Le site de l'histoire érotique
Sin-A-Moon
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-02-2018
2012 Messages
Sexe : Femme
Age : 36 ans
Lieu: Bretagne

Deuil

Message pas très "fun" pour une rubrique de ce nom.

Aujourd'hui un très viel et proche ami a tiré sa révérence.
C'est la première fois que je suis affectée de cette manière et j'ai beaucoup de mal à réaliser.

Bien au-delà de tout les poncifs du genre, c'est surtout le fait de ne pas avoir pu lui dire à quel point je tenais à lui qui me ronge.

Si des gens ont déjà vécu cela, comment avez-vous réussi à gérer ?


I'm Sin-A-Moon, a woman who love lovely women ; a willow witch ; I'm a spicy ginger, a sinner, a moon-lover.
Sharhajar
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
23-10-2020
202 Messages
Sexe : Femme
Age : 22 ans
Lieu: Nantes

Re: Deuil

Mal.
Aucun deuil ne m'a réellement affectée jusqu'à la mort de ma mère il y a quelques mois. Selon moi il ne faut pas aller contre sa peine, sa colère ou son ressentiment. Le tout est de ne pas d'une quelconque manière rejeter la faute sur soi. Juste accepter d'être débordée par ses émotions, mais de l'accepter avec détachement. Comme on se laisserait emporter par le courant pour ne pas s'épuiser et se rattraper plus loin, là où les flots ne sont pas déchaînés.

Le tout est de trouver un équilibre entre le laisser-aller, et le fait de ne pas perdre de vue qu'un jour il faudra se remettre sur pieds pour reprendre une vie normale.

Les gens vont et viennent, c'est le contrat de la vie. Parfois plus tôt que prévus, parfois plus injustement qu'ils ne le devraient. Mais l'important c'est de continuer de vivre soi-même. Car personne au monde ne souhaite que la vie d'un autre se gêle à jamais lorsque la sienne prend fin. On souhaite tous, je pense, à nos proches de se remettre de notre mort.

Ca ne sert à rien d'enterrer des émotions qui finiront tôt ou tard par te déborder et revenir encore plus violemment. C'est comme la varicelle, ça fait peur de l'attraper sur le moment, mais vaut mieux l'avoir dans l'enfance (du deuil) qu'une fois adulte.

Ah et histoire de dire une évidence. L'alcool, la drogue, le sexe, tous les plaisirs dans lesquels on se réfugie, on se cache, ne soignent pas la peine. Ils retardent juste le jour où tu devras faire face au deuil, et l'accepter. Fuir ses problèmes c'est juste le grossir et perdre du temps.

Par contre il n'y a pas de mal ou de honte à chercher de l'aide pour traverser un deuil. Ici c'est suivant la personnalité des gens. J'aurais eu plus de mal à le traverser accompagnée car m'exposer vulnérable m'empêche de penser avec clarté, mais pour la plupart des gens je conseillerais vivement de voir du monde (bon la période est pas hyper propice). Contrairement aux autres fuites, ça fait se sentir moins seule dans le vide qu'a créé le décès, et ça montre qu'il y a d'autres gens qui continueront de nous accompagner dans la vie.

Ne pas en vouloir aux autres gens d'être heureux. Je doute d'être la seule à avoir vécu ça, mais sur l'instant je ressentais un profondément d'injustice et de colère en voyant des inconnus, sourire, vivre, alors que j'étais en deuil. Ils sont ce à quoi on doit aspirer, pas ce qu'on doit jalouser, détester ou vouloir plonger dans la même misère que soi. On sort du deuil en en sortant soi-même, pas en mettant tout le monde dans la même douleur.

Dernière modification par Sharhajar (Le 12-11-2020 à 19h17)


The Gouine of Spades
J'suis couça couci, ma gadji s'épile pas les sourcils
Trop polie pour vous inviter à niquez vos mères, je m'en occuperai à votre place
نا حقا أريد أن أمتصك الآن
sets
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
29-03-2012
329 Messages
Sexe : Homme
Age : 47 ans
Lieu: Dans le bas de l’Aisne

Re: Deuil

Difficile dans ces moments là de n’être que rationnel.
Je compatis sincèrement.
J’ai perdu ma mère en janvier 2018, d’un cancer du pancréas, à un moment où j’étais en surmenage très avancé au boulot et, pour en rajouter un peu, où j’accompagnais ma femme autant que je pouvais dans son traitement contre le cancer du sein.
J’ai  tenu autant que je pouvais, pour mes proches et mes collègues jusqu’en octobre, moment où je me suis effondré.
Mon père n’arrivait pas à remonter, ma sœur avait perdu sa confidente, etc....
bref, j’avais un peu tout sur mes épaules.
D’un côté ça m’a empêché de trop penser à moi mais en même temps j’ai tout gardé pour moi et n’ai pas vraiment pu faire mon deuil.
Et tout est ressorti en octobre.....
Pour être honnête, je ne pourrais pas te donner de conseil si ce n’est de ne pas garder ça pour toi.
J’ai toujours le regret de ne pas avoir pu partager autant de choses que je l’aurais voulu avec elle et je l’aurais toujours....
Mais comme dit Sharhajar, la vie est ainsi faite et tu n’y changeras rien.
Si tu as besoin de parler, n’hésite pas.
Bon courage dans cette épreuve.


Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes.
sets
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
29-03-2012
329 Messages
Sexe : Homme
Age : 47 ans
Lieu: Dans le bas de l’Aisne

Re: Deuil

@ Sharhajar:
Ce que tu as écrit est très beau et très juste


Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes.
KikiLeHamster
Membre
19-07-2020
784 Messages
Sexe : Homme
Age : 30 ans
Lieu: Île-de-France

Re: Deuil

Un peu différent pour moi. J'ai pu voir la personne avant son départ, ne sachant pas quand elle allait partir.
Mais une fois parti ça fait mal. J'ai pas su me retenir. Je me suis raccroché aux bons moments passés ensemble, ses conseils avisés, son sourire. Et je continue a vivre avec les autres personnes qui l'ont entourés.

Il y a toujours des moments de manque. Des moments où je me dis que c'est pas juste au vu de la personne que c'était. Mais c'est ainsi et j'ai appris a en tirer des leçons de vie. Du moins j'essaie. C'est mon exutoire.

Mais nous sommes tous différents et ne percevons pas la même chose, ne ressentons pas la même chose et ne la gérons pas de la même manière.

Toutes mes condoléances pour toi en tout cas... Ce n'est jamais facile.

Dernière modification par KikiLeHamster (Le 12-11-2020 à 19h25)

Ashogan
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
11-08-2019
735 Messages

Re: Deuil

J'écrirais juste que ce que Sharhajar dit est très sage. (Et vraiment sans aucune pointe d'ironie.)

Comme je le suis moins qu'elle j'ajouterai :
Pour ma part (et mon point de vue n'est pas forcément le bon, d'autant plus sur ce sujet), je ne pleure pas les morts. Tout simplement car je ne sais pas ce qu'il y a après la vie.
Quand au fait que tu ne lui ai pas dit tout ce que tu souhaitais, et bien je dirais que l'on dit rarement tout ce que l'on souhaite aux gens qu'on aime, souvent des choses sont oubliées.
Après chacun à son rapport à la mort, au deuil.

Toutes mes condoléances, Sin.
Sincèrement.


Tout est possible. Tout, absolument tout.
Vroom
Membre
07-01-2016
345 Messages
Sexe : Homme
Lieu: Colmar

Re: Deuil

J’ai perdu un ami de fac suite à un arrêt cardiaque il y a une semaine. L’émotion qui l’emporta sur les autres fut la stupeur. Lorsqu’elle a reflué, j’ai ressenti tout à la fois honte, tristesse. J’ai géré comme d’habitude, par la dérision, le refuge dans mon imaginaire et mes créations éphémères. Je crois que ce n’est pas la bonne façon de procéder car c’est assez lache.

Chat01
Membre
02-08-2019
329 Messages

Re: Deuil

Sin-A-Moon :

Message pas très "fun" pour une rubrique de ce nom.

Aujourd'hui un très viel et proche ami a tiré sa révérence.
C'est la première fois que je suis affectée de cette manière et j'ai beaucoup de mal à réaliser.

Bien au-delà de tout les poncifs du genre, c'est surtout le fait de ne pas avoir pu lui dire à quel point je tenais à lui qui me ronge.

Si des gens ont déjà vécu cela, comment avez-vous réussi à gérer ?

Toutes mes plus sincères condoléances

bico
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
26-10-2011
846 Messages
Sexe : Homme
Age : 31 ans

Re: Deuil

Le temps fait son œuvre. Certains deuils ne se font jamais complétement.
Et surtout ne pas chercher à compenser, c'est souvent dans cet état qu'on est tenté ou embrigader dans des pensées qu'on aurait jamais envisagé.

mysterwolf
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
17-08-2019
1384 Messages
Sexe : Homme
Age : 38 ans

Re: Deuil

chacun gère son deuil à sa manière et plus ou moins rapidement, moi ce fût écrire sur lui et vivre avec.

Pour ma part, c'est grâce à Elsaaa. Je faisais le récit romancé de mon quotidien et j'ai commencé à y inclure le deuil que je portais. Et à dire tout ce que je ne lui avais pas dit, tout ce qu'il m'avait apporté. ça m'a permis de faire éclaté la bulle qui m'oppressait et de me libérer en partie. Après j'ai partagé le texte avec tout celles et ceux qui le connaissait et me connaissait. Je ne sais pas s'il y a un après la vie,  mais je sais qu'en le partageant, je l'ai fait revivre chez certains et que j'ai pu lui dire ce que je voulais.
Puis j'ai gardé de la colère pendant des mois, mes proches en ont parfois pâtît, ils ont compris et ne s'en sont pas offusqué, elle continue de s'estomper peu à peu. Le chagrin est là et je le vaincs en pensant à lui et en lui rendant hommage en suivant les conseils qu'il me donnait et en remémorant les bons moments.

bon courage, comme vous le voyez ce soir, vous n'êtes pas seule dans votre chagrin! nous partageons tous une peine pour un proche, même si ça reste douloureux.


à l'impossible nul n'est tenu .... mais impossible n'est pas français.
je peux admettre que j'ai tort, enfin j'imagine. ça n'est encore jamais arrivé.
Erinye
Membre
11-10-2020
214 Messages
Sexe : Femme
Age : 30 ans
Lieu: Entre Tartare et Olympe

Re: Deuil

Sin-A-Moon :

Message pas très "fun" pour une rubrique de ce nom.

Aujourd'hui un très viel et proche ami a tiré sa révérence.
C'est la première fois que je suis affectée de cette manière et j'ai beaucoup de mal à réaliser.

Bien au-delà de tout les poncifs du genre, c'est surtout le fait de ne pas avoir pu lui dire à quel point je tenais à lui qui me ronge.

Si des gens ont déjà vécu cela, comment avez-vous réussi à gérer ?

Hajar exprime parfaitement ce que j'en pense.
Pour ma part, je n'ai pas géré. J'ai laissé la vague m'emporter, advienne que pourra. Il n'y a pas de bonne réponse, seulement toi face à tes regrets.
Force ma Belle Âme.


Fille de Nyx, je parcours la Terre jusqu'à rejoindre les étoiles.
Sin-A-Moon
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-02-2018
2012 Messages
Sexe : Femme
Age : 36 ans
Lieu: Bretagne

Re: Deuil

J'aimerais qu'on me fasse mal. Terriblement mal. Physiquement, comme un exutoire, ou mieux, pour contrebalancer la douleur psychique.

Mais comme d'accoutumé, je me suis dissimulée derrière un masque de glace. Froide.
J'en suis au stade de la colère.

Dernière modification par Sin-A-Moon (Le 12-11-2020 à 23h23)


I'm Sin-A-Moon, a woman who love lovely women ; a willow witch ; I'm a spicy ginger, a sinner, a moon-lover.
Sharhajar
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
23-10-2020
202 Messages
Sexe : Femme
Age : 22 ans
Lieu: Nantes

Re: Deuil

C'est toujours agaçant de baser des notions rationnelles quand on est en plein dans l'émotion, mais tu peux consulter la Courbe du Deuil de Kubler-Ross. Va savoir, ça peut être rassurant de constater que la suite logique de tes émotions a beau sembler incontrôlable, elle mène inévitablement à un retour à la normale si tu la gardes vaguement en laisse.

(Pour rebondir sur ton dernier message, si c'est ce que tu avais en tête - se mutiler ne mènera à rien, c'est la même logique que pour l'alcool ou la drogue. A une différence près. Tu garderas les stigmates de ta tentative de fuite toute ta vie, et ton deuil aura laissé une empreinte définitive sur toi. Mais pas une empreinte qu'on veut chérir comme la mémoire d'un oublié.)

Par contre les sports de combat peuvent être un réel exutoire positif sur ce plan. Tu en prends, tu en donnes, et à côté de ça tu te recentres sur toi, tu t'améliores et le chemin du deuil débouchera sur une personne encore plus lumineuse. Comme si ça n'avait été qu'une chrysalide autour de toi.

+ Tu sauras casser des bouches.

Dernière modification par Sharhajar (Le 12-11-2020 à 23h25)


The Gouine of Spades
J'suis couça couci, ma gadji s'épile pas les sourcils
Trop polie pour vous inviter à niquez vos mères, je m'en occuperai à votre place
نا حقا أريد أن أمتصك الآن
Docmature
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
06-07-2020
395 Messages
Sexe : Homme
Age : 56 ans
Lieu: Rambouillet

Re: Deuil

Difficile de te donner un conseil car, face à un deuil proche,  on gère comme on peut. Peut-être, essaye de ne pas culpabiliser de ne pas lui avoir dit que tu tenais à lui. Si c'était un vieil et proche ami, dis-toi qu'il le savait. Alors pense aux bons moments passés ensemble.
Parler à des proches m'a toujours beaucoup aidé car, malheureusement, avec l'âge, on est de plus en plus confronté à des décès, d'abord ses parents puis les amis proches.
Je te souhaite beaucoup de courage dans cette épreuve.


Primum non nocere - Carpe diem