Le site de l'histoire érotique
Sharhajar
Compte Supprimé

Re: Au fil des mots / maux...

La tête renversée, je rêve.
Mes cheveux bruns rencontre tes mains. Une étreinte marbrée.
Tes deux seins contre le creux de mes reins. Mon teint marqué.
Tu me tète, bercée dans ma sève.

Marques de griffure sur les draps. Je crie.
Crispée autour de ton cou, les muscles bandés.
Tes atours, ton goût, ton musc ne cessent de me hanter.
Défigurée par nos ébats. Je jouis.

Fumée âcre étouffe mes soupirs.
Toute éprise, je coule entre tes doigts.
Toutes tes prises, ton pouls contre moi.
Fumée âcre bouffe mes souvenirs.

Je veux voir tes yeux, montre les moi.
Pas juste tes bras autour de mes fesses.
Pas juste tes bas qui me caressent.
Je veux voir tes yeux, montre ton émoi.

Tes yeux, toi.
Ton absence me blesse, m’esseule.
Je t’aime sous un autre toit.
Je pense, m’affaisse, mais seule.

Sourire figé face à la solitude.
Timide vers le plaisir, caresse son écrin.
J’imagine ton désir, tes fesses, ton crin.
Rire affligé accepte la plénitude

Oiseau en cage joue avec la serrure.
Mes sens se lient, je me livre ouverte.
Digitale s’extirpe. Le vide arrête le sablier.
Agite mes tripes, mon bide, ça y est.
Je pense que je jouis, un livre ouvert.
Page après page, lis chaque rayure.

Retrouver les gestes du passé.
Antan me coupe le souffle, crise d’asthme.
En tant de coupes, je souffre, prise d’orgasme.
Éprouvée, la peste est dépassée.

Goutte de sueur me ramène à la vie.
Le goût de la peur qui mène ma vie.
Peur d’être sans toi, cachée sous mes draps.

Ben&nuts
Membre
24-08-2020
129 Messages
Sexe : Homme
Age : 23 ans
Lieu: Introuvable

Re: Au fil des mots / maux...

Goutte de sueur me ramène à la vie
Le goût de la peur qui mène ma vie
Peur d'être sans toi, cachée sous mes draps
Tes lèvres contre ma toise, rongeant comme un rat.

Hagard, je ne sais comment t'extirper de ma tête
Mon but n'étant pas de te jouer du violon
Hajar, tu es devenue pour moi aussi addictive que ma méth
Et te lire ne fait qu'accroître ma "fascination"

Dernière modification par Ben&nuts (Le 25-08-2020 à 00h57)


Les mots n'ont d'importance que celle qu'on leur accorde.
SYL30
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
28-03-2019
863 Messages
Sexe : Homme
Age : 51 ans
Lieu: Avignon

Re: Au fil des mots / maux...

Les seigneurs

Il faut craindre les seigneurs
Ils sont revenus, sournois et cupides
Hyènes féroces et stupides
Ils sont revenus plus puissants, plus saigneurs

Peu nombreux, ils ont pourtant envahis la terre
Décident qui mange, qui vie ,qui meurt.
A l’abri dans leur immense tour de verre
Ils nous observent, méprisants prédateurs

Ils abreuvent leur soif de richesse
Avec les pleurs des peuples en détresse
D’humain ils n’ont que l’apparence
Ils puent de leur suffisance

A leurs bottes , déjà nos gouvernements
Bientôt la justice , évidemment
La police dans la foulée
Et voilà, la boucle est bouclée

L'aristocratie rétablie
Liberté d'expression choisie
Liberté de pensée parasitée
Pour un esclavage en douceur programmé

Assassiner l'humanité pour dogme
Et quelque soit le titre qui les nomme
Il ne sont  pas grand chose surtout  pas des  hommes
Pourtant leurs esclaves nous sommes.


elle habite ma tête je l'aime, je la hais.
Ma personnalité c'est celle que je suis, mon apparence c'est celui que je montre.
Lioubov
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-01-2012
22591 Messages
Sexe : Homme
Age : 74 ans
Lieu: Périgord

Re: Au fil des mots / maux...

Quelle lucidité, Syl ! Bien vu.

SYL30
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
28-03-2019
863 Messages
Sexe : Homme
Age : 51 ans
Lieu: Avignon

Re: Au fil des mots / maux...

Ils se croient saints, investis par une puissance divine
et ne sont que barbar’s serviteurs de croyance assassine
Et bien plus méprisables que ces animaux qu’ils maudissent
Leur âme est impure car leur cœur baigne dans l’immondice

Aucune étincelle de vie dans leur tête appesantie
Mères et enfants aussi pour victimes, ignorants l’empathie
Ces bêtes cruelles pour leurs maîtres surveillent et oppriment
Rongés par un désir de néant, nos vestiges déciment

Leur conscience figée, haineuse des hommes, de la vie
S’enivre du sang d’innocents pour gagner un paradis
Leur âme profonde n’est qu’un champ de bataille fangeux
Où ils se vautrent entrainant avec eux le nom de dieu

A l’heure où les sinistres ténèbres les aspireront
Qu’ils entendront enfin la voix funeste du vil démon
Le monde pleurera toujours ses innocentes victimes
Mais eux seront bien englués dans les ténébreux abimes

Mais bien sûr, un beau jour à la faveur d’un nouveau prophète
Le bouc maudit vomira sur nous ses plus cruelles bêtes
Encore et toujours et jusqu’à la fin des temps : AFFLIGEANT


elle habite ma tête je l'aime, je la hais.
Ma personnalité c'est celle que je suis, mon apparence c'est celui que je montre.
Lioubov
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-01-2012
22591 Messages
Sexe : Homme
Age : 74 ans
Lieu: Périgord

Re: Au fil des mots / maux...

Très chouette, Syl ! Dans le même style, voici ce que j'avais écrit le jour même de l'attentat contre mes potes de Charlie Hebdo :

Charlie Hebdo : in memoriam

Vous, brutes sanguinaires pour qui la vie n’est rien,
Vous les vils mercenaires au cerveau de saurien,
Non, ce n’est pas en utilisant l’agression
Que vous détruirez la liberté d’expression.

Vous avez choisi de rester dans l’ignorance,
Vous qui vous complaisez dans une crasse rance,
Nous ne cèderons pas à l’ignoble pression :
Nous conserverons notre civilisation.

Vous, sadiques barbares ; vous, assoiffés de sang,
Vous pouvez en tuer dix et même plus de cent :
D’autres prendront leur place, reprendront le flambeau
Alors que vous serez déjà dans le tombeau.


Lioubov, le 7 janvier 2015

SYL30
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
28-03-2019
863 Messages
Sexe : Homme
Age : 51 ans
Lieu: Avignon

Re: Au fil des mots / maux...

La brute


Hier j'ai une fois de plus battu ma femme
Si j'entends déjà s'élever les bonnes âmes
Qu'importe, je suis le seul maître en ma demeure
Et pour moi , tous ces petits moments de bonheur
Illuminent mon existence, enfin j'existe
Même si cela , naturellement l'attriste
Je bats aussi ses gosses et leurs p'tites chéries
Et ceux qui sur mon chemin jouent les beaux esprits.
D'un naturel plutôt effacé, tendre et doux
voir à la limite, comme une chique, mou
Pas belliqueux, pourtant oui, j'aime la castagne
La baston, l'échauffourée, la foire d'empoigne
En famille ou entre ami ici ou ailleurs
J'aime taquiner , quitte à être un poil hâbleur
Ma douce , de mon humour en a plus qu'assez
Tous les pions du scrabble sur ma tête a vidé
            OH LA BRUTE!


elle habite ma tête je l'aime, je la hais.
Ma personnalité c'est celle que je suis, mon apparence c'est celui que je montre.
Docmature
Auteur
06-07-2020
159 Messages
Sexe : Homme
Age : 56 ans
Lieu: Rambouillet

Re: Au fil des mots / maux...

Une question : peut on ici partager des textes ou poèmes d'écrivains, même s'ils sont connus, ou doit on uniquement partager des textes perso (ce qui limite aux auteurs du forum qui ont du talent, dont malheureusement je ne fais pas partie).


Primum non nocere
pierheim
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
03-03-2013
4458 Messages
Sexe : Homme
Age : 68 ans
Lieu: En Argoat, nulle part ailleurs

Re: Au fil des mots / maux...

Bateau :

Une question : peut on ici partager des textes ou poèmes d'écrivains, même s'ils sont connus, ou doit on uniquement partager des textes perso (ce qui limite aux auteurs du forum qui ont du talent, dont malheureusement je ne fais pas partie).

Ce n'est pas interdit de partager des poèmes d'écrivains, dès lors que l'on cite l'auteur.  J'ai d'ailleurs du mettre dans cette rubrique quelques textes d'auteurs, il y a évidemment quelques créations personnelles .
(Bon courage pour lire toutes les pages) .

Autrement je trouve assez drôle qu'un ancien marin réponde à un Bateau! 
"Ohé du Bateau...."

smile

PM


Hunvre Dihun
Pour retrouver la poésie : Topic : Au fil des mots / maux...
SYL30
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
28-03-2019
863 Messages
Sexe : Homme
Age : 51 ans
Lieu: Avignon

Re: Au fil des mots / maux...

Bateau :

Une question : peut on ici partager des textes ou poèmes d'écrivains, même s'ils sont connus, ou doit on uniquement partager des textes perso (ce qui limite aux auteurs du forum qui ont du talent, dont malheureusement je ne fais pas partie).

Ce serait vraiment dommage de limiter ce forum aux seuls talentueux poètes qui ,plus est , visent un plus large public .


elle habite ma tête je l'aime, je la hais.
Ma personnalité c'est celle que je suis, mon apparence c'est celui que je montre.
SYL30
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
28-03-2019
863 Messages
Sexe : Homme
Age : 51 ans
Lieu: Avignon

Re: Au fil des mots / maux...

Mon crayon est fou
De moi, il se joue
Il faut que je vous avoue
D e lui, je suis jaloux.
Tous les textes que je signe
Sont le produit de cet objet indigne.
Pourtant, jamais, je ne le mords
Même que parfois je le suce, il adore
Je le dorlote, le taille, l’affine
Grace à moi, il a bonne mine .
Pourtant quand scrupuleusement je compte les pieds
Lui , L’insolent effronté me fait un pied de nez
Puis m’ignorant totalement, rajoute des mots
Sans consistances, sans intérêts :Ah, le salaud !
Voyez plutôt :
lui écrit amour quand je pense haine
Si je pense déluge, il écrit neige.
Quand j’écris mon amour des femmes
D’un message sournois, il dévoile mon âme.
Si je parle de dieu, lui blasphème
Et, c’est ainsi pour tous les thèmes.
Oui ! C’est vrai, je l’ai parfois trompé avec la gomme
Mais après tout, je ne suis  qu’un homme.
Et merde, l’erreur est humaine !
Pourtant, lui qui, sa fraise  ramène,
Impudiquement Grattouille le papier
Et, je n’ose à peine vous l’avouer
I I Il pénètre le taille crayon,
ah non ,là il pousse trop loin le bouchon
tant pis pour lui car je l'aurai à l’usure
Oui ! A cuire, je suis un dure.
Le briser, le brûler, j’y ai pensé.
Mais suis-je assez exaspéré ?
Le trahir avec le clavier
Serait peut-être plus approprié?
Mais après tout, il est du bois dont on fait les brouillons
Et quel genre d’écrivaillon abandonnerait son crayon


elle habite ma tête je l'aime, je la hais.
Ma personnalité c'est celle que je suis, mon apparence c'est celui que je montre.
Lioubov
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-01-2012
22591 Messages
Sexe : Homme
Age : 74 ans
Lieu: Périgord

Re: Au fil des mots / maux...

Bien vu, Syl !

Tilia TV
Auteur
07-02-2013
2402 Messages
Sexe : Non binaire
Age : 32 ans
Lieu: Buenos Aires

Re: Au fil des mots / maux...

- L´insécurité est le sel de la vie et ici tu vas te sentir en sécurité.
- Finie l´insécurité
- Car tu as ton travail.
- J´ai mon travail, j´ai la sécurité de l´emploi, mais il me manque le sel de la vie.
- Mais tu as ton travail.
- J´ai mon travail. Mais il me manque l´insécurité. L´insécurité naît du désir, de l´ambition. J´ai les désirs qui vont avec mon travail. Je n´ai pas d´ambition. J´ai une place. A vie. Une place assurée, mais il me manque le sel de la vie.

Je veux être Diego Maradona.
Faire tout ce que je veux et m´en vanter.
J´ai besoin qu´on m´aime comme Diego a besoin qu´on l´aime.
Et je vais me suicider comme Diego Maradona va se suicider, en se jetant du haut d´un immeuble.
Je veux crever, sans qu´on accuse la drogue, le poids de la famille, le fardeau de la gloire ou le spectre de l´échec, non, à cause de ma propre faiblesse: parce que mon corps est à bout, alors il va se jeter du haut d´un immeuble.
Je veux être comme Diego Maradona pour tout vivre, absolument tout, avec la même sourde intensité. Je veux supporter avec la même allure en public la relation avec les gens, avec des millions d´inconnus qui viennent te toucher.
Je veux être vraiment jeune, vraiment vieux, vraiment gros, vraiment défoncé, vraiment motivé, vraiment amoureux, vraiment désenchanté, et être tout aussi transparent, même entouré de clowns, de fantômes, d´opportunistes: comme Maradona.
Je veux être Diego Maradona pour inviter mes amis à toutes sortes d´excès, des excès du corps et de la tête, et j´y inclus les discussions paisibles durant lesquelles nous écoutons et nous nous répondons pendant que notre coeur pompe des vins hors de prix; on lui devait bien ça, à notre sang.
Je veux tuer les journalistes qui viennent m´arracher à moi, Diego Maradona, des bribes stupides, sensationnelles, irréfléchies.
Je veux baiser comme Diego, si tant est que Diego ait su s´y prendre.
Je veux chérir mes filles comme Diego, avec cette passion aveugle qui te vient de ce qu´on t´a inculqué de pire, des commandements archaïques de la sacro-sainte famille, de la sacro-sainte religion, la sacro-sainte police, la sacro-sainte armée, le politiquement sacro-saint.
Je veux être comme Diego Maradona, vivre une vie de débauche, défendre la tradition et en même temps l´assaisonner d´huile et de sel et dévorer le tout, démolir la terre entière rien que pour moi, cracher sur tout ce qui m´entoure, me vidanger la vessie n´importe où, et être le plus humain de tous, de tous, de tous.

[Aftersun, 2002, Rodrigo Garcia]


Des photos de moi en lingerie coquine ici
Lioubov
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-01-2012
22591 Messages
Sexe : Homme
Age : 74 ans
Lieu: Périgord

Re: Au fil des mots / maux...

Tilia TV :

Je veux [...] comme Diego Maradona.

Et gagner des fortunes juste en jouant à la baballe.
Un détail amusant : il est né à Lanus...