Le site de l'histoire érotique
Conteuse
Super Auteure
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
29-08-2020
1637 Messages
Genre : Femme
Age : 37 ans
Lieu: Au bord de la piscine...

L'histoire «Une douceur de Miel (3)» a été publiée. N'hésitez pas à en discuter ici !

Extrait :
Je suis allé au lit après m'être mis nu parce que je dormais sans pyjama depuis l'adolescence, dans le but de pouvoir m'astiquer la tige tout à mon aise. Bien entendu, Man le savait et elle m'a même surpris une fois en train de me palucher. Lorsque c'est arrivé, j'ai eu la honte de ma vie, je suis d...

Cliquez ici pour lire cette histoire


Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever après chaque chute.
                                                                                                          Confucius.
lolo66
Membre
13-09-2020
348 Messages
Genre : Homme
Age : 68 ans
Lieu: Pyrénées Orientales

oui bien sûr une suite serait la bienvenue
merci

fantasmanuel
Auteur

Mais oui nous manifestons. Nous manifestons. Avec grand plaisir une suite à cette histoire.

mi2lo
Membre
13-02-2015
24 Messages

Bien sur la suite !!!

Mounas64
Membre
10-05-2020
106 Messages

Tre excitant vivement la suite

hpassage
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
23-12-2012
1023 Messages
Genre : Homme
Age : 65 ans
Lieu: région toulousaine

Les talons aiguilles sont toujours là, parfait, vous avez bien compris l'importance de ce type d'escarpins , dont le but est d'attirer l'attention des pervers hommes..

J'aimerais beaucoup prendre la place de votre fils, mais par pitié, ne m'appelez pas "mon biquet" sad

Conteuse
Super Auteure
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
29-08-2020
1637 Messages
Genre : Femme
Age : 37 ans
Lieu: Au bord de la piscine...

hpassage :

Les talons aiguilles sont toujours là, parfait, vous avez bien compris l'importance de ce type d'escarpins , dont le but est d'attirer l'attention des pervers hommes..

J'aimerais beaucoup prendre la place de votre fils, mais par pitié, ne m'appelez pas "mon biquet" sad

Bonjour, mon Biquet (en même temps, il ne fallait pas me tendre la perche smile ),

Tout comme mon autre récit cette histoire n'a rien d'autobiographique, alors merci de laisser mon fils là où il est.

Malheureusement, je ne pourrai reprendre l'écriture de "Une douceur de Miel" que quand "Thérapie Familiale" sera terminée. Il vous faudra donc vous armer de patience...

Cordialement.

AnaLyse.


Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de se relever après chaque chute.
                                                                                                          Confucius.