Le site de l'histoire érotique
  • Forum
  •  » Fun
  •  » La drague de rue, selon vous, c’est ?

A l'initiave du créateur de ce sujet, les membres suivants ne peuvent pas accéder à cette discussion.

  • Animal_75013
  • celestin999
  • Conteuse
  • EPuma
  • Jymmic
  • Lioubov
  • SYL30
Duchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
6529 Messages
Genre : Femme
Age : 36 ans

La drague de rue, selon vous, c’est ?



Développez messieurs, dames, les critères qui, selon vous, font que c’est acceptable ou inacceptable.


Sorcière antipathique, empêcheuse de tourner en rond, grincheuse en série ; je suis ton pire cauchemar.
Circule, virgule, ou je t'apostrophe.
Gameuse
Membre
02-09-2021
39 Messages

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Envisageable, mais c'est selon le contexte les gros lourd c'est pas la peine, mais si l'homme et mignon et poli pourquoi pas, moi en tout cas cela me pose pas de problème.


Gameuse et golfeuse
Sharhajar 5.0
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
13-07-2021
747 Messages
Genre : Femme
Age : 23 ans

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Ca va beaucoup dépendre du contexte, comme n'importe quelle drague.

De la même manière qu'en boîte ou dans un bar tu vas avoir pas mal de forceurs, et le problème de l'alcool, du lieu, du contexte qui les poussent à se sentir pousser des ailes, bah dans la rue tu vas avoir tes propres problématiques. Les gens qui t'hameçonnent en te demandant un service, l'heure, une clope, une direction, puis qui se mettent à te draguer c'est les pires par exemple.

Pareil sur Tinder par exemple. Le principe c'est la drague au final, mais on a pas tous les mêmes objectifs de débouchés à la fin. Si tu veux discuter puis rencontrer, et que le mec t'hameçonne pour au final essayer de gratter des nudes 10minutes après, bah c'est aussi relou.

Après tout comme ça peut être amené subtilement en bar/boîte, dans la rue tu peux avoir des belles rencontres. Juste ça dépend d'énormément de facteurs, la personne en face, ma réceptivité, ce que je fais, où je suis, comment c'est amené, etc.

Donc c'est juste une drague comme une autre. Envisageable selon le contexte, avec son énorme lot de forceurs, mais de là à qualifier ça de harcèlement, à moins que ça soit siffler, intimider ou insulter, bon...

Dernière modification par Sharhajar 5.0 (Le 28-09-2021 à 14h56)


The Gouine of Spades.
Je suis une potite clown 🤡
C'est pas la peine d'appeler au secours en liberté y a pas de gardien,
T'es toute seule avec ta honte.
Docmature
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
06-07-2020
2125 Messages
Genre : Homme
Age : 57 ans
Lieu: Rambouillet

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Gameuse :

Envisageable, mais c'est selon le contexte les gros lourd c'est pas la peine, mais si l'homme et mignon et poli pourquoi pas, moi en tout cas cela me pose pas de problème.

Donc s'il est poli mais pas mignon, il n'a pas le droit d'essayer ? Heureusement que ce n'est pas un homme qui dit la même chose, sinon il aurait droit aux foudres des féministes du site lol


Primum non nocere - Carpe diem
Duchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
6529 Messages
Genre : Femme
Age : 36 ans

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Gameuse :

Envisageable, mais c'est selon le contexte les gros lourd c'est pas la peine, mais si l'homme et mignon et poli pourquoi pas, moi en tout cas cela me pose pas de problème.

A mon avis, le physique ne devrait pas être un critère. Le physique c’est subjectif, et donc ce n’est pas vraiment un paramètre exploitable par les hommes pour se comporter correctement.


Sorcière antipathique, empêcheuse de tourner en rond, grincheuse en série ; je suis ton pire cauchemar.
Circule, virgule, ou je t'apostrophe.
Ze Don
Membre
26-08-2021
249 Messages
Genre : Homme
Age : 32 ans

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

C'est quand même faire rentrer du (relativement) intime dans une relation qui ne s'y prête pas au départ, puisque par définition cela concerne des inconnu(e)s. Il faut donc de la légèreté, de la prudence dans l'approche (on peut vite faire peur, oui même vous les blancs), et surtout ne pas trop insister (auquel cas ça devient du harcèlement).

Ces précautions étant posées, c'est quelque chose d'agréable je trouve, avec pas mal de difficultés et donc une intéressante notion de défi.

Et last but not least, je me permets d'enfiler ma casquette de macho quelques secondes : "lever" une fille qu'on ne connaissait pas il y a une heure, pas sur Tinder mais à l'ancienne, c'est la classe cool

Duchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
6529 Messages
Genre : Femme
Age : 36 ans

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Sharhajar 5.0 :

Ca va beaucoup dépendre du contexte, comme n'importe quelle drague.

De la même manière qu'en boîte ou dans un bar tu vas avoir pas mal de forceurs, et le problème de l'alcool, du lieu, du contexte qui les poussent à se sentir pousser des ailes, bah dans la rue tu vas avoir tes propres problématiques. Les gens qui t'hameçonnent en te demandant un service, l'heure, une clope, une direction, puis qui se mettent à te draguer c'est les pires par exemple.

Pareil sur Tinder par exemple. Le principe c'est la drague au final, mais on a pas tous les mêmes objectifs de débouchés à la fin. Si tu veux discuter puis rencontrer, et que le mec t'hameçonne pour au final essayer de gratter des nudes 10minutes après, bah c'est aussi relou.

Après tout comme ça peut être amené subtilement en bar/boîte, dans la rue tu peux avoir des belles rencontres. Juste ça dépend d'énormément de facteurs, la personne en face, ma réceptivité, ce que je fais, où je suis, comment c'est amené, etc.

Donc c'est juste une drague comme une autre. Envisageable selon le contexte, avec son énorme lot de forceurs, mais de là à qualifier ça de harcèlement, à moins que ça soit siffler, intimider ou insulter, bon...

+1


Sorcière antipathique, empêcheuse de tourner en rond, grincheuse en série ; je suis ton pire cauchemar.
Circule, virgule, ou je t'apostrophe.
666Lucifer666
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
07-09-2021
581 Messages
Genre : Homme
Age : 48 ans
Lieu: enfer

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

personnellement c'est une chose que je ne fais jamais pour la simple et bonne raison que je ne sais pas draguer (et oui mesdames ça existe aussi des hommes qui ne savent pas draguer).
Mais la rue est aussi un endroit où l'on peut croiser une personne qui plait réellement alors pourquoi pas tant que ça reste correcte et pas comme un gros lourd.

Gameuse
Membre
02-09-2021
39 Messages

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Docmature :

Gameuse :

Envisageable, mais c'est selon le contexte les gros lourd c'est pas la peine, mais si l'homme et mignon et poli pourquoi pas, moi en tout cas cela me pose pas de problème.

Donc s'il est poli mais pas mignon, il n'a pas le droit d'essayer ? Heureusement que ce n'est pas un homme qui dit la même chose, sinon il aurait droit aux foudres des féministes du site lol

Il aura le droit mais aucune chance 😂


Gameuse et golfeuse
Duchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
6529 Messages
Genre : Femme
Age : 36 ans

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Ze Don :

C'est quand même faire rentrer du (relativement) intime dans une relation qui ne s'y prête pas au départ, puisque par définition cela concerne des inconnu(e)s. Il faut donc de la légèreté, de la prudence dans l'approche (on peut vite faire peur, oui même vous les blancs), et surtout ne pas trop insister (auquel cas ça devient du harcèlement).

Ces précautions étant posées, c'est quelque chose d'agréable je trouve, avec pas mal de difficultés et donc une intéressante notion de défi.

Et last but not least, je me permets d'enfiler ma casquette de macho quelques secondes : "lever" une fille qu'on ne connaissait pas il y a une heure, pas sur Tinder mais à l'ancienne, c'est la classe cool

Exacte et ce n’est pas par hasard que j’avais envie de parler de ça depuis un moment ! Je vais illustrer, je pense, les avertissements de Donico qui rappelle que l’on peut faire peur.

Y a une quinzaine (Astralabe tu confirmes ? ), je suis partie telle La petite Duchesse au poum-poum short rouge, cueillir des mûres dans la nature pour ma grand-mère faire des confitures.

J’étais tranquille, j’étais peinarde je réparais ma mobylette , au milieu de nulle part, seule au monde et un promeneur à débarqué … 

Il m’a regardé comme une tarte aux fraises de la tête aux pieds sans aucune gêne et a engagé la conversation. En même temps qu’il me parlait, il est venu se mettre à une distance gênante qu’on a pas dans la rue avec des inconnus (quelque soit le genre). Il m’a demandé ce que je faisais en me regardant de haut en bas, comme si ça se voyait pas que je cueillais des mûres. Et là il a proposé de m’aider mais il s’est mis à le faire sans attendre ma réponse. Tout en commençant à me demander où j’habite et quel sport je fais et en me disant que j’ai un corps de sportive. Il avait un ton mielleux, obséquieux, forcé, flatteur à l’extrême.

Je lui aurais bien dit d’aller se faire foutre mais j’étais seule au monde au milieu de nulle part... En même temps qu’il me demandait où je vis je réfléchissais à quel bobard répondre. J’étais aimable (pas engageante non plus hein)  parce qu’en réalité je ne savais pas à qui j’avais à faire et que j’étais isolée.

Et le mec a commencé à me proposer qu’on aille se balader, re bobard pour l’esquiver. J’ai dû interrompre ma cueillette. Faisant semblant de pas comprendre qu’il se faisait éconduire, bah il m’a demandé mon num. J’ai paniqué, en une fraction de seconde j’ai pensé en donner un faux mais je me suis dit qu’il allait me biper et que j’avais pas envie d’être seule avec un type qui se rend compte que j’ai donné un faux.
Bien sûr j’aurais pu trouver une excuse pour justifier que ça sonne pas, mais faut pas oublier que tu dois penser vite et que tu caches ton stress. Pour lui « échapper»  le plus vite possible, bah je lui ai donné pour avoir la paix.

J’imagine que le type doit considérer de son côté qu’il ne m’a pas obligée. Vous avez un bel exemple de double lecture d’une seule situation.

Vous allez me dire « Duchesse  il a rien fait, toi t’es sensible parce que tu t’es fait violer des tas de fois, c’est tes traumas.»

Ouais mais 15% des Françaises déclarent avoir été violées (chiffres très largement sous estimé), 100 % déclarent avoir été harcelées. 100% ont une amie, une sœur, une parente qui a été agressée. Donc quand on sait ça, on doit le prendre en ligne de compte dans son approche, on ne peut pas l’ignorer car ça sert notre stratégie de drague. Les femmes craignent les hommes, pas vous spécifiquement, mais les inconnus au sens large.

Quand une femme est seule la nuit en ville,  seule de jour au milieu de nulle part, on ne peut pas savoir si on a extorqué son numéro ou obtenu son numéro en la charmant.

Il est acceptable d’accoster une femme si on est seul, pas en bande. Si la femme est dans un lieu publique et ne peut en aucun cas se sentir acculée etc etc

Je me suis sentie mal quand j’ai reçu le message de ce gros crado (beau gosse au demeurant ), je me suis sentie envahie et insecurisée. Mais pas autant que quand il m’a trouvée sur un groupe Facebook de notre bled …

Donc, prudence quand on accoste dans les rues. On oublie pas que nous sommes en patriarcat et que pour beaucoup de femmes quand on est seule, un homme ça impressionne.

Pour le reste j’ai aussi de très bons souvenirs de drague de rue. « Mademoiselle, vous êtes magnifique dans votre robe blanche, puis-je avoir le privilège de vous offrir un verre ? »

En hyper centre, en gardant une distance physique normale, un mercredi aprem, c’est on ne peut plus acceptable !

Vous voyez la nuance ? 😘

Dernière modification par Duchesse (Le 28-09-2021 à 15h55)


Sorcière antipathique, empêcheuse de tourner en rond, grincheuse en série ; je suis ton pire cauchemar.
Circule, virgule, ou je t'apostrophe.
sets
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
29-03-2012
2230 Messages
Genre : Homme
Age : 48 ans
Lieu: Dans le bas de l’Aisne

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Mais c’est normal aussi, tu cueilles des mûres…
Y a bien que les grosses allumeuses pour en faire des confitures !
😁


Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes.
Duchesse
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-11-2020
6529 Messages
Genre : Femme
Age : 36 ans

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

sets :

Mais c’est normal aussi, tu cueilles des mûres…
Y a bien que les grosses allumeuses pour en faire des confitures !
😁

J’en ai aussi fait un délicieux coulis, à consommer directement sur Duchesse, comme dans ton histoire 😘


Sorcière antipathique, empêcheuse de tourner en rond, grincheuse en série ; je suis ton pire cauchemar.
Circule, virgule, ou je t'apostrophe.
sets
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
29-03-2012
2230 Messages
Genre : Homme
Age : 48 ans
Lieu: Dans le bas de l’Aisne

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Duchesse :

sets :

Mais c’est normal aussi, tu cueilles des mûres…
Y a bien que les grosses allumeuses pour en faire des confitures !
😁

J’en ai aussi fait un délicieux coulis, à consommer directement sur Duchesse, comme dans ton histoire 😘

Quand puis-je venir y goûter 😉


Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes.
Légion
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
01-08-2021
179 Messages
Genre : Homme
Age : 38 ans
Lieu: Occitanie

Re: La drague de rue, selon vous, c’est ?

Envisageable mais dans des circonstances bien particulières.
En plus comme je disais dans l'autre sujet, je n'ai jamais fait.
Trop timide pour oser aborder une femme en pleine rue. Je sais, on dirait pas, mais caché derrière mon écran, c'est plus facile.


"N'essaie pas ! Fais le ou ne le fais pas ! Il n'y a pas d'essai." Yoda