Le site de l'histoire érotique
Phantome
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-03-2011
226 Messages
Sexe : Homme
Age : 75 ans

Marie, belle et soumise. (4)

L'histoire «Marie, belle et soumise. (4)» a été publiée. N'hésitez pas à en discuter ici !

Extrait :
Chapitre 4 : Marie, Céline, Laurent et …Fabien !
Je regarde Laurent et je remarque que sa queue se redresse doucement, probablement excitée par ce que nous venons de prévoir. Céline a suivi mes yeux et elle se penche vers lui pour prendre sa bite dans sa bouche. Elle la suce et en un rien de temps...

Cliquez ici pour lire cette histoire

Philibert3364
Membre
29-12-2019
709 Messages
Sexe : Homme
Age : 57 ans
Lieu: Sud ouest

Re: Marie, belle et soumise. (4)

Vive les parties débridées...


Plus jeune, le première chose que je regardais chez une jeune fille, c'était sa mère... Aujourd'hui, la première chose que je regarde chez une femme, c'est sa fille...
carlitou
Membre
20-05-2011
250 Messages
Sexe : Homme
Age : 68 ans

Re: Marie, belle et soumise. (4)

tres bonne suite

dpgt38
Super Auteur
18-08-2016
80 Messages

Re: Marie, belle et soumise. (4)

Parfait,j'en bande encore! Merci à l'auteur

OlivX
Membre
14-11-2016
4035 Messages
Sexe : Homme
Age : 55 ans

Re: Marie, belle et soumise. (4)

Que va t'il lui arriver qu'elle n'avait pas prévu ?
Le mari découvre t'il le pot aux roses ?

Phantome
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-03-2011
226 Messages
Sexe : Homme
Age : 75 ans

Re: Marie, belle et soumise. (4)

Désolé, chers lecteurs, mais le chapitre 5 est refusé par Xstory, même après correction. Voici le texte

A votre avis ...
Chapitre 5 : Mon voisin, Denis.
Deux jours plus tard, je suis toute seule à la maison et j’aperçois Denis, mon voisin, qui me fait des grands signes.
Je vais vers lui et il me demande si je peux venir 5 mn chez lui. Il voudrait mon avis sur le réaménagement d’une de ses pièces. Mon voisin n’est plus tout jeune et il a souvent un regard vicieux quand il fixe mon décolleté ou mes cuisses dénudées. J’avoue quand même qu’un jour où je me faisais bronzer toute nue près de la piscine, j’ai remarqué qu’il me matait à travers la haie. Comme ça m’a excitée, je n’ai rien dit et j’ai même pris quelques poses pour qu’il ait une vue parfaite sur toute mon anatomie. Il n’a pas été dupe et il m’a même remerciée le lendemain, lors d’un barbecue, en passant sa main sur mes fesses et me murmurant.
-       Superbe ton cul, marie.
Mais bon…. il n’a pas été plus loin, il est toujours aimable et je ne vais quand même pas me faire sauter par un voisin !
Chez lui, il me prend de court en me disant.
- Belle prestation Marie avec ton fils ! Tu m’as fait bander comme jamais pendant que je vous regardais. En fait, tu es une sacrée salope Marie ! Tu baises avec ton fils et sûrement avec son copain.
Je ne sais quoi répondre et il enchaîne.
- Je garderais secret tes relations incestueuses mais tu vas me rendre un grand service, Marie. Je viens de me faire livrer un nouveau lit et je n’ai pas de quoi payer. Mais le patron accepte les paiements en nature.
Je lève ma main pour le gifler mais il me l’attrape et il m’emmène de force dans sa chambre ou attendent 2 hommes.
- Voila mes amis, je vous présente Marie, une belle salope ! Cadeau ! Elle est à vous !
Je devrais hurler mais aucun son ne sort de ma bouche tellement je suis stupéfaite de son audace ! Comme si j’étais paralysée, je ne bouge pas lorsque les deux hommes me saisissent par les bras.  Leurs mains s’égarent rapidement entre mes jambes, caressent mes seins, mon ventre tendu, le bas de mon dos, mes fesses, mon cou. Même à travers ma petite jupe et mon haut, je ne peux empêcher mon corps de frissonner, d’autant qu’une main est passée dessous et remonte sur ma cuisse.
-  Merci Denis…belle pouliche ta voisine !
Mon Dieu, que vont ils me faire. Malgré moi je suis excitée mais je panique un peu. Pour la forme je crie :
- Arrêtez ! Lâchez-moi ! Je vais hurler !
Denis vient derrière moi et me colle contre lui en mettant une de ses mains sur un de mes seins. Il me glisse dans le creux de l’oreille.
- Laisse-toi faire salope ou je montre une petite vidéo à ton Mari.
Putain de salaud ! Il a filmé ma partie de jambes en l’air avec Laurent.
En même temps qu’il ajoute
- Je suis sûr que tu vas aimer ça !
Sa main glisse vers le haut de ma cuisse jusqu'à ce qu'elle disparaisse sous ma courte jupe. Quand ses doigts se posent sur mon string chaud et humide, il ajoute.
- humm, je pense que tu es plus prête que tu ne veux l’admettre.
Un doigt passe sous la lisière de mon string et s’insinue dans ma fente mouillée. Involontairement je lâche un faible gémissement.
- Approchez-vous. Elle n’attend que vous.
Un homme prend sa place et lève mes bras, l’autre me retire mon t-shirt. Ma jupe glisse sur mes jambes et tombe au sol. Je me retrouve entre deux inconnus, juste avec mon soutien-gorge en dentelle et mon string rose pour me protéger. Leurs mains rudes touchent ma peau nue, alors que j’essaye vainement de les repousser.

Une main presse mon cul nu et une autre fait tomber mon soutien-gorge. Quand leurs doigts jouent avec mes tétons, malgré moi, je gémis de nouveau et je sens mes tétons durcir. Il faut quand même que je réagisse.
- Vous pouvez me peloter mais vous ne pourrez pas me baiser !
- Mais bien sûr ma belle ! Tu vas juste nous faire une petite gâterie. Mais montre-nous d’abord ta chatte et ton cul.
C’est le Patron qui vient de parler et joignant le geste à la parole, il tire rapidement sur mon string qui tombe au sol.
Les deux hommes se tiennent debout en me regardant comme des ours affamés. Dans un dernier sursaut, je tente de m’échapper mais Denis me saisit par la taille puis me tenant les poignets, il m’expose de nouveau à leurs regards pervers. Dans mon oreille il me dit.
- Non, non, Marie, tu restes là. Montre-nous comment tu es belle, sexy et appétissante… si désirable…

Tout mon corps frissonne quand les yeux des hommes continuent de se promener sur mon corps nu alors qu'ils retirent leurs vêtements. Impuissante mais déjà en chaleur, mes mains tenues dans mon dos par Denis, je les regarde baisser leurs pantalons et slips.
- Huumm, grogne Denis dans mon oreille. Sacrément montés ces messieurs !
Je vois deux grosses queues épaisses et fortement veinées avec des testicules suspendus comme des abricots sur leur branche.
-  Alors Marie… je suppose que tu aimes ce que tu vois petite salope.
- Non ! Ils sont dégoûtants !
Mais je fixe leurs membres en respirant plus rapidement collée contre Denis qui embrasse mon cou
- Voyons Marie, il ne faut pas dire des choses pareilles ! Tu pourrais les vexer…
Les deux hommes se mettent à rire et caressent leurs sexes à demi bandés et déjà impressionnants.
Je ne peux pas nier que je suis troublée et même excitée car je sens que ma chatte est de plus en plus humide. Je passe même ma langue sur ma lèvre inférieure en fixant la plus grosse bite.
- Aller ! A toi de jouer, Marie
Me dit Denis en me poussant vers eux.
Je me retiens de crier lorsqu’ils me caressent et que je sens leurs bites qui durcissent de chaque côté de mon corps, grimpant sur mes hanches comme des serpents voraces.

Je voudrais lutter contre cette agression mais c’est une bataille perdue car dans ma tête et dans mon ventre, je sens que j’aime ça. Une terrible excitation monte dans ma poitrine caressée par des mains d’hommes qui me regardent avec un désir évident.
Je rouvre mes yeux que j’avais fermés pour voir le patron qui se branle devant moi avec un sourire pervers
- Elle est belle ma queue ?
Denis qui passe son doigt sur ma chatte et mon clito, me demande.
- Je suppose que tu aimes ce que tu vois…
Il a raison, mon cœur s’arrête presque de battre à la vue de sa virilité. Il est vraiment bien monté et son collègue qui est à côté de moi tout autant. Mais sa queue est plus longue et encore plus épaisse. Un vrai étalon !
OH, mon Dieu ! Mon corps réagit quand il se rapproche de moi et qu’il se frotte contre mon corps.  Je me sens faible car je cesse toute résistance et Denis me lâche.
-  Messieurs… Marie a envie de vous goûter. Mets-toi à genoux, Marie !
Dans une ultime résistance je crie
- NON !
- J’ai dit à genoux, Marie !
- Non !
- Bon ! Aidez-moi !
Les deux hommes me saisissent par les épaules et me forcent à m’agenouiller au sol.
En un éclair je pense à un de mes fantasmes. Je vais me faire baiser par plusieurs hommes !
Mais ce n’est pas un rêve. Tremblante, je regarde ces hommes brûlants de désir qui m’entourent en caressant leurs grosses bites en érection.
Denis saisit mon menton pour que je le regarde.
- Maintenant Marie, tu vas être une gentille salope et nous sucer tous les trois. Et rappelle-toi que les femmes bien élevées ne pensent même pas à mordre…
Puis il saisit ma mâchoire et dit.
- Très bien, Marie… fais ton choix.
Je regarde autour de moi ces trois sexes qui pointent leur gland vers mes lèvres. Je me dis que si je fais ça, ils voudront sûrement en faire plus.  Le parfum qui se dégage de ces bites dressées devant mon nez me fait tourner la tête comme si j’étais un peu ivre. Mon cœur bat encore plus vite. Je prends une profonde respiration avant d’attraper dans ma main la queue de Denis en regardant son gland qui bave déjà d’anticipation à ce que je vais faire.
Je me penche lentement en avant et j’ouvre ma bouche. Ma langue goûte au pré-sperme qui suinte sur son méat, et je referme mes lèvres sur son gland.
Je commence ma fellation en enfonçant sa bite plus profondément à chaque fois. Je sens rapidement son gland qui vient au bord de ma gorge et je n’ai que les ¾ de sa queue dans ma bouche !
- Huuummm, tu es vraiment bonne pour ça ! grogne Denis. N’oublie pas mes amis. Je suis sûr qu’ils aimeraient sentir tes jolies mains sur leurs queues impatientes.
Je tends mes mains et je saisis leurs sexes chauds pour les branler lentement tout en suçant celle de Denis.
Leurs mains caressent mes épaules et mon dos comme pour m’encourager pendant que je lèche la queue de Denis et que j’avale son pré sperme. C’est difficile de faire plaisir à trois hommes à la fois. Dans mes fantasmes, c'était beaucoup plus facile.
En réalité, la dureté des bites dans mes mains et la chaleur de celle de Denis qui glisse dans ma bouche, c’est… c’est mieux. Oh, Ouiiii, beaucoup mieux.
- OOOoohhh, putain… arrête ! Maintenant prend un avant-goût de celles de mes compagnons avant de te faire un gargarisme avec mon sperme,
Je laisse tomber la queue de Denis et je me tourne vers un autre membre qui caresse ma joue. Je fais courir ma langue le long de ce sexe avant de gober le gland pour le goûter. Plus salé, plus amer mais tout aussi excitant de comparer la saveur de leurs bites.
Les trois hommes gémissent en poussant leurs hanches pour forcer leurs bites à aller le plus loin possible dans ma gorge. Je sens que leurs sexes deviennent encore plus gros et plus durs lorsqu'ils se trouvent entre mes lèvres ou entre mes mains.
Puis Denis me soulève et dit.
- Mes amis… je pense que Marie est maintenant bonne à faire !

angelus542
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
06-06-2018
40 Messages

Re: Marie, belle et soumise. (4)

salut phantome et avant tous merci pour tes textes.
concernant ta demande, j'espère que ton texte n'est pas un copier-coller, car il manque énormément d'apostrophes!
c'est peut-être la raison du refus.
continu(e) quand même a nous faire partager des textes, merci.

Phantome
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-03-2011
226 Messages
Sexe : Homme
Age : 75 ans

Re: Marie, belle et soumise. (4)

Le motif de refus est
Viol ou assimilé
Nous souhaitons ne pas encourager le viol au travers des histoires que nous publions. Le validateur a estimé que votre texte contenait une scène de viol, ce qui est contraire à la charte.

Moi je ne vois rien qui ressemble à un viol. C'est plutôt le contraire !
Manifestez-vous avant que je me retire de ce site.