Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Vacances en chambre d'hôte. (10)
Fantasme
Erotique
Auteur :
Catégorie : Erotique
14
5
14pts
Lecture Zen
[ Chapitre : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 - 12 - 13 - 14 - 15 - 16 - 17 - 18 - 19 - 20 - 21 - 22 ]
-    Bon je te propose une petite pause.

Il donna à Jessica une veste de kimono noire.

-    Ne te rhabille pas, met ça, cela nous fera gagner du temps ensuite.

Elle enfila la veste et noua la ceinture pour la fermer. Celle-ci couvrait à peine son cul.

-    Au fait, quand reviens ton mari ?
-    Vincent ! il devait me rappeler, j'ai complétement oublié…
-    On dirait qu'il ne l'a pas fait.
-    Je ne sais pas, j'ai laissé mon téléphone dans le salon.
-    OK, remontons voir alors.

Jessica semblait inquiète, comment allait-elle expliquer à Vincent de ne pas lui avoir répondu ?

Marc la laissa tranquille, même si, en la voyant monter l'escalier et surtout en voyant son petit cul nu, il avait envie de la caresser et de la prendre.

En arrivant dans le salon, elle se précipita sur son téléphone qui était sur la petite table.

-    3 messages manqués !
-    Et bien rappelle le maintenant.
-    Mais comment vais-je expliquer de ne pas avoir pris ses appels ?
-    Tu n'as qu'à lui dire que tu n'avais plus de batterie.

Un peu soulagée d'avoir une explication à lui donner, elle appela.

-    Eh bien, t'était-ou ?
-    Désolée, nous n'étions pas ici et ma batterie était déchargée.

Elle avait dit cela d'une traite, comme une leçon apprise par cœur.

Ils discutèrent un moment, elle s'était assise dans le canapé. Marc s'était installé dans le fauteuil qui faisait face et ne manquait rien du spectacle. Elle avait plié ses jambes sous elle et la veste ne cachait pas grand-chose.

Vincent avait demandé à Jessica ce qu'elle avait fait de sa journée et elle lui avait dit avoir visité la région et parlait de ce qu'elle avait vu.

Elle n'avait pas menti, mais bien sûr, elle ne lui avait pas parlé de la balade main dans la main, de ce que Marc avait fait dans l'église, ni de ce qu'elle avait fait à Marc.

 Elle avait parlé des photos, mais en restant vague.

-    Nous avons fait quelques photos.

Vincent avait compris qu'elle parlait de photos faites lors des visites et n'eut aucune réaction sur le « nous ».

Il faut dire qu'il était un peu préoccupé par ce qu'il avait à dire à Jessica et ne savait comment aborder le sujet.

-    Au fait, quand rentres-tu ?

Jessica, par sa question, permit la transition.

-    Oui, effectivement, euh... c'est aussi pour cela que j'ai cherché à te joindre à plusieurs reprises…

Il n'avait pas vraiment besoin d'en dire plus, Jessica avait compris.

-    Voilà, le problème n'est pas tout à fait résolu et j'ai besoin d'un jour de plus…

Elle ne savait pas si elle devait être en colère ou se réjouir de cette annonce.

Ils étaient venus fêter leur anniversaire de mariage et il la plantait là. Il méritait ce qu'elle faisait finalement.

-    Quoi !

Jessica, n'avait pas feint la colère, le report de son retour ne lui plaisait pas.

-    Et quand reviens-tu ?
-    Jeudi soir, ou vendredi matin, si je termine trop tard.
-    Tu m'avais dit 2 ou 3 jours.

Marc attendait patiemment en la regardant, mais voyant Jessica contrariée, voire fâchée, il se leva, enleva le nœud de la ceinture et écarta un peu les pans du kimono.

Jessica, le regarda en continuant à parler et lui fit une petite moue en dodelinant de la tête, geste qui voulait le taquiner et voulait lui signifier qu'il était coquin.

 Elle avait un peu perdu le fil de la conversation.

Vincent ne remarqua pas son inattention.

Marc était reparti s'installer dans son fauteuil. Jessica changea son assise, elle avait déplié ses jambes et était maintenant assise « convenablement » sur le canapé. 

Elle parlait avec Vincent, ou plutôt répondait de « oui » ou de « non » qui montrait qu'elle ne prêtait plus vraiment attention à ce qu'il disait.

Elle fixait Marc et écarta ses jambes. Il fit un grand sourire en voyant la chatte de Jessica ainsi offerte à son regard et passa sa langue sur ses lèvres.

Ce geste fit rire Jessica.

-    Ça te fait rire ?
-    Excuse-moi, c'est nerveux… tu m'invites une semaine dans un bled perdu pour pouvoir profiter tous les 2 de nos 3 ans, et tu me plantes-là… avoue que c'est risible.

Le ton agressif de sa réponse était convaincant et certainement sincère.

Vincent s'excusait encore de ce contretemps, mais Jessica ne l'écoutait plus vraiment, elle caressait sa toison en regardant Marc.

Vincent continuait à parler, cherchant un moyen de se faire pardonner. 

Marc la regarda en faisant des mimiques d'approbation.

Jessica glissa un doigt dans son sexe, fit un petit mouvement de rotation comme si elle voulait le badigeonner de sa cyprine puis le sortit et le suça en regardant Marc dans les yeux.

-    Mais oui Vincent, je t'aime !

Dit-elle ensuite en répondant à une de ces questions.

En disant cela, elle avait remis son doigt dans sa chatte, l'avait à nouveau englué de sa « mouille », mais ensuite, au lieu de le sucer comme la première fois, elle le pointa vers Marc. Celui-ci se leva, s'approcha et commença à le sucer.

-    Oui, Vincent.

Marc s'agenouilla devant Jessica et glissa à son tour un doigt dans sa caverne humide, puis le fit sucer par Jessica.

-   à mon retour, nous passerons la journée complète dans la chambre et je te ferais tout ce que tu désires.

- j'adore quand tu me fais ça...

répondit-elle à Vincent en regardant Marc dans les yeux.

-    Oui Vincent, Je t'embrasse aussi.

Marc posa un baiser sur son mont de venus.

-    D'accord Vincent, à jeudi.

Il posa ses mains sur la poitrine de Jessica et commença à les peloter doucement.

-    Moi aussi Vincent.

Elle posa le téléphone sur l'assise du canapé et enleva sa veste de kimono.

Elle se leva, Marc était toujours à genou devant elle. Il prit ses fesses entre ses mains et l'attira vers lui puis enfouit sa tête dans sa toison et commença à titiller son petit bouton.

De petits gémissements de plus en plus approchés indiquaient que l'orgasme était proche. Elle s'agenouilla à son tour et vint embrasser Marc. Sa bouche avait l'odeur de son plaisir, le goût de sa cyprine.

Elle s'en régala avec délectation.

Le baiser était fougueux, ils basculèrent et se retrouvèrent allongés sur le sol.

ils s'embrassèrent avec gourmandise, Jessica déshabilla Marc et le poussa Marc sur le dos, vint s'accroupir pour s'empaler sur lui et commença à imposer le rythme de cette nouvelle copulation.

Elle y mettait tout son cœur et toute sa colère...

 Vincent n'était qu'un idiot et elle voulait lui faire payer son absence.




Vous avez aimé cette histoire ? Partagez-la !
Quitter la Lecture Zen Options Lecture audio
a
A



OK
Version mobile
Catégories