Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Massages
Fantasme
Inceste
Auteur : anonyme
Catégorie : Inceste
15
15pts
J’ai 25 ans et habite Paris dans le 15ème arrondissement avec ma mère divorcée depuis 2 ans, une jolie femme de 50 ans, nous travaillons tout les deux et passons nos week-ends ensemble, soit faire du shopping, soit se promener à pied, nous aimons marcher.
Pour le moment je n’ai pas de copine et c’est très bien comme cela, je ne désespère pas de trouver quelqu’un, mais pour le moment ce n’est pas ma préoccupation première. De son coté, ma mère ne veut plus d’homme, car elle en a bavé avec mon père et elle n’est pas prête à recommencer.
Je vais de temps en temps dans un salon de massage asiatique, (il y en a de plus en plus) et pour un petit pourboire à la masseuse, elle pratique une finition manuelle (une petite branlette).
Un soir, j’avais une grosse envie et au lieu de me masturber, je me rends dans le salon de massage ou j’ai mes habitudes. Comme d’habitude, je rentre dans le salon en regardant autour de moi si je ne connaissais personne dans la rue par discrétion et je tombe nez à nez avec ma mère dans la salle d’attente. Je ne savais plus ou me mettre et elle aussi. S’était trop tard, l’un et l’autre étions pris sur le fait, elle me fit signe de venir s’assoir à coté d’elle, ce que je fis, je sentis mon visage devenir tout rouge et elle me rassura en me disant que quelque fois, elle aussi avait besoin de plaisir et qu’elle comprenait et que je n’avait pas à rougir.
Son tour venant, ma mère suivit une jolie masseuse chinoise sans aucune honte. Puis ce fut mon tour avec une masseuse toute aussi jolie et pendant mon massage, j’imaginais ma mère jouir sous les mains d’une autre femme et j’en fus tout troublé.
Une demi-heure après, mon massage terminé, je regagnais la maison en pensant à ce que j’allais dire à maman.
Je trouvais maman dans la cuisine en train de préparer le repas et en me souriant, elle avait l’air très détendue, me demanda comment ça s’était passé et si j’avais fantasmé sur elle, j’étais à nouveau tout rouge et ne pus lui répondre. Elle comprit mon émotion, et me dit qu’elle avait bien joui et qu’elle n’avait pas arrêté de penser à moi dans l’autre cabine en train de me faire caresser par une femme. Elle me serra contre elle en me disant qu’il n’y a rien de mal à cela.
La soirée se passa comme toutes les autres et nous ne parlions plus de cette après-midi. Je n’allais plus au salon de massage de peur d’y rencontrer maman, et elle non plus d’ailleurs pour les mêmes raisons.
Un mois passa et un soir, ma mère me dit : « J’ai envie d’aller me faire masser, veux u venir avec moi ? ». Moi aussi j’avais envie et nous partîmes ensemble au salon de massage.
Nous entrons et ma mère demande deux masseuses, mais dans la même cabine. J’étais un peu étonné mais n’osas rien dire.
Notre tour arriva et ensemble, nous nous déshabillons sans nous regarder et nous nous allongeâmes sur le ventre l’un à coté de l’autre, nos masseuses vinrent nous rejoindre et s’occupas de nos corps, ma mère me dit à l’oreille : « c’est mieux ensemble », je n’osais pas répondre.
Au cours du massage, j’entendais ma mère pousser de petits gémissements et devinais qu’elle allait jouir, sa masseuse avait une main entre ses cuisses et la caressait très rapidement. Ma masseuse me demanda de me mettre sur le dos et voyant mon excitation, pris ma queue dans sa main et me commençât à me masturber. Ma mère s’était retournée et me regardait, puis elle prit mon sexe dans sa main pour continuer mon plaisir. Mes mains parcoururent ses seins qui étaient durs et fermes, puis je descendis sur son ventre et lui caressa sa toison. Nos masseuses nous regardaient et nous laissaient jouer ensemble. Au bout de quelques minutes ma mère et moi jouissions ensemble, elle me prit dans ses bras en me serrant très fort et me dit : « je t’aime mon fils ».
Notre massage terminé, nous rentrons chez nous bras dessus bras dessous, très content et très détendu. A la maison, ma mère me fit promettre de ne plus me faire « masser » sans elle, j’étais content je l’embrassais sur la bouche, je lui promis de ne pas y retourner sans elle et je lui dis que j’ai envie d’elle et que j’ai envie de lui faire l’amour.
Ma mère me prit pas la main et m’entraina dans sa chambre. Nous fîmes l’amour toute la soirée et toute la nuit, comme jamais n’y elle, n’y moi l’avions fait.
Notre vie continua comme avant pour tout le monde, mais quand le soir arrivait, nous avions hâte de nous retrouver dans le même lit et de nous faire l’amour sans interdit.
Ma mère avait repris un amant sans les complications et moi j’ai repris une «copine» super.
Nous fréquentons de temps en temps le salon de massage, mais comme ceux-ci nous laissent sur notre faim, nous rentrons vite à la maison pour faire l’amour comme des fous.




Catégories
Top Recherches
Forum