comme hypnotisée par cette énorme langue qui ramasse tout ce liquide à un rythme effrénée. Sa soirée incomplète et l’image du chien en train de laper sa gamelle s’assemblent dans sa tête pour lui faire apparaître une image irréelle à laquelle elle n’aurait jamais pensée…

Une chaleur se fait sentir entre ses reins et remonte jusqu’à son cœur, elle n’ose y penser plus longtemps mais quelque chose en elle brûle de désir et l’inconscient fait place à la réalité pour qu’elle se dise: « Et si mon chien pouvait m’apporter la jouissance qu’il me manque? »

- Coucou toi!

Steve viens de rentrer dans la cuisine, ce jeune homme de 19 ans n’a aucune idée de ce qu’il vient de se passer dans la tête de sa belle, d’ailleurs il s’en fiche éperdument, le principale étant qu’hier, il a « niqué »

- B... Bonjour Steve, bien dormit?

- Carrément, hier c’était magique! comment t’es bonne au pieu!

Karine a du mal à avaler la pilule, elle qui est si douce, si gentille s’est fait une fois de plus prendre pour un morceau de viande. Il est vrai qu’elle a un physique de star du porno avec son 90 – 60 – 90, ses cheveux noirs profond et ses yeux reflétant une lueur coquine bleue azur à damner un saint, mais son rythme de vie de jeune maman ne lui permet en aucun cas de jouer les filles faciles pour une nuit.

- Y’a quoi pour le p’tit dèj?

- Du café.

- Ok, ça m’ira

- Ecoute, mon fils n’est pas encore réveillé, j’aimerais que tu partes avant qu’il soit debout

- QUOI?! T’AS UN GAMIN?!

- Ben oui, tu ne te souviens pas hier quand on en a parlé?

- Ben… Hier j’étais bourré donc j’écoutais qu’à moitié…

- Prend tes affaires et part s’il te plaît.

- Aucun problème, je vais pas m’emmerder avec un gamin à mon âge!

Et voici donc une fois de plus ce petit bout de femme déçu par un homme. Ce n’est pas dans ses habitudes de laisser un homme dormir chez elle dès le premier soir, mais cette fois ci elle a eu un coup de foudre sentimentale et le jeune Steve avait l’air réellement intéressé par ce qu’elle disait… En fait, il n’était pas suffisamment sobre pour représenter ce qu’il est vraiment, à savoir: un coureur de filles.

- Et voilà mon petit Filou, à nouveau seul tous les trois…

Filou lève les yeux vers sa maîtresse, son regard tendre suffit à remonter le morale de Karine qui dit qu’elle n’a rien perdue et de toute façon, elle à encore des choses à faire, pas le temps de se lamenter!

- Bonjour maman!

- Bonjour mon bébé!

Kévin vient de se réveiller, il est encore titubant, mais par chance il n’a pas assisté au départ de Steve.

- Johanna a été gentille avec toi hier?

- Oui, je l’aime beaucoup, on a regardé un dessin animé et après je me rappelle plus…

S’accordant une soirée par mois pour sortir et entretenir ainsi son réseau social, Karine fait appel à chaque fois à Johanna, la fille d’une amie d’enfance.

- Prêt pour l’école?

- Oui maman !

Et c’est ainsi, oubliant ses visions contre nature, que Karine prit le chemin de l’école avec son fils avant de se rendre au travail.

Cela fait maintenant 3 ans qu’elle a repris une activité professionnelle, avec son diplôme de secrétaire, elle a réussi à décrocher un emploi à mi-temps dans un cabinet d’avocat. La journée se termine pour elle à 14h et elle reprend donc le chemin de la maison.

14h30, Karine est seule à la maison et en ouvrant le frigo, les images de ce matin reviennent dans sa tête. Elle décide donc de se rendre sur Internet pour se changer les idées et rester une femme « normale ». Après avoir vérifié ses mails et suivi un peu l’activité de ses amis, l’écran de l’ordinateur lui semblait bien fade, elle décida alors de se renseigner sur ces gens « bizarre » qui ont des relations avec les animaux…

Au fur et à mesure de ses recherches, elle se rendit compte que cette pratique n’était pas si rare que ça et que certaines femmes disaient même « qu’aucun homme ne pourra jamais satisfaire une femme aussi bien qu’un chien »! son envie de plaisir et sa déception de la veille l’ont finalement poussée à accepter cette possibilité et peut-être qu’elle-même, à son tour pourrait tenter l’aventure, juste une fois, pour ne pas mourir bête…

- Filou! Viens mon chien!

Filou entra dans la pièce comme il le fit des centaines de fois auparavant, mais cette fois ci, le cœur de Karine battait plus fort que d’habitude…

- Allez mon chien, on va voir si tu sais donner du plaisir…

Son regard tendre fit une fois de plus fondre sa maîtresse et suffit à faire tomber la dernière barrière qui l’empêchait de franchir le cap.

- Viens mon chien, on va se mettre dans la salle de bain, personne ne pourra nous voir…

Et c’est ainsi que Karine, suivie de près par son chien entra dans la salle de bain sans fenêtre pour goûter au plaisir de la chair…