Le site de l'histoire érotique

Vacances en chambre d'hôte.

Chapitre 23

24
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 7 473 fois

24

1

Marc entendit une voiture arriver, à regret, il arrêta son diaporama. Le couple sonna à la porte d’entrée. La première chose qu’il remarqua fut que la jeune fille ressemblait comme deux gouttes d’eaux à sa mère. Il ne connaissait pas leur âge, l’homme avait les cheveux grisonnants, un peu de brioche et paraissait avoir un peu plus de cinquante ans. Son épouse faisait plus jeune.


Il leur fit visiter leur chambre et le reste de la maison. La jeune fille semblait faire la tête, la mère expliqua brièvement quand ils n’étaient que tous les trois qu’elle n’avait pas envie de venir avec eux, mais qu’ils ne voulaient pas la laisser seule car il y avait eu quelques cambriolages dans leur quartier ces derniers temps.


-    Si vous voulez, je peux essayer de la distraire, j’ai pas mal l’habitude avec les jeunes.

-    Je vous souhaite bon courage. C’est une période ingrate et elle prend notre inquiétude pour un manque de confiance.


Dit le père.


-    S’il n’y avait pas eu ces cambriolages, vous l’auriez laissé seule ?

-    Oui bien entendu, c’est ce qu’elle voulait et nous avons une entière confiance en elle.


La mère ajouta comme pour confirmer les propos de son mari :


-    Oui, elle est assez grande pour rester seule, mais nous ne voudrions pas qu’elle se retrouve nez à nez avec un cambrioleur.

-    Alors, organisez votre séjour comme si elle n’était pas là et je m’occupe de ne pas lui faire regretter de vous avoir accompagné. J’ai pas mal de jeux vidéo avec une super console, un abonnement aussi à une plateforme possédant des milliers de films et vidéo… et si elle le désire je pourrais même jouer les guides pour quelques visites touristiques et culturelles. Qu’aime-t-elle ?


Il avait compris en discutant avec les parents, qu’eux aussi auraient aimé se retrouver en tête-à-tête, ils avaient d’ailleurs réservé dans un premier temps qu’une chambre avant de rappeler quelques semaines plus tard pour demander si une autre chambre était disponible pour leur fille.

La mère était mignonne, la fille tout autant. Marc les observait discrètement toutes les deux. Ils n’auraient pas pu dire laquelle des deux étaient la plus jolie, mais en se remémorant ce qu’il venait de vivre avec Jessica, il s’est dit que les jeunes semblaient bien plus ouvertes que leurs ainées…  

Les parents, trop heureux de pouvoir échapper aux critiques de leur fille durant tout le séjour furent heureux d’accepter sa proposition. Il fallait quand même en discuter avec elle, mais si elle était partante, il n’y voyait aucun inconvénient.


Marc inspirait généralement confiance, c’était effectivement le cas pour ce couple.


Il laissait ensuite le couple et leur fille prendre possession de leur chambre.


Il en profitait pour prendre un écran d’une des chambres vides et le descendre dans une petite pièce qu’il n’utilisait pas. Dans cette pièce, il y avait un vieux canapé et un petit meuble. Il y déposait la télé sur le meuble et commençait à y brancher la console de jeu et le lecteur DVD, puis il amena tous les jeux vidéo et DVD qu’il possédait.


Le soir, le trio descendit à l’heure dite pour prendre le pot d’accueil. Marc leur offrit son volcan d’auvergne en guise d’apéritif.

Le couple accepta, enthousiaste de goûter un produit du terroir. Ils proposèrent même à leur fille de goûter. Celle-ci ne voulait pas, mais devant l’insistance de sa mère, elle finit par accepter.


-    Je ne t’en verse pas beaucoup.


Lui chuchota Marc en remplissant son verre au trois quart et en y faisant un petit clin d’œil.

Ce geste l’amusa certainement car elle lui rendit son  sourire en le remerciant.

Le repas fut agréable, le couple était charmant et sympathique.

Après le repas, il proposa de prendre un verre au salon, mais le couple refusa. Ils devaient être pressés de se retrouver tous les deux dans leur chambre.

Pauline se dirigea vers l’escalier en compagnie de ses parents, mais marc voyait bien à sa tête qu’elle n’avait pas envie d’aller se coucher si tôt.


-    Si tu veux, je peux te montrer l’espace jeux vidéo.


Le terme était pompeux, cet endroit n’existait que depuis quelques heures en fait.


Elle accepta et il l’emmena donc dans cette petite pièce. Elle prit place dans le canapé et il lui montra les différents jeux qu’il avait.


Sans réelle surprise pour Marc, elle ne trouva pas vraiment son bonheur dans sa collection qu’il avait en  fait acquise il y a plusieurs années lors de la venue de ses neveux pour plusieurs semaines.


Il lui avait montré les DVD avec le même succès que pour les jeux.


Cependant, en examinant ce que Marc possédait, ils commencèrent à discuter de choses et d’autres. Il lui demanda  quelques propositions de DVD ou jeux qu’il pourrait acquérir et c’est ainsi qu’ils en sont venus à discuter de ses goûts en règle générale. Alors qu’elle disait aimer beaucoup se balader en forêt, visiter des sites naturels, il lui proposa de lui servir de guide. Cette suggestion l’enchanta. Il s’appuya sur cette réponse pour lui  sortir un  livre de photo de la région.


-    J’aime beaucoup, je n’ai pas d’appareil photo, j’utilise mon téléphone, mais j’adore prendre des photos.


lui dit-elle.


L’occasion était trop belle. Il lui parla donc de sa passion pour la photo.


-    J’ai même un studio bien mieux et plus élaboré que la plupart des professionnels.


Elle était impressionnée par ce qu’il lui décrivait, mais n’osait pas vraiment lui demander à le voir.


-    C’est mon jardin secret.


Cette confession ne l’encourageait d’ailleurs pas à lui en demander plus.


En fait, cette confidence avait pour objectif d’attiser sa curiosité et surtout de lui être reconnaissante de l’avoir satisfaite.


-    Cela te dirait de le voir ?

-    oh que oui…


Son enthousiasme faisait plaisir à voir.  Il lui proposa  donc de le suivre, mais seulement avec la promesse de ne pas faire étalage de ce qu’elle allait voir.


Cela l’intrigua et elle lui demanda même pourquoi.


-    J’adore prendre des photos en amateur, pour le plaisir, mais je ne veux pas que cela soit une contrainte et si je commence à en parler à mes clients, ils voudront que je devienne leur photographe pour le séjour et je ne veux pas de cette contrainte. Seuls mes amis l’ont déjà visité.


Il précisa  qu’il la trouvait sympathique et qu’il imaginait bien que cela ne devait pas être marrant pour elle de se retrouver seule loin de ses amis.


Elle acquiesça, un peu flattée qu’il lui offre cet honneur et lui promis de ne rien dire à personne.


-    Promis, jurée.


Dit-elle en lui souriant. Marc lui rendit son sourire en lui faisant à nouveau un petit clin d’œil complice.


-    Mais si mes parents me demandent ce que j’ai fait ce soir ?

-    Je ne pense pas qu’ils te le demanderont, mais si tel est le cas, à toi de voir ce que tu veux leur dire, mais j’ai peur que si tu leur parles de ma passion pour les photos…


Elle ne laissa pas Marc finir sa phrase


-    Promis, je ne leur dirais rien.

-    Ce sera notre petit secret.

-    Oui


Répondit-elle d’un ton joyeux.


Marc lui montra ensuite la direction à prendre et elle s’avança devant lui. Elle portait un jean qui dessinait à merveille ses formes. Il ne pouvait s’empêcher de contempler ce petit cul bien rond. Il préférait les femmes féminines et surtout en jupe ou robe, mais il ne pouvait nier qu’un jean sur un corps bien fait était aussi agréable à regarder. Marc est ensuite repassé devant elle pour ouvrir la porte qui menait vers le sous-sol.