Le site de l'histoire érotique

Une fellation à 4 sens

Chapitre 1

9
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
publiée le
Histoire lue 4 900 fois

9

2

Coucou,

Je m’appelle Salie, je suis bi, un travesti passif de 47 ans, occasionnel, je suis née il y a deux ans.

Depuis 1 an J’ai pu rencontrer des hommes ou bien des consoeurs, je suis ravie d’avoir fait le pas car c’est depuis toute jeune que je resentais ma féminité.

Il faut dire que je n’étais pas prête à l’époque, déjà au niveau des moeurs, je n’étais pas entourée, j’étais seule avec ma honte et mes complexes.

Je suis donc resté hétéro aux yeux de tous durant plus de 30 ans ,et je me contentais de fantasmer sur les hommes à huis-clos.


Depuis un an J’ai eu quelques relations intimes mais bien que n’étant pas vraiment satisfaite de mes partenaires, j’ai appris des choses et j’ai eu de la chance de pouvoir plaire à certains, ça m’a encouragé à continuer.

Au début,dans ma tête,le fait de me travestir pour plaire à quelqu’un me parraissait impossible.

...Je ne pense pas devenir une femme un jour, je me sens plutôt un garçon efféminé quand je me travestis, je ne mets pas de faux seins par exemple,je ne porte pas de lingerie sur moi au quotidien en homme etc, c’est plus par pulsions, donc ça reste occasionnel et cela depuis tout jeune.

Après ces quelques relations en travesti j’ai voulu me prouver si je pouvais plaire juste en garçon efféminé, sans mettre d’habits de femme mais en me maquillant simplement très léger avec du crayon du masquara du blush uniquement, en enfilant un jean ,un t-shirt...

C’est vrai que j’ai un visage agréable avec de grands yeux noirs en amande et une peau de bébé, je parais bien plus jeune aussi.

Récemment j’ai fait connaissance avec un charmant monsieur et, ne pouvant pas nous recevoir, on a décidé de se rencontrer en voiture, chose que je n’avais jammais faite avant et de plus, une occasion de voir si je pouvais plaire sans me travestir.Une relation "gay" ? non pas vraiment ,plutôt garçon efféminé qu’un homme,qui me correspond plus.


Je suis monté dans sa voiture il était peut-être minuit et je lui ai demandé qu’on discute un peu dehors.

Il est très reposant ,très respectueux, pas un appolon mais charmant,viril, discret ,sympathique, je me sentais à l’aise avec lui, c’est ce qui m’avait séduit, je sentais que je lui plaisait aussi.

Après quelques échanges nous décidons de trouver un endroit discret pour éventuellement s’embrasser, mais en vain.

Il faut dire aussi que ce fut très improvisé ,on se connaît depuis peu et on reste donc très courtois et distants pour le moment.

Ne trouvant pas d’endroit en ville pour se garer tout en étant à l’abris des regards, Je lui propose de venir à mon garage, car dans sur le moment je ne voyais pas d’autre solution pour être dans l’intimité et on disposait de peu de temps.

Arrivés au garage on s’est embrassés, debout tous les deux , c’était très chaud ,il a voulu passer ses mains sur mon corps mais je l’ai retenu car je n’étais pas lisse partout, malgré cela ma féminité est montée ,comme si j’étais en travesti.


Je n’ai pas fait de mauvais trip car il est vrai que je dois être toute lisse pour me sentir attirée par un homme, je l’étais juste au niveau de mon visage et de mes mains et j’étais maquillée et parfumée aussi.

Par la suite les choses on été très vite ,tout en s’embrassant et le fait de passer ma main sur son ventre poilu m’a beaucoup excité, soudainement la lumière s’éteint et le noir total.

Je me mets accroupi et je sors son pénis en chaleur ,il est dur, je l’approche de mon visage il sent l’homme, la transpiration, il est touffu de poils et très doux, je ne peux pas résister...

Je le pose sur mon visage et je le sens, je l’embrasse, je commence à le sucer, lui il est très excité ,je l’entends gémir il se met à trembler, je pose mes mains douces sur ses cuisses, je sens ses poils durs, ça m’exite de plus belle, alors je commence à faire des va et vient avec ma bouche, je deviens très salope, l’obcurité me laisse imaginer son sexe que je n’ai pas vu une seule seconde.

Cela décuple mon excitation, aussi le fait de faire cela dans une cave, dans l’inconfort...parfois je le sors de ma bouche pour le frotter sur mon visage pour ensuite l’avaler en tournant ma langue autour de son gland.

Après 2 minutes mon ami devient fou ,il se met à mettre des coups de reins, à baiser ma bouche telle une chatte béante... hummm,je sens qu’il va jouir et me prépare à recevoir son jus, il gémit puis je le reçois dans ma bouche ,il a ce goût si délicat et unique, hummm ,je continue à le sucer mais très lentement en mélant salive jus et parfums je savoure ces merveilleux instants de ma vie....


Après cela je rallume la lumière ,dos tourné à lui ...il me dit "tu vas recracher ?";"oui,oui", lui dis-je; enfin, plutôt "mmmm,mmmm".

J’ouvre le compartiment à poubelles et je recrache tout.

Je reviens vers lui, il semble comme gêné, de revoir mon visage à la lumière, alors je lui demande s’il a aimé en le regardant tendrement avec un sourire, il était très satisfait, mais bizarement il s’éloigne un peu et puis me dit "merci", je lui ai dit mais pourquoi tu me dis merci chéri ? il semblait un peu déboussolé un instant, de ce qu’il venait de vivre avec moi, je l’ai pris dans mes bras, on s’est embrassés rapidement et puis il est rentré chez lui.

SALIE