Le site de l'histoire érotique
Neopassenger
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
05-03-2014
1026 Messages
Genre : Homme
Age : 30 ans
Lieu: Centre

DYLL17 :

Je suis sûr que du point de vue philosophique ce texte a beaucoup d'intérêt, mais étant encore a l'université, dans ma filière, on a coutume de dire que si l'on dort en Cours Magistraux, on travaillera plus que les étudiants en philosophie.
.

Même ai je ne passe que peu sur le forum, mon alerte stéréotype s'est déclenchée toute seule et m'a menée droit sur ton commentaire !

Je puis t'assurer que les étudiants en philosophes ont des exigences tes élevées dans leur cursus. Et si je devais comparer avec ma propre filière, qui est la psychologie, on pourrait dire que c'est plutôt nous qui n'en branlons pas une. Eux passent l'année à produire des dissertations sur tout un tas de sujets très variés, ce qui nécessite une érudition certaine. La ou d'autres filières plus spécialisées formate les étudiants à n'être compétents que dans un seul domaine précis de la connaissance humaine.

Déjà que le monde est mal en point, mais sans la philosophie il aurait sans doute déjà disparu...


« Jouis et fais jouir, sans faire de mal ni à toi ni à personne, voilà je crois toute la morale »
DYLL17
Auteur

Neopassenger :

DYLL17 :

Je suis sûr que du point de vue philosophique ce texte a beaucoup d'intérêt, mais étant encore a l'université, dans ma filière, on a coutume de dire que si l'on dort en Cours Magistraux, on travaillera plus que les étudiants en philosophie.
.

Même ai je ne passe que peu sur le forum, mon alerte stéréotype s'est déclenchée toute seule et m'a menée droit sur ton commentaire !

Je puis t'assurer que les étudiants en philosophes ont des exigences tes élevées dans leur cursus. Et si je devais comparer avec ma propre filière, qui est la psychologie, on pourrait dire que c'est plutôt nous qui n'en branlons pas une. Eux passent l'année à produire des dissertations sur tout un tas de sujets très variés, ce qui nécessite une érudition certaine. La ou d'autres filières plus spécialisées formate les étudiants à n'être compétents que dans un seul domaine précis de la connaissance humaine.

Déjà que le monde est mal en point, mais sans la philosophie il aurait sans doute déjà disparu...

Il faut avouez qu’étant en période de galop d'essai je suis un peu "jaloux" de voir la masse de travail des étudiants en philo.. Psycho je sais pas j'en est jamais vu. Enfin après on va pas faire un classement de toutes les filières... Surtout si on veut y inscrire Staps ou Musique (meme si ces derniers bossent beaucoup leurs instruments). En fait c'est une masse de travail différente qui ne fatiguent pas de la même manière.. Quand au dissertation sur tout un tas de sujet, en methodo en premiere année on a traité des sujet comme "kfc est mieux que mc donalds" ou encore "Le lancer de nain est ce un abus de liberté"

Pamarciset
Super Auteur
06-01-2015
1398 Messages
Genre : Homme
Age : 34 ans
Lieu: Paris (la baltique).

Et bien. Que de passion.

"Ne laissons pas s'installer l'esprit de guerre", sur Google, devrait vous apaiser. Ne confondez pas le masque et le visage qu'il recouvre. Athanason n'est qu'un masque. Mais j'ai apprécié d'avoir des petits numéros en haut.


"Je suis cette force qui, toujours, veut le mal mais, toujours, fait le bien."
Gœthe.
Duchesse
Super Autrice
08-11-2020
10434 Messages
Genre : Femme
Age : 37 ans

Much ado about nothing.

Je pense que lorsque l’on s’affranchit de l’opinion des autres, on peut développer une colonne narcissique saine et devenir la meilleure version de soi même dans l’intérêt de tous ; quand bien même tous ne pourraient pas le toucher du doigt.
C’est lorsque l’on a plus rien à prouver et personne à séduire que l’on s’émancipe de la moral et que l’on peut transcender la réflexion sans risquer le syndrome d’Hubris.

Il en ressort qu’il est toujours de bon ton, d’avoir une opinion négative de soi même en société,  si l’on veut être entendu,  mais que les gens qui se rendent dignes d’être entendus par le commun, n’ont rien à dire d’intéressant, et pire : ne serviront que leur propre mythe.

Mais dans le fond si il n’y avait pas le gros des gens pour s’auto assujettir naturellement à la morale. L’erotisme perdrait son pouvoir pour ceux qui jouissent de prendre le large.

Après avoir lu tous ces coms je m’attendais à devoir ouvrir un dictionnaire et à un texte d’un rare snobisme.
C’est stupéfiant  comme les gens réagissent comme si on leur retirait quelque chose a eux, quand on s’attribue à soi quelque chose. Ils se placent forcément dans le raisonnement avec leurs affects et comme vous le dites, les émotions ne sont pas motrice des meilleurs raisonnements.

Encore que j’ai lu récemment des choses intéressantes sur l’intelligence émotionnelle.

Duchesse.


Comme Charles Gervais : elle est odieuse, mais c’est divin.