Le site de l'histoire érotique
rosiel
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-02-2019
95 Messages
Sexe : Femme
Age : 49 ans
Lieu: ANNECY

Revenir sur la correction d'un récit validé

Bonjour,

Mon récit -hors série- : Les nouvelles de Rosie : Une maman en chaleur, un voyeur intransigeant, vient d'être validé et j'en suis très heureuse, cependant, dès les premiers mots, je constate une correction qui n'a pas lieu d'être :
Mon prénom est Rosie, et ce que je vous propose aujourd’hui [...]
Il n'y a pas de virgule après "Rosie" dans le texte original et -bien que ce ne soit pas illégal-, il n'est pas propre d'en mettre avant une conjonction de coordination.
Cela peut paraître un détail, mais je trouve un peu dommage de sur-corriger un texte.

Il y a également des problèmes concernant les dialogues. Ce récit comporte surtout des monologues et donc : les traits d'union ne sont pas nécessaires dans la plupart des cas, seulement les guillemets.
J'utilise la méthode de dialogue qui correspond le mieux à ma façon d'écrire (dans tous mes récits), à savoir :

"Un personnage entamme une conversation.
- Un autre personnage répond, dit-il avec un brin de surprise dans la voix.
- Le premier répond à son tour et conclut."

Plusieurs méthodes sont valables mais celle-ci me permet d'alterner aisément entre dialogues, monologues et pensées, sans perdre le lecteur en route et sans avoir besoin de systématiquement utiliser des "pensais-je", "me suis-je dit", etc.
Du coup, lorsque le texte m'apparaît comme ceci :

- Un personnage entamme une conversation.
- Un autre personnage répond, dit-il avec un brin de surprise dans la voix.
- Le premier acquiesce."

Ça me pose un problème. Il existe bien une méthode permettant de commencer un dialogue avec un trait d'union, mais c'est assez évident que ce n'est pas celle que j'utilise. Et cela devient particulièrement ridicule pour mes nombreuses "pensées", qui relèvent presque du 4e mur et qui n'ont donc pas du tout le statut d'un dialogue intradiégétique. Il serait même normal qu'elles ne fasse pas l'objet d'un retour à la ligne -même si j'en abuse, pour des raison d'aisance de lecture-.
De plus, pourquoi laisser le guillemet fermant ?
Je pense que le correcteur a utilisé le formatage automatique sur mon texte, mais si je ne l'ai pas fait moi-même c'est qu'il y a une raison.

J'aimerais donc pouvoir revenir sur mon texte avant sa publication, ou qu'il soit laissé tel qu'il était à l'origine, si les validateurs n'ont pas de corrections importantes à y apporter. On m'a dit qu'il était possible de revenir sur un texte entre sa validation et sa publication, mais je n'ai pas trouvé l'option.

Ceci étant dit, je remercie chaleureusement les validateurs qui ont pris la peine de lire et valider mes textes.
Je sais très bien que ce n'est pas facile du tout, que ça représente beaucoup de travail et je leur fais de grosses bises en passant.

Votre Rosie,


Mère indigne ? Impudique ? Salope ? Peut être un peu des trois.
Mais femme épanouie. smile
Sharhajar 3.0
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
23-03-2021
168 Messages
Sexe : Femme
Age : 23 ans
Lieu: Nantes

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

"On m'a dit qu'il était possible de revenir sur un texte entre sa validation et sa publication, mais je n'ai pas trouvé l'option."

Il est possible de directement contacter l'admin d'Xstory.
C'est ce que je fais en général.

contact.xstoryfr@gmail.com


J'aime bien supprimer mon compte.
The Gouine of Spades.
J'aime bien Haleen aussi, mais elle est partie.
MIss wILl yOu pLEAse lET ME pRiVaTe mESsAgE YOU pleasE ma'aM
LeRenardetLaDuchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
3068 Messages
Age : 36 ans

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Je peux juste te répondre sur un point : la correction n’est possible entre la validation et la parution que lorsque l’on est certifié .
Tu auras accès à cette fonction à ce moment là. Pour ton troisième texte publié sans corrections de l’équipe de validateurs.
Sinon j’en ai corrigé aussi avant mais en écrivant à Xavier .
Duchesse


Duchesse squirteuse est une emmerdeuse.  Rassurez vous,  Renard me donne la correction au plumard 😉

Ici pour discuter et échanger sur la place publique , les démarchages en MP pour se ''placer'' ne seront tolérés et entraîneront un blocage systématique .
Merci de votre coopération wink
Lioubov
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-01-2012
24951 Messages
Sexe : Homme
Age : 74 ans
Lieu: Périgord

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

J'ai bien vu un texte être proposé aujourd'hui, Rosie, que j'ai validé sans le retoucher.
Alors tu as vraiment été excitée par la double pénétration d'Alice par la chenille ?
Amusant coup de théâtre à la toute fin de ton texte !
J'apprécie J. Miró, et également V. Kandinsky dans un style approchant.

rosiel
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-02-2019
95 Messages
Sexe : Femme
Age : 49 ans
Lieu: ANNECY

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Merci pour vos réponses, j'espérais ne pas avoir à embêter Xavier à chacun de mes textes, si la correction des dialogues était systématique, mais si c'est juste un cap à franchir, allons-y.

Lioubov :

J'ai bien vu un texte être proposé aujourd'hui, Rosie, que j'ai validé sans le retoucher.
Alors tu as vraiment été excitée par la double pénétration d'Alice par la chenille ?
Amusant coup de théâtre à la toute fin de ton texte !
J'apprécie J. Miró, et également V. Kandinsky dans un style approchant.

Effectivement. Moi qui me demandais si tu tomberais par hasard sur mon texte et ses références, voilà que tu le fais avant même sa parution !
J'aime beaucoup Kandinsky également. smile


Mère indigne ? Impudique ? Salope ? Peut être un peu des trois.
Mais femme épanouie. smile
VictorVecteur
Membre
09-11-2020
172 Messages

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Bonsoir,

Au vu de ce que vous expliquez, Rosie, il est clair que personne n'a rien à vous apprendre sur la typographie à employer dans un dialogue. En particulier qu'il existe deux règles, toutes les deux parfaitement admissibles en Français de France (au Canada c'est différent).

Ceci dit, je comprends un peu les correcteurs. De ce que j'ai pu voir à droite ou à gauche sur divers sites, les auteurs font preuve d'une créativité extraordinaire pour inventer de règles typographiques absconses qu'eux seuls comprennent, dès lors qu'il écrivent un dialogue. C'est à croire qu'ils n'ont jamais ouvert un roman imprimé.
Donc, confronté à cette créativité débridée mais foutraque, je comprends qu'un correcteur applique systématiquement sa "bonne" règle. Le problème est que, confronté à "l'autre" règle, il peut vouloir la corriger également.

Donc, un petit rappel.
La règle "classique", mais qui dans l'édition grand public, n'est guère utilisée que par Hachette et ses filiales.
« Comment allez-vous, mon cher ?
— Fort bien ma foi, et vous-même ?
— Je me porte comme le Pont-Neuf. »
Et ils se séparent.

La règle "moderne", employé par pratiquement tous les autres éditeurs (même Gallimard, j'ai vérifié).
— Mais ta gueule, connard !
— Tu peux causer, pouffiasse !
— Puisque c'est comme ça, je retourne chez ma mère !
Et elle part.

Ami(e) correcteur(trice), même si vous avez une préférence, merci de respecter les deux formes… pourvu, bien sûr,  qu'elles soient respectées.
Si vous voulez en savoir plus, le site "orthotypographie" de Jean-Pierre Lacroux, à la rubrique "dialogues", vous en dira plus. Loin d'être une norme, ce site reproduit les débats entre typographes, vous verrez que chaque typographe a sa préférence, mais admet que l'autre forme puisse être employée.

Dernière modification par VictorVecteur (Le 27-03-2021 à 19h48)

Doogy Woogy
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
20-01-2016
2774 Messages
Sexe : Homme
Lieu: Saint-Etienne

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Depuis les débuts du nouveau système de validation, je vois fleurir les plaintes d'auteurs à propos de corrections abusives. Est-ce par ennui que certaines corrections sont apportées ? Autant je valide la correction de grosses fautes, autant certaines modifications me paraissent être du domaine du grand n'importe quoi.
Etant donné que le statut de certifié repose sur le fait qu'un texte ne soit pas retouché par l'équipe, j'enragerai de voir ce genre de correction apparaître et empêcher de l'obtenir.
La meilleure solution reste de cocher (ou décocher - je ne me souviens plus dans quel sens ça marche) la case pour ne pas avoir son texte modifié. Quand on maîtrise la langue, bien sûr. Ou alors il faudra taper sur les doigts aux "ajouteurs" de fautes.

A propos des dialogues, effectivement l'utilisation des deux formes données plus haut est majoritaire. J'avais consulté un site lors de l'écriture de mes premiers chapitres, il était précisé que d'autres formes pouvaient être utilisées ou même inventées mais ce qui prévalait c'était leur cohérence. Que le système soit le même tout au long du livre d'une part et que l'on ne se trouve pas avec des guillemets au début et pas à la fin ou l'inverse par exemple.

Dernière modification par Doogy Woogy (Le 27-03-2021 à 20h48)


Elle était tellement rousse que même les carottes la vouvoyaient.

"Je préfère viser la perfection et la rater, que viser la médiocrité et l'atteindre" Francis Blanche.
Matt Demon
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
07-12-2014
1614 Messages
Lieu: France

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

rosiel :

Bonjour,

Mon récit -hors série- : Les nouvelles de Rosie : Une maman en chaleur, un voyeur intransigeant, vient d'être validé et j'en suis très heureuse, cependant, dès les premiers mots, je constate une correction qui n'a pas lieu d'être :
Mon prénom est Rosie, et ce que je vous propose aujourd’hui [...]
Il n'y a pas de virgule après "Rosie" dans le texte original et -bien que ce ne soit pas illégal-, il n'est pas propre d'en mettre avant une conjonction de coordination.
Cela peut paraître un détail, mais je trouve un peu dommage de sur-corriger un texte.

J'aimerais donc pouvoir revenir sur mon texte avant sa publication, ou qu'il soit laissé tel qu'il était à l'origine, si les validateurs n'ont pas de corrections importantes à y apporter. On m'a dit qu'il était possible de revenir sur un texte entre sa validation et sa publication, mais je n'ai pas trouvé l'option.

Ceci étant dit, je remercie chaleureusement les validateurs qui ont pris la peine de lire et valider mes textes.
Je sais très bien que ce n'est pas facile du tout, que ça représente beaucoup de travail et je leur fais de grosses bises en passant.

Votre Rosie,

Bon, je précise avant tout que ce n'est pas moi qui ai modifié ton texte.
Je ne le fais jamais, et en plus la nuance de la virgule ou non avant "et" est infime.

En général, pas de virgule avant cette conjonction de coordination, sauf (comme dans ma phrase plus supra) si les deux parties de la phrase sont distinctes, par exemple avec des sujets différents.

Dans ton cas, si tu avais écrit "je m'appelle Rosie et ce que je vous propose..." : pas de virgule.
"Mon prénom est Rosie, et ce que je vous propose..." : plutôt virgule car le sujet 1 est "prénom", le sujet 2 est "je".

C'est mon opinion et je la partage. Maintenant, je ne ferais pas de foin pour ce truc (sachant que certains textes  proposés frisent l'abomination Cthulhuesque.

LeRenardetLaDuchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
3068 Messages
Age : 36 ans

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Doogy Woogy :

Depuis les débuts du nouveau système de validation, je vois fleurir les plaintes d'auteurs à propos de corrections abusives. Est-ce par ennui que certaines corrections sont apportées ? Autant je valide la correction de grosses fautes, autant certaines modifications me paraissent être du domaine du grand n'importe quoi.
Etant donné que le statut de certifié repose sur le fait qu'un texte ne soit pas retouché par l'équipe, j'enragerai de voir ce genre de correction apparaître et empêcher de l'obtenir.
La meilleure solution reste de cocher (ou décocher - je ne me souviens plus dans quel sens ça marche) la case pour ne pas avoir son texte modifié. Quand on maîtrise la langue, bien sûr. Ou alors il faudra taper sur les doigts aux "ajouteurs" de fautes.

A propos des dialogues, effectivement l'utilisation des deux formes données plus haut est majoritaire. J'avais consulté un site lors de l'écriture de mes premiers chapitres, il était précisé que d'autres formes pouvaient être utilisées ou même inventées mais ce qui prévalait c'était leur cohérence. Que le système soit le même tout au long du livre d'une part et que l'on ne se trouve pas avec des guillemets au début et pas à la fin ou l'inverse par exemple.

A titre exceptionnel, je ne voudrais pas dire de conneries mais je crois avoir compris que ça viendrait de l'étape de validation supplémentaire. Ca devait être sous un topic de trolive sur le fofo tech qu'on avait eu l'explication.
Je crois qu'il y a qqn qui a été embauché pour superviser la validation ou faire de la pré-validation et je crois avoir compris que c'est à cette étape là que ça se joue et pas les validateurs. Enfin, pas toujours.
Je sais que un de mes textes y est passé et un auteur m'a dit y a dix minutes avoir eu un message d'alerte au sujet de la charte et que son texte allait être vérifié. C'est ce qui m'était arrivé aussi. Ca peut être pour une" alerte charte" mais pas seulement, nos textes passent par une pré validation et peuvent avoir été retouchés avant d'arriver aux validateurs. Ce qui explique pourquoi personne ne répondait à trolive... Ce n'était du fait d'aucun des validateurs bénévoles.
Il est possible qu'il arrive la même chose à Rosiel, c'est ptet le pré validateur.

D'ailleurs Xavier, si tu nous lis. Le systeme qui est sensé détecter les textes qui seraient hors charte ne fonctionne pas du feu de dieu. Mon texte n'avait rien d'ambigu, même au niveau lexical. Quant au texte de l'auteur qui vient de me dire la même chose, je l'ai corrigé trois fois. Je vois pas ce qui peut déclencher "alerte charte", aucun mot ou âge tendancieux...Doit y avoir un schmol ...

Dernière modification par LeRenardetLaDuchesse (Le 27-03-2021 à 21h08)


Duchesse squirteuse est une emmerdeuse.  Rassurez vous,  Renard me donne la correction au plumard 😉

Ici pour discuter et échanger sur la place publique , les démarchages en MP pour se ''placer'' ne seront tolérés et entraîneront un blocage systématique .
Merci de votre coopération wink
rosiel
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-02-2019
95 Messages
Sexe : Femme
Age : 49 ans
Lieu: ANNECY

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Merci pour votre message VictorVecteur.
Je comprends tout à fait que les validateurs soient tentés de formater les dialogues, ça me paraît même très bien dans l'idée (comme les éditeurs). Je sais aussi que la forme que j'utilise n'est ni la plus répendue, ni la plus moderne - c'est celle que j'ai apprise à l'école, c'est dire si c'est moderne -.
Comme je le disais, c'est aussi pour pouvoir faire une réel distinction entre des dialogues et mes réflexions, mes textes étant écrits à la première personne. Un romancier professionnel ne procéderait certainement pas comme ça, mais je trouve que ça s'adapte plutôt bien à une lecture "rapide" vue sur un site.

Par exemple :

[...]
“Oui, elle aussi elle est bonne, mais je préfère celle-là. J’adore comment elle bouge.
- Ah mais c’est clair ! T’imagines l’avoir assise sur ta queue ? Mmm, putain !”
[...]
“Quelle bande d’obsédés ces ados quand même !”, me suis-je dit juste avant de me rappeler que j’étais plutôt mal placée pour juger !
[...]
“Moi c’est sa bouche qui me fait fantasmer. T’as vu cette bouche à pipes ?
- Ouais mais c’est du fake ça, c’est siliconé ou j’sais pas quoi.

Le dialogue est scindé assez simplement, sans que le lecteur ne puisse penser que je suis intervenue directement  au milieu.
Je sais qu'il y a d'autres manières de faire, mais encore une fois, je trouve cela adapté au format du récit.

L'autre raison de ce choix est que j'utilise fréquemment les tirets comme aparté et qu'il serait dommage de les confondre avec des ouvertures de dialogues.

Pourtant, d'un point de vu pragmatique et esthétique, je préfère quand un texte se passe des guillemets. Je suis donc loin d'être contre la règle moderne.

D'ailleurs, il y a des fautes de ponctuation que je fais toujours par mauvais réflexe et elles concernent justement cette utilisation des tirets.
- Ça devrait être des tirets cadratins et non des traits d'union.
- J'ajoute une virgule après leur fermeture comme pour les parenthèses, alors qu'ils sont sensés faire office de parenthèses + virgule.
- Je les colle aux premiers et derniers mots alors qu'il doivent être espacés. (Cette faute est plus ou moins volontaire, encore une fois pour être certaine que le lecteur ne confonde pas avec un dialogue, étant donné la fréquence à laquelle je les utilise).

Je tâcherai de corriger au moins ça dans mes futurs récits. smile


Mère indigne ? Impudique ? Salope ? Peut être un peu des trois.
Mais femme épanouie. smile
rosiel
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-02-2019
95 Messages
Sexe : Femme
Age : 49 ans
Lieu: ANNECY

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Matt Demon :

En général, pas de virgule avant cette conjonction de coordination, sauf (comme dans ma phrase plus supra) si les deux parties de la phrase sont distinctes, par exemple avec des sujets différents.

Dans ton cas, si tu avais écrit "je m'appelle Rosie et ce que je vous propose..." : pas de virgule.
"Mon prénom est Rosie, et ce que je vous propose..." : plutôt virgule car le sujet 1 est "prénom", le sujet 2 est "je".

Je suis finalement assez d'accord avec ça. J'avais juste peur que le récit soit modifié juste pour dire qu'il a été corrigé.
Mais effectivement, cette virgule n'est pas particulièrement gênante. Le formatage des dialogues par contre est assez problématique et engendre plusieurs fautes de ponctuation.

PS : j'oubliais, dans mes fautes de ponctuation fréquentes, il y a justement l'utilisation de guillemets anglais plutôt que français. Mais là c'est un choix. Justement car c'est moderne - bonjour la contradiction, Rosie - mais aussi car je trouve les guillemets français trop envahissants (plus gros et nécessitant un espace supplémentaire). Et que mon clavier/logiciel me les propose par défaut !
Mais ça ne devrait pas trop perturber les lecteurs, habitués à avoir de moins en moins de guillemets, justement.

Dernière modification par rosiel (Le 27-03-2021 à 21h37)


Mère indigne ? Impudique ? Salope ? Peut être un peu des trois.
Mais femme épanouie. smile
VictorVecteur
Membre
09-11-2020
172 Messages

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Post-scriptum, pour répondre à la réponse de Rosie.

Pour des pensées in petto, vous avez entièrement raison de recourir aux guillemets, c'est typiquement un usage approprié. Ou alors, si vous préférez, à l'italique. Mais pas au tiret de dialogue, cela peut vraiment être un facteur de confusion.
Pour les incises – comme celle-ci – il faut effectivement employer un tiret. Ici, c'est un tiret demi-cadratin, mais je suis un pinailleur, bien des éditeurs utilisent le tiret cadratin pour les incises. Comme une incise n'ouvre jamais une phrase, il n'y a pas de risque de confusion avec un tiret de dialogue.
Contrairement à ce que vous vous reprochez de faire, il est légitime de mettre une ponctuation après un tiret d'incise. La règle est : j'écris la phrase sans l'incise ni ses tirets, après quoi j'ajoute l'incise. Si une virgule était justifiée dans la phrase sans incise, elle reste après avoir ajouté l'incise.
Comme il y a toujours des exceptions en français, il y a une exception : une incise en fin de phrase perd son tiret de fin.

Enfin, tout ça est fort intéressant, mais cela ne remplace pas votre histoire, que  j'espère lire bientôt.  smile

VictorVecteur
Membre
09-11-2020
172 Messages

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

PPS, toujours à propos des guillemets.

Alors, entendons-nous bien : ce truc-là " n'est pas un guillemet anglais. Les typographes l'appellent, avec une forte connotation péjorative, le « gant de toilette », ou encore, quand ils veulent être très polis, le « guillemet dactylographique ».
On peut écrire avec des guillemets anglais, ils sont employés par exemple, en cas de “citation dans une citation”.
Je pense un peu comme vous : le guillemet français est un peu lourdingue. Néanmoins, nous y sommes tous habitués, alors, il conserve néanmoins ma préférence.

AnaLyse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
29-08-2020
138 Messages
Sexe : Femme
Age : 36 ans
Lieu: Sur mon lit.

Re: Revenir sur la correction d'un récit validé

Lioubov :

J'ai bien vu un texte être proposé aujourd'hui, Rosie, que j'ai validé sans le retoucher.
Alors tu as vraiment été excitée par la double pénétration d'Alice par la chenille ?
Amusant coup de théâtre à la toute fin de ton texte !
J'apprécie J. Miró, et également V. Kandinsky dans un style approchant.

Ça me rappelle le jour où j'ai regardé le film "Sixième Sens" en dvd. Mon idiot de cousin est passé derrière le canapé, et il a dit sur un ton blasé  "Si y voit le fantôme, c'est parce qu'il est mort aussi". Ou comment détruire l’intrigue d'une histoire, en racontant la fin à ceux qui sont en train de la suivre...

Dernière modification par AnaLyse (Le 28-03-2021 à 07h57)


Aimer ce n'est pas se regarder l'un l'autre ; mais regarder ensemble dans la même direction lorsqu'on est emboîtés.