Le site de l'histoire érotique
Trixie
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
16-06-2020
6 Messages

Nymphomane moi ? Tome I (1)

L'histoire «Nymphomane moi ? Tome I (1)» a été publiée. N'hésitez pas à en discuter ici !

Extrait :
Mes amis m'appellent Trixie, car c'est le diminutif de mon prénom, je suis une belle jeune femme d'environ vingt-sept ans. Blonde, mince, je mesure un mètre soixante-huit. Mes seins ne sont ni trop gros, ni trop petits. J'aime porter des dessous sexy en dentelles. Soutien-gorge noir demi-lune, laiss...

Cliquez ici pour lire cette histoire

photoenrp
Membre
07-01-2017
11 Messages

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Je histoire avec une femme très gourmande

homme seul 10
Membre
01-07-2020
131 Messages
Sexe : Homme
Age : 56 ans
Lieu: Troyes

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Cette histoire m'a beaucoup plu..

Stef85310
Membre
29-09-2019
454 Messages
Sexe : Homme
Age : 46 ans
Lieu: La vendee

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Terriblement excitant...


La vie ne doit être que plaisir, fantasmes,désirs.. sans sexe ou est la saveur??
Trixie
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
16-06-2020
6 Messages

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Bonjour,

J'espère que mon histoire vous a plu. Ce coquin de vieux fermier, croisera à nouveau mon chemin au fil des épisodes... A ce propos, je me propose de faire le synopsis du tome I.

J'avais confié à Maxime que mon principal fantasme était de faire l'amour avec un noir au sexe énorme. Il m'avait alors fourni un DVD porno avec un acteur noir Mandingo, pour meubler ma solitude lors des nombreuses soirées ou je retrouvais toute seule. Un soir je m’apprêtais à le visionner, en  tenue ultra sexy. Je savais que mon voisin Paul, un vieux monsieur m'espionnait, et que je finirai par me caresser et me faire jouir devant lui, c'était une façon de punir mon mari. Mais ce soir là, on sonna à ma porte, un visiteur inattendu, aussi noir que l'acteur porno Mandingo me tint compagnie une partie de la nuit.
Lorsque mon époux rentrait, c'était souvent des disputes, il me traitait comme sa ''chose''. Pour avoir de la tranquillité je finissais par céder. Sa dernière demande fut de me prier de recevoir son patron à Dîner un Week-end car il avait une promotion en vue. Et si je mettais de la bonne volonté pour le séduire, l'affaire serait conclue pensait-il. Je mettais une tel dynamisme dans l’acquittement de la tâche confiée, que le Directeur voulut à tout prix me faire passer un test d'embauche... que bien sûr j'acceptais d'aller passer.
Je refusais la proposition d'emploi qui en découla, car je travaillais dans le service administratif d'une entreprise depuis une dizaine d'années, mon job me plaisait bien et puis mon amant Maxime, travaillait à l'informatique, et nous passions du bon temps ensemble.
Il me connaissait parfaitement, je lui avais avoué mon penchant pour les noirs, mais je ne lui avais pas parlé de la visite impromptue que j'avais eu. Dans l'entreprise, il y en avait un, Gérald,  qui travaillait au magasin de la mécanique. Maxime me disait que Gérald n'était pas insensible à mon charme. Pour me prouver ce qu'il me disait, il me demanda, si j'étais d'accord, de jouer à un petit jeu érotique avec le grand magasinier noir. Je jouais le jeu et effectivement Gérald répondit à ce j'attendais de lui...
Maxime, voulait savoir si ce qu'il pensait était arrivé, je le taquinais et ne lui avouais rien du tout.
Il insistait, je réussis à ne rien dire pendant un bon mois et cédais, car il commençait à bouder. Mais je voulais que mes aveux prennent une forme particulière, sexuellement cela passerait beaucoup mieux pensais-je, un plan pervers germa dans mon esprit. Je ne regrettais pas  la technique employée.
Je me dévergondais de plus en plus, Maxime y était pour quelque chose. Il m'inventait des jeux de plus en plus érotique, Il voulut a tout prix me faire essayer dans son bureau un énorme godemichet, cela faillit tourner à la catastrophe. D'abord au bureau ou le chef de ma copine Marion faillit nous surprendre, ensuite chez moi ou j'avais voulu à tout prix que Max vienne me masturber avec cet engin monstrueux, ce fut mon époux, accompagné d'un stagiaire qui nous surprit. Heureusement  il était en état d'ébriété et je pu finir délicieusement la soirée.
J'invitais souvent Marion, ma copine de boulot à la maison, nous étions souvent seules le soir. Ce soir là je voulais lui passer le DVD porno de Mandigo. Mais nous en sommes venues à nous faire des confidences. J'étais loin de me douter que de son côté, au boulot, elle vivait des aventures sexuelles aussi intéressantes que les miennes. Après qu'elle m'eut raconté ses exploits je la regardais d'un œil complètement différent.
L'été était bien installé. J'étais en vacances, mon mari travaillait encore. Tous mes amis du boulot étaient partis chacun de leur côté. Je passais mes journées seule à la maison. Heureusement il y avait la piscine, j'en profitais au maximum. J'aimais me prélasser au soleil pour me faire bronzer. Tout mon corps, sans aucune exception, avait une jolie couleur mordorée, aucune marque disgracieuse ne venait couper l'harmonie de mon bronzage. La piscine était bien exposée plein sud, le soleil la chauffait presque toute la journée. Elle était située derrière la maison à l'abri des regards. Mais mon vieux voisin Paul, en grand coquin avait compris que j'étais souvent nue au bord de l'eau. Il s'enhardissait chaque jour un peu plus... et ce qui devait arriver arriva !
A la fin des vacances, avec Maxime nous avions repris nos petites habitudes. Il y avait un truc qui me titillait, était-il jaloux de ce que je lui avais avoué entre Gérald et moi. IL m'assura que non, et que même il aimerait bien me voir me faire baiser par le grand noir et son énorme bite. Je lui répondis que moi aussi j'aimerai bien qu'il assiste et participe à nos ébats. Il se chargea de transmettre la demande à Gérald. Rendez vous fut pris pour un soir au gymnase ou Gérald entraînait l'équipe de basket...
J'avais beaucoup aimé la séance de baise avec le vieux fermier. J'y étais retournée plusieurs fois,  soit avec mon mari ou soit le magasin était plein de monde et il n'avait rien pu se passer.
Il était vraiment en colère surtout qu'il me faisait cadeau de ses légumes. Il réussit à me prendre à part et me sermonna vertement. Il me promit une punition exemplaire et exigea  que je vienne la recevoir un jour de la semaine. J'étais curieuse, car je savais que cette punition serait sans nul doute sexuelle. Il me semblait que je tombais de plus en plus dans la luxure, mon désir malsain fut le plus fort j'acceptais et me rendis à la ferme.

A suivre...  le Tome II

Dernière modification par Trixie (Le 06-07-2020 à 09h54)

Stef85310
Membre
29-09-2019
454 Messages
Sexe : Homme
Age : 46 ans
Lieu: La vendee

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Ca promet ...j aime beaucoup tes histoires..


La vie ne doit être que plaisir, fantasmes,désirs.. sans sexe ou est la saveur??
Niniilechaud
Membre
03-02-2019
4 Messages
Sexe : Homme
Age : 37 ans
Lieu: Spa

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Tres excitant

bibi75006
Membre
02-01-2019
26 Messages

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

top

Vetyver
Membre
19-03-2012
20 Messages

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

vivement une suite. Merci à l'auteur !

Clothilde092
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
31-12-2014
851 Messages
Sexe : Femme
Age : 51 ans
Lieu: 92

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Bien inspirée, toutefois j'espère que tu ne te contusionnes plus en montrant tes charmes. smile


Tout au féminin pluriel

La terre est ronde et pourtant ça baise dans tous les coins!
Trixie
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
16-06-2020
6 Messages

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Clothilde092 :

j'espère que tu ne te contusionnes plus en montrant tes charmes. smile

contusionner (v. trans.)
1.causer une lésion par un choc

Excusez moi, mais je n'ai pas compris    sad

Charlotte sex
Membre
02-03-2017
528 Messages

Re: Nymphomane moi ? Tome I (1)

Je suis fan