Le site de l'histoire érotique
Juliette29
Membre banni temporairement
20-03-2022
843 Messages
Genre : Femme
Age : 43 ans
Lieu: Bretagne

C’est très joli tout ça. Surtout le terme ASMR. Non ? Cette appellation est une découverte scientifique et médicale bombardée en 2010. 2010 ! C’est-à-dire hier en ce qui concerne une découverte sur notre personnalité. Retenez bien cette date ! Mais, cette découverte ne traite pas uniquement du sujet dont je veux parler.

Toutefois, avant ce fameux ASMR, j’aurai dû commencer par dire sur ce post que j’étais sérieuse et pire, que ne mentais pas.

Alors accrochez-vous ou ne lisez pas, parce que mon exposé va être un tantinet longuet…
Personnellement, je ne sais toujours pas comment nommer ce genre de phénomène. Une « capacité » ? Bref…
Je vais appeler cela des orgasmes cérébraux.

Imaginez une gamine de 16/17 ans. Elle est très curieuse en matière de sexualité. Bien sûr, elle sait ce qu’est la masturbation et d’ailleurs, elle ne s’en prive pas et en retire beaucoup de plaisir. Mais sa curiosité va plus loin. Alors, elle lit beaucoup, elle regarde des images, elle visionne des films et des vidéos pornos.
Et PAF !
Un beau soir… La jeune fille a un orgasme en lisant une lecture érotique. Mais attention ! Elle ne faisait que lire. A aucun moment elle ne s’est touchée. A aucun endroit intime en tout cas. Promis, juré, craché. La simple lecture l’a bouleversée et paf…
Plus curieuse encore, elle explore plus avant pour creuser cette découverte qui ne l’affole pas mais qui l’étonne. Elle n’a jamais entendu parler de ce qui lui est arrivé. Mais ce paf, c’était rudement bon en tout cas. Curiosité et donc un autre paf… Cette fois en regardant un film. Un trio f/f/h. (Ouais bon, autant être honnête jusqu’au bout, j’connais un p’tit peu cette jeune fille). Et puis ça ne cesse plus. Des paf en veux-tu, en voilà. Lectures surtout, mais images et films également. Et paf ! Et repaf !
Et plus le temps passe, plus les paf peuvent se produire à la chaine. Deux, trois et souvent plus. (Il me semble me souvenir qu’elle a connu un enchainement d’une bonne dizaine de paf en une longue lecture).

Il s’est passé environ deux ans. Alors, que fait une jeune femme qui connait des paf sans comprendre ce qui lui arrive ? Elle a cherché, fouillé, bouquiné des pavés sur la psychologie, des paperasses de traités de médecine. Ben que dalle… Elle parle donc de ses paf à sa meilleure amie. La meilleure amie explique qu’elle se masturbe souvent et jouit à chaque fois mais quid des paf ?

Alors il y a d’autres amies. Des copines. Des connaissances. Il y a des réponses variées et plus ou moins sincères. Elles se masturbent pour certaines, ne le font jamais pour d’autres. Très peu atteignent l’orgasme en se masturbant, d’autres s’éclatent à chaque fois… Mais toujours aucun paf à l’horizon. Et puis, les meilleures amies c’est une chose, elles croient la copine même si elles ne comprennent pas. Mais la majorité des autres nanas, sont plutôt moqueuses, voire elles prennent notre jeune femme pour une tordue et une menteuse.

De très longues études et trois amants en trois ans, avec qui elle ne vit pas en couple. Que c’est bon le sexe ! La jeune fille adore faire l’amour. Mais vivant seule, elle ne lâche pas sa petite sexualité intime. Et paf ! Et repaf ! C’est devenu systématique. Elle n’a jamais osé en parler avec ses chéris.

Études achevées et le prince charmant arrive. Et mariage. Et olala que c’est bon le sexe avec lui. En plus il a une… (Ouais bon, j’connais aussi un peu l’ex prince charmant. Toujours charmant par ailleurs…).

Année 2009. Une plage.
— Il commence à me gonfler à reluquer tes seins ce guignol !
Le mari est toujours doux et calme. C’est un monstre de 195cms et de 110kgs de muscles mais c’est un agneau. Sauf une fois. Un bar et une bagarre qu’il n’a pas pu éviter. La jeune fille s’était affolée de la violence de l’histoire. Trois types bien amochés, SAMU et police. Le mari n’a pas une égratignure. Il est judoka, boxeur et au Commando Hubert (Google est votre ami). Alors du coup, la jeune femme décide de prendre les choses en mains. Elle ne tient pas à ce que l’agneau devienne loup.
— Il y a une tonne de bombasses seins nus aujourd’hui. Il va bien en trouver une plus cool que moi et qui lui en montrera un peu plus… Allez ! Laisse tomber mon bel amour qu’il est le seul que j’aime très grave toussa…
— Ouais…
— Ouais ! Il y a des femmes qui aiment se montrer ! Farpaitement mon beau chéri qu’il est mon canari des îles à moi toute seule
Et là… Le mari balance quelques questions. Il est très calme et même un peu moqueur.
— Sois sincère. Tu aimerais qu’un homme fantasme sur toi ? Qu’il te regarde nue ? Qu’il en soit excité ? Ça t’exciterais de t’exhiber comme les femmes dont tu parles ? Tiens ! Et pourquoi pas maintenant ! Tu baisses un peu ton bas de maillot devant ce type. Tu lui montres tes fesses… Tu écartes un peu les cuisses… Si ça t’excites, moi ça me va très bien…
PAF !

Explications le soir même au creux des draps. Madame raconte absolument tout à son mari. Et lui, parce que balaise, sportif et Commando ne sont pas forcément synonymes d’abrutis bourrins, il a une idée. Il demande à sa femme de lire un récit érotique qu’elle a beaucoup aimé. De le lui lire à lui et à haute voix. Et paf ! Et repaf ! Et rerepaf ! Etc…
Monsieur est ravi mais ne comprend pas plus la signification des paf…

2009 donc. Et comme madame baigne dans le médical, en 2010, elle tombe sur le fameux ASMR.
Jamais elle n’a eu peur que ses paf soient des signes d’anormalité. Qu’est-ce que la norme en fait ? Pourtant, elle se sent soulagée. Elle n’en parle plus sauf avec son mari. Elle passait pour une menteuse. Cela même sur des forums ou des sites dédiés aux adultes avertis. Jamais, jamais une femme ne lui avait dit.
— Ah ben tu penses bien que moi aussi j’ai des paf ! 

Mais oui, elle se sent soulagée. Elle a enfin une explication. Un début d’explication mais qui lui suffit. Elle se savait très imaginative et très cérébrale mais jamais, elle n’a fait le lien entre son imaginaire et sa sexualité.

Elle avait toujours beaucoup écrit. En 2015, elle s’est mise à écrire uniquement pour elle, des petits textes érotiques. Et là… Surprise ! Paf ! Simplement en écrivant.

Alors j’ai peu d’espoir d’avoir des réponses mais une chose est sûre, la preuve que je ne mens pas est aujourd’hui très facile à vérifier.

Donc, ma question délicate est la suivante.
Êtes-vous sujettes au paf mesdames ? Avez-vous connu un paf, ne serait-ce qu’une fois dans votre vie ?

Ou plus simple et moins embarrassant…
En aviez-vous entendu parler ? Connaissez-vous d’autres personnes qui peuvent « pafer » en lisant ? En regardant ? En écrivant ?

Nous pouvons également parler de ce fameux ASMR, qui pour moi, n’est pas la seule clé des paf, mais qui peut être un sujet intéressant !

Rassurez-vous hein… Ce n’est pas pour former une secte ! Ni même un club !

Je suis simplement toujours aussi curieuse…

Dernière modification par Juliette29 (Le 16-06-2022 à 17h30)


Si vous fantasmez sur les petits hommes verts... N’oubliez pas ceci. Hulk vous collera une beigne. Le géant  vert vous glissera son épis de maïs. Seul Yoda vous apportera la force... De supporter les cons.
Ptitcochon
Membre
01-06-2022
51 Messages
Genre : Homme
Age : 44 ans
Lieu: Nord

Est ce qu'on peut relier ton ASMR aux mecs (comme moi) qui sont aussi des cérébraux ? (à savoir ceux qui n'ont pas un cerveau dans leurs queues)

J'ai souvent l'impression d'être un peu seul dans ce cas. Je ne suis pas et n'ai jamais été un "queutard" ... baiser pour baiser ne m'a jamais intéressé même plus jeune quand j'étais au summum de mes hormones de mâle !

Je suis incapable de faire l'amour à ma femme si je ressens qu'elle n'a pas envie même si elle n'est pas contre pour autant. J'ai vraiment besoin de sentir le désir de l'autre ... bref j'ai l'impression d’être plus cérébral qu'animal !

Lire une histoire érotique dans laquelle je me projette, ne m’amène pas à la jouissance, mais elle peut me donner beaucoup d'intensité sexuelle.


Le seul moyen de se délivrer d'une tentation, c'est d'y céder. Résistez et votre âme se rend malade à force de languir ce qu'elle s'interdit.
Oscar Wilde
Juliette29
Membre banni temporairement
20-03-2022
843 Messages
Genre : Femme
Age : 43 ans
Lieu: Bretagne

Ptitcochon :

Est ce qu'on peut relier ton ASMR aux mecs (comme moi) qui sont aussi des cérébraux ? (à savoir ceux qui n'ont pas un cerveau dans leurs queues)

J'ai souvent l'impression d'être un peu seul dans ce cas. Je ne suis pas et n'ai jamais été un "queutard" ... baiser pour baiser ne m'a jamais intéressé même plus jeune quand j'étais au summum de mes hormones de mâle !

Je suis incapable de faire l'amour à ma femme si je ressens qu'elle n'a pas envie même si elle n'est pas contre pour autant. J'ai vraiment besoin de sentir le désir de l'autre ... bref j'ai l'impression d’être plus cérébral qu'animal !

Lire une histoire érotique dans laquelle je me projette, ne m’amène pas à la jouissance, mais elle peut me donner beaucoup d'intensité sexuelle.

Ben... C'est déjà difficile à comprendre pour moi alors pour comprendre pour un homme...

Mais c'est  oui pour l'ASRM. C'est valable pour les hommes. Mais pas pour tout le monde. Hommes ou femmes, tout le monde n'est pas capable de ressentir ces effets.

Je comprends bien ce que tu veux dire. Très bien. Mon ex était comme toi. Prévenance et respect. Attentif d'abord à mes désirs.

Mais là on parle d'orgasmes. Et pas les orgasmes décrits par l'ASRM. Ce sont des orgasmes physiques. Les mêmes sensations qu'en jouissant "normalement". Sauf celle d'être touchée.

Je ne connais que ma compagne qui est comme moi. Et c'est parce que nous avons "travaillé" le sujet.

Alors je ne sais pas si un homme peut avoir un orgasme sans se toucher.

Dernière modification par Juliette29 (Le 16-06-2022 à 16h10)


Si vous fantasmez sur les petits hommes verts... N’oubliez pas ceci. Hulk vous collera une beigne. Le géant  vert vous glissera son épis de maïs. Seul Yoda vous apportera la force... De supporter les cons.
keyman
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
17-04-2020
1252 Messages
Genre : Homme
Age : 33 ans
Lieu: Plus au même endroit qu'avant

Juliette29 :

Alors je ne sais pas si un homme peut avoir un orgasme sans se toucher.

Ce n'est ni simple ni fréquent, mais c'est possible. Ça m'est arrivé trois fois dans ma vie, pas toujours dans les mêmes circonstances d'ailleurs. À priori, je ne vois pas de raison que les hommes soient moins concernés.


🐈 👇 👥🌀
keyman
Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
17-04-2020
1252 Messages
Genre : Homme
Age : 33 ans
Lieu: Plus au même endroit qu'avant

Ptitcochon :

Je suis incapable de faire l'amour à ma femme si je ressens qu'elle n'a pas envie même si elle n'est pas contre pour autant. J'ai vraiment besoin de sentir le désir de l'autre ... bref j'ai l'impression d’être plus cérébral qu'animal !

Ça c'est être respectueux, pas cérébral. Ce sont deux choses différentes. Ce que tu décris reste physique.


🐈 👇 👥🌀
Juliette29
Membre banni temporairement
20-03-2022
843 Messages
Genre : Femme
Age : 43 ans
Lieu: Bretagne

keyman :

Juliette29 :

Alors je ne sais pas si un homme peut avoir un orgasme sans se toucher.

Ce n'est ni simple ni fréquent, mais c'est possible. Ça m'est arrivé trois fois dans ma vie, pas toujours dans les mêmes circonstances d'ailleurs. À priori, je ne vois pas de raison que les hommes soient moins concernés.

Moi non plus, je ne vois pas pourquoi les hommes ne pourraient pas.

Mais avec ton témoignage, ça devient plus étrange encore. Pourquoi trois fois et dans certaines circonstances ? Pour moi, c'est souvent et même, je peux les rechercher et les trouver comme bon me semble. Enfin, presque toujours.

Je re précise ( pas pour toi car il me semble que tu as compris) que ce fameux ASMR n'est pas la clé du mystère pour ce qui est des orgasmes physiques. C'est plus une piste à suivre qu'autre chose.

Dernière modification par Juliette29 (Le 16-06-2022 à 17h36)


Si vous fantasmez sur les petits hommes verts... N’oubliez pas ceci. Hulk vous collera une beigne. Le géant  vert vous glissera son épis de maïs. Seul Yoda vous apportera la force... De supporter les cons.
Ardsy
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
07-12-2020
777 Messages
Genre : Femme
Age : 23 ans
Lieu: En verte hauteur mais pas trop

Juliette29 :

C’est très joli tout ça. Surtout le terme ASMR. Non ? Cette appellation est une découverte scientifique et médicale bombardée en 2010. 2010 ! C’est-à-dire hier en ce qui concerne une découverte sur notre personnalité. Retenez bien cette date ! Mais, cette découverte ne traite pas uniquement du sujet dont je veux parler.

Toutefois, avant ce fameux ASMR, j’aurai dû commencer par dire sur ce post que j’étais sérieuse et pire, que ne mentais pas.

Alors accrochez-vous ou ne lisez pas, parce que mon exposé va être un tantinet longuet…
Personnellement, je ne sais toujours pas comment nommer ce genre de phénomène. Une « capacité » ? Bref…
Je vais appeler cela des orgasmes cérébraux.

Imaginez une gamine de 16/17 ans. Elle est très curieuse en matière de sexualité. Bien sûr, elle sait ce qu’est la masturbation et d’ailleurs, elle ne s’en prive pas et en retire beaucoup de plaisir. Mais sa curiosité va plus loin. Alors, elle lit beaucoup, elle regarde des images, elle visionne des films et des vidéos pornos.
Et PAF !
Un beau soir… La jeune fille a un orgasme en lisant une lecture érotique. Mais attention ! Elle ne faisait que lire. A aucun moment elle ne s’est touchée. A aucun endroit intime en tout cas. Promis, juré, craché. La simple lecture l’a bouleversée et paf…
Plus curieuse encore, elle explore plus avant pour creuser cette découverte qui ne l’affole pas mais qui l’étonne. Elle n’a jamais entendu parler de ce qui lui est arrivé. Mais ce paf, c’était rudement bon en tout cas. Curiosité et donc un autre paf… Cette fois en regardant un film. Un trio f/f/h. (Ouais bon, autant être honnête jusqu’au bout, j’connais un p’tit peu cette jeune fille). Et puis ça ne cesse plus. Des paf en veux-tu, en voilà. Lectures surtout, mais images et films également. Et paf ! Et repaf !
Et plus le temps passe, plus les paf peuvent se produire à la chaine. Deux, trois et souvent plus. (Il me semble me souvenir qu’elle a connu un enchainement d’une bonne dizaine de paf en une longue lecture).

Il s’est passé environ deux ans. Alors, que fait une jeune femme qui connait des paf sans comprendre ce qui lui arrive ? Elle a cherché, fouillé, bouquiné des pavés sur la psychologie, des paperasses de traités de médecine. Ben que dalle… Elle parle donc de ses paf à sa meilleure amie. La meilleure amie explique qu’elle se masturbe souvent et jouit à chaque fois mais quid des paf ?

Alors il y a d’autres amies. Des copines. Des connaissances. Il y a des réponses variées et plus ou moins sincères. Elles se masturbent pour certaines, ne le font jamais pour d’autres. Très peu atteignent l’orgasme en se masturbant, d’autres s’éclatent à chaque fois… Mais toujours aucun paf à l’horizon. Et puis, les meilleures amies c’est une chose, elles croient la copine même si elles ne comprennent pas. Mais la majorité des autres nanas, sont plutôt moqueuses, voire elles prennent notre jeune femme pour une tordue et une menteuse.

De très longues études et trois amants en trois ans, avec qui elle ne vit pas en couple. Que c’est bon le sexe ! La jeune fille adore faire l’amour. Mais vivant seule, elle ne lâche pas sa petite sexualité intime. Et paf ! Et repaf ! C’est devenu systématique. Elle n’a jamais osé en parler avec ses chéris.

Études achevées et le prince charmant arrive. Et mariage. Et olala que c’est bon le sexe avec lui. En plus il a une… (Ouais bon, j’connais aussi un peu l’ex prince charmant. Toujours charmant par ailleurs…).

Année 2009. Une plage.
— Il commence à me gonfler à reluquer tes seins ce guignol !
Le mari est toujours doux et calme. C’est un monstre de 195cms et de 110kgs de muscles mais c’est un agneau. Sauf une fois. Un bar et une bagarre qu’il n’a pas pu éviter. La jeune fille s’était affolée de la violence de l’histoire. Trois types bien amochés, SAMU et police. Le mari n’a pas une égratignure. Il est judoka, boxeur et au Commando Hubert (Google est votre ami). Alors du coup, la jeune femme décide de prendre les choses en mains. Elle ne tient pas à ce que l’agneau devienne loup.
— Il y a une tonne de bombasses seins nus aujourd’hui. Il va bien en trouver une plus cool que moi et qui lui en montrera un peu plus… Allez ! Laisse tomber mon bel amour qu’il est le seul que j’aime très grave toussa…
— Ouais…
— Ouais ! Il y a des femmes qui aiment se montrer ! Farpaitement mon beau chéri qu’il est mon canari des îles à moi toute seule
Et là… Le mari balance quelques questions. Il est très calme et même un peu moqueur.
— Sois sincère. Tu aimerais qu’un homme fantasme sur toi ? Qu’il te regarde nue ? Qu’il en soit excité ? Ça t’exciterais de t’exhiber comme les femmes dont tu parles ? Tiens ! Et pourquoi pas maintenant ! Tu baisses un peu ton bas de maillot devant ce type. Tu lui montres tes fesses… Tu écartes un peu les cuisses… Si ça t’excites, moi ça me va très bien…
PAF !

Explications le soir même au creux des draps. Madame raconte absolument tout à son mari. Et lui, parce que balaise, sportif et Commando ne sont pas forcément synonymes d’abrutis bourrins, il a une idée. Il demande à sa femme de lire un récit érotique qu’elle a beaucoup aimé. De le lui lire à lui et à haute voix. Et paf ! Et repaf ! Et rerepaf ! Etc…
Monsieur est ravi mais ne comprend pas plus la signification des paf…

2009 donc. Et comme madame baigne dans le médical, en 2010, elle tombe sur le fameux ASMR.
Jamais elle n’a eu peur que ses paf soient des signes d’anormalité. Qu’est-ce que la norme en fait ? Pourtant, elle se sent soulagée. Elle n’en parle plus sauf avec son mari. Elle passait pour une menteuse. Cela même sur des forums ou des sites dédiés aux adultes avertis. Jamais, jamais une femme ne lui avait dit.
— Ah ben tu penses bien que moi aussi j’ai des paf ! 

Mais oui, elle se sent soulagée. Elle a enfin une explication. Un début d’explication mais qui lui suffit. Elle se savait très imaginative et très cérébrale mais jamais, elle n’a fait le lien entre son imaginaire et sa sexualité.

Elle avait toujours beaucoup écrit. En 2015, elle s’est mise à écrire uniquement pour elle, des petits textes érotiques. Et là… Surprise ! Paf ! Simplement en écrivant.

Alors j’ai peu d’espoir d’avoir des réponses mais une chose est sûre, la preuve que je ne mens pas est aujourd’hui très facile à vérifier.

Donc, ma question délicate est la suivante.
Êtes-vous sujettes au paf mesdames ? Avez-vous connu un paf, ne serait-ce qu’une fois dans votre vie ?

Ou plus simple et moins embarrassant…
En aviez-vous entendu parler ? Connaissez-vous d’autres personnes qui peuvent « pafer » en lisant ? En regardant ? En écrivant ?

Nous pouvons également parler de ce fameux ASMR, qui pour moi, n’est pas la seule clé des paf, mais qui peut être un sujet intéressant !

Rassurez-vous hein… Ce n’est pas pour former une secte ! Ni même un club !

Je suis simplement toujours aussi curieuse…

Cela passe plus par l"ouïe chez moi, mais oui. Par contre ce n'est pas venu totalement naturellement, mais c'est parti d'une "disposition", que j'ai travaillée pendant quelques années avant d'y arriver "sans les mains". Je suis loin de votre automatisme répété par contre. C'est plutôt un cadeau lorsque le temps suffit, et je ne peux pas seule. ^^


S'il est des choses à lire,
Il en est d'autres à faire :
J'en connais dont on peut dire
Que l'art est de bien les taire.
Juliette29
Membre banni temporairement
20-03-2022
843 Messages
Genre : Femme
Age : 43 ans
Lieu: Bretagne

Ardsy :

Juliette29 :

C’est très joli tout ça. Surtout le terme ASMR. Non ? Cette appellation est une découverte scientifique et médicale bombardée en 2010. 2010 ! C’est-à-dire hier en ce qui concerne une découverte sur notre personnalité. Retenez bien cette date ! Mais, cette découverte ne traite pas uniquement du sujet dont je veux parler.

Toutefois, avant ce fameux ASMR, j’aurai dû commencer par dire sur ce post que j’étais sérieuse et pire, que ne mentais pas.

Alors accrochez-vous ou ne lisez pas, parce que mon exposé va être un tantinet longuet…
Personnellement, je ne sais toujours pas comment nommer ce genre de phénomène. Une « capacité » ? Bref…
Je vais appeler cela des orgasmes cérébraux.

Imaginez une gamine de 16/17 ans. Elle est très curieuse en matière de sexualité. Bien sûr, elle sait ce qu’est la masturbation et d’ailleurs, elle ne s’en prive pas et en retire beaucoup de plaisir. Mais sa curiosité va plus loin. Alors, elle lit beaucoup, elle regarde des images, elle visionne des films et des vidéos pornos.
Et PAF !
Un beau soir… La jeune fille a un orgasme en lisant une lecture érotique. Mais attention ! Elle ne faisait que lire. A aucun moment elle ne s’est touchée. A aucun endroit intime en tout cas. Promis, juré, craché. La simple lecture l’a bouleversée et paf…
Plus curieuse encore, elle explore plus avant pour creuser cette découverte qui ne l’affole pas mais qui l’étonne. Elle n’a jamais entendu parler de ce qui lui est arrivé. Mais ce paf, c’était rudement bon en tout cas. Curiosité et donc un autre paf… Cette fois en regardant un film. Un trio f/f/h. (Ouais bon, autant être honnête jusqu’au bout, j’connais un p’tit peu cette jeune fille). Et puis ça ne cesse plus. Des paf en veux-tu, en voilà. Lectures surtout, mais images et films également. Et paf ! Et repaf !
Et plus le temps passe, plus les paf peuvent se produire à la chaine. Deux, trois et souvent plus. (Il me semble me souvenir qu’elle a connu un enchainement d’une bonne dizaine de paf en une longue lecture).

Il s’est passé environ deux ans. Alors, que fait une jeune femme qui connait des paf sans comprendre ce qui lui arrive ? Elle a cherché, fouillé, bouquiné des pavés sur la psychologie, des paperasses de traités de médecine. Ben que dalle… Elle parle donc de ses paf à sa meilleure amie. La meilleure amie explique qu’elle se masturbe souvent et jouit à chaque fois mais quid des paf ?

Alors il y a d’autres amies. Des copines. Des connaissances. Il y a des réponses variées et plus ou moins sincères. Elles se masturbent pour certaines, ne le font jamais pour d’autres. Très peu atteignent l’orgasme en se masturbant, d’autres s’éclatent à chaque fois… Mais toujours aucun paf à l’horizon. Et puis, les meilleures amies c’est une chose, elles croient la copine même si elles ne comprennent pas. Mais la majorité des autres nanas, sont plutôt moqueuses, voire elles prennent notre jeune femme pour une tordue et une menteuse.

De très longues études et trois amants en trois ans, avec qui elle ne vit pas en couple. Que c’est bon le sexe ! La jeune fille adore faire l’amour. Mais vivant seule, elle ne lâche pas sa petite sexualité intime. Et paf ! Et repaf ! C’est devenu systématique. Elle n’a jamais osé en parler avec ses chéris.

Études achevées et le prince charmant arrive. Et mariage. Et olala que c’est bon le sexe avec lui. En plus il a une… (Ouais bon, j’connais aussi un peu l’ex prince charmant. Toujours charmant par ailleurs…).

Année 2009. Une plage.
— Il commence à me gonfler à reluquer tes seins ce guignol !
Le mari est toujours doux et calme. C’est un monstre de 195cms et de 110kgs de muscles mais c’est un agneau. Sauf une fois. Un bar et une bagarre qu’il n’a pas pu éviter. La jeune fille s’était affolée de la violence de l’histoire. Trois types bien amochés, SAMU et police. Le mari n’a pas une égratignure. Il est judoka, boxeur et au Commando Hubert (Google est votre ami). Alors du coup, la jeune femme décide de prendre les choses en mains. Elle ne tient pas à ce que l’agneau devienne loup.
— Il y a une tonne de bombasses seins nus aujourd’hui. Il va bien en trouver une plus cool que moi et qui lui en montrera un peu plus… Allez ! Laisse tomber mon bel amour qu’il est le seul que j’aime très grave toussa…
— Ouais…
— Ouais ! Il y a des femmes qui aiment se montrer ! Farpaitement mon beau chéri qu’il est mon canari des îles à moi toute seule
Et là… Le mari balance quelques questions. Il est très calme et même un peu moqueur.
— Sois sincère. Tu aimerais qu’un homme fantasme sur toi ? Qu’il te regarde nue ? Qu’il en soit excité ? Ça t’exciterais de t’exhiber comme les femmes dont tu parles ? Tiens ! Et pourquoi pas maintenant ! Tu baisses un peu ton bas de maillot devant ce type. Tu lui montres tes fesses… Tu écartes un peu les cuisses… Si ça t’excites, moi ça me va très bien…
PAF !

Explications le soir même au creux des draps. Madame raconte absolument tout à son mari. Et lui, parce que balaise, sportif et Commando ne sont pas forcément synonymes d’abrutis bourrins, il a une idée. Il demande à sa femme de lire un récit érotique qu’elle a beaucoup aimé. De le lui lire à lui et à haute voix. Et paf ! Et repaf ! Et rerepaf ! Etc…
Monsieur est ravi mais ne comprend pas plus la signification des paf…

2009 donc. Et comme madame baigne dans le médical, en 2010, elle tombe sur le fameux ASMR.
Jamais elle n’a eu peur que ses paf soient des signes d’anormalité. Qu’est-ce que la norme en fait ? Pourtant, elle se sent soulagée. Elle n’en parle plus sauf avec son mari. Elle passait pour une menteuse. Cela même sur des forums ou des sites dédiés aux adultes avertis. Jamais, jamais une femme ne lui avait dit.
— Ah ben tu penses bien que moi aussi j’ai des paf ! 

Mais oui, elle se sent soulagée. Elle a enfin une explication. Un début d’explication mais qui lui suffit. Elle se savait très imaginative et très cérébrale mais jamais, elle n’a fait le lien entre son imaginaire et sa sexualité.

Elle avait toujours beaucoup écrit. En 2015, elle s’est mise à écrire uniquement pour elle, des petits textes érotiques. Et là… Surprise ! Paf ! Simplement en écrivant.

Alors j’ai peu d’espoir d’avoir des réponses mais une chose est sûre, la preuve que je ne mens pas est aujourd’hui très facile à vérifier.

Donc, ma question délicate est la suivante.
Êtes-vous sujettes au paf mesdames ? Avez-vous connu un paf, ne serait-ce qu’une fois dans votre vie ?

Ou plus simple et moins embarrassant…
En aviez-vous entendu parler ? Connaissez-vous d’autres personnes qui peuvent « pafer » en lisant ? En regardant ? En écrivant ?

Nous pouvons également parler de ce fameux ASMR, qui pour moi, n’est pas la seule clé des paf, mais qui peut être un sujet intéressant !

Rassurez-vous hein… Ce n’est pas pour former une secte ! Ni même un club !

Je suis simplement toujours aussi curieuse…

Cela passe plus par l"ouïe chez moi, mais oui. Par contre ce n'est pas venu totalement naturellement, mais c'est parti d'une "disposition", que j'ai travaillée pendant quelques années avant d'y arriver "sans les mains". Je suis loin de votre automatisme répété par contre. C'est plutôt un cadeau lorsque le temps suffit, et je ne peux pas seule. ^^

C'est déjà "rassurant" pour moi de savoir que je ne suis pas seule au monde. Surtout que je n'ai pas de ballon de foot pour me faire un copain 😀

Et c'est vrai qu'avec quelqu'un qui stimule à côté, c'est encore plus facile. Pour moi en tout cas. Genre ma compagne qui me raconte ses petites envies ou m'excite d'autres façons...


Si vous fantasmez sur les petits hommes verts... N’oubliez pas ceci. Hulk vous collera une beigne. Le géant  vert vous glissera son épis de maïs. Seul Yoda vous apportera la force... De supporter les cons.
chloe23
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
23-11-2016
566 Messages
Genre : Femme
Age : 34 ans

D'abord, j'avoue que je viens de découvrir ce nouveau sigle. ASMR...
Mais en lisant le sujet lancé par Juliette, je me rends compte que je pratiquais sans le savoir. Ce qui ne surprendra sans doute pas ma Juliette.
Pour alimenter le débat, je peux raconter la première fois où j'ai atteint l'orgasme, sans me caresser, ni être touchée par un ou une partenaire.
Cela remonte à une quinzaine d'années, sur une plage, où je m'étais installée avec une amie (et même un peu plus...) pour bronzer. Une plage comme je les aime, textile mais non surveillée, avec des coins tranquilles pour s'isoler un peu.
Je lisais un roman érotique. Je m'en souviens encore, c'était le tome 2 d'Emanuelle. J'étais seins nus, avec un string, et la chaleur du soleil, ajoutée à l'érotisme du texte, me faisaient déjà mouiller.
À un moment, en regardant autour de moi, j'ai aperçu un voyeur, qui me matait discrètement, assis dans le sable en haut d'une dune. J'ai ressenti une véritable excitation, mais je me suis replongée dans ma lecture. C'était un passage assez hard, ce qui n'a rien arrangé...
Sans regarder mon voyeur, j'ai dénoue les liens de mon string, et j'ai laissé le vent déplacer légèrement le petit triangle de tissu. Le plaisir a commencé à monter vraiment en moi, des picotements au creux de mes reins, mes seins qui durcissent, ma chatte qui s'humidifie.
N'y tenant plus, j'ai cherché des yeux mon voyeur. Il s'était rapproche, et était à 3 mètres de moi environ. Mon amie, absorbée par sa lecture, n'avait rien remarqué.
Le désir montait en moi, comme lors des préliminaires de l'acte sexuel.
J'ai enlevé complètement mon string. Mon voyeur avait sorti son sexe et se branlait, sans se cacher maintenant, et j'ai écarté largement mes cuisses. Je ne me touchais pas. Je le regardais, et son regard rivé sur mon minou m'a fait jouir, lorsqu'il a ejacule.
C' est une sensation bizarre, à la fois différente et comparable à celle que j'éprouve lorsque je me masturbe. Mais j'adore...
Depuis, j'ai eu bien des fois l'occasion de renouveler l'expérience. Juliette en sait quelque chose !


Contre le puritanisme sous toutes ses formes, je veux être une femme libre dans sa tête, libre de disposer de son corps, et libre de ses plaisirs.
Ardsy
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
07-12-2020
777 Messages
Genre : Femme
Age : 23 ans
Lieu: En verte hauteur mais pas trop

Juliette29 :

C'est déjà "rassurant" pour moi de savoir que je ne suis pas seule au monde. Surtout que je n'ai pas de ballon de foot pour me faire un copain 😀

Et c'est vrai qu'avec quelqu'un qui stimule à côté, c'est encore plus facile. Pour moi en tout cas. Genre ma compagne qui me raconte ses petites envies ou m'excite d'autres façons...

Je ne dirais pas la même chose que vous sur le fait de me sentir moins seule au monde, car c'est assez différent. Cela dit, ce m'est déjà joyeux de découvrir qu'il existe des psychologies sexuelles très proches, car si je lis cela au bout d'un an et demi de virtualité, c'est que sans doute nous sommes plus nombreux.ses que trois... :-)

Dernière modification par Ardsy (Le 16-06-2022 à 22h43)


S'il est des choses à lire,
Il en est d'autres à faire :
J'en connais dont on peut dire
Que l'art est de bien les taire.
Juliette29
Membre banni temporairement
20-03-2022
843 Messages
Genre : Femme
Age : 43 ans
Lieu: Bretagne

chloe23 :

D'abord, j'avoue que je viens de découvrir ce nouveau sigle. ASMR...
Mais en lisant le sujet lancé par Juliette, je me rends compte que je pratiquais sans le savoir. Ce qui ne surprendra sans doute pas ma Juliette.
Pour alimenter le débat, je peux raconter la première fois où j'ai atteint l'orgasme, sans me caresser, ni être touchée par un ou une partenaire.
Cela remonte à une quinzaine d'années, sur une plage, où je m'étais installée avec une amie (et même un peu plus...) pour bronzer. Une plage comme je les aime, textile mais non surveillée, avec des coins tranquilles pour s'isoler un peu.
Je lisais un roman érotique. Je m'en souviens encore, c'était le tome 2 d'Emanuelle. J'étais seins nus, avec un string, et la chaleur du soleil, ajoutée à l'érotisme du texte, me faisaient déjà mouiller.
À un moment, en regardant autour de moi, j'ai aperçu un voyeur, qui me matait discrètement, assis dans le sable en haut d'une dune. J'ai ressenti une véritable excitation, mais je me suis replongée dans ma lecture. C'était un passage assez hard, ce qui n'a rien arrangé...
Sans regarder mon voyeur, j'ai dénoue les liens de mon string, et j'ai laissé le vent déplacer légèrement le petit triangle de tissu. Le plaisir a commencé à monter vraiment en moi, des picotements au creux de mes reins, mes seins qui durcissent, ma chatte qui s'humidifie.
N'y tenant plus, j'ai cherché des yeux mon voyeur. Il s'était rapproche, et était à 3 mètres de moi environ. Mon amie, absorbée par sa lecture, n'avait rien remarqué.
Le désir montait en moi, comme lors des préliminaires de l'acte sexuel.
J'ai enlevé complètement mon string. Mon voyeur avait sorti son sexe et se branlait, sans se cacher maintenant, et j'ai écarté largement mes cuisses. Je ne me touchais pas. Je le regardais, et son regard rivé sur mon minou m'a fait jouir, lorsqu'il a ejacule.
C' est une sensation bizarre, à la fois différente et comparable à celle que j'éprouve lorsque je me masturbe. Mais j'adore...
Depuis, j'ai eu bien des fois l'occasion de renouveler l'expérience. Juliette en sait quelque chose !

Ah ma Chloé... Toute en discrétion de bon aloi 🤣

Eh bien vois-tu très chère... Je vais te surprendre. Je n'ai jamais descellé que toi aussi tu avais ce genre de petits avantages.

Tout simplement parce que virtuels et écrits, nos échanges souvent très tumultueux ne m'ont pas toujours permis de parfaitement analyser avec précision, ce qui se passait entre nous.

Mais je suis ravie de cette découverte et bien évidemment...

Nous en reparlerons en privé.

J'ai hâte de retrouver nos très excitants dials sur les différentes manières d'appréhender l'art du macramé. Ou nos  échanges épistolaires sur l'art et la façon de mener à terme la floraison des orchidées...

Et pour finir... Il est bien évident que tu me la copieras celle-là 🤣

Dernière modification par Juliette29 (Le 16-06-2022 à 23h57)


Si vous fantasmez sur les petits hommes verts... N’oubliez pas ceci. Hulk vous collera une beigne. Le géant  vert vous glissera son épis de maïs. Seul Yoda vous apportera la force... De supporter les cons.
Juliette29
Membre banni temporairement
20-03-2022
843 Messages
Genre : Femme
Age : 43 ans
Lieu: Bretagne

Ardsy :

Juliette29 :

C'est déjà "rassurant" pour moi de savoir que je ne suis pas seule au monde. Surtout que je n'ai pas de ballon de foot pour me faire un copain 😀

Et c'est vrai qu'avec quelqu'un qui stimule à côté, c'est encore plus facile. Pour moi en tout cas. Genre ma compagne qui me raconte ses petites envies ou m'excite d'autres façons...

Je ne dirais pas la même chose que vous sur le fait de me sentir moins seule au monde, car c'est assez différent. Cela dit, ce m'est déjà joyeux de découvrir qu'il existe des psychologies sexuelles très proches, car si je lis cela au bout d'un an et demi de virtualité, c'est que sans doute nous sommes plus nombreux.ses que trois... :-)

Et à quatre nous pourrons faire une belle belote. Ou autre chose... 😇

C'est un sujet très délicat. Et de plus, le sexe reste un peu taboo pour beaucoup même aujourd'hui. Alors je suis bien certaine que des femmes et des hommes sont dans notre "cas" mais pour les dénicher ce n'est pas si évident.

Dernière modification par Juliette29 (Le 16-06-2022 à 23h54)


Si vous fantasmez sur les petits hommes verts... N’oubliez pas ceci. Hulk vous collera une beigne. Le géant  vert vous glissera son épis de maïs. Seul Yoda vous apportera la force... De supporter les cons.
sets
Auteur
29-03-2012
4481 Messages
Genre : Homme
Age : 49 ans
Lieu: Dans le bas de l’Aisne

Je n'ai jamais vécu ce genre de choses mais j'ai expérimenté ce que certains appellent l'orgasme sec, c'est à dire un orgasme sans éjaculation.


Le silence des pantoufles est plus dangereux que le bruit des bottes.
Mais oui, je vous aime. Sauf toi, toi, toi et bien sûr toi.
Mais j’aime encore plus B…., S……, H……, C……, Y……, K……., D….. et A…….. sans oublier V...... .
Chaque matin qui se lève est une leçon de courage.
Juliette29
Membre banni temporairement
20-03-2022
843 Messages
Genre : Femme
Age : 43 ans
Lieu: Bretagne

sets :

Je n'ai jamais vécu ce genre de choses mais j'ai expérimenté ce que certains appellent l'orgasme sec, c'est à dire un orgasme sans éjaculation.

Je ne connaissais pas. Mais c'est certainement lié au sujet.

J'ai posté le même sujet sur un autre site. Et un homme parle d'éjaculations "spontanées" mais quand il était beaucoup plus jeune. Je vais lui répondre d'ailleurs. Parce que son témoignage m'a fait songer aux fameuses éjaculations nocturnes. Ça c'est très connu mais je n'avais jamais fait le lien avec l'orgasme féminin, puisque ces éjaculations ont toujours été rapportées en temps que masculines...

Dernière modification par Juliette29 (Le 17-06-2022 à 10h15)


Si vous fantasmez sur les petits hommes verts... N’oubliez pas ceci. Hulk vous collera une beigne. Le géant  vert vous glissera son épis de maïs. Seul Yoda vous apportera la force... De supporter les cons.