Le site de l'histoire érotique

Tante Gisèle, maman, et les autres...

Chapitre 23

23
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 3 967 fois

23

6

Chapitre 23 : Johnny, le fils de Larissa


Le week-end suivant je me rend chez Larissa qui m’a passé un coup de fil vendredi soir pour me dire qu’elle sera seule samedi et qu’elle aimerait bien me revoir.

 Dès que je rentre dans sa maison, elle m’attire dans le salon et elle m’embrasse sauvagement en posant sa main sur ma bite à moitié bandée.

- Bon dieu ! Je n’ai pas arrêté de penser à ça depuis notre aventure dans le bureau de mon mari.

Elle dégrafe rapidement mon pantalon pour sortir ma queue et la voir s’allonger dans sa main.

- Ooohhh, qu’elle est belle !

- On peut dire que vous ne perdez pas de temps ! Votre mari n’est pas là ?

 - Non il ne rentrera que ce soir d’un déplacement à l’étranger.

- Et ton fils ?

- Il est parti s’entraîner pour une prochaine compétition.

Elle me pousse sur un fauteuil et à genoux devant moi elle s’amuse avec ma queue maintenant en complète érection. Elle la cajole de ses deux mains puis elle frotte mon gland sur ses lèvres. Sa langue sort de sa bouche et tourne autour de mon gland. Elle gobe mon gland et c’est à ce moment-là que j’aperçois un jeune homme de couleur qui nous mate depuis la terrasse qui donne sur le salon.

 Nous avons un spectateur qui nous espionne mais je ne dis rien à Larissa qui commence à sucer ma bite après avoir craché dessus.  D’après la description qu’elle m’a faite c’est sûrement son fils qui est revenu et qui vient de surprendre sa mère en galante compagnie. Au lieu de se sauver, il préfère apparemment profiter du spectacle et voir sa jolie maman sucer une autre bite que celle de son père.


Je me penche vers Larissa et je murmure dans son oreille.

- Si je ne me trompe pas, ton fils nous regarde derrière la porte fenêtre à moitié caché par la plante verte.

Larissa sursaute, lâche ma bite et veut se lever, mais je la maintien fermement et j’ajoute.

- Du calme ! Ne dis rien et reprend ma bite en main. Tu vas savoir si ton fils fantasme sur sa superbe maman. Ensuite c’est à toi de décider.

 Voyant un de ses foulards qui traîne sur le canapé, je le prends et je bande les yeux de la belle Larissa.

- Avec tes yeux bandés en sachant que tu ne peux le voir il va pouvoir mater à sa guise.

Ensuite je relève la robe de Larissa au-dessus de ses fesses et son fiston peut admirer son cul et ses fesses bien rebondies car elle porte un string.  Il s’approche un peu et quand il voit que je le regarde, je lui fais immédiatement un signe en mettant mon index sur mes lèvres pour faire « Chut ». Il se fige sur place. De ma main, je l’invite à venir nous rejoindre et après une seconde d’hésitation il disparaît, pour réapparaître silencieusement dans le salon et s’asseoir dans un fauteuil. Moi je caresse le cul magnifique de sa mère en glissant un doigt dans sa raie des fesses pendant qu’elle suce ma queue.


Johnny, le fils de Larissa est un beau garçon à l’allure sportive mais d’une couleur plus foncée que sa mère. Il tient probablement de son père, le premier mari de Larissa. En s’asseyant dans le fauteuil il replace son sexe verticalement dans son pantalon bien déformé ce qui laisse présager qu’il est bien équipé. Je me penche sur l’oreille de Larissa et murmure doucement.

- Ton fils à ses yeux rivés sur ton cul et ça l’excite sacrément vu la bosse dans son pantalon.

 Larissa gémit sur ma bite et je sens ses fesses trembler d’excitation.

 Je la soulève et en lui retirant sa robe je lui dis.

- Fais-moi voir ton corps de déesse, petite cochonne.

 Quand elle apparaît devant moi et son fils juste en string, Johnny à ses yeux qui brillent d’excitation et il caresse sa bite à travers le tissu de son futal.

 - Tu es très belle, Larissa. Tourne toi, fais-moi voir ton postérieur. (Et montrer le côté face à ton fils).

 Je la tourne pour bien la mettre face à Johnny et avec sa cambrure très prononcée, j’ai deux globes parfait sous les yeux et devant ma bouche. J’embrasse et je lèche sa raie du cul puis je descends lentement son string pour dévoiler sa chatte rasée à son fils, qui du coup, descend son pantalon et prend sa bite en main.

Il a une très belle queue. Peut-être pas aussi grosse que la mienne mais peu s’en faut et sûrement aussi longue ! Je me demande si sa mère la déjà vu dans cet état…

- Tu es encore plus désirable que ma mère, Larissa.

- Alors j’espère que tu me baiseras aussi bien que tu la baises ta salope de maman.

 Le fiston me regarde surpris de la réflexion de sa mère puis il refixe ses yeux sur la chatte de sa maman en commençant à se branler.

 - Oohh, oui je vais te baiser, chère Larissa. Et si tu veux…imagine que c’est ton fils qui te baise ! Ça te fera jouir encore plus fort. Il t’a déjà baisé ton rejeton ?

- OOooohh, non !

- Et tu n’as pas envie qu’il te baise comme moi je baise la mienne ?

En même temps je passe ma main entre ses cuisses et j’enfile mon pouce dans sa chatte très humide.

- Aaaahhh, Nooonnn, Ooohhhh, Dany….

- Larissa… t’es une menteuse… Tu ne disais pas ça la dernière fois que je t’ai baisé pendant que ton mari baisait ma mère.

Dis-je en regardant son fils qui se branle de plus en plus vite, les yeux exorbités et la langue pendante.

Je la retourne vers moi et je lève une de ses jambes pour poser son pied sur le bord du divan.

- Imagine que c’est ton fils qui te lèche ta douce et belle chatte.

Prenant ses fesses à pleine main, je plonge ma langue dans sa chatte et je fais courir ma langue de bas en haut avant de tourner autour de son clito qui pointe le bout de son nez.

- Aaahh, ouiiiiii, c’est boooonnnn !

 - Tu la sens la langue de ton fils ?

- Oooooohhh, ouiiiiiiii, je la sens bien !

- Appelle-moi Johnny et dis-moi que t’aime ça !

 - Ooohh Johnny ! Ouiiii, continue mon garçon. Lèche maman !

- Voila ! C’est parfait !

 Larissa joue parfaitement le jeu que je lui propose et son fils étouffe un cri de plaisir en jouissant dans ses mains.

 

Je me redresse et je l’embrasse fougueusement avant de glisser dans son oreille.

- Ton fils vient de jouir et il ne débande même pas. Il a une belle queue, tu vas être agréablement surprise. Puis plus fort.

- Maman, j’ai envie de mettre ma queue dans ta chatte.

- Vas-y Johnny ! Baise maman ! Met-moi ta queue dans mon sexe ! Il n’attend que ça !

Je la retourne pour qu’elle pose ses avant-bras sur le divan et qu’elle me présente son cul.

- Maman, tu mouilles…ton jus coule de ta chatte !

- C’est parce que j’ai envie de ta grosse bite mon chéri ! Viens vite !

 Je me retourne vers Johnny qui se branle encore et je lui fais un clin d’œil. Il sourit en dévoilant de belles dents blanches et lève son pouce pour dire que c’est formidable.

 Ma bite en main je caresse la chatte de sa mère en écartant ses grandes lèvres puis j’introduis mon gland dans son vagin.

- Tu sens mon gland maman ?

- Oui mon fils, il est gros ! Défonce maman mon chéri !

 Et je l’empale d’un coup sec.

- AAAAHHHHHH, ouiiiiiiii ! Quelle queue tu as chéri ! Beaucoup plus grosse que ton beau-père. Fais-moi jouir mon grand !


A suivre ??