Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

ma première sodomie à la piscine (1)
Histoire vraie
Inceste
Auteur :
Catégorie : Inceste
40
40pts
[ Chapitre : 1 - 2 ]
Je m'appelle Sarah, j'ai maintenant 28 ans et il est temps que je raconte mon histoire, j'avais à l'époque tout juste 16 ans.
Mais commençons par le début.

Depuis que je suis toute petite j'ai vécu juste avec mon père et mes trois frères, Pierre, notre aîné de quatre ans et Samuel et Sloan, mes frères jumeaux, nous sommes triplés.
Je dois d'abord parler de ma relation avec Samuel et Sloan. En tant que triplés, nous avons toujours partagé la même chambre, et dans nos premières années, le même lit. Nous avions l'habitude de faire nos expériences ensemble, quelles que soient les expériences. Nous dormions toujours nus enfants et quand plus tard, mon père décida qu'il était temps que nous ayons chacun notre propre lit, nous continuions de dormir nus et de venir nous visiter les uns les autres la nuit pour nous frotter les uns contre les autres. Parfois les mains de mes frères glissaient jusqu'à mon entre jambe ou attrapaient mes propres mains pour les poser sur leurs sexes, pas encore bien grands à l'époque. Je ne peux pas tellement l'expliquer ou le justifier, c'était, si on peut dire, un rituel de triplés.
Au fil des années, notre découverte du sexe ne faisait que grandir, nous explorions notre sexualité à fond. Mes frères adoraient me mettre nue entre eux et me caresser tout le corps pendant une bonne partie de la nuit. Jusqu'à ce que l'un d'eux me remonte une jambe par dessus lui et que l'autre l'imite sans attendre. Je me retrouvais ainsi souvent, complètement nue, les jambes bien écartées, l'une posée sur Sam, l'autre sur Sloan, avec leurs deux mains dansant ensemble sur et à l'intérieur de ma petite chatte toute mouillée de tant d'excitation. J'ai fini par comprendre que pendant qu'ils s'occupaient de moi, ils adoraient que je prenne leurs bites dans mes mains (qui grandirent très bien au fil des années) et j'ai surtout appris que j'adorais ça aussi. Je me suis vite mise à mettre leurs queues dans ma bouche pour les sucer tous les deux en même temps. J'ai perfectionné grâce à mes frères ma pratique de la masturbation et de la fellation. Je les voyais se regarder et regarder ma bouche qui entourait leur chair. Nous nous arrêtions quand ils déchargeaient sur moi tout le sperme que pouvaient contenir leurs grosses bites. Je me masturbais toujours un peu devant eux après pour leur montrer ce qu'ils devaient faire pour me faire jouir. Ce fut comme ça entre nous jusqu'à ce fameux jour...

Nous avions fêté nos 16 ans le midi du 27 Juillet, jour de notre anniversaire, avec papa et Pierre. Il faisait très chaud ce jour là: mon père avait décidé qu'en plus de nos cadeaux nous méritions une piscine pour la fin de l'été car nous avions eu tous les trois notre bac haut la main et que nous ne partirions pas en vacances cette année là. Papa et Pierre sont donc partis acheter la piscine dans l'après-midi. Comme je l'ai dit, il faisait très chaud ce jour là, nous fêtions nos 16 ans et nous étions seuls à la maison, ni une ni deux, nous voilà Sam, Sloan et moi, nus dans le salon. Nous avons passé quelques minutes à nous demander ce que nous pourrions faire en attendant que papa et Pierre reviennent avec la piscine jusqu'à ce que Sloan propose:
- Et si nous prenions un bain? Pour nous mettre en jambe pour la piscine.
- Oui ! On va dans la salle de bain du haut ! dit Sam en me claquant les fesses.
Je ne sais pas combien de temps nous sommes restés dans la baignoire, l'immense baignoire de la salle de bain du haut, mes frères assis sur le bord et moi debout, à me faire toucher le minou par les deux déchaînés en face de moi. Au bout de quelques minutes, Sloan me tira par la main pour me mettre à genoux et je me mis sans hésiter à sucer leurs bites dressées bien droites devant moi, en les caressant en même temps avec mes mains. Au moment où Sam m'attrapait les fesses pour mettre ses doigts bien au fond de mon entre-jambe (qui n'attendait que ça) et sa langue dans mon cul et que je me consacrais totalement à la queue de Sloan, nous avons entendu une voix qui venait de la porte:
- Et bah je vois qu'on s'amuse bien ici!
Nous nous sommes redressés tous les trois d'un bond. En rang d'oignon, debout, nus comme des vers, dans la baignoire, nous étions face à Pierre qui nous regardait avec un grand sourire. Ceci dit, il avait dû nous espionner pas mal de temps vu ce que témoignait la grosse bosse sous la ceinture de son jean.
- Quand je vais dire ça à papa...
- Non, non, s'il te plaît, dit rien ! a supplié Samuel.
- De toute façon, il le savait déjà. Il m'en a parlé, il vous a vu. Il est en train de remplir la piscine, je vais le chercher.

Nous sommes restés sans rien dire devant la porte d'où mon frère venait de partir en courant. Nous étions bouches bées que mon père nous ait vu, il le savait et ne nous en avait jamais parlé. Quand nous avait-il vu ? Depuis combien de temps le savait-il ? Depuis toujours ? Pourquoi n'avait-il rien dit ? Était-ce parce qu'il était d'accord ? Et qu'en pensait Pierre ?
Sloan et Samuel s'étaient rhabiller en attendant un signe de mon père ou de Pierre. Moi je suis restée un moment dans la baignoire à attendre avec eux, puis j'ai mis ma serviette autour de moi. Quelques minutes plus tard (qui nous avaient semblé être une éternité), Pierre est revenu dans la salle de bain, mon père sur ses talons.
- Papa, écoute, on est conscient que... commença Samuel mais il fut vite interrompu par mon père.
- Pourquoi vous vous êtes rhabillés ? J'ai cru comprendre que vous vous amusiez bien.
Aucuns de nous ne sut quoi répondre, je regardais pierre que me fixait.
C'est papa qui brisa le silence :
- Mais vous avez bien raison ! Il faut se faire du bien, et puis vous êtes triplés alors j'imagine que c'est différent pour vous. Quand j'avais votre âge je baisais tout ce que je pouvais. Là au moins, vous découvrez tous ça entre frères et sœurs, en famille. La piscine va bientôt être remplie vous devriez aller en profiter, c'est votre anniversaire quand même!
Nous nous sommes regardés tous les trois. Puis, sous le regard de papa et de Pierre qui ne me quittait plus des yeux, j'ai retiré ma serviette et suis resté debout à regarder mes quatre hommes. Papa se déshabilla peu de temps après, rejoint rapidement par Pierre qui avait commencé à me toucher du bout des doigts. Sam et Sloan ne se sont pas fait trop attendre et nous nous sommes retrouvés tous les cinq, complètement nus à nous regarder en souriant. Je voyais mon père qui regardait, avec ce qui m'a semblé être de la fierté, les grosses queues de mes frères, chacune formant un bel angle droit avec leurs corps.
Nous sommes descendu dans le petit jardin derrière la maison où la piscine avait fini par prendre quasiment toute la place.
Papa s'assit sur un fauteuil à coté de la piscine et tous les quatre sommes rentrés dans l'eau en sautant. L'eau était froide et sur nos corps nus, il était d'autant plus difficile d'y rester sans bouger. Lorsque nous étions debout, l'eau nous arrivait à mi-cuisse, enfin à mes mi-cuisses car je suis quand même plus petite que mes frères. Pierre bandait comme un fou et j'étais toute excitée à l'idée de pouvoir enfin prendre sa bite dans ma main et dans ma bouche car, sans en parler à Samuel et Sloan (je crois qu'ils l'auraient mal pris) j'ai souvent fantasmé sur mon grand frère, et surtout sur sa queue que je voyais parfois dépasser de son caleçon. Je me suis donc naturellement dirigée vers ce magnifique membre qui m'appelait pour le sucer.
- Regarde papa ! Sarah s'est s'y prendre ! lança Pierre à mon père qui nous regardait avec attention.
J'ai tourné un instant la tête vers lui et l'ai vu en train de se branler avec passion sur son fauteuil. Je dois avouer que cette image m'excitait particulièrement et je ne pouvais m'empêcher de mouiller, tant que ça devait se voir parce que Sam plongea sa main directement dans ma chatte et dit à Sloan :
- Putain Sloan ! Regarde, Sarah est toute mouillée ! Lèche là, elle adore ça !
Pendant que Sloan m'enfonçait sa langue au plus loin qu'il pouvait dans ma petite chatte brûlante, Sam avait entrepris de s'occuper de mon cul et m'enfonça ses doigts après m'avoir léché comme s'il n'avait pas manger depuis trois jours. Je sentais la bite de Pierre qui continuait de grandir et durcir dans ma bouche. Je crois que la pipe que je lui taillais devait être bonne parce qu'il a retiré brutalement sa bite de ma bouche et l'a serré très fort, comme j'avais déjà vu faire Sam ou Sloan sur le point de jouir. Et je ne pense pas me tromper parce qu'il m'a aussitôt retournée, arrachant Sloan de mon cul et Sam de ma chatte (ils adoraient s'échanger mes orifices) et m'a collé son gland à l'entrée de ma chatte.
- Papa, tu crois que je peux lui mettre là ? a demandé Pierre
- Que si Sarah veut bien, sinon, il y a un autre moyen, à Sarah de choisir.
J'ai pris quelques secondes de réflexion, j'étais encore vierge et je ne voulais pas tellement être dépucelée par un de mes frères, le cul, c'était pas pareil, et puis mes frères jumeaux m'y avaient déjà mis des doigts et j'aimais ça.
- Je préfère que tu me la mettes dans le cul, je me sentirais mieux après, ai-je répondu.
Tout en frottant son gland contre ma petite chatte, il me prépara l'anus en y enfonçant plusieurs doigts et en les faisant tourner à l'intérieur. J'étais bouillante, je n'en pouvais plus d'attendre d'être enfin sodomiser par mon grand-frère. Au bout de quelques mouvements avec ses doigts, je sentis qu'il déplaçait sa bite vers mon cul, après m'avoir titillé le trou avec le bout de sa queue, il me l'enfonça presque d'une traite me donnant l'impression qu'on m'embrochait de tout mon long tant sa queue était grande. Après quelques instants de douleurs, j'ai vite compris que désormais la sodomie ferait partie intégrante de mes pratiques sexuelles.
Je finis par relever la tête et vis en face de moi Samuel et Sloan qui me regardaient la bouche grande ouverte et la bite bien tendue. Je les ai regardé chacun leur tour droit dans leurs yeux, leur ai souri et j'ai recommencé là où nous avions été interrompu dans la salle de bain. J'ai pris la main de Sam pour la coller sur mon minou, puis j'ai enfoncé la queue de Sloan dans ma bouche.

Nous avons passé ainsi encore quelques heures dans la piscine à baiser, mes frères alternant les trous dans lesquels ils pouvaient me fourrer leurs bites et à me gicler dans la figure tout le foutre qu'ils avaient chaque fois qu'ils le pouvaient et mon père à se masturber en nous regardant et à nous dire combien il était fier d'avoir des enfants comme nous. A ce moment là, le reste de l'été nous apparaissait alors bien plus excitant même si nous restions à la maison pour les vacances...




Catégories
Top Recherches
Forum