Le site de l'histoire érotique

ma Maîtresse, ma belle soeur

Chapitre 33

10
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
publiée le
Histoire lue 2 297 fois

10

2

Je rentre le premier, j’allume le salon, la cuisine et la terrasse. Naomie se met à poil, suivie de Brigitte.

Mathilde me dit qu’elle est morte et va aller se coucher. Naomie fait sa boudeuse.


Ma- Si tu veux, tu peux aller dans notre piscine.


Naomie me regarde.


M- OK, mais demain debout à 10h00.


Naomie me saute au cou et me dit quelle nous attends chez sa mère. Elles partent toutes les deux. J’ai envie d’aller voir mon cadeau qui m’attend dans ma chambre. Je pousse la porte et allume. Le choc. Un grand, énorme, lit se dresse au milieu de la pièce. Il fait, à vu de nez, 5 mètres par 4. Je me jette dessus. Moelleux à souhait. Des miroirs ont été placé aux murs ainsi qu’une télé grand écran.


M- Wahou, quel pied... Un vrai lupanar.


Brigitte me rappelle que l’on a un RDV. Je lui demande de remettre cela à plus tard, je compose le numéro de Naomie sur mon téléphone. Elle répond. Je lui explique que je suis fatigué. Elle comprend mais elle veut dormir avec moi et Brigitte.


M- OK, mais tu viens de chez toi à chez moi nue... Sinon, reste chez toi. hein, oui, entièrement nue. Il n’y a que 50 mètres à faire... On t’attend...


B- tu ne vas pas lui faire cela ?

M- Si, elle veut être ma salope, alors qu’elle apprenne... Sert moi une bière en terrasse et prends en une aussi. Je vais à la salle de bain.


Je quitte mon nouveau lit. Je téléphone à MM. Répondeur, je raccroche. Je suis dans la salle de bain. La douche est revigorante. Je prend le flacon de crème, le bleu, je m’en enduit le sexe et me rince. Je bande. Je vais sur la terrasse. Brigitte m’y attend. On commence à siroter notre bière. Un léger bruit de porte, puis un tour de clés. Naomie apparaît.


M- Viens ici. Mets toi à genou.


Je lui caresse la joue. Je lui fait sucer mes doigts. Elle s’applique. Brigitte rigole.


M- J’ai envie d’uriner. (en m’adressant à Brigitte) Et toi ?


B- Aussi, oui...


M- Allons assouvir nos besoins naturel sur la pelouse.


Je lève et entraîne la petite Naomie prés de la douche extérieure. Je l’a mets à quatre pattes, lui demande d’ouvrir la bouche. J’urine sur sa figure, m’amusant à arroser ses cheveux, sa bouche et son dos. Brigitte se lâche, je demande à Naomie de la boire, de l’avaler. Le spectacle est des plus divins. Naomie n’en perd pas une goutte et à ma grande surprise, avale le jet de Brigitte. Une fois fini, je demande à Brigitte de lui donner une douche, ici, dehors. Moi je repasse par la salle de bain et je court tester mon nouveau lit. Je me réveille, comme à l’accoutumé, par une odeur de café. Je me lève, Passe vite fait à la douche. Je rejoint Brigitte qui me sert.


M- Où est Naomie ?


B- Toujours couchée, ton lit est si grand que cela ? Hihihi.


Je me lève et je vais contrôler. Oui, elle est bien là. Je souris et retourne sur la terrasse.


M- Il va falloir que je m’habitue. Qu’avez vous fait après ?


B- Elle a une langue agile. Hihihi, tu dormais tellement bien que l’on s’est fait plaisir toutes les deux.


Brigitte me dit que MM à appeler à 5h00. Elle voulait savoir si mon lit me convenait,et quelle avait répondu que j’étais plongé dans les bras de Morphée. Je sourit. Je me lève et part dans la piscine. Lorsque je ressort, Naomie est levée, les traits tirés. elle est nue, accroupie sur sa chaise, ses petits seins bandent, son sexe perle. Je m’assoie à côté d’elle. Je l’embrasse et lui demande de venir sur moi. Je demande à Brigitte de me servir un autre café. Elle vient et s’empale directe. Elle continue son petit-déjeuner. Je bois mon café. Je repousse Naomie et vais prendre une douche. J’ai la voiture à ramener. Je m’habille et prend Brigitte avec moi. Je demande à Naomie de s’habiller, d’aller voir si sa mère veut bien manger avec nous. Une fois garé en face de la villa de ses parents, je laisse Brigitte ramener les clés. On retourne chez moi. Brigitte débarrasse, fait la vaisselle. Je retourne dans la piscine. J’entends Mathilde et Naomie. Elles arrivent sur la terrasse.


Ma- Bonjour... Vous faites quoi ce midi ?


M- Rien de spéciale, il ne faut pas être en retard chez MM. Elle nous attend pour 16h00.


Ma- OK, je propose que l’on aille chez moi, on mange un petit bout, on s’habille et on file chez MM.


M- OK, Partez devant, je vous rejoins.


Brigitte prend les tenues et elles s’en vont. Ouf, un peu seul, je reprend une douche, m’enduit la verge de crème, mets mon boxer et mon Marcel. Je me mets un paréo. je vais d’un pas rapide chez Mathilde.


Ma- Déjà en tenue?


Je ne répond pas, j’enlève mon paréo.


M- Où sont les filles ?


Ma- entrain de se préparer, j’y vais moi aussi.


Naomie arrive la première. Elle me saute au cou et me roule une pelle baveuse. Elle saisit ma queue en érection. Elle me dirige vers le patio où m’attend champagne et petits fours. Je m’installe. Mon portable sonne. C’est MM.


M- Oui, ah... Que fait on alors? OK. Je lui demande et je te rappelle... OK, Pas grave.... bisous...


Arrive Mathilde et Brigitte. Je leur annonce que la petite fête est annulée.


Ma- Mince...et qu’allons nous faire ?


Na- Si on invitait MM ? On à la piscine et le jaccusi...


M- Bonne idée... Mathilde ?


Ma- Ok... On fait comme ça...


Je rappelle MM... Elle me dit d’envoyer Mathilde avec sa voiture pour tout charger. La boisson et l’ensemble des petits fours.


M- Mathilde, tu dois aller chez MM. Tu vas y aller comme cela, en soubrette... Pendant ce temps, Naomie et Brigitte vont préparer le coin jaccusi...


Ma- Non, je ne peux pas !!!


M- Bien sur que si... Ta voiture est garée dans ton garage... Tu sorts et tu rentreras direct. Allez, en route !!!!


Mathilde s’installe au volant de sa voiture. Je lui remonte sa jupette, Je l’embrasse très tendrement.


M- Je t’aime, ma salope...


Ma- Je t’aime, mon salop... Ouvre la porte du garage...


J’ouvre. Elle part... Brigitte et Naomie préparent une table prés de la piscine couverte. Moi, je vais prendre une douche et me passe de la crème. A mon retour, je vois que la table est dressée. Me vient une idée.


M- Brigitte, tu restes habillées en soubrette, quand à toi, Naomie, viens avec moi.


J’entraîne Naomie par le côté mitoyen à mon terrain. J’ouvre le grillage et on enjambe le petit muret. (il va falloir y faire une porte). On rentre chez moi. Je demande à Naomie d’enlever sa tenue. Je plonge dans un carton. J’en ressort un large collier, 4 bracelets, une ceinture et une laisse. Naomie, instinctivement, se met à genoux. Je lui passe le collier, les 4 bracelets et la ceinture.


M- Comment te sens tu ?


Na- Belle, pour mon Maître.


M- Très bien, on repasse par derrière la maison ou par devant ?


Na- Comme vous le désirez, Maître...


M- On va repasser par derrière, il fait encore trop jour...


On arrive chez Mathilde. Brigitte est subjuguée par la tenue de Naomie. J’emmène ma petite soumise au patio et demande à Brigitte de me servir une bière. Naomie est entre mes jambes. Sa tête repose sur ma jambe droite. J’invite Brigitte à trinquer avec moi. Mon portable sonne.


M- Oui, Madame... Trés bien, je l’attend, oui, je vais lui ouvrir... Bien, Madame... On vous attend...


Accompagné de Brigitte, j’ouvre le garage. Mathilde y rentre en trombe. On décharge la voiture. Il y en a pour un régiment.


Ma- Où est ma fille ?


M- Elle est là.


Lui montrant ma petite chienne qui n’a pas bougé depuis son arrivée.


Ma- Ô, qu’elle est belle... Trop, trop belle...


Mathilde se penche pour lui donner un baiser. Ce geste à pour effet de découvrir son magnifique cul. Je lui demande d’aller rejoindre Brigitte pour finaliser la table. Quand elles reviennent, je suis toujours assis, Naomie à mes pieds. Elles s’installent dans le patio. Je leur dit que cela serait mieux qu’elles restent debout pour accueillir MM. D’ailleurs, la 2CV arrive. Les portes claquent. MM rentre. Superbement vêtue d’une longue robe transparente rouge. Jo avec sa tenue de soubrette, tenant Lili en laisse. Jo me demande que faire avec mon épouse. Je lui demande de la mettre aux pieds de MM.


MM- Alors, tout est prêt ?


M- Oui, Madame, nous allons prendre l’apéritif ici, puis nous passerons à table au bord de la piscine.


Brigitte, Jo et Mathilde font des aller-retour entre la cuisine. Elles nous apportent le champagne et les petits fours.


MM- Je suis déçu que ma soirée soit tombée à l’eau...


M- Ne vous inquiétez pas... Ce sera une bonne soirée... Une très bonne soirée.


MM- Je te fais confiance. Mathilde, tu me fais visiter ?


Elles s’éloignent toutes deux. Après dix minutes, Mathilde nous invite à passer à table. Je prend la laisse de Naomie. Elle marche à quatre pattes, dandinant du cul. Lili l’imite, sous les ordres de Jo. On mange, on boit, comme un empereur romain, comme une déesse égyptienne. Naomie me donnant la becquée, Lili à MM. Brigitte, Jo et Mathilde nous servent.


MM- J’ai envie que tu sodomises à nouveau ta petite chienne. Moi je vais m’occuper de ta femme. Je prend Mathilde et Jo avec moi. Garde Brigitte... Je me retire dans la grande chambre... A plus tard.


Tel Cléopâtre et sa court, elles nous quittent. Brigitte me demande si elle doit débarrasser.


M- Non, on verra ça demain. (en prenant Naomie par dessous les genoux et la soulevant) Viens lui préparer son petit cul.


Brigitte ne se fait pas prier. Elle se met accroupie et commence à lécher l’anus de Naomie.


B- La salope !!! il est déjà tout ouvert. Pas besoin de la préparer !!!


Joignant le geste à la parole, elle guide pénis vers le petit trou de Naomie. Effectivement, ma pénétration est totale du premier coup. Brigitte me lèche les couilles, me les gobe. Naomie hurle... Elle pleure, elle crie son bonheur. Je ne bouge pas. Ma colonne de chair est au fond de son fourreau. Elle passe ses mains dans les cheveux de Brigitte. Je remue ma queue dans son anus. C’est chaud, doux, agréable. Elle feule, appuie sur la tête de Brigitte pour que celle-ci vienne lui prendre la chatte. Brigitte ne se fait pas prier. Je peux voir sa langue jouer avec le clitoris, les grandes et petites lèvres. Puis, comme une bite, elle s’enfonce et joue avec les parois vaginales de ma petite Laotienne. Elle joui. Gueule son bonheur. Elle se répand dans la bouche de Brigitte. Je l’a soulève et la pose sur la table. Je l’a lime violemment et me répand dans son fondement. Elle est repue, moi aussi. Brigitte vient me lécher la queue et l’anus de Naomie. Je les laisse se gouiner et je plonge dans la piscine. Quel spectacle. Elles sont en 69, Brigitte dessus Naomie. Les bruits de succions résonnent dans toute la pièce.