Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Pendant son jogging
Trash
Auteur : anonyme
Catégorie : Trash
8
8pts
L'horrible cauchemar commence un samedi matin, quand Julie décide d'aller courir dans la forêt. Elle connaît bien le parcours santé, car elle vient souvent pratiqué son jogging avec son voisin de chambre universitaire. Mais cette fois ci, celui-ci préparant ses partiels, elle se retrouve seule.
A 18 ans, Julie est une étudiante très jolie, même si elle ne se trouve pas des plus sexy. En tenue de sport, son physique parait encore immature : un caleçon moulant met bien en valeur ses petites fesses que l'on devine fermes et ses longues jambes musclées, un Tee-Shirt et un coupe- vent cache sa poitrine qu'elle a menue, ce qui contribue à lui donner cette image d'ado qui lui colle à la peau. Arrivée au parking du bois, elle attache son VTT à côté de la seule voiture présente, puis commence sa séance d'étirements, avant de se lancer sur son circuit en faisant des petites foulées. En milieu de parcours, elle aperçoit un jogger qui vient en sens inverse. Ce doit être le propriétaire de la voiture du parking. Rien dans son comportement ne peut l'inquiéter. D'allure sportive, les cheveux bruns, il lui sourit lorsqu'il l'aperçoit et la salue. Julie lui rend son sourire, sans se rendre compte qu'il y a 2 autres hommes tapis dans les fourrés.
Lorsqu'il arrive à son niveau, le jogger lui barre la route, et avant qu'elle ne réagisse, un des autres hommes l'a littéralement tirée à terre par ses cheveux. Julie tente de se relever, mais elle est fermement ceinturée par un des hommes, qui la force à s'asseoir sur le sol froid.
L'homme qui la maintenue a vraiment l'air violent. Il a une tête chauve et plein de tatouages sur les bras.
' Mais qu'est ce que vous voulez ? ' hurle Julie, paniquée.
L'homme aux cheveux bruns jette un ?il autour d'eux et lui répond :
' Ne crie pas, on veut juste t'assouplir ta chatte et ton cul..'
Les trois agresseurs scrutent leur victime avec une telle intensité que Julie réalise que sa pire crainte va devenir réalité. Son coeur bat à tout rompre. Désespérée, elle tente de se défendre, mais ses efforts sont stoppés net par un coup de poing dans son estomac. Ils poussent Julie dans le sous bois. Elle essaie de crier mais le 3ème agresseur, qui est beaucoup plus gros que les autres, lui met sa main devant sa bouche pour la réduire au silence. Comme elle se débat toujours, l'homme tatoué finit par lui asséner un violent coup sur la tempe qui l'assomme presque.
' Attention de ne pas lui abîmer son joli visage ! '
' Rien à faire de sa tronche, c'est ses nibards qui m'intéresse ! ' et il arrache le coupe-vent de Julie pour lui dégager la poitrine. Un autre lui retire ses chaussures. L'homme brun, sans dire un mot, sort un grand couteau et commence à découper le sweat-shirt et le soutien gorge, pour libérer la poitrine de Julie. L'air froid du matin sur ses seins fait durcir leur pointe.
' Ses seins sont petits ! '
' Ouais, mais elle doit être bonne à baiser regarde ses tétons sont tout durs '
' Tu as raison, occupons nous du reste. '
Aussitôt, ils retournent Julie pour la plaquer face contre terre. Une main l'empoigne par les cheveux et lui enfoui presque le visage dans la terre, pendant que d'autres la déshabillent entièrement, arrachant caleçon et culotte. Une fois complètement nue, ils la retournent sur le dos et, tous les trois, s'arrêtent pour contempler la chatte quasiment imberbe de Julie. En effet, malgré son âge, son pubis n'est pas très fourni. De plus, étant blonde, les quelques poils sont très discrets, ce qui fait que les lèvres de sa chatte sont parfaitement visibles et paraissent même très charnues.
' Wow, je n'ai jamais vu une moumoute aussi peu poilue. '
' Elle doit être bonne à prendre. '
Julie sait qu'il n'y a qu'une petite chance pour que quelqu'un vienne l'aider mais elle doit essayer de la saisir, alors elle appelle à l'aide le plus fort possible.
' Ta gueule sale petite pute '
L'homme tatoué la refrappe si fort qu'elle en perd connaissance. Il la bâillonne aussitôt et écarte les longues jambes de sa victime pour exposer complètement à sa chatte à ses complices. Ils la retournent pour admirer sa croupe. Réveillée, Julie ne peut pas les voir mais elle peut sentir leur regard perçant sur les courbes de son corps. Son coeur se remet à battre la chamade lorsqu'elle attend le zip des braguettes, signifiant le viol qui est dorénavant imminent et contre lequel elle ne peut rien faire.
L'homme tatoué s'approche le premier. Son sexe, d'une belle taille, est déjà en érection. Il ouvre les cuisses serrées et se positionne tout contre sa fente imberbe. Julie essaie de le repousser, ce qui le fait rire. Puis, d'une seule poussée, il la pénètre sur toute la longueur de son dard. Julie crie de douleur. Elle n'a jamais été baisée à sec avant et la souffrance est terrible. Cela est de pire en pire. Ses coups de reins s'accélèrent. Julie n'a pas le choix : elle s'ouvre le plus possible pour faciliter les pénétrations sauvages, afin de diminuer la douleur qui la tenaille à chaque assaut. Enfin, dans une dernière poussée, l'homme s'immobilise au plus profond de sa chatte. Julie peut sentir le sperme chaud qui s'épand dans son vagin, le brûlant comme de la lave.
Il ressort son sexe d'elle avec un sourire.
' Je ne t'ai pas fait mal au moins ? Je ne vois pas pourquoi. Je suis sûr que t'as pris ton pied. '
C'est le tour de l'homme brun maintenant. Avant même que Julie ne se soit remise, il place sa queue contre sa chatte et commence à la baiser de nouveau, alternant la douceur et la violence.
' Tu aimes ça, n'est ce pas bébé ? '
Julie grogne de désespoir alors qu'il la pénètre de plus en plus frénétiquement. Ses mains lui caressent les seins et jouent avec ses tétons, puis elles descendent entre ses jambes et lui pincent le clitoris. Plusieurs minutes passent, puis, à son tour, il déverse sa semence dans son vagin.
' Et de deux, reste le troisième maintenant ' dit il en se rebraguettant.
Le gros homme s'approche de Julie. Elle se dit qu'elle a passé le plus dur, que, maintenant, il ne lui reste plus qu'à endurer une dernière fois ce calvaire, que la fin était proche.Puis, Julie regarde le troisième violeur qui est déjà entre ses cuisses ouvertes, et ses yeux s'ouvrent d'horreur en constatant la monstrueuse taille de son sexe.
' Ce n'est pas possible que cette chose énorme puisse me pénétrer ! ' pense t'elle.
Les 2 autres hommes attrapent ses chevilles.
' Relax, chérie, ça devrait bien se passer maintenant qu'on lui a ouvert la voie ! '
Ils tirèrent ses longues jambes de part et d'autre jusqu'à ce qu'elles fassent le grand écart. Julie ressent la douleur due à cet étirement extrême. Bien qu'elle soit souple, elle n'est pas une danseuse classique habituée à cette position ! Sa chatte est désormais grande ouverte.
Jamais auparavant, Julie n'a été aussi vulnérable. L'homme fort presse le gland de son énorme braquemart contre sa fente aux lèvres épaisses, tant elles ont été maltraitées. Julie se démène tant bien que mal, mais les deux autres agresseurs lui agrippent fermement ses jambes.
Alors, avec quelques difficultés, il force sa bite à rentrer à l'intérieur de sa petite chatte. Julie pleure et s'agite désespérément. Elle a l'impression d'être déchirée en deux. Loin de l'arrêter, ses cris semblent juste l'encourager à poursuivre la progression de son membre dans son vagin. Elle n'a jamais senti quelque chose d'aussi gros en elle. Elle veut le supplier d'arrêter mais le bâillon lui empêche toute parole. Il commence à la baiser lentement, ressortant complètement puis la pénétrant de nouveau complètement, à un rythme progressif. Julie tente de se calmer et de se relâcher au maximum car les parois de son vagin distendu lui font trop mal. Il s'accroche à ses hanches avec ses puissantes mains pour pouvoir la pénétrer à fond. Son endurance est impressionnante. Il la pilonne violemment maintenant, sans se soucier de la souffrance qu'il lui inflige. Julie peut même sentir sa bite cognée contre le col de son utérus. Il regarde sa queue s'enfoncer entre les lèvres écartelées, en grognant bestialement à chaque poussée. Soudain, il ferme les yeux et serre ses hanches très fort. Julie sent les veines et les muscles de son organe démesuré en elle. Puis, un torrent chaud se répand en vagues successives qui remplissent son vagin malmené.
' Un véritable sac à foutre ! ' commente l'homme tatoué.
Après que son violeur se soit retiré, Julie espère que son calvaire se termine. Pour l'instant, ils s'assoient à côté d'elle et fument tranquillement une cigarette. Julie n'en revient pas. Après ce qu'ils viennent de faire, ils ne font que plaisanter et rigoler. Aucun doute que la conversation se porte sur elle. Après ce court intermède, les voilà de nouveau autour d'elle. Deux d'entre eux la saisissent, pendant que l'homme tatoué s'allonge par terre. Ses acolytes la posent sur lui. Elle peut sentir son corps nu sous elle. Il lui écarte les fesses. Julie s'apprête de nouveau à être prose de force, mais soudain le sexe de son agresseur se pose non pas sur sa chatte mais sur son anus.
' Non.. pas là ! ' pense t'elle. Julie tente d'échapper à cette intrusion en se trémoussant, mais en pure perte.
Elle ressent une douleur lorsque le gland glisse dans son petit anneau. Julie n'a aucune expérience du sexe anal. La sensation est nouvelle pour elle, et très déplaisante, d'autant plus qu'elle y est forcée.
' Ah, les mecs... cette salope est étroite ! '
Julie crie à travers son bâillon. La douleur de son trou du cul est si intense qu'elle s'évanouit presque. Son corps essaie de repousser cette bite qui l'encule, mais rien n'empêche sa progression. Pire, il lui attrape sa poitrine pour avoir une meilleure prise. Finalement, après plusieurs très longues minutes, le violeur a entièrement sodomisé Julie, sur toute la longueur de sa queue. Puis, le gros lui écarte les jambes et avant même que Julie ne puisse réagir, enfonce son énorme sexe dans la fente de sa chatte. L'homme tatoué commence à bouger en se synchronisant avec son comparse. Julie sent ces deux queues en elle lui limer les deux canaux. Le gros s'accroche à ses hanches, alors que le tatoué lui tient toujours les seins pour mieux l'assaillir des deux côtés.
Julie pense que la situation ne pouvait pas être pire. C'est sans compter sur le 3éme homme qui lui retire le bâillon.
' As-tu déjà été baisée par les trois trous en même temps ? '
Avant même qu'elle ne réponde, il pousse sa bite en érection contre sa bouche. Elle essaie de tourner sa tête, mais il l'attrape par les joues de ses deux mains.
' Tu vas me sucer, salope, je veux que tu me fasses la meilleure pipe que tu n'as jamais taillée ou je t'égorge. '
Traumatisée par ces menaces, Julie ouvre la bouche qui est aussitôt occupée par la queue du brun.
' Maintenant pompe ma queue, comme si ta vie en dépend. ' Julie le suce aussi bien qu'elle le peut cette bite qui va et vient entre ses lèvres.
' Utilise ta langue, bébé... '
Elle obéit et fait tournoyer sa langue autour de la verge. Le brun enfonce sa queue entièrement dans sa bouche. Julie s'étrangle presque car le gland bute contre le fond de sa gorge et l'empêche de respirer.
Jamais le corps de Julie n'a été ainsi traité. Cela fait longtemps qu'elle est ainsi pistonnée de partout, lorsque l'homme tatoué se retire brutalement de son trou du cul, pour se répandre sur ses fesses, en lui tirant sur les seins violemment.
Cela eu tendance à exciter l'homme brun, qui accélère et amplifie le mouvement entre ses lèvres. Julie est à la limite de tomber dans les pommes du fait de la violence des assauts buccaux et du manque d'oxygène. Soudain, il plante son sexe au plus profond de sa gorge pour déverser sa semence en de puissants jets chauds, provoquant un haut de c?ur. Ce n'est que lorsqu'elle a avalé tout ce sperme que l'homme se retira de sa bouche.
Ne reste plus que le gros qui continue à la baiser par de puissants coups de reins. Son sexe énorme lui défonce le vagin tel un marteau pileur. Les lèvres de sa chatte sont béantes et la douleur est désormais supportable. Julie n'aurait jamais imaginé que son vagin soit aussi élastique.
' Encule là, cette pute est complètement défoncée de la chatte ! '
Julie crie mais déjà le gros place son sexe contre son anus, qui lui a repris sa taille normale. L'oeillet a beau résisté au pieu imposant, mais celui-ci s'enfonce inexorablement, écartant le conduit anal. Le diamètre est tel qu'il déchire l'anus, trop distendu. Une fois avoir investi complètement son cul, le gros se remet à la limer sans ménagement, jusqu'à ce qu'il jouisse dans les entrailles de sa victime, en poussant un ultime grognement de plaisir.
Après s'être rhabillés, les trois hommes laissent Julie pantelante et groggy au sol. Son corps est recouvert de bleus et d'hématomes. Du sperme et du sang s'écoulent le long de ses cuisses. Julie attend immobile de longues minutes, afin d'être certaine que ses violeurs soient partis. Puis, elle se redresse péniblement et se rhabille à son tour tant bien que mal.
Jamais elle n'oubliera ce terrible drame.
Jamais plus, elle ne pourra aller seule au bois.

bbnaute@caramail.com




Catégories
Top Recherches
Forum