Le site de l'histoire érotique
Mandrakke
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-09-2020
707 Messages
Genre : Homme
Age : 53 ans
Lieu: Lyon

L'histoire «Une chute de vélo (17)» a été publiée. N'hésitez pas à en discuter ici !

Extrait :
Durant ce court répit, Natacha m'apporta une bouteille d'eau dont je bus avidement une bonne quantité, tout en rassemblant mes pensées. Je ne comprenais décidément pas pourquoi toutes ces filles voulaient la place de Valérie. J'étais partagé entre deux sentiments : l'incrédulité de la situation, et ...

Cliquez ici pour lire cette histoire


La seule limite des mots est notre imagination.
monseigneur asmo
Membre
04-11-2019
11 Messages

Enfin la suite !!! Merci pour cette formidable histoire !!

seluj10000
Membre
03-12-2017
107 Messages

C'est la première fois où je suis autant captivé par une histoire. Hâte d'avoir la suite

WhesIey
Membre
03-10-2016
74 Messages
Genre : Homme
Age : 33 ans
Lieu: Belgique

Impec comme d'hab smile

Mandrakke
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-09-2020
707 Messages
Genre : Homme
Age : 53 ans
Lieu: Lyon

monseigneur asmo :

Enfin la suite !!! Merci pour cette formidable histoire !!

Merci monseigneur !
Je suis ravi de vous compter parmis les fans de cette histoire !


La seule limite des mots est notre imagination.
Mandrakke
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-09-2020
707 Messages
Genre : Homme
Age : 53 ans
Lieu: Lyon

seluj10000 :

C'est la première fois où je suis autant captivé par une histoire. Hâte d'avoir la suite

Merci seluj10000,  pour ce commentaire  des plus plaisants.
Je m'attacherai a conserver  l'interêt que vous y portez, et si possible à l'augmenter.


La seule limite des mots est notre imagination.
Mandrakke
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-09-2020
707 Messages
Genre : Homme
Age : 53 ans
Lieu: Lyon

WhesIey :

Impec comme d'hab smile

Merci Whesley, c'est le résultat d'un long travail.
1ere rédaction de ce chapitre en octobre dernier, lu, corrigé, relu, recorrigé maintes et maintes fois, avant l'ultime correction par Duchesse.


La seule limite des mots est notre imagination.
Petite Chérie
Auteur

Wouhaaahouuu splendide !
Je viens de prendre une gifle, c'est magistralement bien écrit.
Un brin trop poussé sur les techniques au détriment du suggestive pour moi.
Bravo !

Mandrakke
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-09-2020
707 Messages
Genre : Homme
Age : 53 ans
Lieu: Lyon

Petite Chérie :

Wouhaaahouuu splendide !
Je viens de prendre une gifle, c'est magistralement bien écrit.
Un brin trop poussé sur les techniques au détriment du suggestive pour moi.
Bravo !

Merci beaucoup, j'espere que ta joue n'a pas trop souffert smile


La seule limite des mots est notre imagination.
Petite Chérie
Auteur

Mandrakke :

Merci beaucoup, j'espere que ta joue n'a pas trop souffert smile

Si un peu, je viens d'en prendre une autre sur un autre texte..
Je ne saurais être à vos niveaux... faut que je bosse, relire, retravailler.

Mandrakke
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-09-2020
707 Messages
Genre : Homme
Age : 53 ans
Lieu: Lyon

Petite Chérie :

Mandrakke :

Merci beaucoup, j'espere que ta joue n'a pas trop souffert smile

Si un peu, je viens d'en prendre une autre sur un autre texte..
Je ne saurais être à vos niveaux... faut que je bosse, relire, retravailler.

Voilà, c'est excatement ça, il faut se lancer, écrire, puis de relire et corriger, et recommencer, encore et encore... prendre les conseils ici et là accepter la critique positive, celle qui te fait progresser, d'histoire en histoire...
Cette histoire est mon premier essai, depuis le lycée, il y a longtemps, et je n'y appréciais pas les cours de Français., je le regrete à présent.
Si je devais recommencer  a zéro cette histoire, je changerais pas mal de choses surtout dans les 1ers chapitres..


La seule limite des mots est notre imagination.
Petite Chérie
Auteur

Mandrakke :

Voilà, c'est excatement ça, il faut se lancer, écrire, puis de relire et corriger, et recommencer, encore et encore... prendre les conseils ici et là accepter la critique positive, celle qui te fait progresser, d'histoire en histoire...
Cette histoire est mon premier essai, depuis le lycée, il y a longtemps, et je n'y appréciais pas les cours de Français., je le regrete à présent.
Si je devais recommencer  a zéro cette histoire, je changerais pas mal de choses surtout dans les 1ers chapitres..

L'écriture est ma résilience depuis mes 8-9 ans.
J'ai 8 textes en attente de publication (j'aime pas les algorithmes qui t'obligent à la patience).
Ca prend du temps travailler son texte en plus du boulot, de sa vie.
J'arrête de relire corriger quand je "sens" mon texte, c'est entre l'intuitif et... beaucoup de choses.

Mandrakke
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-09-2020
707 Messages
Genre : Homme
Age : 53 ans
Lieu: Lyon

Petite Chérie :

L'écriture est ma résilience depuis mes 8-9 ans.
J'ai 8 textes en attente de publication (j'aime pas les algorithmes qui t'obligent à la patience).
Ca prend du temps travailler son texte en plus du boulot, de sa vie.
J'arrête de relire corriger quand je "sens" mon texte, c'est entre l'intuitif et... beaucoup de choses.

Moi je suis très patient, et j'ai peu de temps pour travailler mon histoire, donc j'évite de me disperser, mais chacun sa technique.

Depuis le chapitre 10 je laisse le texte tomber dans l'oubli de mes neurones, je le reprends repasse un ou deux tours de corrections, puis je l'imprime et le lis a ma moitée. ça permet de bien sentir le rythme, de recaler la ponctuation et aussi de reperer pas mal de fautes. voire des incohérences dans le déroulé.
Hier je lui lis le chapitre 22, ou des gens arrivent, et là voila-t'y pas qu'un des gus discute avec une fille qui n'était même pas arrivée... comme quoi un texte écrit en décembre, tu peux encore le corriger 6 mois plus tard...

Dernière modification par Mandrakke (Le 19-05-2021 à 22h03)


La seule limite des mots est notre imagination.
Petite Chérie
Auteur

Mandrakke :

Moi je suis très patient, et j'ai peu de temps pour travailler mon histoire, donc j'évite de me disperser, mais chacun sa technique.

Depuis le chapitre 10 je laisse le texte tomber dans l'oubli de mes neurones, je le reprends repasse un ou deux tours de corrections, puis je l'imprime et le lis a ma moitée. ça permet de bien sentir le rythme, de recaler la ponctuation et aussi de reperer pas mal de fautes. voire des incohérences dans le déroulé.
Hier je lui lis le chapitre 22, ou des gens arrivent, et là voila-t'y pas qu'un des gus discute avec une fille qui n'était même pas arrivée... comme quoi un texte écrit en décembre, tu peux encore le corriger 6 mois plus tard...

3 de mes textes sont importants, c'est beaucoup de moi. Des années de maturation derrière et l'accouchement des mots dès mon inscription. Leurs relectures, je les ai faites à voix haute.
Je me redécouvre à travers. C'est inhabituel, nouveau pour moi.
Tu as raison sur le fait de prendre du recul, pour y revenir plus tard (ou pas).
Je garde tes remarques derrière l'oreille. Merci. wink

Dernière modification par Petite Chérie (Le 19-05-2021 à 22h40)

Petite Chérie
Auteur

Toujours est-il que j'apprends beaucoup ici.
J'aime.