Le site de l'histoire érotique
ChrisLarcher
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
24-07-2013
12 Messages
Sexe : Homme
Age : 25 ans
Lieu: Belgique

Des vacances voluptueuses (5)

L'histoire «Des vacances voluptueuses (5)» a été publiée. N'hésitez pas à en discuter ici !

Extrait :
Aux heures closes de la nuit, Jessica fut tirée de son sommeil par un bruit sourd qui se propageait dans la pénombre de sa chambre. Vêtue simplement du string et du soutien-gorge qu’elle avait l’habitude de porter pour dormir, elle sortir dans le couloir. Là, elle distingua des sanglots qui provenai...

Cliquez ici pour lire cette histoire

laponeonagain
Membre
08-05-2012
1363 Messages

Re: Des vacances voluptueuses (5)

En voila un coup de théâtre !

ralfie
Membre
06-01-2017
31 Messages

Re: Des vacances voluptueuses (5)

Une femme qui s’est “maintes fois masturbee”,NE PEUT PAS ETRE “ignorante de ce qui relève du plaisir d’une autre femme et elle s’y prenait mal”!CECI EST UNE BETISE!Bien au contraire,UNE FEMME QUI S’EST MASTURBEE MAINTES FOIS SAIT TRES BIEN COMME FAIRE DU PLAISIR A UNE AUTRE FEMME et ELLE SAIT TRES BIEN COMMENT S’Y PRENDRE!Et C’EST PAREIL POUR LE VIBROMASSEUR!Une femme qui l’a utilise sur elle,SAIT TRES BIEN COMMENT L’UTILISER SUR UNE AUTRE FEMME!Donc,la fille N’AVAIT AUCUN BESOIN DE SIMULER SON PLAISIR parce que LA MERE SAVAIT PARFAITEMENT COMMENT LUI PROCURER CE PLAISIR!SOIS REALISTE dans ce que tu ecris!

Dernière modification par ralfie (Le 15-12-2019 à 02h05)

ChrisLarcher
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
24-07-2013
12 Messages
Sexe : Homme
Age : 25 ans
Lieu: Belgique

Re: Des vacances voluptueuses (5)

Bonjours,

Je le concède, il s'agit d'une vieille histoire, et je n'en assume plus l'entièreté de ce que j'ai pu y écrire. Néanmoins, je ressens quand même l'envie de défendre ce bout d'histoire, pas très réaliste, et pour être honnête, pas très intéressant de toute façon.
Néanmoins, j'ai tout de même envie de préciser qu'un plaisir n'est pas l'autre, et que ce qui plait à une femme ne satisfera pas nécessairement une autre. C'est possible, bien sûr, mais l'inverse également. De même un homme gay ne pourra pas à coup sûr déterminer ce qui plairait à un autre homme, surtout lors de sa première expérience.
En outre, dans ce récit, je mets en scène une Emma plutôt candide, voire prude, qui hésite à s'abandonner au plaisir avec sa fille. Cette situation la place dans une situation de stress, de doute, et explique, à mes yeux, ses tatonnements et ses échecs, ainsi que sa maladresse.

Ce ne sont que deux petits arguments, je n'ai guère envie d'en développe davantage, mais je ressentais quand même l'envie de défendre cette histoire, certes nul, certes confondante de maladresse et d'ignorance, mais que je ne regrette pas d'avoir écrite il y a bien longtemps.