Le site de l'histoire érotique

Miraculous, les aventures de Ladybug et Chat Noir

Chapitre 1

La découverte de qui est qui

5
3

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 3 962 fois

5

0

Beaucoup d’entre vous ont vu les aventures de Ladybug et Chat Noir dans la série de dessins animés “Miraculous”. Ceci est une fiction dérivée de ce dessin animé.


Marinette n’était plus l’adolescente maladroite et peu sûre d’elle qui jouait la super-héroïne dans les rues de Paris, mais une belle jeune femme épanouie et prête à rentrer en fac à la rentrée à venir. Bien que leurs anniversaires respectifs étaient déjà passés, elle et Adrien, le garçon dont elle était amoureuse depuis des années, allaient fêter leurs 18 ans durant l’été qui arrivait.

Adrien, alias Chat Noir, était amoureux de Ladybug, sans savoir que c’était Marinette qui l’incarnait. Il s’était étoffé et était devenu un jeune homme sportif et bien dans sa peau. Il avait renoncé à son amour impossible pour Ladybug et avait découvert la belle Marinette, plus accessible et plus réelle que la super-héroïne.


Ça faisait presque 2 ans qu’ils avaient enfin réussi à battre le Papillon et à le remettre dans le droit chemin. Depuis, plus d’apparition de Ladybug ni de Chat Noir. Malgré toutes leurs tentatives, ni Marinette ni Adrien n’avaient jamais réussi à savoir qui se cachait sous le masque de l’autre.


Ce qu’ils ignoraient, c’est que pour leur fête d’anniversaire, leurs kwamis avaient décidé de leur faire savoir qui était l’autre. Ils avaient plusieurs raisons à cela, la première, c’est qu’ils savaient qu’ils allaient bientôt avoir à nouveau besoin des deux supers-héros. Ensuite, ils savaient qu’après leur majorité, si les super-héros étaient liés sexuellement, ils seraient plus puissants pour se battre côte à côte.


Le grand jour de la fête arriva, Adrien avait réussi à convaincre son père que ce serait mieux de faire la fête chez eux, car ils avaient de la place et que le cuisinier pouvait préparer un super repas. Aussi, en début d’après-midi, commencèrent à arriver les invités. Tous les élèves de leur classe de terminale du Lycée Françoise Dupont étaient présents, ainsi que quelques amis qui n’avaient pas suivi la même voie qu’eux. Ce qui fit que rapidement, ils se retrouvèrent à une quarantaine autour de la piscine et des jeux proposés pour la journée.


Le repas était composé d’un buffet de différents mets et l’alcool coulait rapidement dans certains gosiers assoiffés. Plusieurs couples se formèrent et s’embrassaient un peu partout dans le parc. Marinette et Adrien n’étaient pas en reste pour les embrassades. Ce dernier passant même souvent sa main sous le chemisier de Marinette, pour leur plus grand plaisir à tous deux, depuis qu’il avait découvert qu’elle ne portait pas de soutien-gorge.

— Tu aimes ça, petit coquin, lui glissa-t-elle en sentant ses tétons durcir sous les caresses.

— Tu es si belle ma chérie, lui répondit Adrien en l’embrassant encore une fois.


La fête battait son plein quand Marinette se retrouva balancée dans l’eau par plusieurs garçons qui avaient déjà fait de même avec d’autres filles. Jusque là, la présence d’Adrien avait réussi à éviter ce triste sort à sa dulcinée, mais un souci avait attiré Adrien ailleurs. Souci sans doute causé par les garçons voulant jouer le mauvais tour à Marinette. Toujours est-il qu’en voyant la poitrine de Marinette sans soutien sous son chemisier, Adrien ne put s’empêcher d’avoir une violente érection. Il décida de l’emmener dans sa chambre pour l’aider à se sécher et peut-être profiter de la situation pour la voir nue.

— Viens Marinette, lui dit-il, allons dans ma salle de bain pour te sécher.

— N’en profite pas pour me reluquer, lui répondit-elle...


Arrivés dans la chambre, Adrien accompagna sa chérie dans la salle de bain et lui sortit des serviettes pendant qu’elle commença à ôter ses vêtements. Il ne put s’empêcher de regarder la poitrine nue de Marinette pendant qu’elle s’activait à retirer sa jupe. C’est à ce moment là qu’entrèrent en jeu les kwamis des deux jeunes gens, provoquant leur transformation en Ladybug et Chat Noir. Surpris de se retrouver dans leurs tenues de super-héros, les deux cherchèrent un endroit où se cacher. Jusqu’à ce qu’ils se rendissent compte que chacun avait vu l’autre se transformer et donc qu’ils connaissaient le secret de l’autre. Chat Noir avait toujours son érection bien visible sous le tissu de sa combinaison, tandis que Ladybug sentait la sienne frotter ses tétons tout durcis par l’eau. Après un bref instant d’hésitation, ils se précipitèrent l’un vers l’autre et s’embrassèrent fougueusement. Même s’ils ne l’auraient pas avoué avant cette soirée, chacun était un peu amoureux de l’autre super-héro après toutes les aventures partagées ensemble. Ce fut donc follement excités qu’ils se retrouvèrent à aller vers le lit d’Adrien, en continuant leur baiser et en caressant le corps de l’autre par dessus le tissu des combinaisons.


Arrivés près du lit, Ladybug repoussa Chat Noir et le fit tomber sur le lit pendant qu’elle attrapait sa combinaison au niveau de ses seins et l’ouvrait en la déchirant, libérant ainsi sa poitrine. Elle fit de même avec la combinaison de Chat Noir au niveau de son entre-jambes et libéra l’érection de son chéri qu’elle commença à lécher et gober, entamant la première fellation de sa vie, ainsi que la première d’Adrien.

Elle s’appliqua si bien que Chat Noir fut au bord de l’explosion en quelques minutes à peine. Il repoussa la coccinelle pour éviter de finir trop vite ce dont il rêvait depuis des années. Il se redressa et la coucha à sa place avant d’ouvrir un nouveau trou dans la combinaison rouge et noire, au niveau de la chatte de sa dulcinée. Il entreprit alors de la lécher et de déguster tout ce qui en coulait. Il s’activait autant sur la fente et les lèvres de sa chérie que sur son bouton. Il était si enthousiaste qu’il mena Ladybug à l’orgasme en peu de temps. Celle-ci le manifesta bruyamment en serrant ses jambes autour de la tête de chat qui la léchait si bien.

— MMMmmmmhhhh, oui, c’est trop bon, continue mon chaton, mange moi, fais moi encore monter au septième ciel, dit-elle en revenant sur terre.

— Que tu es bonne à déguster ma belle Lady, répondit-il en embrassant la belle chatte qu’il venait de déguster.

Il remonta le long du corps de sa belle, embrassa les seins découverts par la combinaison déchirée et échangea un baiser enflammé avec la jeune femme lui faisant partager son goût intime.


— Viens, prends moi, fais de moi une femme heureuse, mon chaton, aime-moi fort, dit Ladybug.

— M’appelle pas chaton, buginette, sinon tu vas voir que je suis un chat adulte, un vrai, lui répondit son amant

Disant cela, il pénétra sa lady jusqu’à sentir une résistance.

— Viens, mon beau Chat Noir, je t’offre ma virginité, prends moi, lui dit-elle dans son oreille.

Quand il entendit ces paroles, le sang du chat ne fit qu’un tour et il pénétra la belle offerte d’un coup, la faisant femme en lui perforant son hymen. Celle-ci lâcha un bref cri de douleur qui finit dans un gémissement de bonheur. Chat Noir prit alors ses aises dans la chatte fraîchement déflorée et commença un lent va et vient tout en jouant avec les seins de sa partenaire. Ladybug enlaça ses jambes autour du bassin de Chat Noir et lui intima d’accélérer car elle sentait son orgasme arriver. Les chats étant spécialistes des facéties, l’homme en costume de chat ne pouvait faire autrement que se comporter comme tel. Il n’écouta pas la femme dans laquelle il plongeait sa bite avec régularité. Il l’embrassa en se retirant, déclenchant un grognement de frustration chez sa partenaire. Il la retourna et la pénétra en levrette. Dans cette position, il empoigna les seins pendants de sa Lady et là, il commença à la pénétrer de plus en plus vite. Celle-ci, ravie de la nouvelle position, se caressait le clitoris pendant que son amant lui malmenait son puits d’amour inondé.

Sentant son orgasme arriver, Chat Noir voulut sortir de la chatte accueillante de Ladybug. Celle-ci, perçut l’hésitation de son chéri, elle porta ses mains en arrière, sur les fesse du chats et l’attira au fond de son intimité, déclenchant leur orgasme à tous les deux.


Quelques minutes plus tard, ils s’embrassaient sur le lit, toujours en tenues de super-héros. Ladybug décida de remettre ça avec son beau Chat Noir, elle entreprit alors une fellation pour remettre en forme le sexe de son amant. Assez rapidement, celui-ci reprit forme et ils recommençèrent à faire l’amour en levrette. Après quelques allers et retours, elle lui dit :

— Prépare moi le cul, je veux que tu me prennes par là.

Entendant les paroles de sa dulcinée, Chat Noir agrandit l’ouverture de la combinaison de coccinelle pour accéder à sa rosette et entreprit de l’enduire du lubrifiant naturel sortant de l’orifice situé plus bas. Tout en continuant à prendre la jeune femme, il commença à faire rentrer un puis deux doigts dans le cul de celle-ci. Après avoir bien lubrifié et mis un troisième doigt dans le cul bien ouvert, il sortit du con de sa chérie et remplaça ses doigts par sa bite.


— Luky Charm, dit Ladybug, voulant voir ce que lui apporterait son pouvoir.

Alors apparut un gode vibrant dans les mains de la belle.

— Tu es une gourmande, lui dit alors son enculeur.

Il lui prit le gode des mains et après avoir enclenché la vibration, il le lui enfila dans la chatte. Il entreprit alors d’alterner les mouvements du godes et ceux de sa bite. Il savait qu’il n’avait pas beaucoup de temps, car une fois le pouvoir ultime des miraculous activé, il ne restait plus que 5 minutes pour finaliser l’action en cours au héro l’ayant invoqué. Ce qui voulait donc dire qu’il avait encore 5 minutes pour faire jouir au maximum sa chérie.

Il accéléra donc les mouvements et les vibrations du gode dans la chatte de la jeune femme, tout en se retenant de jouir à cause des vibrations transmises à travers les parois intimes de cette dernière.


Ladybug sentait l’orgasme arriver à grands pas. Elle ne put s’empêcher de lâcher un long cri lorsque celui-ci explosa à la fois dans son cul et dans sa chatte. Elle était essoufflée sur le lit, mais Chat Noir ne l’entendait pas de cette oreille, après une courte pause pour laisser un peu la pression redescendre dans sa bite, il recommença ses mouvements tant dans le cul que dans la chatte de la belle alanguie. Celle-ci, à peine remise de son précédent orgasme sentit que le plaisir remontait au galop. En à peine quelques mouvement de son amant, elle explosa dans une nouvelle jouissance. Cela n’arrêta pas l’homme aux commandes de la double pénétration. Il ne laissa pas l’orgasme se terminer qu’il revint à la charge et accéléra ses mouvements.


Ladybug, traversée par des orgasmes sans fin, n’était plus qu’un sexe et un cul fourrés par une bite artificielle et une bien en chair. Elle enchaînait les orgasmes depuis un moment quand elle sentit enfin Chat Noir se lâcher dans son cul et le lucky charm disparaître. D’ailleurs, Marinette se retrouva en jupe et string, ayant ôté son chemisier avant sa transformation en Ladybug.


Chat Noir redevint Adrien et prit Marinette dans ses bras pour l’embrasser d’un langoureux baiser.

Les kwamis des deux jeunes gens furent très satisfaits du déroulement des récents évènements. Les deux super-héros seraient prêts pour les nouvelles missions qui n’allaient pas tarder à arriver. Et étant sexuellement unis, ils n’en seraient que plus forts dans l’adversité.


Maintenant, les kwamis devront trouver un moyen de les unir sexuellement à d’autres super-héros porteurs de Miraculous.