Le site de l'histoire érotique

Nadia et le plombier pervers

Chapitre 2

40
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 21 314 fois

40

5

Je mets la table, il en profite pour me caresser les fesses.

- Tu sais que t’as un cul d’enfer, toi ??

- Putain ce que t’es bonne à baiser !

- Tu me donnes déjà la trique, tiens !!!


Effectivement, je vois une bosse qui déforme son vêtement.

- Mais bon, on va manger, j’ai tout le temps pour t’en mettre un coup après !

Pendant les hors d’œuvres, il me questionne.


- Qu’est-ce qu’il fait dans la vie, ton mari ?

- Il est commercial

- Ses horaires, c’est quoi

- En fait il travaille sur tout le quart Nord-Est, il est souvent en déplacement et ne rentre pas tous les soirs à la maison.

- Parfait, c’est super, ça !!


- Comment ça ?

- Eh bien, comme il n’est pas là souvent, je vais pouvoir venir te baiser comme je voudrai, et même passer des nuits entières avec toi !

- Mais je ne veux pas ! Il n’en est pas question !!

- Je suis mariée, je vous l’ai déjà dis !

- Tu vas arrêter avec ça une bonne fois pour toutes !! Depuis que je t’ai mis ta dose de sperme dans la chatte, ton mec fait partie des COCUS ! Il faut bien que tu te mettes ça dans le crâne !


- Quand sa femme se fait troncher par un autre mec et prend son foutre dans le ventre, le mec est cocu !

- Mais j’aime mon mari…

- Ah ! Ah ! Ah ! Tu aimes ton mari, mais tu aimes encore plus les grosses queues de tes amants, surtout !!!

- Quant à moi, tu penses bien que je ne vais pas laisser passer une occasion pareille d’avoir une nana à ma disposition quand j’ai envie de me vider les couilles !!

- En plus, suis célibataire, je peux donc venir te troncher quand je veux, et même la nuit !!

- Et tu sais, tu me PLAIS ! J’aime ton corps, j’aime te baiser, et je peux te dire que les prochains mois, tu ne VAS PAS T’ENNUYER, ça, je te le promet !!


Il attaque la viande. Je suis interloquée. Il veut devenir mon amant régulier. Nous n’avions pas prévu ça avec mon mari.

- Dis-donc, tu avais le feu au cul, ce matin, pour me recevoir dans une tenue pareille…

Je ne réponds pas.

- En tout cas, tu as fais mouche ! Tu as vu ce que je t’ai mis !!!

- Elle te plaît, ma queue ??

Je ne dis toujours rien.


- Eh bien, réponds !

- Euh…oui…

- Eh bien je veux te l’entendre dire ! Et à partir de maintenant, tu me tutoie, compris ?

- Donc vas-y : "Elle me plaît, ta queue !"

- Euhh…."Elle me plaît, ta queue…"


- Très bien ! Tu vois, quand tu veux…

- Pourquoi elle te plaît, ma queue ??

- …Parce qu’elle est grosse…Elle est dure, bien raide…

- Plus grosse que celle de ton cocu de mari je suppose ??

- Euh…Oui…Oui… Bien plus grosse…

- Je m’en doutais, vu comme tu as pris ton pied tout à l’heure !

- Mais bon, tu verras, je vais te dévergonder, moi !!


- Et il faut que tu t’améliores, il faut que tu "bouges" mieux au lit…

- Mais ne t’en fais pas, avec moi, tu apprendras vite !

- En tout cas, tu suces bien ! Tu aimes la bite, toi, ça se voit.

- Et comme tu aimes la bite, je vais t’en donner !

- Dis le que tu aimes la bite !

- … OUI ! J’aime la bite !

- Eh bien tu vois, tu commences à comprendre…


Le repas se termine. Je lui demande ce qu’il veut comme glace.

- Je t’ai déjà dis que le dessert, c’est TOI !

Il me fait lever.

- Prends ton portable !

Je me demande bien pourquoi il me demande ça, mais j’obéis.

Il me met une claque sur les fesses.

- Allez, au lit !


Nous entrons dans la chambre, il enlève son "bleu" et ses sous-vêtements.

Il me regarde.

- Eh bien allez ! Enlève-moi ça !!

En deux secondes je suis nue également.

Il m’embrasse, me caresse partout….

- Bien ! Maintenant on va rire un peu !

- Tu vas t’allonger sur le lit, je vais te lécher la chatte, et quand tu mouilleras bien, je continuerai à te bouffer la moule, et pendant ce temps là, tu appelleras ton mari !


- Mais….

- Il n’y a pas de "mais" je te l’ai déjà dis ! Tu parleras avec lui, tu lui demandera comment il va, ce qu’il fait, etc…

- Tu vas voir, ça va être super pour toi de parler avec ton mari pendant que ton amant te mange la chatte !!!

Il commence a pratiquer un cunnilingus.

Je soupire, puis gémis.

- Bien. Tu es prête, c’est le moment. Appelle-le !

J’obéis.

Il continue de plus belle à me lécher. Les lèvres, le clitoris.


- Allô chéri ? Tu vas bien ?

- Oui ça va, rien de particulier.

- Le plombier est venu ce matin… Oui, il continue l’après-midi.

Je sens les ondes de plaisir me parcourir.

Tandis que mon mari me parle, je serre les dents pour ne pas crier.


- Ahh…Excuse-moi, j’avais un spasme…Je couve quelque chose…

- Bien…Je te fais de gros bisous, je t’appelle ce soir…

Je raccroche et jouis quasi immédiatement.

- AHHHH…!! Ahhh…oui….continue….Ahhhhhh…….

Juste après, il me pénètre.


- Tu es toute mouillée ma salope, ça rentre comme dans du beurre !!

Il me possède furieusement.

Me prend en levrette.

Puis sur le côté.

- Allez, grimpe sur ma bite !!


Face à lui, je m’empale.

Je crie, je hurle, tandis qu’il me tient par les hanches et me fait aller et venir sur le pieu de chair.

- Change de côté ! Dos à moi, je veux voir ton cul !


Je m’empale de l’autre côté.

Je n’en peux plus je hurle.

Je sens le sperme chaud envahir mon ventre. Il jouit.

Je me retire du pieu et m’allonge, épuisée.

Il se lève, va à la salle de bains, revient prendre ses habits, se rhabille.


- Repose-toi, tu en as bien besoin. Avec ce que tu as pris, tu as eu ta dose de queue et de sperme.

- Je vais continuer le boulot, reste au lit

 Quelques temps après il revient.

- J’ai terminé pour aujourd’hui, lève-toi et vas te laver !


Une fois revenue, je veux prendre ma nuisette.

- Non ! Tu restes nue.

Je sais maintenant qu’il ne faut pas le contredire. Je mets juste mes mules à talons.

- Fais-moi un bon café !

Je lui donne sa tasse.

- Je reviens terminer le travail demain à 9 heures.

- Même combat que ce matin, même tenue ! Tu changes de slip, c’est tout, mais même nuisette.

- Dès que j’arrive, je t’en met un coup.


- Au fait, après demain je resterai sûrement le soir…

- Comment ?? Quoi ??

- Eh bien oui ! Je t’ai dis tout à l’heure que je passerais certaines nuits dans ton lit ! On commence donc après demain !

- Mais je ne veux pas !

- Tu n’as pas à vouloir ou pas, c’est moi qui décide !

- J’ai envie de t’avoir toute la nuit pour moi ! Et tu vas vas voir ce que tu vas prendre, crois moi que tu ne vas pas beaucoup dormir de la nuit !