Le site de l'histoire érotique

une soirée qui dégenere

Chapitre 1

14
5

Une histoire érotique écrite par

Histoire vraie
Histoire lue 9 320 fois

14

0

Il y a quelques jours, je vous ai fait part d’un après midi chez un homme très grand et pourvu d un membre aussi grand.

Georges et John (son prénom)m’avaient possédée en même temps.

J’avais eue mal mais aussi une très grande jouissance !! John avait d’ailleurs pris de mes nouvelles le lendemain !!

trois mois ont passés et vendredi dernier il nous a appelé

"Bonjour Georges, çà va ?

Oui, très bien merci

Et Annie ?

Annie aussi pas de problèmes!

Voila, vous êtes libres, samedi soir ?

A priori oui, pourquoi?

je connais un petit resto sympa a coté de chez moi et ça m’aurait fait plaisir de vous inviter...

Ho pourquoi pas !!

OK on se retrouve là bas a vingt heures... HA, j aimerais que Annie mette sa petite robe de l’autre fois...

Celle qui boutonne devant?? Oui bien sur!!

Lorsque Georges m’a fait part du coup de fil j’ai eue des frissons entre les jambes; j’allais souffrir pour mieux jouir

Ce samedi j’ai donc mis ma robe, sans soutien gorge et seulement un petit string léopard très fin.

Nous avons donc retrouvé John devant ce "petit resto" en fait un genre de manoir; qui s’appelle d ailleurs "le vieux manoir» ! Il nous accueille à bras ouverts me fait la bise et nous entrons.

Bonjour monsieur xx, très heureux de vous voir! Bonjour messieurs dame, suivez-moi s v p

Nous arrivons dans un petit salon, il y a un canapé et une table dressée avec trois couverts éclairée par des bougies; nous serons donc seuls...

D’office John remanie les couverts afin que je me retrouve entre eux deux et à proximité! Il me fait asseoir et me remercie pour ma tenue en fixant la pointe de mes seins sous le tissu, ce que fait également le maître des lieux en nous demandant si nous désirions l apéritif!!

"trois coupes s’il vous plait"

John me mange des yeux ! Discrètement je défais deux boutons en haut et deux en bas! De profil on peut voir l auréole et la pointe de mes seins, et en bas plus que mi-cuisses

L’ambiance monte petit à petit. Je me suis reculée un peu de la table afin que mes deux hommes ce soir soient bien excités.

Le sommelier aussi lorsqu il fait goûter le vin aux hommes, a les yeux braqués sur le haut et le bas!!

Enfin nous sommes seuls, les mains de mes voisins viennent caresser l’intérieur de mes cuisses qui sont bien ouvertes.

John se penche vers moi et me demande à voix basse, si je veux bien retirer ma petite culotte ; pour toute réponse, je défais encore un bouton, me soulève un peu et retire le tissu superflu je le pose à coté de son assiette, il s’en empare et le porte à ses narines, il hume longtemps en fermant les yeux

" J’adore ton odeur de femme " et en disant cela passe sa main sur ma chatte et récupère ma mouille sur un doigt et le porte à sa bouche, il bande car la bosse énorme de son pantalon ne ment pas, il ne doit d ailleurs pas avoir de slip: comme Georges !!

A la fin du repas il nous demande si nous voulons boire une bouteille de champagne, dans ce salon ou à priori nous pouvons tout faire... ou bien chez lui

D’un commun accord nous disons "chez toi"!! Je ne veux pas me donner en spectacle ici, il y a peut être une caméra !!

Arrivés aux voitures John demande " veux-tu monter avec moi Annie?

Ho, merci je ne préfère pas!

Pas de problème excuse moi

Mais si voyons dit Georges, je n’y vois aucuns inconvénients

Bon d accord dis-je

nous sommes à cinq minutes de chez lui mais déjà sa main vient entre mes cuisses, que j’ouvre, je redéfais les boutons jusqu’à la taille, je n’ai pas remis mon string, ses doigts fouillent ma chatte, ma main cherche son membre

"Tu veux bien ? " dit-il

Je comprends ! Pour qu’il n’y ait pas d ambiguïtés je me mets à quatre pattes sur le siège, afin que Georges qui suit derrière me voit bien, je me penche et défais la boucle de son pantalon et le zip car vus la taille de la bête impossible de la sortir par la braguette

ma