Bonjour

Voir mon profil Se déconnecter
Connexion

Nom d'utilisateur

Mot de passe

Vacances chez mon oncle (3)
Fantasme
Inceste
Auteur :
Catégorie : Inceste
18
18pts
[ Chapitre : 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 ]
Je me lève tard le lendemain, vers 10h. Pendant que je lui fais sa pipe du matin, mon oncle me dit que l'on ira faire des courses avant d'aller à la mer. Mon oncle veut m'acheter des vêtements pour la soirée chez Robert.

Nous partons vers midi, faire les magasins, moi bien sûr en mini-jupe et top moulant. Dans un grand magasin de vêtements, mon oncle sélectionne des micro-jupes extra courtes et des tops sexys.

Dans la cabine, son choix va vers une micro jupe noir. C'est la plus courte, elle couvre tout juste mes fesses. Il se décide pour un top très échancré et moulant laissant voir mon nombril. L’auréole de mes tétons est visible tellement le top est décolleté. Mes seins tiennent mal et il suffit de tirer un peu le tissu pour qu’ils sortent du décolleté.

Nous allons ensuite dans un magasin de chaussures, tonton Bertrand trouve des scandales talons aiguilles de 12 cm. Je n'ai pas l'habitude de marcher avec des talons aussi haut, il faudra que je m’entraîne. Nos achats terminés, nous mangeons dans un petit resto .
Après un moment à la mer nous rentrons en fin d'après-midi chez mon oncle. Je reste un peu au bord de la piscine et je vais me préparer pour la soirée chez Robert.

Je prends une douche et me remaquille. Puis j'enfile une culotte, ma nouvelle jupe et le top que tonton Bertrand vient de m'acheter. C'est vraiment très sexy, la jupe est vraiment très courte couvre à peine les fesses.

Quand je suis assise, elle ne cache rien et remonte, il faut que je la tire lorsque je me lève pour la remettre en place. Le top moule et met en valeur mes seins. Le décolleté en V descend très bas et mes seins sortent facilement, il faut que je fasse attention et remette le décolleté en place si mes seins s'échappent.

J'enfile les sandales talons aiguilles, 12 cm c'est beaucoup, je n'en ai jamais mis d'aussi haut. Je suis obligée de me tenir très droite et cela fait pointer mes seins. Après un entrainement, je descends rejoindre mon oncle.

Tonton Bertrand s’exclame en me voyant. "Voilà ! Tu es bandante ! On voit tout de suite que tu es une salope habillée comme une pute !"

Il passe sa main sous ma micro jupe. "Ah non, pas de culotte! Enlève-moi cette culotte tout de suite !". En disant cela, tonton Bertrand me donner un bonne fessée.
Oui tonton Bertrand, excuse-moi, je suis désolée"
"Et fait toi une queue de cheval !"

Je file dans ma chambre au si vite que mes talons me le permettent.
Je m'empresse de retirer ma culotte que je balance sur un siège, et me fais une queue de cheval.

Je reviens me présenter devant mon oncle, en queue de cheval et sans culotte.
Tonton Bertrand soulève ma jupe et me donne une série de claque sur les fesses. "Je ne veux plus que tu mettes de culotte tant que tu es ici ! Et chez Robert, interdit de croiser les jambes ! Compris ?".
"Oui tonton".

Mon oncle tire un peu sur le décolleté, ce qui a pour effet de faire sortir un sein de mon top. Il bouge encore un peu le tissu et le second sein est libéré à son tour.

Tonton Bertrand attrape un téton dans chaque main et tire et tord les pointes. Je pousse un cri de douleur et de gémissement. Mon oncle me redonne une fessé qui claque sur mon cul nu.

"Range moi tes mamelles de salope, on va y aller; C'est parfait tu es bandante pour faire la pute à la soirée !, mais avant suce moi !"

Je me mets tout de suite à genou et sort la bite raide de mon oncle. Bertrand m'attrape par la queue de cheval et me baise sauvagement par la bouche. Il donne des grands coups de hanche et me maintien d'une main par les cheveux. Après un long moment de ce traitement, il me relâche et me laisse un peu sonnée sur le sol. "Va refaire ton maquillage et on y vas !"

M'étant refait une beauté, nous partons chez Robert en cabriolet. Robert habite une petite maison. Lorsque nous arrivons, Robert et 3 de ces copains sont dans le jardin à boire des bières.

Robert me présente et je fais une bise à chacun de ses copains, Charles, Gérard, et Michel.

"Nous parlions de toi", me dit Robert glissant une main sous mes fesses. «Les gars je vous avais bien dit qu'elle a de gros nichons et un beau cul !".

"Ça fait du combien tes nibards ?" me demande Gérard,
"90 bonnet F"

Les fauteuils de jardin sont disposés en cercle et lorsque je m'assois tous les mecs regardent vers mon intimité. Me rappelant que je ne dois pas croiser les jambes, je serre les cuisses mais je n'arriverais pas à tout cacher. Robert me sert une vodka orange.

La conversation tourne autour du sexe et des filles. Mon oncle confirme que je suis une salope et un bon vide couille.
"Elle est bandante attifée comme une pute, vous ne trouvez pas ?"

Ils répondent tous unanimement par l'affirmative. Mon oncle me fait marcher un peu devant eux et m'attire sur ses genoux.
Mon oncle trempe un doigt dans une sauce pour biscuit apéro et me fourre son doigt dans la bouche. Je lèche et suce son doigt au grand amusement de tous les mecs. "En plus d'avoir de grosses mamelles, cette petite pute suce à merveille" dit mon oncle.

"J'adore les grosses mamelles" dit Gérard.
Mon oncle me fait mettre debout et me donne une claque sur les fesses. "Va montrer tes nichons à Gérard".
Je me dirige vers Gérard et m'assoit sur ses genoux, de façon à ce que mes seins soient sous son nez.

"Putain, ça c'est des nibards !" s’exclame Gérard
"Va y tu peux toucher, te gêne pas" lui dit mon oncle. Gérard ne se fait pas prier et me tâte la poitrine. «Ils sont fermes !". Mes seins sortent du décolleté sous les mouvements de la main de Gérard. Il me palpe le sein l'un après l'autre et fait rouler mes tétons entre ses doigts.

"A moi maintenant " dit Michel. Je me lève tire sur ma jupe et vient m’asseoir sur les genoux de Michel les seins toujours à l'air. Je subis le même traitement et passe ensuite sur les genoux de Robert et Charles me faire tripoter les seins.

Lors du passage sur les genoux de Robert, mon top a été carrément retiré et je suis juste en micro jupe et talon aiguille.
Je passe de l'un à l'autre.

Alors que je suis sur les genoux de Michel, il prend des glaçons et me les passe sur les tétons. Le résultat est immédiats, mes tétons pointent et deviennent dures pour le plus grand amusement de tous les hommes.

Ils décident de faire un jeu, je suis assise sur les genoux de mon oncle et Robert et Gérard essayent de m’allonger les tétons avec des glaçons. Ils s'occupent chacun d'un téton et jouent à celui qui le rendra le plus long. Mon oncle a sorti un mètre de sa poche et fait les mesures.

Gérard s'occupe de mon téton gauche et Robert du droit. Il fond rouler mes tétons entre des glaçons et tire dessus pour les allonger. Ils prennent les glaçons avec des mouchoirs en tissus pour ne pas se geler les doigts.

Mon oncle arbitre le jeu, et prend des premières mesures de mes tétons après 5 minutes de match.
"1,8 cm à gauche pour Gérard, 1,7 pour Robert à droite, première manche gagnée par Gérard. Allez les gars ! Faites les encre grossir ! Je vous donne 5 minutes !"

Mon oncle les arrêter après 5 minutes et reprend les mesures, mes tétons ont doublés de volume sous le traitement.

Mon oncle annonce les résultats "2 cm à gauche pour Gérard, 2,1 pour Robert à droite, seconde manche gagnée par Robert !. Egalité ! Je vous donne 5 minutes pour vous départager !»

Gérard et Robert s'active de plus belle sur mes tétons. Mes tétons sont à nouveaux coincés et roulées entre des glaçons.

Mon oncle annonce la fin du match et prend les mesures. "2,3 cm à gauche pour Gérard, 2,3 à droite pour Robert ! Egalité ! Bravo les gars"

"Elle a la chatte bien lisse" fait remarqué Gérard qui de sa position a une vue sur ma chatte alors que je suis sur les genoux de mon oncle. "Retire ta jupe !" me dit mon oncle "qu'on puisse bien voir !"

Je retire ma jupe devant les 5 hommes et mon oncle m'attire vers lui. Je suis complètement nue en talons aiguilles.
"Elle est bien foutue ma salope nièce, hein les gars ! Prenez cette pute en photos avec vos portables !".

Mon oncle me fait asseoir sur ses genoux face aux quatre autres qui leur portable en main prennent des photos. "Écarte bien les cuisses !" Mon oncle me doigte pendant que ses copains prennent des photos.
"Je bande raide moi les gars" dit Michel

"Il est temps de baiser cette pouffiasse" lui répond mon oncle "Sortez tous vos bites, on va se vider les couilles !"
Michel est le premier à sortir une sa bite raide de son short. Je me mets entre ses jambes et commence à le sucer. Puis je m'assoie sur ses genoux mais cette fois en m'empalant sur sa bite. Je passe de l'un à l'autre, je suce ou me fait prendre selon leurs envies.

Mon oncle et Robert essayent de me prendre en même temps. Tonton Bertrand me fait pencher en avant, en équilibre sur mes talons. Il tend ma queue de cheval à Robert qui m’attrape par les cheveux et dirige ma tête vers sa bite que je suce.

Je reprends ensuite mon tour de chaque homme. Je passe le reste de la soirée à sucer et à me faire prendre. Nous restons jusqu'à 5h du matin. Ils ont tous éjaculé et certains plusieurs fois dans ma bouche.

Comme ils ont tous envie de me revoir, mon oncle propose une soirée chez lui demain soir et promet des surprises. Robert invitera 3 autres potes, André, René et Gilles. Gérard viendra avec son fils et un copain de son fils.

Je dors bien cette nuit et il est 11h lorsque je rejoints mon oncle qui lit son journal sur la terrasse. Sans qu'il me demande je me mets à genou entre ses jambes pour lui faire la fellation du matin. Tonton Bertrand me félicite "tu commences à être bien dressée".

Il m'explique le programme, nous irons faire quelques courses après manger. Il voudrait organiser la soirée avec ses copains et me demande si cela ne me dérange pas de ne pas aller à la mer. Cela ne me gêne pas, je bronzerai sur le bord de la piscine.

Tonton Bertrand éjacule dans ma bouche après une longue pipe, et il est midi passé lorsque je vais me préparer à la salle de bain.

1h après je le rejoints. Mon oncle m'a demandé de m'habiller comme hier soir, avec ma nouvelle micro jupe à ras des fesses, le top moulant et décolleté qui retient à peine mes seins et mes sandales talons aiguilles 12 cm. Évidement je ne mets pas de culotte et je n’oublie pas de me faire une queue de cheval.

Tonton Bertrand a mis le couverts et fait griller des fruits de mer sur sa plancha. Il me complimente :
"Tu es toujours aussi bandante dans cette tenue de pute"
"Merci tonton Bertrand"
Il passe sa main sur un de mes seins et le fait jaillir sans difficulté du décolleté et s'amuse à sortir le second.
"Je ne me lasse jamais de tripoter tes gros nichons" dit-il en joignant la parole au geste.
Je lui fais un sourire coquin, je remballe mes seins dans le top et nous pensons ensuite à table, c'est délicieux.

Nous nous rendons au supermarché. Mon oncle veut acheter pour son cocktail de ce soir. Dans ma tenue je très mal à l'aise dans le supermarché, des gens me lancent des regards. Heureusement il n'y a pas beaucoup de monde. Mon oncle fait exprès de me mettre dans des situations embarrassantes.

Il me demande de prendre des produits au rayon du bas. Je dois me mettre à croupis bien droite équilibre sur mes talons (hors de question de me pencher mon cul serait complètement découvert" et tirer ma jupe très vite lorsque je me relève. J'ai ta chatte en photo me dit-il en riant, son portable en main, alors que je viens de prendre un sachet de pistache.

Nos courses au supermarché terminées, c'est un soulagement, mon oncle se dirige en ville et arrête sa voiture devant un magasin. Je me rends compte que c'est un sexshop qu'une fois à l’intérieur. A part nous il n'y a qu'un homme qui regarde les DVD et le vendeur qui parait tout content de me voir.

Mon oncle parle avec le vendeur et nous nous allons dans un rayon vêtements. Le vendeur montre à mon oncle plusieurs modèles de micro jupe. Le choix de tonton Bertrand se porte sur une micro jupe extra courte en voile transparent noir. Le vendeur lui assure que la jupe a un effet hyper sexy. Mon oncle me dit de l'essayer. Je regarde autour de moi mais je ne vois pas de cabine, le vendeur semble lire dans mes pensées et me dit de me changer dans le rayon.

Le gars qui regardait les DVD intéressé par ce qui se passe de notre côté et est venu à côté de nous. Je quitte ma mini-jupe sous le regard des trois hommes et enfile la micro jupe en voile. Le vendeur l'ajuste à ma taille.
"Vous voyez", dit-il à mon oncle, "c'est très sexy, la jupe est très courte". Disant cela le vendeur passe sa main sur mes fesses, "la jupe ne couvre pas la totalité des fesses".

Le vendeur poursuit "Devant on aperçoit la chatte à travers le tissus, il tombe juste sous le sexe". Le vendeur le prouve en collant avec ses doigts le tissu sur mon sexe.

Le vendeur termine "La jupe est très légère et se soulève facilement, regardez". Il soulève un peu le devant de la jupe et en profite pour faire parcourir son index tout le long de la fente de mon sexe.

"Cette jupe est parfaite" dit mon oncle en souriant, "nous la prenons, essaye celle-ci aussi", mon oncle me tend une micro jupe plissée écossaise".

Le vendeur approuve "cette jupe est indispensable". Je passe la micro jupe plissé, elle aussi couvre à peine mes fesses. Le vendeur continue ses explications "Voyer, elle donne un look d'étudiante, elle bouge lorsque la fille marche". Il me demande de marcher au bout du rayon et de revenir.

"Voyer" poursuit le vendeur "elle se soulève et découvre le bas des fesses quand la fille marche, devant c'est aussi hyper sexy". Je suis revenue devant eux, le vendeur passe son doigt sous ma jupe, "le sexe est tout de suite accessible". Effectivement je sens ses doigts sur ma chatte.

"Parfait, nous la prenons" dit mon oncle, maintenant montrez-moi ce que vous avez en bustier".
Tonton Bertrand choisit un bustier noir seins nus. Je dois l’essayer aussi. Le bustier m'oblige à me tenir très droite et mes seins sont complètement dénudés et remontés par le bustier.
"Voyer " dit le vendeur "c'est parfait avec cette fille qui a de gros seins, ils sont mis à valeur et présentés par le bustier qui les rehausse ". Le vendeur met une main sous l'un de mes seins et le fait bouger pour montrer.

"C'est exactement ce que je veux", dit mon oncle ", nous le prenons, montrez-moi un maillot de bain string aussi".
J'essaye un string avec un tout petit triangle de tissus qui moule ma chatte. Mon oncle l'achète aussi.

Je me rhabille enfin devant les trois hommes, l'autre client étant toujours là. Mon oncle me dit de l'attendre dans la voiture, le temps qu'il règle et voit deux trois choses. Je le vois sortir avec deux sacs. Il m'en tend un qui contient les vêtements et met l'autre dans le coffre de la voiture.

"Tu t'habilleras avec la jupe transparente et le bustier ce soir" me dit mon oncle
"Et dans le coffre qu'est-ce que c'est ?"
"Des surprises !"

Nous rentrons. Comme j'ai du temps je me mets en maillot de bain et profite de la piscine et des transats. Je vais me préparer à 6h pour être prête pour accueillir nos invités. Je prends une douche et refait mon maquillage. J'enfile la micro jupe en tulle noir transparent, le bustier et mes sandales talons aiguilles de 12 cm.

Je rejoints mon oncle qui finit de préparer son cocktail sur la table de jardin.. Il a disposé 10 fauteuils de jardin autour pour les 10 hommes qui vont venir ce soir.
"Je bande rien qu'en te regardant ! Tu mérites des fessés pour porter des tenues aussi courte et dénudée".

Mon oncle me donne plusieurs fessés, qui font bouger mes seins.
Il prend mes seins par les tétons et les fait bouger encore plus fort, "salle petite pute tu me fais encore bander raide, suce moi !"

"Je me mets immédiatement à genoux et sort sa bite e le suce avec entretien. "Active-toi ! Fait moi gicler salope ! Plus vite que ça, jusque au fond de la gorge !"

Ces parole crue me fond mouiller. Je m'applique au mieux pour le pomper rapidement sur toute la longueur.

"Continue, c'est bon, vide les couilles de tonton salle pute !"
Après une bonne vingtaine de minutes de pompage intensif, mon oncle éjacule dans ma bouche. Je le lèche bien et le rhabille.
"Va dehors et accueille ceux qui vont arriver".




Catégories
Top Recherches
Forum