Le site de l'histoire érotique
Dante67
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
20-12-2020
72 Messages
Sexe : Homme
Age : 29 ans

Un fantasme est-il moral ?

Une chose importante avant de participer : ce topic n'a pas vocation à remettre en question la charte du site. Merci de bien vouloir prendre de la hauteur par rapport à ce sujet pour l'extraire de la problématique -qui n'en est pas une puisqu'elle n'a pas vocation à changer- de la charte et de ne parler que de votre sentiment personnel ou de votre philosophie.

Ceci étant fait :
Parce que je pense que la question est intéressante et qu'a priori d'autres la trouvaient intéressante également, nous y voila.

Un fantasme est-il moral ?
La moralité doit-elle s'appliquer ou non aux fantasmes ?

Histoire de ne pas assommer tout le monde avec un pavé, je vais laisser un peu la place aux autres.

Hellangel
Membre
02-09-2017
835 Messages
Sexe : Homme
Age : 24 ans
Lieu: Suisse

Re: Un fantasme est-il moral ?

C'est vrai que c'est intéressant pour le coup !

On parle bien de pédophiles "passifs" ou "inactifs" pour ceux qui ne passent et ne passeront probablement jamais à l'acte. Ces personnes-là, premièrement et uniquement victimes de leurs pulsions, sont suivies, traitées, et bien qu'ils constituent un "danger" potentiel, ils ne sont ni bourreaux, ni agresseurs. Leur fantasme est "immoral" en un sens, et en même temps, en l'absence de passage à l'acte, et puisque c'est cantonné à leur psyché, peut-on considérer qu'il y a quelque chose de "mal"?

donico
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
17-09-2016
2138 Messages
Sexe : Homme
Age : 32 ans
Lieu: Pas très loin de Jérémy01

Re: Un fantasme est-il moral ?

T'étais obligé de poster ça quand je viens d'éteindre mon ordinateur (et que j'ai la flemme de le rallumer) ? smile Du coup, sur téléphone, tu n'auras le droit qu'à la version (très) courte : clairement, pour moi, les fantasmes sont déchargés de toute morale, et c'est d'ailleurs l'essentiel de leur fonction.

Dernière modification par donico (Le 08-01-2021 à 19h06)


Avis aux écureuils (violets ou autres) : que diriez-vous d'une trêve ?
donico
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
17-09-2016
2138 Messages
Sexe : Homme
Age : 32 ans
Lieu: Pas très loin de Jérémy01

Re: Un fantasme est-il moral ?

Ton exemple est très intéressant Hellangel. Pour moi, rien n'est "mal", tant que c'est cantonné à la psyché.

Qui n'a jamais pensé à des choses affreuses ? (Que ce soit dépecer sa voisine, organiser un génocide, voter à gauche, violer un enfant... roll)


Avis aux écureuils (violets ou autres) : que diriez-vous d'une trêve ?
Hellangel
Membre
02-09-2017
835 Messages
Sexe : Homme
Age : 24 ans
Lieu: Suisse

Re: Un fantasme est-il moral ?

donico :

Ton exemple est très intéressant Hellangel.

Bah c'est une surprise pour personne, mes interventions sont toujours intéressantes, pertinentes, et surtout elles ne sont absolument jamais borderline et n'ont jamais vocation à lancer de grands débats houleux :3

Sharhajar
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
23-10-2020
546 Messages
Sexe : Femme
Age : 23 ans
Lieu: Nantes

Re: Un fantasme est-il moral ?

Hellangel :

On parle bien de pédophiles "passifs" ou "inactifs" pour ceux qui ne passent et ne passeront probablement jamais à l'acte. Ces personnes-là, premièrement et uniquement victimes de leurs pulsions, sont suivies, traitées, et bien qu'ils constituent un "danger" potentiel, ils ne sont ni bourreaux, ni agresseurs. Leur fantasme est "immoral" en un sens, et en même temps, en l'absence de passage à l'acte, et puisque c'est cantonné à leur psyché, peut-on considérer qu'il y a quelque chose de "mal"?

Ils sont surtout victimes.

On peut pas les laisser vivre ! Ils sont malades ! De quel droit peut on tolérer ça dans notre belle société ?"

C'est un discours très banal vis à vis des pédophiles (je compte pas ceux qui proposeraient de régler le problème à la source et la balle à la nuque), mais aussi un qui pouvait exister à propos des homos à une époque et qui passerait beaucoup moins (en France) de nos jours. Je dis pas qu'il faut légitimer la pédophilie, mais juste potentiellement la voir comme ce qu'elle est. Une sexualité qu'on a en soit, et je doute que tous les pédophiles soient reformatables à la manière des camps pour hétéroïser les pds. Ils ont leur sexualité, pas de bol c'est une sexualité inacceptable dans une société comme la notre et ils sont condamnés à vivre dans le secret ou la méfiance d'autrui, et à ne jamais pouvoir décemment y goûter.

Immorale ? Peut être si tant est qu'on pose un point de vue moral - donc qui dépend des cultures, des éducations, de la sensibilité, du vécu de chacun - sur quelque chose que l'on a en soi. Donc je ne pense pas qu'on puisse considérer qu'il y ait quelque chose de mal dans un pédophile passif, mais surtout qu'on peut le considérer comme victime de ce qu'il est.

C'est un peu facile de se dire "ils ont qu'à se retenir" quand on voit combien de gens sont déjà pas foutus de se tenir à la fidélité d'un mariage, d'un couple ou d'une relation banale. Les pédophiles sont des gens comme nous avec leurs propres désirs, leurs propres tourmentes et en l'occurrence une sexualité qui me semble particulièrement dure à vivre puisqu'ils n'ont pas le droit, de la vivre justement.

--------------------

Je réponds un peu à côté de la plaque mais ça donne mon point de vue indirectement sur la chose.
Un fantasme n'a pas à être moral. La moralité n'a pas sa place dans les pensées des gens et n'a pas à leur dicter ce qu'ils peuvent et doivent aimer. Sinon on crée des petits frustrés qui clouent des chats sur des portes parce que Papa les fouette quand ils s'astiquent sur du porno lesbien. Par contre, dès lors qu'on fait partie d'une société et qu'on s'exprime dans un espace public, on est soumis aux règles de cette dite société. Et ici, sans parler de moralité mais plutôt de sensibilité, certains fantasmes peuvent ne pas passer aux yeux de tous.

C'est la même logique que l'humour.
On peut rire de tout, pas avec tout le monde.

On peut bander sur tout, mais pas avec tout le monde.

Dernière modification par Sharhajar (Le 08-01-2021 à 19h58)


The Gouine of Spades
Grande enfant, des bulles de semence au fond de la gorge.
Aussi casse couille qu'une féministe, sauf que moi je baise de temps en temps.
نا حقا أريد أن أمتصك الآن
Dante67
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
20-12-2020
72 Messages
Sexe : Homme
Age : 29 ans

Re: Un fantasme est-il moral ?

Bien que je sois assez d'accord sur ce qui a été dit jusqu'ici, je trouve qu'on cristallise un petit peu le débat sur la pédophilie. Peut-être est-ce LE taboo ?

Cela me rappelle la scène du film Nymphomaniac quand l'héroïne est une sorte d'homme de main qui agit pour faire craquer les mauvais payeurs qui ont emprunté de l'argent à qui ils ne devraient pas. Bref, je ne me souviens pas très bien du contexte mais je me rappelle d'une scène où elle doit interroger un homme qui ne bandait pas. Devant rien. Elle avait beau lui dire, lui montrer toutes les perversions, rien n'y faisait. Et puis tout à coup... elle eut l'idée de lui parler d'un petit garçon. Elle l'a fait bander tandis qu'il l'a supplié de se taire. Et il a fini par craquer.
L'héroïne en parlait après coup en disant qu'elle avait détruit cet homme. Elle ne savait pas s’il était conscient à ce moment là de ses fantasmes, mais elle l'a anéanti.

Bref... je pense qu'au-delà de la pédophilie, il y a d'autres choses plus rependues non ?
Quid du masochisme ? Quid du sadisme ? Quid de l'inceste et de la zoophilie ?

"A vot' bon coeur m'sieurs dames !"

Dernière modification par Dante67 (Le 08-01-2021 à 20h06)

Pokaline
Membre
26-10-2020
177 Messages
Sexe : Homme
Age : 58 ans
Lieu: Val d'Oise

Re: Un fantasme est-il moral ?

Morales ou pas, ça n'a pas trop d'importance, on ne peut pas les retenir, les fantasmes inavouables reviennent sans cesse dans votre caboche. Soit on les accepte comme notre part sombre et on en a tous une. Ou on lutte contre, mais c'est perdu d'avance et n'apportera que des souffrances.
On peut sans doute les dompter, les apprivoiser pour les rendre inoffensives et les laisser en cages.


Dans le sexe, on peut tout demander, mais rien n'est obligatoire...
Pizza is like sex, when it's good, it's very good. When it's bad, it's still pretty good smile
Lioubov
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-01-2012
23697 Messages
Sexe : Homme
Age : 74 ans
Lieu: Périgord

Re: Un fantasme est-il moral ?

Un fantasme est-il moral ?

Il faudrait déjà tenter de définir ce qu’est la moralité.

La moralité est le caractère de ce qui peut être apprécié selon les notions de bien et de mal.
Ce qui me dérange dans cette définition, c’est l’opposition binaire entre bien et mal. On n’a pas le choix : c’est blanc ou noir. Il n’y a pas de zone intermédiaire grise. C’est comme l’informatique actuelle : positif ou négatif. Cette zone grise pourrait correspondre à l’informatique quantique, où un bit peut être à la fois positif ET négatif.

La morale est-elle unique, érigée en valeur absolue, ou bien peut-elle être fluctuante, au gré des civilisations et des périodes historiques ? C’est ce qu’exprime Cicéron par O tempora, o mores ! Nous pouvons donc postuler qu’une valeur prétendue morale dans le cadre d’une civilisation donnée serait qualifiée d’immorale pour une culture différente. 

Par souci de simplification, ne comparons pas les valeurs civilisationnelles de différentes cultures, mais bornons-nous à en étudier une seule : la nôtre, avec ses règles et ses lois qui, bien que restrictives pour certains, nous permettent de vivre ensemble sans trop se foutre sur la gueule. Et comme nous planchons dans le cadre d’un site de littérature érotique, tenons-nous-en au caractère égrillard de la chose.

Certaines lois nous empêchent de jouir comme nous l’entendons : il est répréhensible de sodomiser les chèvres (mais pas les mouches, paraît-il…) ou d’étrangler une petite fille pour profiter de ses soubresauts pendant qu’on la déflore. En conséquence, si certains individus trouvent leur épanouissement sexuel dans ces pratiques interdites, ils vont devoir se réfugier dans le fantasme, qui agit comme une soupape de sécurité. Dans ce cas, le fantasme est immoral dans sa nature, mais moral dans sa finalité car il inhibe le passage à l’acte.

Mais dans le cadre d’une sexualité approuvée par la société, certains individus qui désireraient accéder à cette forme de sexualité en sont privés ; il n’y a qu’à voir le nombre de jeunes adultes qui, sur le forum de Xstory, se disent encore vierges. Ceux-là se réfugient dans les fantasmes ; là, il s’agit de fantasmes moraux.

Nous venons de voir qu’à travers ces différents exemples, les fantasmes ont la particularité d’être à la fois immoraux, mais le plus souvent moraux.

LeRenardetLaDuchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
1008 Messages
Age : 36 ans

Re: Un fantasme est-il moral ?

Mes fantasmes reste a la limite de ma morale.
Tout ce qui reste du domaine de l'esprit est propre a chacun, tout a le droit d'être fantasmer tant que ça n'affecte pas l'intégrité physique, mentale ou morale d'un tiers. Même si ça peut être drôle d'exprimer verbalement ceux ci.

Je pense que c'est naturel, c'est du domaine de l'esprit, ça peut être amoral.

Je dis pas que la question elle est vite répondue.

R


Renard fouisseur et Duchesse squirteuse.

Ici pour discuter et échanger sur la place publique , les démarchages en MP pour se ''placer'' ne seront tolérés et entraîneront un blocage systématique .
Merci de votre coopération wink
Pokaline
Membre
26-10-2020
177 Messages
Sexe : Homme
Age : 58 ans
Lieu: Val d'Oise

Re: Un fantasme est-il moral ?

LeRenardetLaDuchesse :

Je dis pas que la question elle est vite répondue.
R

😂😂😂😂


Dans le sexe, on peut tout demander, mais rien n'est obligatoire...
Pizza is like sex, when it's good, it's very good. When it's bad, it's still pretty good smile
LeRenardetLaDuchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
1008 Messages
Age : 36 ans

Re: Un fantasme est-il moral ?

Pokaline :

Morales ou pas, ça n'a pas trop d'importance, on ne peut pas les retenir, les fantasmes inavouables reviennent sans cesse dans votre caboche. Soit on les accepte comme notre part sombre et on en a tous une. Ou on lutte contre, mais c'est perdu d'avance et n'apportera que des souffrances.
On peut sans doute les dompter, les apprivoiser pour les rendre inoffensives et les laisser en cages.

Pour parler de zone grise, c'est être capable de lisser son fantasme pour le rendre quasi acceptable moralement mais il doit corrompre pour devenir acceptable. La zone grise existe. L'entre deux reste un état instable. Ça avance et ça recule.

R


Renard fouisseur et Duchesse squirteuse.

Ici pour discuter et échanger sur la place publique , les démarchages en MP pour se ''placer'' ne seront tolérés et entraîneront un blocage systématique .
Merci de votre coopération wink
Docmature
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
06-07-2020
568 Messages
Sexe : Homme
Age : 57 ans
Lieu: Rambouillet

Re: Un fantasme est-il moral ?

Nous avons tous nos propres fantasmes, productions de notre imaginaire. Certains à la limite de "la bonne morale" mais encore faudrait il définir ce qu'on entend par moralité, notion qui de plus n'est pas la même selon les époques (il n'y a pas si longtemps, la sodomie ou l'homosexualité étaient considérées comme des pratiques non morales), les sociétés, les civilisations...
La vraie question n'est elle pas de savoir s'il faut s'inquiéter de certains fantasmes déviants type pédophilie ou zoophilie ou peut on fantasmer sur tout, sans problème, du moment que cela reste un fantasme.


Primum non nocere - Carpe diem
Velvet
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
25-10-2020
48 Messages
Sexe : Homme
Age : 28 ans
Lieu: Essonne

Re: Un fantasme est-il moral ?

La morale est, par définition, extérieure à l'individu. C'est un système de valeurs communes à une société. Elle n'a pas sa place dans l'imaginaire. Et puis, le fantasme le plus débridé, le plus violent et le plus sadique ne fait de mal à personne tant qu'il reste à l'état d'idée. S'il y a un endroit où on peut être complètement libre, c'est bien dans sa propre tête.