Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

moi et la femme de menage (1)
Fantasme
Trash
Auteur :
Catégorie : Trash
14
14pts
je vais vous raconter l'histoire de mon aventure avec la femme de ménage.
Depuis tout petit une femme vient faire le ménage chez mes parents, laver le linge etc....elle s'appelle marie, au moment des faits elle a 68 ans, les cheveux court, châtain, une poitrine imposante et lourde, elle avait des jambes élancées, étrange pour son âge, clair, qui lui faisait(encore étrange) un magnifique derrière encore joliment en place malgré son âge. Le seul problème était sa voix, elle était grave et forte, et en plus elle était connu pour parler sans arrêt.... elle faisait parti de la France profonde si on peut dire.
Elle m'a vu grandir comme je l'ai vu vieillir.
A l'âge de 22 ans je quittais la maison de mes parents pour me prendre un petit studio. Lorsque marie appris cela elle me proposa de continuer à prendre mon linge pour le laver chez elle, j'acceptais directement.
J'ai toujours été attiré par elle, elle a été la première dame d'âge mure à m'exciter, et la voir s'affairer à "cleaner" ma chambre dans son habit de femme de ménage(elle n'était pas habillée en soubrette mais presque) me rendait fou, et je me retenais des tonnes de fois pour ne pas la prendre sèchement sur mon lit quand elle s'appliquait à le faire.
Un jour ordinaire, alors que j'allais rentrer chez moi, elle m'appela pour me demander de passer prendre mon linge qui avait fini de sécher chez elle, je passais donc en voiture pour le récupérer.
Arrivé chez elle, je sonne, elle arrive m'ouvrir, déjà habillée en pyjama, mais un peu trop grand pour elle ce qui fait que dès la première fois ou elle se pencha pour attraper la corbeille de linge, je pu avoir une vue parfaite des ses deux parfaits melons pendant dans le vide. Mes idées allèrent de bon train, je me voyais déjà malaxer ces deux protubérances, mâchonner ces deux tétons tout rose qui pointaient vers le sol. Pourquoi avait elle les tétons aussi dur? Etait ce du à la froideur du début de soirée ou bien à mon arrivée?je le saurai très bientôt.....

je vois qu'elle grimace en levant la corbeille, alors le gentleman que je suis lui propose de le faire:

-- T'as besoin d'aide marie? j'vois que tu galères un peu

-- Ouai j'ai bien besoin d'un coup de main, prend la corbeille moi je prends le sac derrière.

C'est alors qu'en se retournant elle fit tomber le sac et il se renversa.

-- Putaiiiiiin!!! j'ai tout fait renverser cria t'elle, bon ramène ça dans la voiture moi je remets tout dans le sac.

En partant je me retournais et la vis penchée sur le sac entrain de ranger, elle bougeait et donc le bas de son pyjama se baissa légèrement et pour mon plus grand bonheur j'aperçus un string en dentelle rouge.....oui!!! un string en dentelle alors qu'elle a 68ans la cochonne!!!
Là ce fut la fois de trop, ni une ni deux je m'approche de son cul et lui met la plus grosse main au derrière qu'on lui ai jamais mise. Elle, choquée, se retourna et me claqua une bonne grosse gifle en guise de remerciement.

--Mais t'es malade!!! tu tu te prends pour qui?? puis elle continua à crier comme une mégère en me disant que ça ne se faisait pas, qu'elle m'a vu grandir que c'est un manque de respect, puis se tut et me dis tout doucement que si je n'étais pas le fils de mes parents elle l'aurait très bien pris, que depuis la mort de son mari elle n'a pas touché une queue, que ça lui manque mais que là elle ne peut pas faire l'affront à mes parents de se laisser toucher par leur fils, qu'elle ne pourrait plus jamais les regarder en face.

Moi n'écoutant ses jérémiades que d'une oreille je me demandais comment la faire taire,set comment soulager mon envie énorme de la baiser,spuis une idée m'est venue, mais moi d'humeur non violente je ne pouvais pas faire ça et pourtant...
Je n’eus même pas le temps de m'excuser que ma main partit violemment sur sa joue sans que je puisse me contrôler.
Vlan!!! en pleine tête, elle s’écroula par terre et me regarda yeux dans les yeux, la peur se ressentait dans son regard.
Alors là maintenant fallait assumer et assurer.

je sortis mon sexe dur de sa cachette, lui attrapa la tête par les cheveux et lui cala l'engin tout au fond de la gorge. Elle n’eut même pas le temps de crier que je lui baisais déjà la bouche en me mettant à hurler.

-- Alors sale pute!!!! tu parles encore??? t'as quelque chose à dire???
t'aimes ça hein!! t'aimes ça au fond de ta gorge de suceuse!!!!

Je comprenais pas moi même pourquoi toute cette vague de haine et d'insultes sortait de ma bouche mais c'qui est sur c'est que j'étais excité et que j'avais aucune envie de m'arrêter.

Là je sentis sa gorge se resserrer, elle voulait sûrement parler alors je sortis le pieux que j'avais en guise de sexe et je la laissais parler.
à mon grand étonnement elle ne cria même pas.

--Mais qu'est ce qui t'arrive??? qu'est ce que je t'ai fais?? pourquoi tu me hais comme ça?

--Je te hais pas marie, j'ai juste envie de te prendre et tu veux pas alors j’assouvis mon envie comme je peux.

--Je t'en supplie lâche moi, arrête!!! puis elle s'est mise à pleurer. STP arrête tu me fais mal!! j'aime pas sucer et encore moins comme ça.

Je comprenais pas, je lui violais la bouche et elle ne criais pas, il y avait un problème vous trouvez pas?
Enfin ses pleurs m'excitèrent encore plus.

je lui repris la tête, avancais ma bite vers sa bouche et lui demandais:

-- T'aime le goût du sperme?

-- Noooon nooooon arrête!!! pas ça!!! ooommmmmommm

Ha! ha! elle criait enfin, pourquoi étais je autant sans scrupule? je me decouvrais minute apres minute.....

je me remis à lui baiser la bouche mais avec une telle violence que j'avais l'impression que ses yeux sortirait de sa tête avant que je me finisse dans son gosier.

Le moment fatidique arriva, j'enfoncais mon sexe jusqu'au fond, mes couilles étaient presque entre ses dents

--aaaaaaahhhhhh ouiiiiiii!!!! avale moi ça!!!!aaaaahhhh!!!!

Je lui désengorgeais la bouche en enlevant mon chibre et lui demanda d'ouvrir grand la bouche, je ne voyais rien, la pute avait déjà tout avalée.
Elle me regarda, sourit et me dit:

--Finalement c'était pas si mal..... tu vois que t'y arrives!! fallait juste un peu t'aider.

Attend, attend!!! elle etait serieuse?? je viens de lui perforer les amygdales, lui verser mon sperme direct dans l'estomac tellement je suis allé loin et elle me dit " c'était pas si mal"?
Mais elle se fout de qui? elle devrait pleurer, peut être vomir même... elle était plus folle que je n'le pensais et bizarrement a m'excitait encore plus.

Ma seule réaction fut de lui tirer les cheveux, en l'emmenant dans sa chambre
je la jetais sur le lit, lui arrachais ses habits et la regardais,
cette pute souriait, putain elle a 68 berges et elle aime se faire malmener??c'est quoi son delire??

Je m'approchais d'elle, lui attrapais ses nibars me mis à les malaxer le plus fort possible, je voulais lui faire autant de bien que de mal à cette garce!!

-- Alors on fait quoi maintenant? tu m'baises ou tu sors t'fumer une clope comme un puceau qui va pas au bout des choses...?

Oua elle a du cran la vieille... cette conne va finir par me perturber!!!

-- Bon écoute moi bien vieille pute, j'vais tellement te baiser que tu sauras plus si t'as mal ou si tu jouis, j'vais t'monter ma bite jusqu'au poumon ma grande, tu vas regretter d'm'avoir connu.

Aussitôt finie la bande d'annonce du film d'horreur que j'lui predisais,j'la retournais, ecartais son joli cul et crachais sur son anus.

-- Nan! nan! pas la stp, j'ai jamais essayé.

--Euuuh tu rigoles j'espere, tu fais la chaude dégénérée depuis tout à l'heure et là tu me dis que tu t'es jamais faite enculer?

--Ben mon mari voulait pas, c'etait pécher d'après lui, alors un doigt de temps en temps dedans mais rien d'autre.

--hahahaha, j'lui sortis un rire venu des catacombes et lui retorqua, alors c'est maintenant qu'on va commencer à rigoler....

A SUIVRE




Catégories
Top Recherches
Forum