Le site de l'histoire érotique

Vacances en chambre d'hôte.

Chapitre 18

13
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le

13

6

Vincent dormait comme un loir, il n’entendit pas Jessica revenir dans la pièce. Elle avançait sur la pointe des pieds, elle ne voulait pas le réveiller.


Elle appréhendait le retour dans la chambre, mais elle devait le faire, toutes ses affaires étaient là et elle devait absolument se laver.


La douche, elle aurait pu sans problème la prendre ailleurs que dans leur salle de bain, mais ses vêtements étaient maculés du sperme de Marc, aussi bien sa jupe que son chemisier, il fallait donc qu’elle se change aussi.


En effet, après lui avoir demandé de découvrir cette fameuse pièce, Marc l’avait embrassé, sa main gauche s’était perdue sous sa jupe et ses doigts avaient fouillées son intimité.


Ils n’avaient rencontré aucun obstacle, car elle était venue le retrouver habillée d’une seule jupe et d’un chemisier, sans aucun sous-vêtement.


Elle avait joui sous cette caresse puis s’était mise à genoux devant lui avait libéré le braquemart de son partenaire et l’avait sucé. Puis il l’a prise en levrette, elle était debout, les mains posées sur le canapé.


Marc allait jouir quand un bruit se fit entendre, elle crut qu’il provenait de Vincent descendant l’escalier.


Elle s’écarta de son amant juste au moment où celui-ci éjaculait.


Le jet était puissant et la semence abondante. Elle fut aspergée, ses fesses, sa jupe et même son chemisier furent honorés par cette éruption.


Le danger passé, ils ne surent pas l’origine du bruit, mais furent rassurés de voir qu’il ne s’agissait pas de Vincent, ils éclatèrent de rire, puis marc nettoya les fesses et les vêtements de Jessica autant qu’il le pouvait, mais il y restait des taches.


Ils avaient tendu l’oreille, le silence régnait à nouveau dans la maison, ils sont montés doucement à l’étage, Marc en premier, ils ont écouté à la porte de la chambre, puis entendant Vincent ronflé, Jessica décida de pénétrer à l’intérieur.


Elle jeta ses vêtements dans son sac avec le linge sale et pris une douche.


Vincent se réveilla alors qu’elle était encore sous la douche.


Elle s’était lavée, puis avait laissé couler l’eau sur son corps, simplement pour s’abandonner à ce plaisir simple de l’eau glissant sur la peau, mais aussi pour se remettre de ses émotions.


-    Et si Vincent était arrivé à ce moment-là ? s’il avait été à l’origine de ce bruit ?


Elle revivait dans sa tête ses inquiétudes et commençait aussi à culpabiliser.


Pourquoi avait-elle si facilement cédé à Marc, pourquoi y avait-elle pris autant de plaisir ?


Vincent ne  pensait souvent qu’à lui, mais elle savait qu’il l’aimait.


Les hommes sont tous un peu, voire beaucoup pour certains, égoïste, c’est dans leur nature, surtout quand ils sont jeunes, mais elle, ne l’avait-elle pas été aussi en le trompant ainsi et aussi facilement ?


Heureusement, ils partaient demain et elle ne reverrait plus Marc.


Elle se promit à elle-même de ne plus jamais recommencé, d’être dorénavant fidèle à Vincent et à lui offrir tout ce qu’il voudrait.


Devait-elle tout lui raconter ?


-    Non !


Sa décision était prise et définitive, non elle ne lui dirait rien. Non pas pour se cacher, quoique, si peut-être aussi par peur de sa réaction vis-à-vis d’elle, mais aussi et surtout pour ne pas le rendre malheureux.


Le mal était fait et on ne pouvait pas revenir en arrière, à quoi cela servirait-il de le torturer en lui racontant ce qu’elle avait fait avec Marc ? Cela serait uns décision égoïste, celle de libérer sa conscience en refilant à Vincent le doute et l’inquiétude.


Il pouvait même culpabiliser de l’avoir laissé seul face à ce prédateur, il l’aimait assez pour ramener la faute sur lui et d’ailleurs, Jessica, même si elle ne se l’avouait pas vraiment, se dédouanait un peu de sa faute en divisant les torts.


Oui, elle l’avait trompé, mais n’était-ce pas lui qui l’avait laissé seul avec Marc le jour de leur anniversaire de mariage ?


Étrange sensation, Jessica s’en voulait, mais en voulait aussi à Vincent et peut-être même à la terre entière, sauf à Marc.


Marc  ne lui avait rien imposé, il s’était retrouvé face à une jeune femme qu’il trouvait à son goût, délaissée par son mari et finalement ouverte pour une aventure avec lui.


-    Pourquoi n’en aurait-il pas profité ?


Se disait-elle dans sa tête quand Vincent entra dans la salle de bain.


Il lui fit un grand sourire en venant la rejoindre sous la douche.


Il prit le gel douche et commença à savonner Jessica, sa main s’attarda sur sa poitrine puis se glissa entre ses cuisses.


Il la guida pour qu’elle lui tourne le dos et commença à savonner ses fesses, sa main s’attardait sur son anus, finalement un doigt y entra.


Elle se cambra légèrement pour lui faciliter le passage.


Il bandait dur, il l’a pris par la taille et positionna son sexe à l’entrée de son petit trou intime, il s’aida de sa main gauche pour mieux le guider et d’un geste brusque força le passage.


Jessica retint un cri, Vincent l’avait prise sans ménagement, contrairement à Marc qui prenait toutes les précautions possibles pour visiter ce lieu, il n’avait fait aucune halte, n’avait pas attendu que son rectum s’habitue à l’intrus, il était entré et avait commencé son va-et-vient sur un rythme soutenu.


Il avait finalement joui avant même qu’elle ne s’habitue de sa présence, il avait ensuite lavé son sexe et était sorti.


Elle avait attendu encore en peu avant de le rejoindre dans la chambre. Elle était sortie nue, car elle n’avait pas pris ses affaires.


Il était allongé sur le lit, toujours nu, il tapota sur le matelas, elle hésita et vint le rejoindre.


Elle s’est blottit contre lui et a voulu l’embrasser, mais sans un mot, il posa sa main sur le crane de Jessica et d’une légère pression appuya sur sa tête.


Elle comprit ses intentions, bien évidemment, il voulait qu’elle le suce.


Elle se mit à hauteur de son bassin et regarda son sexe mou.


Il était tout petit et bien flasque, elle voulut le prendre en main pour le masturber un peu afin de lui donner un peu plus de rigidité, mais il enleva sa main; Il voulait qu’elle prenne ce petit bout de chair tout avachi dans sa bouche.


Elle aimait faire des fellations, mais à un sexe bien tendu, ou du moins avec un début d’érection, par contre, elle n’appréciait pas trop avoir cette matière molle dans sa bouche.


Elle hésita, mais n’avait-elle pas promis de faire tout ce que Vincent lui demanderait ?


Elle s’était faite cette promesse et elle devait la tenir.


Elle prit donc en bouche le pénis de son époux, elle avait l’impression d’avoir un morceau de viande caoutchouteux et dû même se retenir à le mâchouiller.


Sa langue tourna autour de l’intrus et son palais chercha à le caresser pour le faire grandir.


Elle obtint finalement gain cause, mais non sans peine.


Marc était bien plus vieux que son époux et pourtant, il se redressait bien plus vite que lui.


Quand la limace a enfin fait place à une tige un peu plus tendue, Jessica commença un petit va-et-vient en essayant de l’enfoncer au plus profond de sa gorge, mais la rigidité de sa queue n’était pas encore assez affirmée et le moindre obstacle la détournait.


Elle s’appliqua du mieux qu’elle pouvait et l’érection se fit de plus en plus ferme. Elle activa le rythme et sentit quelques soubresauts puis dans un véritable râle de soulagement, Vincent déversa sa semence au fond de la gorge de Jessica.


Elle s’écarta de lui, voulut partir vers la salle de bain, mais il l’attrapa par la main pour la retenir, elle s’allongea alors à côté de lui en avalant le sperme qu’il venait de lui offrir.