Le site de l'histoire érotique
JVincent
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
12-02-2021
96 Messages

L'histoire «Retour à l’improviste (2)» a été publiée. N'hésitez pas à en discuter ici !

Extrait :
Milieu d'après-midi, on sonne à la porte. Impossible d'avoir la paix ! Incapable de me concentrer efficacement sur mon travail aujourd'hui, je suis rentré à la maison après le déjeuner. Pour faire simple, je suis mal baisé.

Hier après-midi, Julie, mon épouse, m'a téléphoné pour une sombre histoi...

Cliquez ici pour lire cette histoire


"Souvent, un acte de justice et de douceur a plus de pouvoir sur le cœur des hommes que la violence et la barbarie." Machiavel.
Pamarciset
Super Auteur
06-01-2015
1366 Messages
Genre : Homme
Age : 34 ans
Lieu: Paris (la baltique).

C'est bien écrit mais il m'apparaît que l'excès de considérations psychologiques détaille une narration "healthy" du point de vue des rapports homme-femme qu'un récit érotique. Or tu mets (légitimement mais sans subtilité) l'accent sur le caractère cérébral du plaisir de la protagoniste, un tel plaisir cérébral passe par la scénographie et le jeu de rôles, non par l'homogénéité de la garantie d'un équilibre. C'est précisément pour ça qu'existe le "safe-word", pour aller au bout du jeu de rôles humiliant ou dégradant (pour le ou la dominé•e) sans suspendre chaque seconde l'acte. Or, là, j'ai ressenti la suspension à chaque détour de ligne, comme si tu hésitais. Il y a aussi que la bite du protagoniste est un coup "très lubrifié" parce que sortant d'une chatte trempée et deux lignes plus bas, "peu lubrifié". Ça sonne faux. Mais je répète que c'est à mon sens bien écrit. J'ai juste eu le sentiment de lire un apprenti dominant.


"Je suis cette force qui, toujours, veut le mal mais, toujours, fait le bien."
Gœthe.
JVincent
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
12-02-2021
96 Messages

Merci pour ce commentaire instructif.
Malgré les imperfections de cette histoire (il faut être indulgent, je débute), j'ai la faiblesse de penser à la lecture de tes remarques, que la réalité de la relation au sein de ce couple telle que je voulais la décrire est bien retranscrite, même si elle ne correspond pas aux canons d'une relation dominant-dominée. Car il n'y a pas de réelle relation dominant-dominée entre les protagonistes, malgré les inclinations du personnage masculin. Vincent a effectivement des tendances dominatrices, qu'il a du mal à assumer, mais Julie n'a pas la personnalité d'une dominée. Il s'agit donc bel et bien d'un équilibre qui a été trouvé. Est-ce réaliste? C'est une histoire. wink


"Souvent, un acte de justice et de douceur a plus de pouvoir sur le cœur des hommes que la violence et la barbarie." Machiavel.