Le site de l'histoire érotique
domindoe
Super Auteur
25-07-2020
14 Messages
Sexe : Homme
Lieu: France

Editeur de texte XStory

Bonjour
Voici quelques informations que j'ai regroupées à propos de l'édition de texte, informations qui apparaissent un peu partout ou nulle part. A compléter, amender.

Possibilités de l’éditeur de texte
L’éditeur n’est pas WYSWYG, cependant certaines apparences sont trompeuses et dépendent de la manière dont on insère le texte dans la boite d’édition.

Importation d’un texte
    1. au format .docx
    2. au format .doc
    3. au format .odt
    4. par copier/coller
    • par saisie directe (non traitée ici)

1 Format docx
C’est le format à privilégier car c’est celui qui conserve le mieux la mise en forme d’origine. On voit apparaître les codes italique, gras, etc pour marquer les enrichissements. Quel que soit l’éditeur que vous utilisez en local (Word, Open Office) vous avez tout intérêt à enregistrer une version de votre texte au format docx pour importer cette version dans l’éditeur de Xstory.

2 Format doc
Apparemment c’est le moins bon, perte des enrichissements (italique, gras, soulignés, centré), perte des “tirets de dialogues” (cadratins mais aussi des tirets)…

3 Format odt
Ce format est aussi bon que docx mais une fois importé dans l’éditeur Xstory il apparaît que les “tirets de dialogues” (cadratins, voir plus bas) sont perdus (importés en tant que tirets simples). Cependant, le traitement automatique ultérieur rétablit ces cadratins à la publication.

4 Copier/coller
À partir d’un format ci-dessus ou d’un format RTF : perte des enrichissements (italique, gras, soulignés, centré) qu’il faudra remettre manuellement par des codes (dits BBCode, résumés en fin). Le reste semble sauvegardé.

    • Pour tous les formats, les retraits en début de paragraphes ne survivent pas pourtant ils apparaissent bien au final, rétablis par le traitement automatique.
    • Impossible de changer la police de caractères.
    • Impossible de modifier sa taille.
    • Impossible de modifier la couleur du texte.


Que sont les cadratins et demi-cadratins ?
Nota : Codes clavier donnés sous Windows :
Exemple pour ALT 0150, maintenir la touche du clavier « ALT » et appuyer successivement sur les touches du clavier numérique : 0 puis 1 puis 5 puis 0
Demi cadratin
– = ALT 0150
Cadratin
— = ALT 0151

      * Cadratin (ALT 0151) marque le début d’une phrase de dialogue :
    — Dialogue ? demandai-je.
     — Réponse ! concéda-t-il.
      Nota 1 : pas de majuscule après les points d’interrogation et d’exclamation dans un dialogue même si le correcteur insiste.
     Nota 2 : si vous utilisez des tirets simples pour dialoguer vos textes, la mise en forme automatique les transformera ultérieurement à la publication en cadratin.
     
      * Demi-cadratin (ALT 0150) ici commence le chipotage bien français du coupage de glyphe en trois mille deux cent cinquante-sept sans compter les exceptions (perso, je m’en sers comme mitigé entre parenthèse et virgule, ce qui n’est pas la norme. Voir Wikipédia pour les courageux-courageuses) :
      « Je pensais qu’il n’y aurait pas de conséquence – c’est ce que je voulais croire – mais je me trompais, il fallait un tiret court - ou trait d’union pour les unir ou un signe moins pour les retrancher ».


Retouche de dernière minute dans l’éditeur de texte,
voici quelques codes clavier utiles (sous Windows).

Guillemet ouvrant français
«  = ALT 174 ou ALT 0171
Guillemet fermant
» = ALT 175 ou ALT 0187

Guillemets doubles standard
(ouvrant) “ = ALT 0147
(fermant) ” = ALT 0148

Guillemet simple (apostrophe)
(ouvrant, on dirait pas mais si) ‘ = ALT 0145
(fermant) ’ = ALT 0146

Pour changer l’attribut d’une partie de texte
Les lettres i pour italique, b pour gras et u pour souligné placées entre crochets
    Exemple avec lettre représentant i, b, u, center : [lettre]
active cet attribut.
Le symbole / placé devant ces mêmes lettres et entre crochets
    Exemple avec lettre représentant i, b, u, center : [/lettre]
désactive cet attribut

Nota : supprimer les espaces entre les crochets et les symboles (i et /i pour italique par exemple) inclus entre crochets pour activer l’interprétation italique, gras ou souligné par l’éditeur. Cet espace est ajouté ici pour éviter l’interprétation qui ferait apparaître le texte avec son attribut et ferait disparaître les codes.

Exemple :
Italiques : [ i ] Ce texte entre balises sera interprété et mis en italique[ /i ] si les espaces entre i et les crochets [ et ] et les espaces entre /i et les crochets [ et ] sont supprimés.
Pour mettre en Gras, remplacer i de l’exemple ci-dessus par b, soit : [ b ]Texte[ /b ]
Pour Souligner, remplacer i de l’exemple ci-dessus par u, soit : [ u ]Texte[ /u ]
Pour Centrer, remplacer i de l’exemple ci-dessus par center, soit : [ center ]Texte[ /center ]

Mélange d’attributs
Exemple avec gras et italique
[ i ][ b ]Texte entre balises sera interprété et mis en italique et gras[ /b ][ /i ]si les espaces sont supprimés dans les balises en question.
Nota : conseil garder une balise ouvrante et une balise fermante, ne pas croiser comme ce qui suit :
Italique-Gras-Texte-/Italique-/Gras
Eviter :
Italique-Gras-Texte-/Gras-/Italique


Sexe : actuellement au repos (pas vraiment mérité)
Age : vieux jeune ou jeune vieux suivant l'humeur
Lieu : incertain, au fond du couloir à gauche ou à droite en fonction de l'âge et de la raison
Ambition : élevée, hauteur de Sexe-Friction
Lioubov
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-01-2012
23185 Messages
Sexe : Homme
Age : 74 ans
Lieu: Périgord

Re: Editeur de texte XStory

Un aide-mémoire bien utile qu'il faudrait "punaiser" juste en dessous de la charte.

sameplayer
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-02-2020
473 Messages
Age : 57 ans
Lieu: Nancy

Re: Editeur de texte XStory

j'ai tout lu et.... j'ai mal à la tête...


la santé est un état précaire qui ne laisse présager rien de bon (louis FARIGOULE dit Jules ROMAIN)... Ne perdons pas de temps.
L'imagination est une libertine qui déshabille tout ce qu'elle convoite (Adolphe RICARD)