Le site de l'histoire érotique
Tilia TV
Membre
07-02-2013
9036 Messages

Bonjour,
Selon vous, quelle est la limite entre BDSM "doux" et BDSM "dur" ?

Pour le SM, je pense que la limite est lorsque des marques sur le corps persiste après la séance au delà d'un jour (genre plus qu'un suçons), et évidement ça dépend de la taille des marques.
Pour le BD, dés que la contrainte physique est totale et de longue durée (+30min) ça devient dur pour moi.

Vous avis ?

Gascon32
Membre
06-06-2022
5412 Messages
Genre : Homme
Age : 36 ans
Lieu: Gers

Un peu du même avis que vous.

Je dirais que le sm « doux » ne laisse aucune marque flirt à peine avec les limites.
C’est mignon quoi ….

Le sm »dure » laisse des marques et est pratiquer par des personnes qui cherche réellement les limites, à jouer avec voir les repousser dans certains cas.

Le BD, à partir du moment où on peut plus bougé un petit doigt ….. sa rigole plus 🤪


L’abruti du forum
✊🚜
larbincasa
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-09-2015
1350 Messages
Genre : Homme
Age : 71 ans
Lieu: Ouarzazate (Maroc)

Pour la durée du bongage, ça dépend beaucoup de la position, du serrage des liens et de la nature de ceux-ci. Trente minutes dans la même position me semble une durée à ne pas dépasser sauf si les attaches sont vraiment lâches.

Je dirais que le SM est doux si les marques ont disparu le lendemain.


Il n'y a pas de mal à se faire du bien ou à se faire faire mal.

Je n'ai pas changé mon pseudo suite à ma conversation de soumis à trav n'ayant pas envie de créer un autre compte. Ceux et celles qui veulent m'appeler Nawal, faut pas vous gêner.
léa_objet
Membre
17-06-2023
5 Messages

Je ne suis pas sûre d'être d'accord avec vous pour les marques. Certaines pratiques, pourtant loin d'être anodines ou indolores n'en laissent pas ( comme un bon figging par exemple ). De plus, les marques vont dépendre pour beaucoup du. de la soumis.e - on ne marque pas tous de la même façon ( et plus on pratique, moins on marque en général ). En revanche, il est vrai que dans la mesure où les marques risquent de modifier le comportement du bottoms pendant les jours/semaines à venir ( non, pas de bikini quand on a le cul marbré de bleus ), elles ne sont pas anodines.

De plus, d'autres pratiques assez dangereuses comme les jeux d'étouffements sont considérés par certains comme sans conséquences et étant du bdsm light ( je blame les "choke me daddy" pour cet état de fait ). J'ajouterais donc comme paramètre les risques liés à chaque pratique.

Pour le bondage, je suis d'accord que le type d'attache, la position... va drastiquement influencer la durée du ligotage. Entre une suspension de quelques minutes et porter des menottes pendant des heures, on sait lequel est le plus physiquement éprouvant.

J'ajouterais aussi l'aspect discipline/soumission. Est on dans une relation 24/7 ? Dans du TPE ? Quel contrôle a le ou la dominant.e sur son ou sa soumis.e ?

Tout ça pour dire que la distinction "dur"/"doux" n'a que peu de sens et sera personnelle à chacun. Peut être que pour vous, une séance de cane est pire/plus intense qu'une séance d'humiliation alors que ce sera l'inverse pour d'autres

Pokaline
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
26-10-2020
4054 Messages
Genre : Homme
Age : 61 ans
Lieu: Région parisienne

Un peu comme Léa_objet je n'arrive pas identifier le soft du hard.

Dernière modification par Pokaline (Le 20-06-2023 à 22h23)


Même pseudo Pokaline sur Wyylde et Fetlife
Dans le sexe, on peut tout demander, mais rien n'est obligatoire...
Pizza is like sex, when it's good, it's very good. When it's bad, it's still pretty good smile
larbincasa
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
08-09-2015
1350 Messages
Genre : Homme
Age : 71 ans
Lieu: Ouarzazate (Maroc)

Pokaline :

Un peu comme Léa_objet je n'arrive pas identifier le soft du hard.

On pourrait dire que le hard c'est quand tu atteints les limites de ce que tu peux supporter. Mais je ne suis pas vraiment convaincu.e de la justesse de ma définition.

Dernière modification par larbincasa (Le 21-06-2023 à 00h44)


Il n'y a pas de mal à se faire du bien ou à se faire faire mal.

Je n'ai pas changé mon pseudo suite à ma conversation de soumis à trav n'ayant pas envie de créer un autre compte. Ceux et celles qui veulent m'appeler Nawal, faut pas vous gêner.
Succube lectrice
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
20-06-2023
38 Messages
Genre : Femme
Age : 23 ans
Lieu: Inconnu

Pour moi, ce n'est que mon avis, le BDSM soft prend en compte des accessoires de base genre menotte, ou tout autre moyen d'attacher les poignets ou les chevilles, avec quelques fessées.
Le hard par contre c'est la totale: corde, fouet, boule dans la bouche, fessées plus violente, et un rapport de dominance/dominé bien plus clair.


Discuter sainement de nos différents est plaisant.
Juger les différences des autres est juste emmerdant.
Alice.H
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
19-09-2021
341 Messages
Genre : Femme
Age : 42 ans
Lieu: Normandie

Difficile de définir le soft du hard, comme tout, la perception peut-être assez différente d'une personne à l'autre.
Personnellement, après ma première réelle séance d'impacts je me suis dis "ah oui, c'est un autre monde là".
Également juste dans la façon avec laquelle dirige le/la dominant/e même pour des situations pourtant banales peuvent vraiment être ressenti comme soft ou hard.

Zigo
Membre
13-02-2022
309 Messages

Doux ou dur, cela dependra à quelle distance nous serons de la limite du partenaire durant le play et bien sur le type de play.
Pour certains, s'agenouiller devant son/sa dom/domina est doux. Pour d'autres cela sera déjà dans le dur (quand c'est fait tous les jours en début de journée.
L'exemple des marques lors des jeux d'impact :
Je connais des soumises qui encaissent grave et même si elles ont de sacrés marques elles vont s'ennuyer durant la séance. Il leur faudra avoir des echymoses qui dureront 2 semaines pour qu'elles qualifient cette séance d'intense..... et pas forcément dur... Par contre pas douce du tout quand même.
Poir conclure (et sûrement me répéter), une séance bdsm est douce ou dur selon si on est proche ou loin des limites de le/la soumis(e), les limites étant propres à chacun(e).

Titouan35
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
30-05-2017
1314 Messages
Genre : Homme
Age : 52 ans
Lieu: rennes

Doux ou dur cela dépend de son propre ressenti je pense


La sophistication est la clé des porte-jarretelles."
"Le travesti est un acte de rébellion contre les normes de genre oppressives
Il est important de toujours pratiquer la soumission érotique de manière consensuelle, respectueuse et sûre.
Zigo
Membre
13-02-2022
309 Messages

Et donc de ses limites....

Wedreca
Super Autrice
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
21-08-2022
6283 Messages
Genre : Femme
Age : 26 ans
Lieu: Sud

Pour ma part (mais sûrement parce que je suis une petite nature) j'assimile le soft à du simple ligotage, bâillonnage ou menottage, avec au pire quelques fessées.

C'est la limite que je pratique, car c'est plutôt la contrainte et la domination que je recherche et non les coups.

Du coup (pour le coup 😉), dès que ça dépasse ce cadre, c'est pour moi du hard (pour moi, hein 😉)


Wedreca, la psychopathe avec un petit cœur tout mou.
Membre de la ~ Bibliothèque de l'impossible ~
Filigrane
Membre
19-12-2023
64 Messages
Age : 35 ans
Lieu: Kerne Uhel

Pour moi, la limite entre doux et dur se trouve dans la forme que prend la relation mentale, qui s'illustre par la communication verbale en matière de consentement. Je dirais que cela devient "hard" lorsque le consentement verbal du.de la sub est exprimé lors de discussions hors "séance", mais que pendant, le.la dom domine avec son mental et prend les initiatives et décisions sans sollicitation. Autrement, si tout se fait en dialoguant, alors je trouve qu'on peut rester dans le soft tout en allant très loin.

Dernière modification par Filigrane (Le 29-12-2023 à 15h46)

bodyloveamour
Super Auteur
Classement auteurs :
sur les 30 derniers jours
Classement auteurs :
depuis toujours
27-01-2017
2284 Messages
Genre : Homme
Age : 45 ans

Difficile de fixer une limite entre les 2, chacun à sa limite, certains verront du hard là où d'autre verront du soft.

Pour ma part, les marques et les coups sont cotés hard, je cherche plus la domination de manière cérébral, dans la privation, la contrainte et les mots.

Ce monde est si vaste et à explorer selon les envies, voilà pourquoi il est aussi attirant que mystérieux

Dernière modification par bodyloveamour (Le 02-02-2024 à 06h54)


Tu m'appartiens autant que je t'appartiens.
Pour répondre au questionnaire c'est ici
https://www.xstory-fr.com/forum/viewtopic.php?id=58968