Le site de l'histoire érotique
ElBaguettino
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
26-04-2022
11 Messages
Genre : Homme
Age : 26 ans

Hello,

Il y a quelques années j'étais tombé, par hasard, sur un article contant l'histoire d'hommes ayant réussi à "maitriser" leur corps au point d'obtenir des orgasmes multiples, sans éjaculer et sans débander via un entrainement du muscle cocygien (si je me rappelle correctement). Je me rappelle avoir essayer cette méthode, en vain.

Au final, je m'étais dit que ce n'était que de belles histoires pour obtenir quelques clics. Cependant, je viens de retomber sur un autre article là dessus et cela m'intrigue au plus haut point. Est-ce que par hasard certains d'entre vous par ici ont déjà été interessé par le sujet ? Auriez-vous maitrisé cet art, et si oui, auriez vous des conseils pour débuter ?

Des bisous :)

Pokaline
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
26-10-2020
2368 Messages
Genre : Homme
Age : 59 ans
Lieu: Val d'Oise

Je découvre grâce à toi 😉
Mais bigrement intéressant pour éviter cette satané période réfractaire.


Même pseudo Pokaline sur Wyylde
Dans le sexe, on peut tout demander, mais rien n'est obligatoire...
Pizza is like sex, when it's good, it's very good. When it's bad, it's still pretty good smile
pf75
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
25-04-2022
17 Messages
Genre : Homme
Age : 30 ans

Bonjour,

J'ai pour ma part eu la chance de connaître ça, mais pas du tout par maîtrise. C'est arrivé à trois reprises exactement, sans que je sache pourquoi, et c'est une sensation vraiment troublante. Parce que l'on ressent exactement ce que l'on ressent au moment de l'éjaculation, c'est aussi intense, c'était dans mon cas accompagné par une légère contraction des muscles habituels. Mais pas une goutte.
La première fois, c'était lorsque ma partenaire actuelle s'occupait de moi. Elle est vraiment extrêmement douée au lit, donc j'ai l'habitude avec elle d'avoir des orgasmes très forts. Là elle me pratiquait une fellation plutôt top niveau, et j'ai senti que j'allais jouir. Je sais qu'elle n'aime pas le goût, donc je lui ai dit que j'allais venir. Elle commence à me branler à la place, je sens tout mon coeur se contracter pour l'explosion finale, le plaisir monter, monter, monter, puis se libérer. Vraiment, de mon point de vue, c'était comme un orgasme normal, et très puissant en plus. Sauf que pour elle, pas une seule goutte. Résultat : petit quiproquo, durant lequel elle m'a accusé de simuler !! Je vous laisse imaginer ma tête, le sexe encore complètement dur, toujours excité à mort, le corps lessivé par le plaisir que je venais de recevoir, mais en train de me prendre la tête parce que je n'aurais soi-disant rien ressenti ! 
C'est arrivé une autre fois pendant une masturbation également, et une fois pendant une pénétration, je crois. Mais dans le dernier cas, les sensations étaient moins fortes, du coup je ne suis pas tout à fait certain.

Sinon, j'avais une ex plan cul, très portée sur la méditation, le yoga etc, qui prétendait pouvoir avoir des orgasmes par la pensée. Pour l'avoir vue faire, c'est effectivement pas impossible, mais c'est plus facile pour une femme de simuler, et elle était du genre à mentir, donc je n'ai jamais su la vérité.

Voilà pour mon petit témoignage. En le relisant pour vérifier les fautes, je m'aperçois que tout ça sonne très fake, mais ça ne l'est pas !

Sucré-Salé
Membre
19-04-2022
26 Messages
Genre : Homme
Age : 35 ans

Bonjour,

C’est marrant que tu abordes ce sujet car j’ai commencé une routine d’exercices depuis lundi après plusieurs essais par le passé.
C’est en effet une pratique réelle qui vient du Taoïsme qui s’apparente au tantrisme, basée sur la respiration, la relaxation et la contraction du muscle pubo-coccygien.
Cela permet d’éviter l’incontinence urinaire mais également d’avoir des érections fortes, durables et de contrôler ses éjaculations afin de faire durer le rapport, sans oublier les orgasmes très puissants qui en découlent..

Pour pratiquer les exercices il faut d’abord localiser ce muscle (il forme un hamac entre les testicules et l’anus..concrètement, contracter son muscle PC reviens à bloquer un jet d’urine en cours de route).

Après avoir pris conscience de ce muscle vient la pratique qui peut paraître décourageante au départ car c’est un muscle que l’on travaille jamais mais après quelques séries, cela devient plus facile. On peut faire ça debout, assis, allongé et sans être en érection.
Il est conseiller de commencer par paliers.
L’idée est d’avoir tous les autres muscles détendus, de respirer normalement et d’alterner entres fortes contractions et relâchement du muscle PC (plus le muscle sera détendu et mieux il se contractera).
Voici un exemple de routine d’exercice à pratiquer :
Semaine 1 :
3 séries de 20 contractions de 2sec à bloc, avec 2sec de relâchement entre chaque répétition.
Après chaque série, repos de 30 sec puis contracter progressivement cette fois, pendant 5sec, puis bloquer à fond les 5 prochaines secondes puis relâcher à nouveau 5 secondes suivantes.
Faire ceci 3 fois.
Comme tout muscles, le PC a besoin de repos après entraînement pour ce développer convenablement, il est donc recommandé de pratiquer un jour sur deux.
Selon vos progrès, vous pourrez augmenter le nombre de répétitions et le temps de contractions.
Les maîtres mots sont : Patience et régularité.
Les gars qui maîtrisent l’injaculation ont un PC très fort qui leur permet de contracter à bloc pendant plusieurs dizaines de secondes lorsque le moment de non retour approche..leur permettant en effet de faire redescendre le sperme vers les testicules, profiter du plaisir de l’orgasme sans la période réfractaire et par conséquent, continuer de faire plaisir à Madame :-)

En espérant que cela puisse aider.
Bien que je conseille de faire un tour sur le net afin d’avoir plus de précisions.

Lancez-vous, ça faut vraiment le coup, le plus difficile est de s’y mettre.
Et d’ailleurs n’hésitez pas à me faire part de votre ressenti au fur à mesure de l’entraînement :-)

Dernière modification par Sucré-Salé (Le 27-04-2022 à 10h40)


« La gourmandise commence quand on n’a plus faim »
Alphonse Daudet
toutendouceur
Auteur
05-03-2017
596 Messages
Genre : Homme
Age : 49 ans
Lieu: agglomération gastronomique

C'est intéressant de maîtriser à ce point son ejaculation. Les exercices de Kegel le permettent effectivement, ils doivent être maintenus en routine.

Dans la pratique, les rapports qui permettent plusieurs orgasmes ne sont pas fréquents : il faut avoir du temps et que les 2 aient envie que ça dure.

Il y a un côté gestion d'une course d'endurance, une relative déconnection de ta partenaire notamment si elle cherche à te faire venir : le rapport va exposer des phases plus mécanique, moins sensible, moins fusionnel.

Multi-orgasme secs ou non, et c'est justement cette dernière version que je préfère. Certains soirs, je me sens en forme et j'ai envie d'éjaculer plusieurs fois en elle. Si la perspective annoncée lui plaît, nous en profitons doublement, tripplement, ...

Dernière modification par toutendouceur (Le 27-04-2022 à 11h25)

ElBaguettino
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
26-04-2022
11 Messages
Genre : Homme
Age : 26 ans

En effet, j'étais au courrant de tout ce processus de renforcement du PC. J'ai d'ailleurs recommencer l'entrainement de ce muscle cette semaine dans l'espoir de prendre ma revanche dessus.

Je m'intrigue cependant plus sur la phase d'après. Comment utiliser concrètement un PC renforcé pour contenir son éjaculation ? C'est l'étape sur laquelle j'ai buté la dernière fois et ait abandonné.

Par le passé j'avais déjà essayé de trouver réponse mais je n'ai pas eu vent d'une seule personne y arrivant qui puisse m'aider. Les seuls personnes que j'ai pu côtoyer étaient au même stade que moi, c'est à dire en entrainement du PC mais n'arrivant pas à maitriser la prochaine étape .

Sucré-Salé
Membre
19-04-2022
26 Messages
Genre : Homme
Age : 35 ans

@toutendouceur:
En effet, je vois le contrôle de l’éjaculation comme un moyen de répondre aux envies de ma compagne. Bien que je la caresse après avoir joui, il est parfois frustrant lorsqu’elle désir encore que je la pénètre mais que le coup est parti ahah.
Pour moi le but est que Madame jouisse avant ou alors qu’on atteigne l’orgasme simultanément :-)


« La gourmandise commence quand on n’a plus faim »
Alphonse Daudet
Sucré-Salé
Membre
19-04-2022
26 Messages
Genre : Homme
Age : 35 ans

ElBaguettino :

En effet, j'étais au courrant de tout ce processus de renforcement du PC. J'ai d'ailleurs recommencer l'entrainement de ce muscle cette semaine dans l'espoir de prendre ma revanche dessus.

Je m'intrigue cependant plus sur la phase d'après. Comment utiliser concrètement un PC renforcé pour contenir son éjaculation ? C'est l'étape sur laquelle j'ai buté la dernière fois et ait abandonné.

Par le passé j'avais déjà essayé de trouver réponse mais je n'ai pas eu vent d'une seule personne y arrivant qui puisse m'aider. Les seuls personnes que j'ai pu côtoyer étaient au même stade que moi, c'est à dire en entrainement du PC mais n'arrivant pas à maitriser la prochaine étape .

Ah mon avis c’est un travail de longue haleine.
Il faut d’abord avoir un PC béton et s’entraîner en se masturbant dans un premier temps. Quand tu sens l’éjaculation venir, tu stoppes les vas-et-viens et tu contractes comme jamais 😂


« La gourmandise commence quand on n’a plus faim »
Alphonse Daudet
ElBaguettino
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
26-04-2022
11 Messages
Genre : Homme
Age : 26 ans

Je vous tiendrai au courant de l'évolution de la situation après quelques semaines. Merci pour vos informations et conseils !

Sucré-Salé
Membre
19-04-2022
26 Messages
Genre : Homme
Age : 35 ans

Avec plaisir !
Au fait, c’est quoi ta routine d’exercice pour le moment ?


« La gourmandise commence quand on n’a plus faim »
Alphonse Daudet
ElBaguettino
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
26-04-2022
11 Messages
Genre : Homme
Age : 26 ans

Sucré-Salé :

Avec plaisir !
Au fait, c’est quoi ta routine d’exercice pour le moment ?

Pour l'instant :
- 20x contractions petites (1-2s), où j'essaie d'être rapide et puissant.
- 6x contractions moyennes (5-6s), où j'essaie de controler ma contraction et de l'augmenter petit à petit.
- 2x contractions longues (10-15s), où j'essaie de maintenir une contraction le plus efficacement possible.
Je répète cette routine 3x de suite le matin, 3x de suite le midi, 3x de suite le soir. 1 jour sur 2.

toutendouceur
Auteur
05-03-2017
596 Messages
Genre : Homme
Age : 49 ans
Lieu: agglomération gastronomique

ElBaguettino :

...
Je m'intrigue cependant plus sur la phase d'après. Comment utiliser concrètement un PC renforcé pour contenir son éjaculation ? C'est l'étape sur laquelle j'ai buté la dernière fois et ait abandonné.

....

Un muscle PC renforcé permet des contractions aisées : à la fois en le tendant, à la fois en le détendant. C'est comme quand on s'amuse avec un petit ballon long de baudruche sous gonflé, en renvoyant plus d'air et plus de pression, d'une extrémité à l'autre.

Ce mouvement volontaire, répété pendant les phases les plus excitantes, au rythme de la stimulation du penis, sans qu'il soit nécessairement ample, va permettre d'exciter toute la zone s'étendant de la prostate à la base du pénis. Même si tu as l'impression de le faire dans le vide, poursuit sans te fatiguer.

Il va progressivement s'intégrer à tes sensations péniennes. Elles redescendront et vont se relier à celles présentes en bas jusqu'à la prostate. Tu obtiendras donc des sensations plus profondes, plus plaisantes.

Crescendo, tu ressens une vigueur, une raideur de toute la région : les contractions que tu pilotes stimulent leurs apparitions, mais progressivement, en retour de ces mouvements volontaires provoquent toute une série de contractions, ondulations très agréables. Elles te permettent de frôler, d'aborder puis rester au niveau du point de non retour.

Comme si le plaisir maximal que tu peux atteindre, reculait face à tes avancées qui sont consolidées et ne retombent pas. Finalement tu as l'impression que tu es à ce niveau sans que rien ne t'emporte tant que tu ne le décides pas.

Sans arrêter la stimulation donc, tu arrives à un plateau d'excitation délectable. Ce qui est surprenant, c'est aussi cette ardeur, ce soutien de tout ton corps qui t'accompagne et te booste.

Tu arrives aussi à un point où mécaniquement, la zone est trop tendue pour permettre le processus d'éjaculation. Ce n'est pas que tu le retiens, mais qu'il  ne peut pas se produire.

Tu peux poursuivre et atteindre un orgasme sec, ce qui est assez déroutant, mais aussi extraordinaire car ton plaisir ne chute pas rapidement. L'orgasme va t'envahir, te mettre en transe, mais tu ne sentiras rien jaillir.

Ta partenaire risque d'avoir quelques inquiétudes car elle sent aussi que rien ne peut t'arrêter. C'est un peu bestial. Les premières fois, il vaut mieux faire une pause même si rien ne l'impose.


Un muscle PC fort peut aussi permettre de faire demi-tour à l'arrivée au point de non retour. C'est une contraction volontaire puissante qui permet de le faire.

Cependant, comme un coup puissant au billard, il faut que tu canalises tes intentions, que tu te positionnes, fasses des essais libres, donc des contractions moins fortes avant : tu armes progressivement.

Trop de force mal appliquée peut provoquer l'éjaculation. Le muscle s'est brûlé et il ne retient rien.

Au fur et à mesure de la montée de ton plaisir, tu contractes de plus en plus en fort en faisant durer cette pression quelques secondes et tu relâches aussi longtemps.

Tu fais légèrement retomber ton plaisir avec ces contractions, alors tu décontractes au moment qui te permet de toujours d’adhérer. A chaque fois, tu montes d'une petite marche. Ainsi de suite jusqu'au plateau, où tu es prêt à te lâcher pour jouir.

La contraction, c'est l'arrêt de la miction. La décontraction, c'est le lancement de la miction, de l'éjaculation. Un muscle PC musclé te permet de donner autant d'ampleur à ces actions antagonistes. La décontraction te donne l'impression que tu envoies, que tu propulses quelque chose.

Avec de plus en plus d'intensité, tu fais comme si tu déclenchais l'éjaculation, la stoppais en contractant. Donc quand le processus se déclenche, c'est au moment d'une de tes impulsions, et alors même que tu avais prévu et même que tu commences déjà à le couper.

Au moment où tu le sens partir, tu serres donc un peu plus fort et ça suffit. Tu as bien la sensation que ton sperme s'écoule, 2/3 fois, mais ton orgasme est coupé net, décapité.

Dernière modification par toutendouceur (Le 27-04-2022 à 21h10)