Le site de l'histoire érotique

Un lycée... particulier

Chapitre 1

117
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 53 728 fois

117

5

Je m’appelle Augustin, et aujourd’hui je vais assister à mon premier jour dans mon nouveau lycée. Pour moi l’école, c’est assez difficile... Non pas à cause de mauvaises notes, mais plutôt l’inverse. Je réussis tout ce que j’entreprends scolairement parlant, et de fait, je m’ennuie pas mal en cours. Sauf que je ne suis pas ce gentil petit élève un peu fayot que les profs adorent. Non, loin de la, et c’est parce que j’ai été viré des 4 derniers lycées proches de chez moi que je me retrouve en pensionnat pour ma terminale.


Je suis grand, brun aux yeux noisettes, cheveux long, athlétique quoique plutôt fin, et je prends toujours soin de m’habiller assez bien. Je fais parti d’une famille assez riche, et pour mon premier jour, ne sachant à quoi m’attendre, je me mets sur mon 31; costume beige en lin, sans cravate, pour la jouer décontracte. 


J’arrive au lycée, et je suis assez surpris de découvrir que le style de personne à l’air relativement disparate, en effet, je vois de tout, d’autres garçons en costumes, d’autres en jogging; et de même pour les filles, certaines dans de magnifiques robes, d’autres dans de vieux jeans troués. Je vais poser ma valise et mes affaires dans ma chambre ou je suis en solitaire, je n’ai pas à me plaindre, elle est assez grande et je serais relativement tranquille niveau libido, étant hétéro, et assez gêné de toute possibilité de devoir m’occuper de mes petites affaires aux contacts d’autres mâles...


L’internat des garçons étant accolé à celui des filles, j’entraperçois de nouveau toute sorte de personnes, je sens que je ne vais pas m’ennuyer ici me dis-je à moi même alors que je suis le ballottement tranquille et hypnotisant des fesses rebondies d’une jolie brunette dans les escaliers devant moi. 



Ma première matinée de cours se déroule tranquillement et sans incident, étant nouveau, j’ai eu à me présenter, ce qui ne m’a jamais posé problème, je suis plutôt du genre avenant et assez charismatique selon les dires de mes anciens camarades. J’ai pu profiter d’être au dernier rang pour observer un peu ma classe, une grande majorité de filles, et une grande majorité de jolies filles même. J’en repère notamment trois, une brune, une blonde et une rousse. Ça pourrait bien être le début d’une blague, mais c’est plutôt le début d’un long plan de drague pour moi, je compte bien me les faire toutes les trois.



Je commence par briser la glace avec mon voisin de table, qui m’en apprend un peu plus sur ces beautés.


La blonde s’appelle Eva, elle est nouvelle ici, mais comme moi, il la trouve plutôt intéressante; rien d’étonnant quand on l’a vu se lever une fois : De long cheveux légèrement bouclés descendant jusqu’au bas de ses reins, laissant notre regard sur son magnifique postérieur rebondi, en sachant qu’elle a un visage d’ange et une poitrine assez volumineuse, je crois qu’aucun garçon de cette classe a pu ne pas la remarquer.


La brune elle, c’est Julie, elle est redoublante, et a une réputation de salope. Rien d’étonnant, elle porte un micro-short laissant apercevoir la moitié de ses petites fesses fermes et son débardeur sans manche laissant pointer ses tétons, montrant a tout le monde qu’elle ne porte pas de soutien-gorge. 


Et enfin, la rousse aux yeux bleus, la merveille des merveilles à mon sens, Clémence, une ancienne d’ici, très bonne élève, studieuse. Elle est au premier rang mais je l’ai repéré tout de suite. Elle a un pull col roulé, et un long pantalon assez ample. Rien de bien affriolant, si ce n’est qu’elle a le visage le plus ravissant qu’il m’ait été donné de regarder, et que sous ses habits on devine aisément un corps de déesse sculpté uniquement pour que je puisse m’en délecter...


Je vais avoir du boulot pour pouvoir me taper ces trois déesses.



A midi, alors que j’allais me diriger vers le self, je vois mon trajet interrompu par une des filles de ma classe, qui m’apprend se nommer Emma. Elle est pas mal, plutôt petite, assez mince, poitrine relativement grosse, rien d’exceptionnel dans l’ensemble, mais loin d’être repoussante. La conversation qu’elle lance est assez maladroite et je crois comprendre que je lui plais légèrement, j’aime ce début de journée.


-Du coup, tu es nouveau ... heu... Augustin c’est ça?

-Oui, absolument, mais pas mécontent d’être arrivé dans ta classe Emma !


Elle rougit et enchaîne :


-Ecoute, je ne pense pas que tu connaisses tous les us et coutumes du lycée, mais ici, c’est la jungle. Le but de tout le monde, c’est de scorer le plus possible, alors je vais pas y aller par quatre chemin, t’es nouveau, tu vaux des points et t’es pas mal. Donc tu veux bien me suivre?


Je dois admettre, que ça timidité de façade avait totalement disparu quand elle prononça ces mots, mots que d’ailleurs je ne compris guère...


-heu, il va falloir m’expliquer un peu plus en détail demoiselle

-Ok, bon, suis moi s’il te plait


Ma curiosité piquée au vif, je la suis docilement.... jusqu’au toilette de l’étage.


-Excuse moi mais pas sur de te suivre dans la cabine ... sans explication du moins.

-Ok, donc t’es au courant de rien?

-A priori en effet

-Le principe de base de ce lycée, c’est la baise. Ici, tu veux des bonnes notes, tu veux des bourses d’études, tu veux quoi que ce soit, faut être une machine de sexe. Le principe est simple, tout vaut des points, les pipes, les cunni, les annulingus, la baise, les différentes positions, tout. Et faut scorer au maximum. Exemple, je te suce dans les toilettes puis tu me baises, je me fais au moins 200 points, parce que j’ai un bonus puisque tu es nouveau, et canon. Compris?


Je suis complètement sous le choc, et comme ça ne m’arrive que rarement, je suis incapable d’ouvrir la bouche. Les mots qu’elle a balancé ne peuvent être qu’incohérent, ou alors je rêve. Toujours est il qu’elle me fixe et qu’elle attend quelque chose de moi.


-heu... Je ne vais pas te mentir je suis surpris. Alors je vais juste demander quelques éclaircissements. Comment on comptabilise les points, faut prendre des photos, ou choses du genre? Ensuite, comment avoir l’échelle des points? Du style, quelles filles valent plus. Et enfin, tu te fous pas de ma gueule?

-Ecoute, t’es beau gosse et nouveau, mais j’ai pas tant de temps que ça tu sais. Alors on va faire un truc, on fait ce que je t’ai décris pour que je marque mes points, et une fois finis je t’explique pendant qu’on se rhabille et qu’on va manger?

-C’est nickel pour moi



A peine avais-je finis ces mots, qu’elle déboutonnait mon pantalon puis baissait ma braguette pour sortir mon sexe, endurcit par ses paroles puis son action immédiate.


-Attends, elle mesure combien la?


Plutôt fier de moi, je m’empresse de lui répondre :


-22 cm, et elle est large...

-Cool, encore un bonus de points


Et avant que je ne demande d’explication elle passait sa langue experte autour de mon gland, tout en commençant de me masser les boules. Je passais ma main dans ses cheveux, la laissant gérer mon plaisir. Elle savait y faire, et je dois dire que la pipe qu’elle me tailla fut assez agréable, elle me branlait en même temps, et très vite je sentis que j’avais envie de venir dans sa bouche... Craignant de la décevoir si je ne la baisais pas après, je lui fis part de mes craintes :


-Tu continues comme ça et je viens la...

-T’inquiètes laisse toi faire


Et n’écoutant que ces mots, quelques petites minutes de pures plaisir plus tard je laissais sortir des bonnes rasades de spermes chaud dans sa bouche qui me pompait afin de faire évacuer la dernière goutte de nectar de mon membre. Sans aucun doute la meilleur fellation de ma vie, j’avais affaire à une experte.


-Wow Emma, t’es vraiment douée...

-Merci mais c’est pas finis


A ces mots, elle commença un strip-tease devant mes yeux amoureux... Ses formes étaient envoûtantes d’autant plus qu’elle savait bouger son corps, au fur et à mesure que ces vêtements disparaissaient, je sentais ma vigueur remonter; et lorsqu’elle fut entièrement nue devant moi, son fruit défendu épilé a porté de main, mon énorme trique était de nouveau la. Elle s’approcha de moi et dans un long baiser nos corps se collèrent l’un a l’autre, je passais une main entre ses cuisses, elle était ruisselante de mouille, j’avais vraiment envie d’y goutter...


Je la déposais sur le sol et vint m’installer entre ses cuisses afin de lui donner du plaisir à mon tour. Quelques coups de langue plus tard, elle gémissait déjà, elle avait très bon gout, et je faisais jouer ses tétons entre mes doigts alors que son clitoris tournait autour de ma langue. Ses mains venait se crisper dans mes cheveux longs et alors que je rajoutais quelques doigts à mon cunnilingus expert, elle poussait ses premiers cris. Il ne fallut que quelques secondes de travaille de plus pour faire jouir cette chaudasse. Elle me supplia alors de lui faire l’amour, et je ne me fis pas prier plus longtemps. Prenant ses jambes fines pour les monter sur mes épaules, je profite du geste pour commencer d’insérer mon pieu en elle. Elle est incroyablement serrée, et mon membre puissant est comme écrasé, les sensations sont absolument folles... Je sens mes capacités décuplés par les gémissements qu’elle pousse et je commence mes vas-et-viens.


Aux bouts d’une dizaine mon membre entier rentre dans sa chatte trempée, elle cri maintenant de plaisir alors que j’accélère encore le rythme. J’attrape ses seins et je continue mon tempo effréné, elle a du mal à respirer tant elle subit mes mouvements puissant, et toute la scène est rythmée par le bruit de mes boules venant claquer contre ses fesses. 


Il ne faut pas longtemps de ce rythme effréné et dans des conditions pareilles pour que je sente l’orgasme monter. Je lui résiste tant que faire se peut, mais n’en pouvant vraiment plus, et dans un dernier effort couronné de succès étant donné qu’elle jouit une fois de plus, j’éjacule toute ma semence en elle, et bien que j’ai déjà jouis 10 minutes plus tôt, il en reste une grosse quantité. 


-Oh heu je suis désolé j’aurais dû te demander si je pouvais jouir en toi !

-ahah t’inquiètes Rocco, aucun problème. Merci pour la baise et les points. Je pense que je vais m’occuper de toi souvent...

- Ce sera un plaisir ma belle...



Et sur ces belles paroles, et après être habillé, elle m’expliqua toutes les règles.

Pour faire simple, j’allais m’amuser ici; Oh que oui j’allais m’amuser...