Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

La maman de Michel (4)
Inceste
Auteur : anonyme
Catégorie : Inceste
3
3pts
[ Chapitre : 0 - 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 17 ]
'Dîner'

Bonjour je m'appelle Michel et j'ai 19 ans. Vous avez pu faire connaissance dans les épisodes précédents.
Ce soir mon père est rentré tôt du boulot, 20h30 et il est déjà là ; on va manger ensemble, d'habitude il a toujours des repas d'affaires, il ne bouffe presque jamais avec nous ; la table est mise. Moi j'arrive de chez Phil, chez qui je suis passé dire un petit bonjour en sortant du travail, malheureusement, il n'avait pas de nouveau jeu vidéo à me preter (il devait acheter le dernier FIFA pour playstation II). Je passe par le couloir qui mène de la maison au garage, je n'ai pas fait de bruit et arrivé dans la salle à manger, j'entends les voix de mes parents dans la cusine.

Maman est face à l'évier, et nettoie la salade, papa est derrière elle et pose une main sur ses fesses en les caressant, elle porte une jupe bleue foncé à mi-cuisses et un pull léger d'un bleu plus clair, très joli d'ailleurs, qui met en valeur sa poitrine généreuse. Ca devient intéressant, discrétement je me mets à un endroit d'où je peux voir toute la scène, je crois qu'il va y a voir des 'trucs' ce soir. Je les vois, de profil, de trois quarts 'arrière'.

Rapidement papa passe une main sous la jupe de maman qui remonte sur son poignet et lui caresse de nouveau les fesses par dessus la culotte toute blanche, puis il enfile sa main dans la culotte et passe son médius sur la raie de maman, elle se trémousse un peu, se penche en avant, ça l'excite, la cochonne.

papa : - J'ai envie Maryse.
maman : - Moi aussi chéri.

Papa baisse son pantalon et son caleçon, écarte la culotte de maman, qui se penche bien en avant sur le plan de travail de la cuisine, il dirige directement sa bite vers la fente de maman et la pénétre ainsi. Il commence à la limer, maman, jupe troussée gémit et se fait mettre dans sa cuisine. En matant je sors ma queue aussi et je commence à me branler, mais comme un con, alors que j'allais avoir droit à un petit spectacle gratuit, dans mon excitation j'ai touché la poignée de porte de séparation cuisine-salon, bien sur elle n'est pas huilée et ça a grincé. Tous les deux tournent la tête vers le bruit et me voient dans l'encadrement de la porte, bite en main en train de m'astiquer.

Mon père arrête sa pénétration, il se tient face à moi avec sa bite tendue, ça me fait presque marrer de le voir comme ça, ma mère se rajuste.

papa : - Regarde-moi ce petit salaud, il se branle en nous regardant.
maman : - Apparement ça lui fait de l'effet, t'as vu comme il est dur.

Le fait de m'être fait prendre de cette façon me fait débander, je ne sais pas quoi dire, ni quoi faire, je suis un peu paralysé de crainte.

papa : - Dis-moi chérie, et si tu le suçais ?
maman : - Quoi ? tu veux que ............ je....... le suce ?
papa : - Hein Michel ! Tu aimes les femmes mures non ?
moi : - Heu..... oui bien sûr, c'est ....... mon fantasme.
papa : - Elle est encore pas mal ta mère pour ses 54 ans hein ?
moi : - Bien sûr, elle est très bien.
papa : - T'oses pas dire qu'elle est bandante, fais pas ton puceau !
moi : - Bin.... heu....

Je redeviens tout à coup tout rouge et de nouveau très excité, cette conversation avec mon père toujours bite à l'air me refait bander, il y a de l'électricité dans l'air, je dirais que ça sent la partie de cul. Je n'ose pas non plus directement employer un language cru, je ne sais pas comment ça serait pris, peut-être bien mais peut-être mal, je ne me vois pas dire à papa : 'ouais maman, elle est bandante je veux la baiser par tous les trous'.

papa : - Vas-y Maryse, décoince-le ce petit salaud, suce-le.

Il prend une chaise et s'assied, bite en main et se branle lentement.

maman : - Viens Michel, Maman va te tailler une bonne pipe devant papa.

Maman me fait signe d'approcher, on est à environ un demi-mètre devant papa, maman remonte sa jupe jusqu'en haut, s'accroupit en écartant bien les jambes, les poils de sa touffe dépassent de sa culotte qui fait un pli tout le long de sa fente ; et, se tenant avec une main derrière une des mes cuisses, elle prend ma bite en main de l'autre et commence à me branler. Elle sort sa langue, avec la pointe elle liche un peu le trou de mon gland qui apparait et disparait sous sa caresse, ses doigts fins et doux me font triquer dur, elle liche les quelques gouttes de jus qui sortent de mon gland puis leche toute ma bite comme si elle mangeait une glace, lentement en regardant papa, elle met bien sa langue à plat et descend jusqu'aux couilles puis d'un coup elle ouvre la bouche toute grande et y enfourne la moitié de ma queue et joue de la langue sur mon frein en salivant beaucoup, p...! quelle sensation agréable de douceur et chaleur humide, la bouche de maman fait merveille, je ferme les yeux et me laisse ainsi sucer, me relachant totalement, quel massage buccal !

moi : - Ahhhh maman ouiiiii c'est bon, suce ! suce ! P....!! quelle suceuse ! Encore !
papa : - Ca c'est de la pipe, tu m' offres un bon film en direct ma chérie !
maman (la bouche pleine, en approuvant) : - hmmmmm.
papa : - Vas- y Michel, parle-lui comme ça te plaît, lâche-toi, elle va faire sa salope, elle adore ça.
moi : - C'est une maman super, je vais lui gicler dans la bouche.

Papa se lève et vient à côté de nous, il pose une main sur mon épaule et en regardant maman qui me pompe toujours, il me masse les couilles, maman me prend le poignet et pose ma main sur la queue bandante de papa, merde ! ils se donnés le mot, je sens un piège.

maman : - Branle papa et jouis dans ma bouche Michel.

Papa me sourit, je le branle lentement, ça me fait drôle comme l'autre fois chez monsieur Lucien, je tire bien sur la peau, son gland entre et sort entre mes doigts, je ne presse pas trop fort , je l'astique du mieux que je peux, le contact de cette bite dans ma main est doux et chaud, pas désagréable ; maman me suce si bien que pris par le plaisir je sens que j'arrive à la jouissance.

moi : - Tes nichons maman, montre tes gros nichons, fais voir.
maman : - d'accord maman va montrer ses nénés à ses hommes, tenez voilà !

Elle enlève son pull et sort ses nichons par dessus son sous-tif noir, ils sont gros et blancs, les tétons sont durcis.

moi : - Laisse les comme ça par dessus le soutien, ça fait encore plus salope.
papa : - Hé bin, ça y est tu te lâches petit salaud.
moi : - Branle-toi maman !

Au moment où il dit ça, maman me reprend en bouche, de sa main libre elle écarte sa culotte de sa fente, toute rose au milieu de sa touffe drue et noire, et, s'enfonce un doigt dans la chatte, elle est cuisses ouvertes, jupe troussée, ses nichons dansent au rythme de la pipe ; je sens un doigt qui me rentre dans le cul.
Ce n'est pas maman, une main de papa est sur mes couilles, il ne reste qu'une main de libre celle de papa, merde, il me doigte l'oignon le salaud !!!! J'en peux plus je jouis.

moi : - Ahhhhhhhh tiens salope mon foutre, ta langue, sur ta langue cochonne tiens ! Tiens !
Ohhhhh mon cul, ma bite ouiiiiiiiiiii, j'en peux plus, je gicle ! Je gicle ! Salauds !
maman : - Ouiiiii donne ! donne ton bon jus mon petit chéri, maman va te boire.

Je luis mets quatre giclées dans la bouche, elle avale ce qu'elle peut , le reste coule sur son menton et sur ses gros nénés, papa s'accroupit à côté d'elle et lui roule des patins, leurs langues sont pleines de mon jus, il lui lèche la foutre sur les seins, maman lui tend ma bite il la prend en bouche et me l'aspire deux ou trois fois, il me suce la queue ce pd, puis ils se roulent de nouveau des patins, mes parents s'embrassent en se partageant mon foutre, mieux que dans mes fantasmes les plus fous. Papa se déshabille complétement et voyant ça, moi aussi. Il reste debout, pelote les nichons de maman et les tête.

papa : - Enlève la culotte de ta mère.
moi : - C'est vrai m'man ? Je peux ?
maman : - Oui mon petit chéri, tu peux enlever la culotte de maman.
Ils continuent à s'embrasser, papa pelote maman et elle le branle lentement. Je vais enlever la culotte de maman, rien qu'à l' idée de réaliser ce fantasme, je trique de nouveau très dur. Je m'accroupis face à elle, papa est un peu de côté, je pose mes mains sur ses cuisses sous sa jupe qu'elle a gardée, je remonte lentement, la jupe remonte en même temps sur mes poignets, je lui caresse les fesses, j'ai le nez sur sa culotte, ses poils débordent, je la fais descendre en la tenant avec l'index de chaque côté des hanches, dès que le barbu imposant apparaît je colle ma joue dessus, c'est soyeux et doux. J'ai la tête sous la jupe de maman, collée à sa touffe, je rebande dur.
moi : - Oh maman quel barbu magnifique. maman : - Houlà mes chéris, ça méchappe, je fais pipi !
Je baisse sa culotte jusqu'aux genoux, papa tient sa jupe relevée et maman se met à pisser ; moi à genoux face à elle je colle ma bouche sur sa fente qu'elle écarte avec deux doigts.
papa : - Ouiii vas-y chérie, pisse lui dessus à ce petit salaud. maman : - Tiens Michel bois la bonne pisse de maman.
Elle avance bien le bassin en avant comme un homme et lache toute sa pisse, ça déborde de ma bouche je ne peux pas tout avaler, surtout le premier jet qui est une cascade, ensuite il devient plus régulier, je me tiens la bite pour la placer sous le jet, ca me coule sur les couilles partout, je crois que si je m'astique je gicle.
papa : - Tu as vu ça Maryse, il t'a enlevé ta culotte pour se faire pisser de dessus, avec lui on s'ennuie pas tu as raison, le salaud ! maman : - A toi mon chéri, nettoie ma chatte Bob.
Papa se met à genoux, moi je me relève et je le regarde terminer le nettoyage de chatte pisseuse avec sa langue qu'il enfonce bien dedans. Maman s'astique clito. Quel spectacle charmant, maman qui se branle le clito en se faisant manger la chatte par papa !
papa : - Je vais te baiser maintenant Maryse. Fous toi à poil complétement. maman : - Oui chéri, prends moi, prends moi.
Ils se relèvent tous les deux, papa fait asseoir maman sur la table de la cuisine, elle a les jambes dans le vide. Il lui écarte les cuisses.
maman : - baise moi mon chéri ? papa : - Ouais, je vais te prendre devant Mich', il va voir comment on baise ensemble.
Il pointe son gland sur sa fente, entre les lèvres et il pousse lentement ; sa queue s?introduit dans sa chatte humide et il la rentre à fond. Maman émet un petit cri, il commence à limer lentement cette chatte toute mouillée. Il est en train de baiser maman sous mes yeux, je suis hyper excité, je vais pas tarder à gicler, je me branle, c'est trop bon. Maman ondule du bassin, gémit se donne entièrement à lui en venant au devant de son vit qui la défonce. Elle se fait baiser et y prend du plaisir, avec une incroyable excitation, elle passe la langue sur les lèvres en regardant papa dans les yeux; il regarde sa pine s'enfoncer en elle, rentrer et sortir pour replonger encore plus loin dans son con. Les yeux fermés, maman gémit sous les coups de queues de plus en plus violents , de plus en plus rapides, de plus en plus profonds, qu'il lui met ; elle râle puis pousse un cri :
maman : - Ahhhhhhhh ! Je jouiiiiiiiiis ! Je jouiiiiiiiiiis ! Ouiiiiiiiiiiiiiiii !
papa : - Moi aussi ! Ouiiiiiiiiii, je gicle, je gicle ! Tiens ! Tiens ! Tiens grosse salope tout mon jus! Ahhhhhhhh que c'est bon !!!
Elle est secouée par un un spasme violent, s'accroche à la nappe et laisse exploser son orgasme. Il lui mets quatre bonnes giclées dans la fente et ils restent collés quelques instants, pour récupérer. Maman me saisit la nuque à deux mains et colle sa bouche sur la mienne, on se roule un patin frénétique, toute langue sortie, on se suce la langue chacun notre tour. Il ressort d?elle lentement, sa chatte béante est pleine du jus de papa, à peine s'est-il dégagé que je prends sa place et plonge ma bite dans la fente gluante, y effectue quelques mouvements de va et vient, puis je badigeonne l?anus de maman de son foutre et j'y enfonce un, puis deux doigts pour l?ouvrir.
moi : - Je vais t'enculer maman, je vais l'enculer hein papa ? papa : - Vas-y mon petit, prends lui le cul à maman, je vous regarde. moi : - Maman, dis-moi que tu veux que je t'encule, dis-le ! maman : - Ouiiii mon petit chéri, encule-moi, encule ta maman, j'en ai envie.
Maman s'allonge sur la table, sur le dos, le cul bien au bord, je la prends sous la pliure des genoux, je pousse ses cuisses sur sa poitrine, elle s'écarte bien et papa dirige ma bite sur l'anus de maman ainsi complétement offerte. Maman s'aggrippe des deux mains au rebord de la table, je présente mon gland sur sa pastille marron, j'enfonce très lentement, le gland rentre doucement en élargissant l'anus, maman gémit en passant la langue sur les lèvres, je fais une pause, puis continue à enfoncer ma bite dans le cul de maman, ça tire sur le frein mais j'arrive à rentrer jusqu'aux couilles. Papa s'occupe des nichons de maman qu'il a recommencés à peloter et à teter, il lui roule des pelles. Entre les jambes de maman je vois tout ça en même temps que ma bite à fond dans son cul.
moi : - Tu me sens dans ton cul maman ? maman (langue dans la bouche de papa) : - hmmmmmmmm
Je commence à lui limer l'anus d'abord lentement puis avec l'escitation de plus en plus vite. Mes couilles tapent sur ses fesses, je la ramone comme si j'étais dans sa chatte.
moi : - Ahhhh ! Salope ! je t'encule, je te bourre ton cul. Qu'elle est bonne cette chienne !
Je ne parviens plus à controler mon vocabulaire, maintenant papa se fait branler par maman, il lui pétrit les nénés qui bougent dans tous les sens au rythme de l'enculade.
papa : - T'entends ce qu'il te dit ma chérie ? Vas-y continue à me branler je vais jouir. maman : - OUiiiiiii c'est bon allez-y mes chéris, mon cul, ma chatte tout est a vous, je suis votre salope.
Papa lui astique maintenant le clito, elle va jouir pendant que je l'encule de plus en plus vite, son intestin est complétement dilaté, je sens le plaisir arriver aussi.
moi : - Ohhh maman je vais jouir dans ton cul de salope, tu te rends compte m'an, je vais te remplir ton cul de mon foutre ! maman : - OUiii, bourre moi le cul, je viens, je viens, je vais jouir du cul sur ta bite mon fils chéri.
Ainsi branlée par papa et enculée par moi elle jouit en même temps que nous. Nous explosons tous les trois dans un formidable orgasme. Le jus de papa va gicler par dessus maman et la table jusque dans l'évier, elle a la main pleine de foutre, je me lache dans son trou du cul, le jus en sort coulant le long de sa raie et le long de ma bite, sur mes couilles pour tomber par terre. Maman pose sa main pleine du jus de papa sur mon visage, je lèche tout avec plaisir, papa sort ma bite du cul de maman et lui lèche l'oignon avalant mon foutre, puis me prend la queue en bouche pour finir de la nettoyer, il suce bien ce gros pd ! Salaud de papa va !
maman : - Ohh là là on a pris un bon pied mes chéris hein ? moi : - C'était extra ! papa : - Tu as raison ma chérie on a bien joui. maman : - La prochaine je veux sentir vos deux bites en même temps en moi. papa : - T'es vraiment salope Maryse. maman : - Je crois que vous adorez ça non ?
On ne répond pas et on va se laver un peu pour manger, j'espère qu'une autre fois on fera ce que maman a dit, ça me paraît une très bonne idée ( et à vous lecteurs-lectrices ?).

***********************************************
Eusèbe
(votre avis m'intéresse pour le 'stop ou encore ?')
eusebraq@aol.com
***********************************************




Catégories
Top Recherches
Forum